background preloader

Apprentissage : apprendre à apprendre

Facebook Twitter

Plan de lecture pour le blog - Technique de mémorisation. 4 Exercices pour ne pas perdre sa vivacité d’esprit lorsque l’on vieillit. Des exercices réguliers permettent de rester en forme et de retarder les changements provoqués par l’âge dans tous les organes, et en particulier au niveau du cerveau. Sympa-sympa.com te présente quatre exercies simples qui t’aideront à préserver ta mémoire et d’autres fonctions cognitives, même à un âge avancé.

Texte coloré Voici une liste de mots écrits dans différentes couleurs. Essaie de lire à voix haute les couleurs dans lesquelles sont écrits les mots. Une fois arrivé à la fin, refais l’exercice en sens inverse. Au début cela va te sembler difficile car la perception des mots et des couleurs sont régis chacun par un hémisphère différent du cerveau. Avantage : prévient la maladie d’Alzheimer, aide à établir de nouvelles connexions, améliore la concentration et le changement d’attention. Grille de Schulte Concentre-toi sur le nombre 19 au centre de cette grille. Avantages : Augmente la vitesse de traitement des informations, et développe également la vision périphérique. Hélène WEBER – Donnez du sens à vos études. Psychologue, sociologue et formatrice Titulaire d'un Master de Psychologie clinique et d'un Doctorat de Sociologie, je débute ma carrière professionnelle en tant que psychologue de la Protection Judiciaire de la Jeunesse dans un Centre de Placement Immédiat.

J'aide des adolescents à mieux comprendre ce qui les a conduit à commettre les actes délinquants à l'origine de leur placement par le Juge des Enfants. Je travaille ensuite pendant deux ans dans deux institutions en parallèle : en tant que psychologue, dans un service d'Aide Educative en Milieu Ouvert (accompagnement de familles dont les enfants ont été signalés "en danger") et dans une école d'éducateurs en tant que formatrice. Pendant deux autres années, j'assume le poste de coordinatrice de l'équipe pédagogique au sein de cette école. Depuis la soutenance de ma thèse en 2003, je suis régulièrement chargée de cours en psychologie et sociologie dans différentes universités. Mon BLOG : http:/donnezdusens.fr/ Neuromythes et enseignement.

De récentes études ont montré que les enseignants croient souvent à des neuromythes, c’est-à-dire à de fausses conceptions sur le fonctionnement du cerveau,. Ces neuromythes peuvent s’avérer problématiques pour la réussite des élèves, parce qu’ils peuvent orienter les pédagogues vers des pratiques d’enseignement qui ne sont pas entièrement compatibles avec le fonctionnement du cerveau de leurs élèves.

Pour cette raison, dans cet article, les trois neuromythes les plus fréquents en éducation sont présentés et discutés. Le premier concerne les styles d’apprentissage, le deuxième est lié à la notion de« cerveau gauche et cerveau droit » et le troisième touche aux exercices de coordination visant l’optimisation du fonctionnement cérébral. Neuromythe 1 : Les élèves apprennent mieux lorsqu’ils reçoivent l’information dans leur style d’apprentissage préféré (ex. auditif, visuel ou kinesthésique).

Il est temps d’abandonner ces neuromythes au profit d’une pédagogie plus efficace. Conclusion. Conseil Citoyen 2017 - Education - Consultation - Promouvoir des pédagogies fondées sur la recherche scientifique. Développer l’esprit critique par l’argumentation. Pour participer activement aux débats de société, un individu doit posséder un bon esprit critique. En ce sens, Marie Gaussel, chargée d’étude et de recherche au service de Veille et Analyse de l’Institut français de l’Éducation, dresse le portrait d’un outil d’apprentissage et d’enseignement tout désigné pour favoriser l’émergence de l’esprit critique chez les jeunes : l’argumentation.

Shutterstock / lassedesignen Qu’est-ce qu’argumenter? Si l’argumentation a été définie de plusieurs façons au fil des époques, l’auteure privilégie la définition de Breton (2009), selon laquelle l’argumentation n’est pas le fait de vouloir convaincre à tout prix, mais consiste plutôt en un moyen de communication, une proposition d’opinion qui s’appuie sur un raisonnement. À l’autre pôle de la communication à visée argumentative se trouve le destinataire, qui possède d’emblée ses propres représentations et opinions que l’argumentation tentera d’ébranler, de modifier. Plusieurs conceptions de l’argumentation. Apprendre et réussir (1): comprendre sa mémoire. Apprendre et réussir (2): conseils pratiques pour mieux étudier. Apprendre et réussir (3) : quand et où pratiquer sa mémoire.