background preloader

Faire confiance

Facebook Twitter

Le pouvoir de la confiance : Le facteur qui change tout. Le pouvoir de la confiance : Le facteur qui change tout, livre écrit par Stephen M.R.

Le pouvoir de la confiance : Le facteur qui change tout

Covey avec Rebecca R. Merrill est un best-seller internationalement connu sous son titre anglais « The Speed of Trust : The One Thing that Changes Everything ». L’objet de ce livre est de permettre de voir, parler et se comporter d’une manière qui instaure la confiance. La confiance est un élément fondamental de la qualité des relations que nous nouons avec autrui. Il est ainsi certain que l’instauration d’une relation de confiance entre le coach et son client est un des facteurs clés de succès du coaching. Stephen M.R. Il l’illustre de nombreuses citations de leaders reconnus du monde de l’entreprise, de la science, de la politique, ainsi que d’exercices pratiques…qui enrichissent la réflexion personnelle. Faites-moi confiance ! Nous avons publié il y a quelques semaines une interview de Raphaëlle Gilaber, Directrice Générale de Val d’Oise Habitat dans laquelle le sujet de la confiance était particulièrement prégnant.

Faites-moi confiance !

Nous avons décidé de revenir sur cette idée de la confiance car elle contribue de manière très importante à l’amélioration de la qualité de vie au travail, et en particulier sur le champ de la reconnaissance. Confiance et reconnaissance Plusieurs points communs avec des particularités pour chacune. Pour jouer à plein, il est préférable qu’elles se considèrent chacune à double sens. « Faisons-nous confiance mutuellement ! ». En considérant la confiance, je voudrais mettre en perspective un tout autre sujet : Les indicateurs J’ai la conviction que la multiplication des indicateurs, en particulier dans les activités de service, repose en partie sur un déficit de confiance.

Coopération et confiance. Comme l’évoque Olivier Hoeffel dans son article à propos de la confiance, cette question reste un tabou dans les organisations.

Coopération et confiance

Les responsables comme les acteurs eux-mêmes en parlent peu, sinon sous forme d’injonction implicite, d’évidence. Or, elle n’est pas si évidente à ressentir, alors même qu’elle est capitale pour instaurer de la coopération dans le travail. Propension naturelle à la confiance Tout d’abord, individuellement nous sommes inégalement capables d’accorder notre confiance aisément. Notre vécu professionnel et personnel a peut-être laissé des traces, qu’il convient autant que faire se peut, de repérer pour être en mesure au moins d’en tenir compte, au mieux de les effacer. Le contexte de travail D’autre part, la compétence n’est pas statique. Incertitude. Se faire confiance. Crédibilité. Alliance. Déléguer. Lâcher-prise. Trust. Les techniques de social engineering. Il suffit d'un petit moment de relâchement, et d'être là au mauvais moment pour se faire avoir par un escroc qui exploitera vos failles humaines pour parvenir à ses fins.

Les techniques de social engineering

Les techniques de social engineering exploitent la confiance que vous accordez à quelqu'un en appuyant sur des leviers tels que votre gentillesse, votre ignorance, votre peur, votre paresse...etc. Cette infographie réalisée par Smartfile liste quelques techniques connues qu'elles soient réalisées en face à face, au téléphone ou derrière l'ordinateur. Je vous invite à les lire et à les faire tourner autour de vous, afin de savoir reconnaitre une tentative future de social engineering sur votre sublime personne. ;-) Source Rejoignez les 60094 korbenautes et réveillez le bidouilleur qui est en vous Suivez KorbenUn jour ça vous sauvera la vie..

Livres

Est-ce une force de faire confiance ? La confiance fonde le lien social, mais la trahison et la rupture des promesses semblent des constantes en démocratie.

Est-ce une force de faire confiance ?

Or, si la confiance se trahit aussi facilement, est-elle si indispensable à la collectivité ? Raphaël Enthoven s'entretient avec Emmanuel Delessert, professeur de philosophie et auteur d'"Oser la confiance" (Marabout). La confiance fonde le lien social, mais la trahison et la rupture des promesses semblent des constantes en démocratie. Or, si la confiance se trahit aussi facilement, est-elle si indispensable à la collectivité ? Raphaël Enthoven s'entretient avec Emmanuel Delessert, professeur de philosophie et auteur d'Oser la confiance (Marabout).

Faire confiance, n’est-ce pas être naïf et crédule? Or, cette société n’en est peut-être déjà plus une – le lien se délite. Invité : Emmanuel Delessert Emmanuel Delessert est professeur de philosophie au lycée Fauré d’Annecy.