background preloader

Philosophes & Autres Penseurs

Facebook Twitter

Lis ce qu'ils/elles ont à te dire même si ils font un peu peur, tu te coucheras moins bête.

Pierre Kropotkine. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pierre Kropotkine

Pierre (Piotr) Alekseïevitch Kropotkine (en russe : Пётр Алексеевич Кропоткин), né le (27 novembre dans le calendrier russe) à Moscou et mort le à Dmitrov près de Moscou, est un géographe, explorateur, zoologiste, anthropologue, géologue[1] et théoricien du communisme libertaire[2],[3],[4],[5],[6]. Il acquiert une formation scientifique de haut niveau à l’école du corps des pages du tsar Alexandre II. Contre les attentes familiales, il se décide pour un service militaire en Sibérie orientale alors que son rang lui promet une brillante carrière à Moscou. De 1862 à 1866, il accumule plusieurs expériences fondatrices. Baruch Spinoza. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Baruch Spinoza

Baruch Spinoza, également connu sous les noms de Baruch d'Espinoza d'après sa signature[1], Bento de Espinosa ou Benedictus de Spinoza, né le à Amsterdam et mort le à La Haye, est un philosophe néerlandais d'origine ibérique dont la pensée eut une influence considérable sur ses contemporains et nombre de penseurs postérieurs. Issu d'une famille juive marrane portugaise ayant fui l'Inquisition, Spinoza fut un héritier critique du cartésianisme. Il prit ses distances vis-à-vis de toute pratique religieuse, mais non envers la réflexion théologique, grâce à ses nombreux contacts interreligieux. Emma Goldman. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Emma Goldman

Pour les articles homonymes, voir Goldman. Emma Goldman est une anarchiste russe née le et morte le [1], connue pour son activisme politique, ses écrits et ses discours radicaux libertaires et féministes[2]. Elle a joué un rôle majeur dans le développement de la philosophie anarchiste en Amérique du Nord et en Europe dans la première moitié du XXe siècle. Née à Kowno[3] appartenant alors à l'Empire russe, elle émigre aux États-Unis[4] en 1885 et vit à New York, où elle rejoint dès 1889 le mouvement anarchiste en plein essor après le massacre de Haymarket Square. Elle devient vite une écrivaine et conférencière renommée, captivant des milliers de personnes sur la philosophie anarchiste, les droits des femmes ou les luttes sociales.

Voltairine de Cleyre. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Voltairine de Cleyre

Photographie de Voltairine de Cleyre Philadelphie, Noël 1891 Voltairine de Cleyre à Philadelphie en 1901. Biographie[modifier | modifier le code] Voltairine de Cleyre est née dans une famille pauvre de la classe ouvrière. Sa mère, Harriet Elizabeth Billings est américaine et son père, Hector De Claire, est né à Lille (1836) dans le nord de la France et récemment immigré aux États-Unis. Elle commence à s’impliquer dans le mouvement libre-penseur (principalement anti-catholique et anticlérical) après sa sortie du couvent en donnant des conférences et des articles aux périodiques libres-penseurs. En 1887, elle découvre le socialisme : « Pour la première fois j’entendais parler de moyens pour améliorer les conditions de vie de la classe ouvrière qui prenait en compte les circonstances du développement économique. Theodore Kaczynski. Hannah Arendt. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Hannah Arendt

Extrait d'un timbre allemand imprimé en 1988 à l'effigie de Hannah Arendt. Hannah Arendt, née Johanna Arendt[1] à Hanovre le et morte le à New York, est une politologue, philosophe et journaliste allemande naturalisée américaine, connue pour ses travaux sur l’activité politique, le totalitarisme, la modernité et la philosophie de l'histoire. Elle soulignait toutefois que sa vocation n'était pas la philosophie mais la théorie politique (« Mein Beruf ist politische Theorie »)[2]. C'est pourquoi elle se disait « politologue » (« political scientist »)[3] plutôt que philosophe.

Son refus de la philosophie est notamment évoqué dans Condition de l'homme moderne où elle considère que « la majeure partie de la philosophie politique depuis Platon s'interpréterait aisément comme une série d'essais en vue de découvrir les fondements théoriques et les moyens pratiques d'une évasion définitive de la politique »[4]. Biographie[modifier | modifier le code] Paul Nizan. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Paul Nizan

Paul-Yves Nizan Œuvres principales D'abord tenté par l'extrême-droite en raison de traditions familiales, il s'engage dans le Parti communiste français, dont il devient l'un des principaux intellectuels dans les années 1930, et qu'il quitte en 1939 en raison du pacte germano-soviétique, ce qui lui vaut les foudres du Parti, qui pendant très longtemps l'accuse de toujours avoir été un traître, ce qui empêche pendant une vingtaine d'années la réception de son œuvre, jusqu'à une « réhabilitation » grâce au travail de son ancien ami Jean-Paul Sartre.

Agrégé de philosophie, il obtient surtout du succès pour ses romans, mais aussi pour son pamphlet Les Chiens de garde. Friedrich Nietzsche. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Friedrich Nietzsche

Friedrich Wilhelm Nietzsche Philosophe allemand Époque contemporaine. Jean-Jacques Rousseau. Karl Marx. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Karl Marx

Pour les articles homonymes, voir Marx. Karl Marx Philosophe occidental Époque contemporaine Karl Marx en 1875. Thorstein Veblen. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Thorstein Veblen

Pour les articles homonymes, voir Veblen. Thorstein Bunde Veblen Thorstein Bunde Veblen (1857 - 1929) est un économiste et sociologue américain.