background preloader

Les enfants (0-6 ans) et les écrans

Facebook Twitter

"Il faut donner à l'enfant un temps global d'écran par jour" Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par François Béguin et Martine Laronche (chat modéré) Dans un chat sur Le Monde.fr, le psychiatre Serge Tisseron estime que l'usage des écrans par les enfants doit être accompagné et l'autorégulation encouragée.

"Il faut donner à l'enfant un temps global d'écran par jour"

Visiteur : Je suis orthophoniste. Ne pensez-vous pas qu'une prise de conscience est absolument nécessaire chez tous les parents de jeunes enfants pour limiter l'utilisation d'écrans (tablette, télévision, ordinateur, etc... )? Serge Tisseron : Oui, cette prise de conscience est d'autant plus importante que les enfants jeunes sont très sensibles à l'avis de leurs parents. Mais ils ont aussi tendance à les imiter. Face aux écrans, responsabiliser les enfants plutôt qu’interdire. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Martine Laronche Consoles de jeux, ordinateurs, télévisions, tablettes numériques : les tentations sont de plus en plus nombreuses pour les enfants.

Face aux écrans, responsabiliser les enfants plutôt qu’interdire

De 4 à 14 ans, ils regardent la télévision 2 h 15 par jour en moyenne, selon Médiamétrie. Dans un avis publié mardi 22 janvier, l'Académie des sciences s'attaque aux écrans mais se garde bien de donner des leçons aux parents et se borne à donner quelques conseils de base. Elle les invite, au contraire, à responsabiliser très tôt leur progéniture. Enfants et écrans : psychologie et cognition. L’Académie des sciences vient de publier un rapport (.pdf) sur la relation des enfants aux écrans (disponible également sous la forme de livre aux éditions Le Pommier), un rapport qui tord le cou à nombre d’idées reçues sur le sujet et fait le point sur les connaissances scientifiques, éducatives et neurobiologiques.

Enfants et écrans : psychologie et cognition

Comme le précisait Jean-François Bach, secrétaire perpétuel de l’Académie des Sciences lors de la présentation publique du rapport, l’Académie a souhaité éclaircir les bases scientifiques de nos usages excessifs des écrans (voir les vidéos des présentations). Un rapport qui a voulu insister pas seulement sur les effets délétères des écrans – des effets qui existent, qui influent par exemple sur le temps de sommeil, l’attention, mais de manière plus rare qu’on a tendance à le penser – mais surtout sur les effets positifs de notre exposition aux écrans et notamment de l’exposition des plus jeunes aux écrans.

A l’inverse, chaque culture apporte également son lot d’avantages. L'enfant et les écrans - Avis de l'Académie des sciences - Janvier 2013 - avis0113.pdf. Bien utilisés et régulés, les écrans peuvent être bénéfiques pour les enfants. Ordinateurs, téléphones, tablettes ou consoles de jeux... les écrans se sont multipliés avec le développement du numérique.

Bien utilisés et régulés, les écrans peuvent être bénéfiques pour les enfants

Et l’évolution est permanente. Ces nouveaux outils peuvent être tout à fait bénéfiques pour les enfants, à condition d’apprendre à les utiliser, selon les préconisations de l’Académie des sciences qui sort mardi 29 janvier en librairie. Les écrans n'éduquent pas mieux les enfants que les parents. Des chercheurs américains ont observé qu’avant l’âge de 3 ans, la pratique de jeux non-éducatifs sur des écrans tactiles coïncide avec un retard du développement verbal.

Les écrans n'éduquent pas mieux les enfants que les parents

De nombreuses études ont analysé les effets néfastes des écrans électroniques sur la santé des plus jeunes. Mais leurs conclusions ne parviennent pas à elles seules à limiter leur présence envahissante dans l'environnement des enfants et des adolescents. Une présence si envahissante qu'elle capte l'attention des plus jeunes dès le berceau. En octobre 2013, un sondage publié par Common Sense Media montrait que 38% des enfants américains de moins de 2 ans ont aujourd’hui déjà manipulé un écran d'appareil mobile ou de tablette. Un chiffre en constante progression. Pour en savoir plus, des pédiatres du Cohen Children's Medical Center de New York ont mené une étude auprès d'enfants âgés de zéro à 3 ans, tous utilisateurs d'écrans tactiles.

Un smartphone en guise de premier jouet Conséquences sur le langage Partagez cet article. L'enfant et les écrans. 26 recommandations pour un usage raisonné des écrans par les enfants et adolescents (Académie des Sciences) Le 22 janvier 2013, l’Académie des Sciences a publié un Avis sur L’Enfant et les écrans, un travail de plusieurs mois menés par des chercheurs qui se sont interrogés sur la construction des fonctions cérébrales au regard des sollicitations extérieures sensorielles, affectives et culturelles… dont l’exposition aux écrans numériques.

26 recommandations pour un usage raisonné des écrans par les enfants et adolescents (Académie des Sciences)

Les scientifiques qui ont coordonné cet avis (Jean-François Bach, Olivier Houdé, Pierre Léna et Serge Tisseron) tentent de répondre à ces questions que bien des adultes, parents, enseignants, animateurs multimédia, médecins et personnels de santé, associations, institutions se posent : « Quels sont les risques de dépendance ou de phénomènes régressifs chez un enfant face aux écrans ?

Quelle est la place des tablettes interactives et autres nouveaux supports dans l’apprentissage et la transmission des savoirs ? Avec quel impact sur les relations enfant-adulte ? Papa, maman, les écrans et moi (avec images, tweets) · rondpointnum. Parents 3.0 - La vie de famille à l'heure numérique.