background preloader

Prof-doc et réforme

Facebook Twitter

Des solutions pour voir la rentrée 2016 en rose (Le sursaut version 2) Des solutions se précisent.

Des solutions pour voir la rentrée 2016 en rose (Le sursaut version 2)

Je suis persuadée que si les collègues sont briffés par leurs inspecteurs (et pour l’instant, ils ne le sont pas !!) , cela ne peut qu'être mieux pour nous et pour les élèves. Si cela ne marche pas, cela ne sera pas de notre faute. Et là, on m'entendra râler !!! Mais je veux encore croire qu'avec la complicité, l’implication et la compréhension de tous, travailler mieux reste possible. Cela fait des années qu'on regrette côté profdoc de ne pas avoir davantage de collaborations et de progressivité. C'est paradoxal, à l'heure où tout le monde se met à travailler ensemble, plus ou moins volontairement. Il faut aussi réfléchir à la pérennité de notre intégrité mentale ! [APDEN] Démarche.

[APDEN]

Plutôt que de référer le texte à la seule éducation aux médias et à l’information, dans la mesure où un consensus s’est fait autour du référentiel de compétences professionnelles, l’emploi de "culture de l’information et des médias" se justifie davantage. C’est une approche plus complète et plus complexe qui, pour ne pas en rester aux seules compétences, engloberait par ailleurs les connaissances déclaratives, procédurales, stratégiques et métacognitives, ainsi que les attitudes.

Elle permettrait en outre d’aller dans le sens d’une décontextualisation de la circulaire au regard de la réforme du collège. Alors que la création du CAPES est citée comme prétexte à l’écriture de cette nouvelle circulaire, le choix du verbe "contribuer", 28 ans après la circulaire de 1986, apparaît de surcroit comme un recul historique, quand les professeurs documentalistes étaient jusqu’alors chargés d’ "assurer" cette formation [2].

Des perspectives à porter haut et fort. Professeurs documentalistes : Une nouvelle circulaire de mission en préparation. [APDEN] Définis pour chaque cycle », quand les séances relèvent d’une politique d’établissement, ou quand nous collaborons avec un collègue dans le cadre de « son » enseignement, sur « ses » heures.

[APDEN]

Agathe Cagé considère au contraire que, dans les cadres cités, nous intervenons « en appui », soit hors des critères permettant le décompte. Nous demandons des précisions sur cette expression « en appui », non pas tant parce qu’elle suppose une hiérarchisation, mais parce qu’elle semble induire que nous ne consacrons pas de temps de préparation et d’évaluation pour ces séances ; en pratique, nous sommes pourtant amenés à travailler ces points autant, voire davantage que nos collègues, pour mettre en œuvre ces situations d’enseignement.

Cette notion de posture d’appui revient ensuite souvent dans les propos de nos interlocuteurs au cours de l’audience, en particulier au sujet des EPI et de notre rôle dans ce dispositif. Le rôle pédagogique du professeur documentaliste est-il encore possible ? Guide de survie a la reforme special prof doc. Profs docs : « nous aimerions être un peu plus visibles ! » Le numérique "décuple" le rôle du professeur documentaliste.

Profs docs : « nous aimerions être un peu plus visibles ! »

Mais d'après le collectif "où est le prof doc ? ", son statut d'enseignant est "malmené" par les textes officiels récents. Female hands, making use of tablet computer © Sergey Skleznev “Le CAPES de documentation a été créé en 1989. A l’origine, le but des bibliothèques scolaires était de donner des documents aux professeurs, afin qu’ils puissent créer leurs cours. Des missions « augmentées » avec le numérique “Le professeur documentaliste a un rôle décuplé, au niveau de l’apprentissage du traitement de l’information. “Ses missions sont ‘augmentées’ par le numérique, car l’information est partout et il faut apprendre à faire le tri”, confirme Frédéric Absalon, professeur documentaliste au lycée Emile Mathis de Schiltigheim.

Réforme du collège : les profs docs écartés en permanence ? Les professeurs documentalistes estiment être "mis sur la touche" par la réforme du collège.

Réforme du collège : les profs docs écartés en permanence ?

Un an après les premières manifestations d’enseignants contre la réforme du collège, les critiques contre le dispositif porté par Najat Vallaud-Belkacem ne faiblissent pas. Les professeurs documentalistes, à leur tour, ont formulé des griefs contre cette réforme qui selon eux, les met « sur la touche ». Surveillance des heures de permanence Christophe Mousset, qui a créé avec Elsie Russier le collectif « Où est le prof doc », assure ainsi que « les textes de la réforme ne prennent pas du tout en compte le rôle pédagogique des profs docs – en particulier dans l’éducation aux médias et à l’information. « Il ne sera plus possible pour lui d’enseigner seul en 6e. Pour proposer un cours d’EMI, il devra demander au prof de français ou d’histoire, de lui accorder une petite demi-heure sur son propre cours.

Profs doc : en attendant Godot ! Profs doc : en attendant Godot !

Profs doc : en attendant Godot !

Publié le 29/03/2016 à 15H17 par Claudie Paillette 18 mois d'attente pour une circulaire d'application , c'est inadmissible ! En téléchargement ci-dessous, le courrier du Sgen-CFDT au Ministère de l'Éducation Nationale, en date du 24 mars 2016, concernant les obligations de service des professeur·es documentalistes. Les décrets statutaires de 2014 permettent aux professeurs documentalistes, quand ils sont en situation d'enseignement, de défalquer pour 1 heure « bloc 1 » : 1 heure « Bloc 2 ». Dans le cadre de la préparation de rentrée 2016 en collège : Guide de survie à la réforme : Special Profs-Docs. Kit Réforme pour le prof doc. Je partage ici les documents officiels.

Kit Réforme pour le prof doc

[APDEN] Dans le détail des items, un référentiel de compétence se dessine, dont l’acquisition est « mise en œuvre tout au long du cycle, notamment dans le cadre des enseignements pratiques interdisciplinaires » avec, là encore, une réduction aux EPI.

[APDEN]

Pourtant, le référentiel de compétences des métiers du professorat et de l’éducation de 2013 reconnaît aux professeurs documentalistes le rôle comme « enseignants et maîtres d’œuvre de l’acquisition par tous les élèves d’une culture de l’information et des médias » avec, entre autres compétences professionnelles, celle de « maîtriser les connaissances et les compétences propres à l’éducation aux médias et à l’information » [8]. En collège, quel que soit le niveau, il n’existe aucune heure pour l’information-documentation dans l’organisation des horaires d’enseignement obligatoires.

Profs Docs Mécontents. Le métier de professeur documentaliste est mis à mal...

Profs Docs Mécontents

Depuis quelques temps, certains professeurs documentalistes de l'Éducation Nationale sont mécontents, notamment en collège mais aussi en lycée. Réforme du collège : quelle place et quels enseignements pour les professeurs documentalistes ? Depuis quelques semaines, certains professeurs documentalistes expriment sur les listes professionnelles et les réseaux sociaux leur difficulté à se positionner comme enseignants dans le cadre de la réforme du collège qui sera mise en place à la rentrée 2016.

Réforme du collège : quelle place et quels enseignements pour les professeurs documentalistes ?

Que disent les textes ? La loi de refondation de l’École (2013)« Il est impératif de former les élèves à la maîtrise, avec un esprit critique, de ces outils qu’ils utilisent chaque jour dans leurs études et leurs loisirs et de permettre aux futurs citoyens de trouver leur place dans une société dont l’environnement technologique est amené à évoluer de plus en plus rapidement. L’objet du débat Si l’EMI est présentée dans les programmes comme transversale et pluri-disciplinaire, les professeurs documentalistes, n’ont pas d’autre domaine d’enseignement reconnu, eux qui doivent "maîtriser les connaissances et les compétences propres à l’éducation aux médias et à l’information" (selon le Référentiel de compétences). Les professeurs documentalistes , oubliés de la réforme du collège ?

C'est l'histoire de Marie, professeure documentaliste en Anjou. Elle pensait profiter de la réforme du collège et participer aux EPI, les nouveaux enseignements interdisciplinaires, à l'accompagnement personnalisé (AP) ou encore à l'éducation aux médias et à l'information (EMI) qui tombent pile poil dans ses attributions. Mais pour Marie comme pour beaucoup d'autres professeurs documentalistes la réforme du collège reste insaisissable. Juste un mirage ? La déconvenue de Marie Marie Ligonnier Wouezel nous a envoyé une copie de la lettre qu'elle a adressé à la ministre de l'éducation nationale.

" Je voulais participer à l’AP mais voilà, je n’ai pas d’heures disciplinaires à l’emploi du temps des élèves. Des textes pourtant positifs.