background preloader

Rumeurs et intox

Facebook Twitter

Education Morale et Civique : réseaux sociaux, information, et droit. Suite à une discussion avec les 4è sur la manière dont ils avaient suivi les actualités dramatiques le WE du 13-14-15 novembre dernier, suite également aux questions récurrentes du type « est-ce que c’est vrai que … ?

Education Morale et Civique : réseaux sociaux, information, et droit

», j’ai préparé un travail sur cette question de l’information, des fausses rumeurs, du droit des medias et de leurs utilisateurs. Cette semaine les 4è vont travailler en Education Morale et Civique, par groupes. Pour tous les groupes, la synthèse du travail demandée pourra être réalisée sur papier mais si nous en avons le temps j’aimerais que les élèves utilisent des sites de mise en forme numérique et réalisent de belles infographies, par exemple Groupe 1 : Lire les extraits proposés du Live du Monde et repérer : Comment les internautes interviennent-ils sur le Live ?

Réalisez une affiche pour synthétiser et présenter votre travail ; vous pouvez utiliser le site easy-ly qui vous propose des ressources libres pour faire de très belles infographies Groupe 2 : Les #MSGU : en cas de crise, sur les réseaux sociaux, adoptez le réflexe citoyen ! Si les médias sociaux constituent un nouveau canal de communication pour la puissance publique, leur utilité ne saurait se limiter à cette fonction.

Les #MSGU : en cas de crise, sur les réseaux sociaux, adoptez le réflexe citoyen !

Ils présentent aussi pour elle l’opportunité d’associer les citoyens dans une démarche moins descendante et plus participative, notamment en situation de crise. C’est tout l’objet des #MSGU, ou pratique des Médias Sociaux en Gestion d’Urgence. Il s’agit pour l’Etat de s’appuyer, en cas par exemple de catastrophe naturelle, sur des internautes volontaires et mobilisés, à la fois pour diffuser l’information officielle fiable sur la crise, et remonter de l’information de terrain, via tous les moyens offerts par le web social : tweets, photos géolocalisées, cartes interactives, outils contributifs ... Cette collaboration avec les internautes permet à l’Etat de démultiplier sa surface de diffusion et de captation d’information, et d’être d’autant plus efficace pour sa gestion de crise.

Avoir le réflexe #MSGU Vous êtes au cœur de l’événement. Attaques de Paris : intox et fausses images émergent à l'étranger. Comme ce fut le cas lors de l’attaque de Charlie Hebdo en janvier dernier, fausses images et rumeurs ont proliféré sur les réseaux sociaux à la suite des attaques à Paris.

Attaques de Paris : intox et fausses images émergent à l'étranger

Ces images ont été partagées aussi bien en France qu'ailleurs dans le monde. Voici une sélection des intox relayées à l’étranger. Nous mettrons cet article à jour avec de nouveaux exemples de désinformation tout au long de la journée. Si vous doutez de la véracité d'une information, d'une image, n'hésitez pas à nous contacter sur : observateurs@france24.com Les théories du complot commencent à sortirComme lors des attentats de Charlie Hebdo, les internautes complotistes ont mis moins de 24h à sortir leurs théories fumeuses. Une preuve ridicule, car il existe bien sûr de nombreuses images amateur tournées hier au stade de France, par exemple celle-ci. Ce même internaute a publié une autre vidéo (attention : images choquantes), toute aussi abracadabrante, sur une autre chaîne YouTube : Anonymous Truthseeker.

Les rumeurs prolifèrent sur les réseaux sociaux après les attentats de Paris. C'est malheureusement presque devenu une habitude lors des événements de cette ampleur, des rumeurs et autres détournements sont largement diffusés sur les réseaux sociaux.

Les rumeurs prolifèrent sur les réseaux sociaux après les attentats de Paris

Non, cette femme n'a pas échappé à trois attentats La même femme aurait donc échappé à plusieurs si l'on en croit le message qui accompagne un photomontage largement partagé ces dernières heures sur Twitter : la bombe du marathon de Boston, "shooting at school" et les attentats de Paris. © Capture d'écran Twitter Sauf que...

Le collage des trois femmes en bas de l'image vient des Etats-Unis. A lire aussi : Non, la même femme n'apparaît pas à chaque tuerie aux Etats-Unis La photo du haut a donc été ajouté au photomontage américain. Attentats à Paris : non, tout n'est pas fiable sur les réseaux sociaux. Après les attaques meurtrières qui se sont déroulées à Paris et à Saint-Denis, de nombreuses rumeurs et fausses informations ont commencé à circuler sur les réseaux sociaux.

Attentats à Paris : non, tout n'est pas fiable sur les réseaux sociaux

La préfecture de police de Paris a appelé à "ne pas diffuser de fausses informations". Le gouvernement a même mis en place un guide de bonne conduite sur les réseaux sociaux en situation d'urgence. Non, ce ne sont pas les terroristes Dès les premières fusillades, un portrait commence à circuler sur Instagram et Twitter montrant une personne présentée comme l'un des assaillants. La photo circule abondamment sur les réseaux sociaux, en pleine prise d'otages au Bataclan, alors même que les forces de l'ordre n'ont pas communiqué sur l'identité des terroristes. Attaques à Paris : les rumeurs et les intox qui circulent.

Dans le sillage des fusillades à Paris et en région parisienne, de nombreuses réactions de soutien ont émergé sur les réseaux sociaux, mais aussi des rumeurs et de fausses informations.

Attaques à Paris : les rumeurs et les intox qui circulent

Le gouvernement a mis en garde contre la propagation de ces rumeurs et édité un guide de bonne conduite, les #MSGU, ou pratique des Médias sociaux en gestion d’urgence. Voici les principales, ainsi que l’explication de leur caractère erroné. 1. Non, quatre policiers n’ont pas été tués Des chaînes d’information et quelques sites ont diffusé durant la nuit une information erronée évoquant quatre policiers tués en neutralisant les assaillants au Bataclan, qui s’est répandue très rapidement.

En revanche, un policier en civil, qui n’était pas en service, a été tué rue de Charonne. 2. D’autres médias ont pu donner des informations non avérées, comme dans ce tweet, très relayé. Revue des intox du Net... et comment s'en prémunir. C'est désormais la règle : chaque fait d'actualité est l'objet de rumeurs, de faux ou de déformations diverses sur les réseaux sociaux.

Revue des intox du Net... et comment s'en prémunir

La vague d'attentats qui a frappé Paris vendredi n'a pas échappé à ce phénomène de bullshit viral. Voici quelques exemples. Et quelques conseils sur la manière de s'en prémunir. 1) Se méfier de la précipitation, des interprétations hâtives et des bruits qui courent (y compris les bruits de pétards) #L'INCENDIE DE CALAIS La rumeur s'est répandue autour d'une heure du matin, vendredi.