background preloader

Didactique / Pédagogie

Facebook Twitter

Autonomie, responsabilité et coopération : ce qu’en disent les élèves utilisant un plan de travail. 1 consul (...) 1Le socle commun de connaissances et de compétences correspond au minimum à maîtriser par chaque élève français à la fin de sa scolarité obligatoire.

Autonomie, responsabilité et coopération : ce qu’en disent les élèves utilisant un plan de travail

Depuis 2005, il regroupe les connaissances, compétences, valeurs et attitudes nécessaires pour « réussir sa scolarité, sa vie d'individu et de futur citoyen.1 » Les compétences relatives aux piliers 6 (Les compétences sociales et civiques) et 7 (L’autonomie et l’initiative) du socle commun revêtent une dimension transversale. Cela signifie qu’elles ont un statut d’une égale importance à celles des autres piliers (Décret du 11 juillet 2006, p. 4.) mais qu’elles ne disposent pas de durée spécifique d’enseignement. Il est donc demandé aux enseignants de développer les apprentissages tout au long du temps passé par leurs élèves à l’école, ce qui favorise le caractère polyvalent de leur fonction dans le premier degré (Baillat, G., Espinoza, O., & Vincent, J., 2001).

Thibault Dubreuil : Apprendre le métier d'élève en histoire-géographie. Comment amener les élèves à conquérir leur autonomie d'élève ?

Thibault Dubreuil : Apprendre le métier d'élève en histoire-géographie

Thibault Dubreuil enseigne l'histoire géographie dans un petit lycée rural du Morbihan à Questembert. Avec la professeure documentaliste, Patricia Rougelin, il entraine les élèves à une découverte raisonnée des compétences du métier d'élève. Un travail qui vise, dès la classe de seconde, le post bac. Et qui part de l'élève réel et ses difficultés. Son projet est présenté au 8ème Forum des enseignants innovants. Un projet qui engage la professeure documentaliste. Pourquoi ne pas remplacer les devoirs par la lecture? Carte blanche de Benoit Wautelet, maitre-assistant en langue française HELHa (Braine-le-Comte), Catégorie pédagogique.

Identifiant twitter : @WauteletB. L’efficacité des devoirs? Une croyance sociale Pourquoi, afin de favoriser les échanges intergénérationnels et développer le goût de lire, ne pas remplacer les devoirs par la lecture ? Sortez vos agenda ! (ou pas ?) Lundi matin, 9 heures, je fais semblant d’être très occupée sur mon ordinateur dans ma salle, afin d’oublier les montagnes de copies qui envahissent mon bureau.

Sortez vos agenda ! (ou pas ?)

Mes élèves n’arrivent qu’à 10 heures, j’ai le temps !! Je continue de procrastiner, et de clic en clic je me retrouve sur le petit journal des profs… Où un Tweet attire mon attention. Enseigner plus explicitement : l'essentiel en quatre pages. Ce que dit le prescrit Le référentiel de l'Éducation prioritaire (« enseigner plus explicitement les compétences que l’école requiert pour assurer la maitrise du socle commun »), comme les programmes 2015 des cycles 2, 3 et 4, avec de nombreuses occurrences du terme «explicite», s’accordent sur la nécessité « d’enseigner plus explicitement ».

Enseigner plus explicitement : l'essentiel en quatre pages

Nombre de modalités sont recommandées au fil des pages : expliciter des techniques, des pratiques, des attentes, des règles, des stratégies, des démarches, des savoir-faire, des implicites dans la compréhension des textes, des connaissances préalables aux apprentissages... Autant d’ambitions à confronter aux contraintes des situations de classe… Mais quelle en est la genèse conceptuelle ?

Des cadres théoriques différents Depuis quelques années, le vocable « pédagogie explicite » est utilisé par plusieurs courants de recherche au risque de malentendus : TiF-13-Convictions-et-pratiques-pedagogiques. Document sans nom. Philippe Meirieu : Pédagogie traditionnelle, progressisme administratif et progressisme pédagogique.

Jean Houssaye vient de publier, successivement, deux ouvrages importants.

Philippe Meirieu : Pédagogie traditionnelle, progressisme administratif et progressisme pédagogique

D’une part, chez ESF et en collaboration avec Le Café Pédagogique, il nous permet d’accéder à des textes aujourd’hui introuvables ou totalement inédits sur le fameux « triangle pédagogique » : cette notion – qu’il a introduite - permet, en effet, de comprendre bien des questions et des débats pédagogiques à travers un modèle qui met en relation l’élève, le maître et le savoir. On peut ainsi repérer la manière dont ces trois pôles s’articulent, identifier les situations où l’un de ces pôles « prend la place du mort » et repenser utilement, à la lumière de ces analyses des questions aussi importantes et débattues que l’autorité, le cours magistral ou la gestion des classes hétérogènes.

Que nous apprend la « pédagogie traditionnelle » ? Mais Jean Houssaye a aussi publié, il y a quelques mois, un ouvrage dont je recommande également la lecture, intitulé La Pédagogie traditionnelle. Philippe Meirieu. Didactique de l'enseignement moral et civique. Didactique de l'histoire. Association des Professeurs d'Histoire et de Géographie.

L'erreur

Didactique. Pédagogie. Classe inversée. Îlots bonifiés. Entretiens et métacognition : trois approches à visée pédagogique. Cerveau droit. Le cerveau à tous les niveaux. Expérimentations collège. Ce que les enfants devraient savoir sur leur cerveau à l'école. Les neurosciences apparaissent comme un domaine réservé aux meilleurs étudiants en sciences.

Ce que les enfants devraient savoir sur leur cerveau à l'école

Or une étude américaine a démontré que Au plus tôt on apprend à l’école comment fonctionne notre cerveau, au mieux c’est. Suite à une étude menée sur des enfants de 4 à 13 ans, les psychologues Peter Marshall et Christina Comalli ont découvert que les jeunes enfants ne connaissent ni les fonctions ni le fonctionnement de leur cerveau. Les scientifiques attribuent cet état de fait à plusieurs facteurs : 1. les parents et les enseignants ne mentionnent que très rarement le cerveau quand ils apprennent aux enfants comment leurs corps fonctionnent. 2. l’enseignement portant sur l’anatomie et les fonctionnalités du cerveau ne commence qu’au collège. 3. les enfants ne peuvent pas observer leur propre cerveau et sont forcés d’imaginer ce qui se passe à l’intérieur de leur tête.

Marshall et Comalli ont alors élaboré une leçon d’une vingtaine de minutes à destination d’élèves de primaire. 1. 2. 1. 2. 3. 4.