background preloader

ARCHITECTURE

Facebook Twitter

Accueil - ENSAECO. Junya ishigami - how small? how vast? how architecture grows. Mar 23, 2014.

junya ishigami - how small? how vast? how architecture grows

Ferdinand ludwig builds hybrids of living nature and technology. Nov 10, 2016 ferdinand ludwig builds hybrids of living nature and technology image © ludwig.schönle presented by EGGER: breaking down boundaries and creating truly sustainable architecture, ferdinand ludwig’s everyday work requires a considerable amount of patience. this is because he waits and constructs buildings from living trees that are combined with steel structures. from bridges to towers to elements of parks, the german architect’s work, called ‘baubotanik’, is pioneering as it blends the lines between living nature and advanced technology.

ferdinand ludwig builds hybrids of living nature and technology

Aodh design constructs small floating pod out of abadoned building materials. Jul 01, 2016 aodh design constructs small floating pod out of abadoned building materials aodh design constructs small floating pod out of abadoned building materials(above) ‘inusara’ before sailing out to sea constructed out of materials from abandoned buildings, ‘inusara’s’ aim is to recreate the sensual experience of abandoned buildings. presented by eoghan o’ broin for his product design thesis project at the national college of art and design in dublin, this floating structure references the designer’s obsessions since he was a child with abandoned places: ‘being arrested at 12 is bound to have a profound effect on a young boy. what I couldn’t explain to my parents at the time was that I needed to get inside the abandoned hotel, needed to experience the shadows and ghosts of the past, the isolation.’

aodh design constructs small floating pod out of abadoned building materials

Depuis 24 ans, ce couple d'artistes vit sur une île au Canada construite de A à Z. B + U- BPLUSU. Des amis construisent leur propre village écolo pour vieillir ensemble. Quatre couples, meilleurs amis depuis plus de 20 ans, souhaitaient une meilleure manière de vivre en se rapprochant à la fois l’un l’autre mais aussi de l’environnement.

Des amis construisent leur propre village écolo pour vieillir ensemble

Ils ont ainsi mis en commun leurs deniers et ont décidé de bâtir une petite ville juste pour eux ! Leur colonie, si l’on peut dire, se nomme « Llano Exit Strategy » et dispose de quatre cabines minuscules faisant face à la rivière Llano à l’extérieur de la ville d’Austin, au Texas (Etats-Unis). Les minuscules habitations, dont chacune coûte environ 40 000 $ (35 000€), ont été conçues par l’architecte Matt Garcia, afin qu’elles soient les plus durables possible et respectueuses de l’environnement.

Elles disposent de toits inclinés avec des barils d’eau pouvant contenir jusqu’à 19 000 litres d’eau de pluie, des murs réfléchissants pour empêcher la chaleur indésirable en été de rentrer à l’intérieur, et des fenêtres isolantes spéciales pour l’hiver. Les villes flottantes sont-elles l'avenir de la civilisation ? - FUTUREMAG - ARTE. Pavillon de l'Arsenal. Consommer plus de «matière grise» pour consommer moins de «matières premières» : l’un des mots d’ordre de cet ouvrage qui convoque l’intelligence collective pour reconsidérer notre usage de la matière en architecture. 14 essais, 13 entretiens et 75 projets démontrent le potentiel du réemploi et la possibilité d’une nouvelle vie pour des matériaux usés dans tous les lots du bâtiment. « Matière grise » pose l’acte de construire comme une actualité susceptible de faire évoluer l’architecture, replace l’architecte au centre du cycle de la matière et interpelle tous les métiers du bâtiment : ingénieurs, contrôleurs techniques, industriels, assureurs, entreprises de construction, maîtres d’ouvrage privés et publics.

Pavillon de l'Arsenal

Cabin Porn™ Les villes flottantes sont-elles l'avenir de la civilisation ? - FUTUREMAG - ARTE. Vingt mille lieux sur les mers : comment les architectes voient la vie sur l’eau. Dossier #4 : La ville au service du climat. Regardez l’émission qui prolonge ce dossier : La ville sans énergie fossile.

Dossier #4 : La ville au service du climat

MATIÈRE GRISE. En Allemagne, la première maison "zéro énergie, zéro émissions, zéro déchet" B10 (Crédit : Copyright Zooey Braun, Stuttgart, E-Lab Projekt GmbH) Elle est perchée sur une petite colline de Stuttgart, dans le Bade-Wurtemberg, en Allemagne.

En Allemagne, la première maison "zéro énergie, zéro émissions, zéro déchet"

Dotée d'une surface au sol de 85 mètres carrés, cette petite boîte de verre, de métal et de bois est recouverte de tissu en fibre de verre. Sur son toit, 40 panneaux photovoltaïques. Terreform ONE (Open Network Ecology) New York City. Catherine Rannou. Catherine RANNOU » Index des œuvres. Bamboo roundhouse by the Sidama people of Ethiopia. Elora Hardy: Magical houses, made of bamboo. Ils vivent en auto-gestion sur un terrain expérimental depuis 40 ans. Belgique – À l’heure où “autonomie” et “autosuffisance” sont des termes qui reviennent au cœur de nombreux projets alternatifs, certains n’ont pas attendu pour se lancer dans l’aventure de l’auto-gestion expérimentale. C’est en effet le cas du quartier de la Baraque, dit aujourd’hui le vieux quartier, qui fête cette année ses 40 ans. Tout quitter pour une vie plus simple Dans les années 1975, dans le hameau de La Baraque situé à mi-chemin entre Bruxelles et Namur en Belgique, plusieurs étudiants en architecture ont eu envie de changement radical.

Ils vont tout plaquer pour aller vivre une expérience communautaire alternative unique en son genre. Déjà à cette époque, avec la mouvance libertaire engendrée par les années 68, il existait des mouvements de contestations du système productiviste et de la société de consommation. De la tolérance à la zone expérimentale. Genius ᴷᴬ - Architecture & Design. Elle crée une tiny-house en France et prouve que tout est possible !

Construire une « Tiny-House » en France, impossible vous dites ?

Elle crée une tiny-house en France et prouve que tout est possible !

Cabin Porn™ Jacques Rougerie's fascinating floating city shaped like a manta ray would be 100% self-sustaining. Huba mountain shelter by malgorzata blachnicka + michal holcer. Sep 26, 2013.

huba mountain shelter by malgorzata blachnicka + michal holcer

Rammed earth house, Rauch family home by Boltshauser Architekten. 実例集 « ビオフォルム環境デザイン室. Gilles Clément jardinier, le jardin en mouvement, je jardin planétaire et le tiers paysage. François Seigneur - ETERNAL NETWORK. François Seigneur se met au vert - www.chroniquesanscarbone.com. Rachel Armstrong: Architecture that repairs itself? Snohetta Makes Times Square Permanently Pedestrian. Toward Resilient Architectures 4: The Geometry of Resilience - Point of View - August 2013. Michael Mehaffy and Nikos Salingaros We have previously described four key characteristics of resilient structures in natural systems: diversity; web-network structure; distribution across a range of scales; and the capacity to self-adapt and “self-organize.”

Toward Resilient Architectures 4: The Geometry of Resilience - Point of View - August 2013

We showed how these features allow a structure to adapt to shocks and changes that might otherwise prove catastrophic (in a post titled Biology Lessons). We also argued that a more resilient future for humankind demands new technologies incorporating precisely these characteristics. As a result, environmental design, especially, is set to change dramatically. Marin Sawa's "Algaerium" Incorporates Algae Into Interior Design. Architect and textile designer Marin Sawa‘s beautiful work explores ways that we can incorporate the production of biofuels within our built environments.

With her Algaerium, she has created a series of living surfaces and textiles that cultivate and produce green energy in the form of algae. Sawa’s interest in “smart” materials has led her to specialize in multidisciplinary design, where she successfully combines textiles, biology and architecture. Cultiver des algues dans les façades des immeubles. Warkawater, la tour qui transforme l'air en eau. Parmi les métiers du futur, dont la liste est à découvrir dans We Demain n°7, on trouve le « collecteur d’eau atmosphérique ».

Arturo Vittori pourrait bien être le premier d’entre eux. Pour faciliter l’accès à l’eau dans les régions sèches d’Éthiopie, ce designer italien a développé des tours hautes de neuf mètres, chargées de capter l’eau présente dans l’air pour la transformer en eau potable. Warkawater (Warka est le nom d’un figuier africain symbole de fertilité) est constituée d’un filet à mailles fines de nylon ou polypropylène qui condense la vapeur d’eau présente dans l’atmosphère. En bas de la tour, un réservoir permet de collecter jusqu’à 100 litres d’eau potable par jour, selon son créateur. L’ensemble est adossé à une structure tressée à partir de matériaux naturels locaux et ne pèse que 60 kg. Magnuslarsson.com. »A vast 3D printer made of bacteria crawls undetectably through the deserts of the world, printing new landscapes into existence over the course of 10,000 years.

. . . « Vincent Callebaut's Futuristic oceanscapers are floating villages 3D-printed from algae and plastic waste. These 3D-printed floating villages could be a means to future energy independence. The structures, envisioned by architect Vincent Callebaut, would recycle ocean waste harvested from international waters as building materials for new, sustainable marine architecture.