background preloader

Réfugiés, ce n'est pas un choix

Facebook Twitter

Pour Medvedev, si rien n’est fait maintenant, on vivra tous d’ici 20 ans dans un Califat mondial. Le Premier ministre russe Dmitri Medvedev a appelé à mettre de côté les différends entre les Etats qui mènent le monde «vers une nouvelle guerre froide» et coopérer pour lutter contre le terrorisme international.

Pour Medvedev, si rien n’est fait maintenant, on vivra tous d’ici 20 ans dans un Califat mondial

En répondant à une question concernant les accusations contre une campagne de Moscou contre Daesh en Syrie, le Premier ministre a souligné que «personne n’a pour le moment présenté de preuves que la Russie ciblerait les populations civiles». «Terrorisme est un défi à toute la civilisation. Nous ne pouvons pas partager les terroristes en ami et ennemis, extrémistes et modérés», a déclaré le Premier ministre russe. La Pologne refuse d'accueillir des migrants, suite aux attentats de Bruxelles. Le Figaro: François Molins : «La menace terroriste ne cesse de croître» htt. INTERVIEW - Le procureur de la République de Paris a accordé un entretien exclusif au Figaro dans lequel il fait le point sur la menace terroriste qui pèse sur la France.

Le Figaro: François Molins : «La menace terroriste ne cesse de croître» htt

L'arrestation de Sid Ahmed Ghlam téléguidé depuis la Syrie pour frapper deux églises de Villejuif, la traque des terroristes Kouachi et Coulibaly puis l'enquête sur les attentats de janvier, les tueries de Toulouse et Montauban perpétrées par Mohamed Merah… Depuis ses bureaux du troisième étage du Palais de justice, François Molins, procureur de la République de Paris, est au cœur des affaires terroristes les plus sensibles. Des « terroristes » pourraient se cacher parmi les migrants en Méditerranée, estime l’Otan. Des « terroristes » et jihadistes peuvent se mêler aux migrants qui tentent de traverser la Méditerranée sur des embarcations de fortune depuis les côtes libyennes, a mis en garde lundi le secrétaire général de l’Otan. « Ceci est une tragédie humaine, des gens perdent leur vie en essayant de traverser la Méditerranée.

Des « terroristes » pourraient se cacher parmi les migrants en Méditerranée, estime l’Otan

Il est important que l’Union européenne agisse », a déclaré Jens Stoltenberg, saluant la mise sur pied d’une opération navale européenne pour « casser » l’activité des trafiquants de migrants en Méditerranée. « L’un des problèmes est qu’il peut y avoir des combattants étrangers, qu’il peut y avoir des terroristes qui se cachent, se mêlent aux migrants », a-t-il ajouté en arrivant à une réunion conjointe des ministres de la Défense et des Affaires étrangères européens à Bruxelles.

Les ministres doivent formellement décider d’établir cette mission lundi l’après-midi. « Ceci souligne l’importance de répondre à ces troubles, cette menace, de différentes façons », a poursuivi M. Revue El-Djeich : 100 terroristes ont été éliminés. VIDEO. Copenhague: Des musulmans retirent les fleurs déposées à l'endroit o.

Le Canada n’a pas les moyens d’accueillir 25 000 réfugiés. AGENCE QMI | Les douaniers canadiens sonnent l’alarme: le Canada n’a pas, selon eux, les moyens d’accueillir 25 000 réfugiés syriens d’ici la fin de l’année, tout en garantissant qu’aucun terroriste ne se glisse parmi eux.

Le Canada n’a pas les moyens d’accueillir 25 000 réfugiés

Le syndicat des agents des services frontaliers réclame plus d’effectifs pour répondre à la demande. Il ne fait aucun doute que permettre l’entrée de 25 000 réfugiés syriens d’ici la fin de l’année constitue un défi pour le Canada. Selon le ministère de l’Immigration et de la Citoyenneté, 13 500 personnes ont présenté une demande d’asile au pays au cours de l’année 2014. Pourquoi 25 000 réfugiés syriens font-ils peur aux Canadiens? Des réfugiés syriens secourus par les garde-côtes turcsCrédit photo : Umit Bektas / Reuters Avec l’arrivée imminente de 25 000 réfugiés syriens au Canada, une promesse électorale du nouveau premier ministre canadien Justin Trudeau, les attentats de Paris ramènent à la surface les peurs et les craintes par rapport au terrorisme.

Pourquoi 25 000 réfugiés syriens font-ils peur aux Canadiens?

Alors qu’il volait en avion cette nuit vers les Philipinnes pour prendre part au sommet Asie Pacifique, le premier ministre canadien Justin. Trudeau a rejeté l’appel du premier ministre provincial de la Saskatchewan, Brad Wall, de repousser l’échéancier du 1er janvier que s’est fixé le gouvernement libéral pour accueillir 25 000 réfugiés syriens.

Les migrants – Le P'tit Libé. Mi petit, mi grandLa crise des réfugiés. Les migrants – Le P'tit Libé. Ils seront 25 000. LivretMontageVert versionPDF lowres. LivretMontageVert 3. Télé-Québec. People of Nowhere. Réfugiés. Envers et contre tout. Trois ans de crise humanitaire en Syrie. Trois ans après le début de l'insurrection, la révolte syrienne s'est transformée en guerre civile.

Trois ans de crise humanitaire en Syrie

Plus de 146 000 personnes y ont perdu la vie, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme. A l'intérieur du pays et dans les camps de réfugiés, les civils manquent de tout. Le Programme alimentaire mondial (PAM) estime que 6,5 millions de personnes ont besoin d’une aide alimentaire dans le pays. Mais seules 3,7 millions ont pu bénéficier d’une livraison de nourriture en février. L’organisation espère récolter 300 millions de dollars (215 millions d'euros) de dons d’ici le mois de mai pour pouvoir atteindre ses objectifs.

Lire aussi : Désespoir quotidien au camp de Yarmouk, près de Damas. Syrie 2015/2016. Dans le cadre du conflit armé interne, les forces gouvernementales et des groupes armés non étatiques ont commis des crimes de guerre, ainsi que d’autres violations du droit international humanitaire et atteintes flagrantes aux droits humains, en toute impunité.

Syrie 2015/2016

Les forces gouvernementales ont mené des attaques aveugles et des attaques visant délibérément les civils. Elles ont notamment bombardé des zones d'habitation et des établissements médicaux au moyen de tirs d’artillerie et de mortier, de barils explosifs et, semble-t-il, d’agents chimiques, tuant illégalement des civils. Elles ont par ailleurs tenu de longs sièges contre des populations, qui se sont retrouvées piégées et privées de nourriture, de soins et d’autres services de première nécessité.

Des groupes armés non étatiques qui contrôlaient certaines zones et cherchaient à en conquérir d’autres ont bombardé de manière aveugle et assiégé des secteurs où se trouvaient essentiellement des civils. Contexte. [vidéo] La crise des réfugiés syriens expliquée en 6 min. Les conflits en Syrie et la vague migratoire qui a suivi sont parfois compliqués à comprendre tant la situation dans ce pays est aujourd’hui complexe.

[vidéo] La crise des réfugiés syriens expliquée en 6 min.

Aujourd'hui, une vidéo d’animation de six minutes résumant, de manière didactique, la problématique dans la région en cartes et en graphiques, a été mise en ligne par Kurzgesagt, une studio de production allemand connu pour ses vidéos d'animation didactiques publiées sur leur chaîne Youtube. La vidéo explique quelle a été la politique migratoire européenne depuis 2007 et pourquoi nous nous retrouvons dans la situation actuelle : investissements dans la construction de frontières "inviolables" et non dans une politique d’accueil.

Pourquoi parle-t-on de "vague sans précédent" ? Dans le cadre d'une journée spéciale "Les réfugiés et moi", la RTBF a demandé aux internautes à quelles questions ils souhaitaient obtenir une réponse.

Pourquoi parle-t-on de "vague sans précédent" ?

Cet article répond à une des trente questions les plus fréquemment posées. Il est correct d’affirmer qu’au niveau mondial, la situation est sans précédent. 2015 correspond à un moment de l’Histoire où les guerres, les persécutions et les conflits violents ont forcé plus de personnes que jamais (depuis que des statistiques globales sont disponibles) à se lancer sur les routes de l’exode. En se basant sur les chiffres du Haut-commissariat aux réfugiés des nations unies (UNHCR), on constate que l’on a dépassé les 50 millions de personnes déplacées de force dès 2013 (51,2 millions). On parle ici des réfugiés, candidats à l’asile mais aussi et surtout des déplacés internes, au sein d’un même pays.