background preloader

VII. Le chômage résulte-t-il de dysfonctionnements sur le marché

Facebook Twitter

Plus de 75% des Français travaillent désormais dans le secteur tertiaire. LE SCAN ÉCO - L'Insee offre un tableau complet des 28,6 millions de Français actifs. On y apprend que plus des trois quart travaillent dans le secteur tertiaire, que presque 90% des actifs sont salariés, et que les trois-quarts sont en CDI... Dans les «Tableaux de l'économie française 2016» publiés ce mardi, l'Insee consacre une partie de sa vaste étude sur l'emploi en France, et sa répartition par activité. On y apprend notamment que la France est devenue plus que jamais un pays de service. • 25,8 millions de Français occupent un emploi en France Sur les 50,8 millions de Français de plus de 15 ans (en 2014), 28,6 millions sont «actifs» au sens du Bureau international du travail.

Ce chiffre comprend les salariés, les indépendants, les employeurs et les demandeurs d'emploi. Les autres (22,2 millions de Français de 15 ans et plus) sont «inactifs» . • 75,2% des Français «occupés» travaillent dans le secteur tertiaire • Les disparités européennes dans la répartition de l'emploi. Pourquoi le progrès technique dope de moins en moins la croissance. Et si tout cela ne servait à rien ? Les robots, l'intelligence artificielle, le big data, les algorithmes de gestion, les machines-outils connectées, les imprimantes 3D, les drones... toutes ces incroyables innovations sorties des labos de recherche et des cerveaux de la Silicon Valley. Comme ça, de but en blanc, la question peut paraître un peu brutale. Pourtant certains économistes commencent bel et bien à se la poser. A leur grande surprise, ils ont en effet découvert que ces formidables avancées technologiques ne faisaient plus guère progresser la productivité - la richesse produite à partir d'une même quantité de travail - telle jadis l'invention de la roue ou du palan.

Et que, en conséquence, elles ne boostaient pratiquement pas la croissance ni n'accroissaient notre niveau de vie. Pourquoi, dans ces conditions, se donner tant de peine ? >> En vidéo : L'histoire de l'invention de la valise à roulettes ou pourquoi certaines innovations évidentes sont-elles si tardives ? Optimiste. Plus de 75% des Français travaillent désormais dans le secteur tertiaire. Les pistes d’économistes pour faire baisser le chômage. LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Béatrice Madeline Le président de la République doit présenter, lundi 18 janvier, de nouvelles mesures pour, enfin, « inverser la courbe du chômage », comme il s’y était engagé. Une fois de plus, pourrait-on dire, tant les plans se succèdent depuis plusieurs décennies pour lutter contre ce fléau : politiques de relance de la demande par la dépense, augmentation du niveau d’études, emplois aidés, emplois jeunes, aides aux entreprises sous la forme d’une diminution des charges, formation des chômeurs, développement de l’apprentissage… Et pourtant, malgré ce déploiement considérable de moyens, avec 10,6 % de sa population active sans emploi en janvier, la France ne parvient pas à résorber le chômage.

Parmi les grands pays occidentaux, c’est aujourd’hui l’un des seuls à ne pas avoir réussi à le faire baisser durablement. Alors, que se passe-t-il ? Lire aussi Emploi : les patrons réclament un « électrochoc » Abaisser le coût du travail. 30 ans de chômage de masse en France... Pourquoi ? LE SCAN ÉCO/VIDÉO - Même en période de croissance soutenue, le taux de chômage en France n'est jamais retombé sous les 7% depuis 1983. Quelles sont les raisons de ce mal français ? Explications. Comment croire que la France parviendra à retrouver le plein emploi quand cela fait trente ans que le chômage de masse s'est installé?

Pas une seule année depuis 1983, le taux de chômage de notre pays n'est retombé sous la barre des 7%. Sur ces 32 dernières années, 25 ont tristement affiché un taux de plus de 8%, dont 7 années à plus de 9% et 4 années (dont 2015) à plus de 10%. LE SCAN ÉCO / INFOGRAPHIES - Qui sont les chômeurs en France? • Un taux de chômage moyen de 9% ces trente dernières années En moyenne en France, le taux de chômage de ces trois dernières décennies atteint 9%. LE SCAN ÉCO - Comment les crises financières dopent les scores de l'extrême-droiteLE SCAN ÉCO / INTERVIEWS CROISÉES - Le chômage est-il devenu une fatalité en France? • 2015, année noire pour la France. La vidéo "Les mots de l'Eco : le chômage" sur le Journal du Net. Travail-Emploi - Le coût horaire de la main-d'œuvre en France.

Antoine Luciani, division Salaires et revenus d’activité, Insee Résumé En 2012, en France métropolitaine, un salarié coûte en moyenne 51 839 euros par an à son employeur dans les entreprises de dix salariés ou plus. Rapporté au nombre d’heures effectivement travaillées, le coût du travail est légèrement inférieur à 34 euros de l’heure. Il est le plus élevé dans la production-distribution d’électricité et de gaz et dans les activités financières et d’assurance, où la proportion de cadres est forte. Le coût horaire est le plus faible dans l’hébergement-restauration, qui emploie une main-d’œuvre peu qualifiée et bénéficie donc davantage des allègements de cotisations sur les bas salaires.

Le coût horaire moyen dans un établissement dépend largement de la composition de la main-d’œuvre par catégorie socioprofessionnelle, quotité de temps de travail et âge ; il augmente aussi avec la taille de l’entreprise. Sommaire Publication Un coût horaire un peu plus élevé dans le secteur privé. Réforme du droit du travail : qu’est-ce que la flexisécurité ? Le 9 septembre 2015 à 12h45 , mis à jour le 9 septembre 2015 à 13h37, par Maxence Kagni François Hollande l’a réaffirmé lundi, lors de sa sixième conférence de presse : l’exécutif prépare une réforme du droit du travail. Celle-ci aura pour "base" le rapport de Jean-Denis Combrexelle, qui a été remis à la mi-journée, mercredi, à la nouvelle ministre du Travail, Myriam El Khomri et à Manuel Valls.

Dans une tribune publiée dans Les Echos le 24 août, le Premier ministre avait déjà évoqué "une réglementation du travail devenue trop complexe". Souhaitant laisser plus de "liberté aux entreprises et aux salariés", Manuel Valls entend "continuer de bâtir un modèle de ’flexisécurité’ à la française". Mais que signifie cette notion de "flexisécurité" ? Licenciement facilité, indemnisation du chômage La flexisécurité est une forme particulière d’organisation du travail : elle a pour objectif de donner à la fois davantage de libertés aux entreprises et une plus grande sécurité pour les salariés.

Chômage : la "flexisécurité" danoise peut-elle inspirer Manuel Valls ?- 28 novembre 2014. Manuel Valls trouvera-t-il l'inspiration au Royaume du Danemark ? Le Premier ministre est en visite vendredi 28 novembre au Danemark, officiellement pour convaincre le pays de la détermination de la France à se réformer. Mais cette visite pourrait prendre une autre tournure. Le pays est considéré comme le modèle de la "flexisécurité" du marché du travail. Cela tombe à pic pour Manuel Valls, qui a relancé ces dernières semaines le débat sur une réforme de l'assurance-chômage en France. Un seul chiffre pourrait convaincre Manuel Valls que le système danois vaut le coup que l'on s'y penche sérieusement : Le Danemark affiche un taux de chômage officiel de 5%, selon les dernières statistiques.En France ? "Le Danemark est un pays qui est toujours très innovant sur le plan social, de l'environnement, des transports...

", souligne d'ailleurs un des conseillers de Manuel Valls à l'AFP. Avec une culture du consensus, du dialogue social, une social-démocratie à la danoise. Paul Laubacher. Travail-Emploi - Le coût horaire de la main-d'œuvre en France. D’où vient le chômage ? Y a-t-il un remède. Emploi. Organisation du travail. MARCHÉ DU TRAVAIL ET FLEXIBILITÉ. Travail-Emploi - Nombre de chômeurs et taux de chômage selon le sexe et la catégorie socioprofessionnelle en 2012. Portage salarial - Fiche pratique. Les contrats de travail atypiques se développent en Europe.

INFO LE FIGARO - Avec 50.000 personnes bénéficiant de contrats hybrides, à mi-chemin entre le salariat classique et l'entrepreneuriat traditionnel, la France se situe au 4e rang européen selon une étude de la Fondation ITG. Finie l'époque où un salarié faisait sa carrière dans une même entreprise. Désormais, les parcours professionnels sont plus heurtés, y compris pour les cadres et les professions intellectuelles. Par ailleurs, ces professionnels qualifiés aspirent aujourd'hui à plus d'autonomie au travail. A la croisée de ces deux tendances se sont développés en Europe, pour les cadres, de nouveaux statuts «hybrides», à mi-chemin entre le salariat classique et l'entrepreneuriat traditionnel.

La France n'est pas en retard en la matière. Portage salarial En France, la forme la plus courante est celle du portage salarial. 8,5 millions d'Européens Chacun des neuf pays européens examinés par l'étude dispose de systèmes particuliers d'emploi hybride. Emploi atypique/emploi précaire - Terminale ES Sciences Economiques. Emploi atypique, travail utopique : pour en finir avec le travail salarié. Le Monde.fr | | Par Benoît Lewyllie ((SMart) fondateurs de Bigre), Noémie de Grenier (Coopaname) et Anne­-Laure Desgris (Oxalis) Dix pour cent des travailleurs en France, près de 8 millions en Allemagne, échappent à l’alternative classique entre travail indépendant et contrat de travail subordonné à temps plein et de longue durée. Ils sont « polyactifs », « multiactifs », en portage salarial, autoentrepreneurs, intermittents, intérimaires, pigistes, « para­subordonnés », inscrits à la Maison des artistes, etc.

Dans certains secteurs comme la formation professionnelle, les nouveaux médias, la culture ou l’animation sportive, ils sont majoritaires. Leur situation est celle d’un nouveau prolétariat actif et plutôt diplômé qui subit une double peine : aussi précaire que les indépendants, aussi inféodé que les salariés. Face à cette réalité, la gauche traditionnelle semble tiraillée entre deux mauvais partis. Il est possible de sortir de cette alternative.

Son objectif ? France - Taux de chômage. Le taux de chômage en France est bien dans la moyenne européenne. Une nouvelle fois, le chômage a (faiblement) augmenté en juin, selon la dernière livraison de chiffres de Pôle emploi. Et une nouvelle fois, la majorité socialiste et François Hollande doivent assumer : ils ne sont pas parvenus à faire diminuer le nombre de demandeurs d’emploi, qui reste croissant depuis 2008 et la crise financière. La situation française est-elle particulièrement mauvaise en Europe ? Pour le savoir, nous avons voulu regarder deux éléments : d’un côté, le niveau du chômage dans les 28 pays de l’Union européenne (UE). Mais aussi et surtout, l’évolution du nombre de demandeurs d’emploi dans chaque pays depuis 2008, en comparaison avec la moyenne européenne. La carte ci-dessus vous permet d’afficher les deux types de données. La couleur montre le niveau de chômage d’un pays en mai 2015 (derniers chiffres disponibles à l’échelle européenne), et en passant votre souris sur ledit pays, vous pouvez afficher une courbe montrant l’évolution du chômage depuis sept ans.

Taux de chômage et chômeurs en France : quasi stable en juin. En septembre 2017, le nombre de demandeurs d'emploi est en baisse de 1,8% sur un mois, à 3 475 500. Au second trimestre 2017, le taux de chômage recule de 0,1 point sur trois mois à 9,2%. [Mise à jour le vendredi 10 novembre 2017 à 18h31] Le 9 novembre 2017, Pôle emploi et le ministère du Travail ont annoncé qu'à partir du mois de janvier 2018, la Dares (le service d'études et statistiques du ministère du Travail) publiera tous les trois mois le nombre de demandeurs d'emploi. Jusqu'à présent, les chiffres étaient rendus publics tous les mois. Cependant, le nombre de demandeurs d'emploi continuera à être mis en ligne sur le site du ministère. Mais il ne fera plus l'objet d'une publication. Selon le communiqué de presse de la Dares, "cette refonte de la publication vise à mettre l'accent sur les évolutions tendancielles de ces statistiques plutôt que sur leurs variations au mois le mois, qui sont très volatiles et parfois difficiles à interpréter".

Les chômeurs en France Bon à savoir. Le taux de chômage augmente de 0,1 point au quatrième trimestre 2014. Le taux de chômage baisse de 0,3 point par rapport au premier trimestre 2016 En moyenne sur le deuxième trimestre 2016, le taux de chômage au sens du BIT est de 9,9 % de la population active en France, après 10,2 % au premier trimestre 2016. En France métropolitaine, le nombre de chômeurs diminue de 74 000, à 2,8 millions de personnes ; le taux de chômage diminue ainsi de 0,3 point par rapport au premier trimestre 2016, à 9,6 % de la population active.

La baisse concerne toutes les tranches d'âge, particulièrement les jeunes. Sur un an, le taux de chômage diminue de 0,5 point. Parmi les chômeurs, 1,2 million déclarent rechercher un emploi depuis au moins un an. Au deuxième trimestre 2016, le taux de chômage de longue durée s'établit à 4,3 % de la population active, comme au trimestre précédent et au deuxième trimestre 2015. Taux de chômage au sens du BIT Estimation à +/- 0,3 point près du niveau du taux de chômage et de son évolution d'un trimestre à l'autre Source : Insee, enquête Emploi. Salaire minimum de croissance (Smic)

Le salaire minimum de croissance (Smic) correspond au salaire horaire minimum légal en dessous duquel le salarié ne peut pas être rémunéré. Des abattements sont toutefois applicables, dans certains cas (apprentis et salariés de moins de 18 ans). De quoi s'agit-il ? Le Smic correspond au salaire horaire minimum légal en dessous duquel le salarié ne peut pas être rémunéré Il s'applique à tout salarié majeur, quelle que soit la forme de sa rémunération (au temps, au rendement, à la tâche, à la pièce, à la commission ou au pourboire). À noter : le Smic ne s'applique pas au VRP car il n'est pas soumis à un horaire de travail. La convention collective applicable prévoit généralement un salaire minimum conventionnel.

L'employeur doit verser le minimum conventionnel s'il est supérieur au montant du Smic. Si le minimum conventionnel est inférieur au Smic, l'employeur verse un complément de salaire permettant d'atteindre le montant du Smic. Montant Minimum conventionnel Comment est-il revalorisé ? Bulletin statistique - Montant mensuel net du smic pour 35 heures de travail par semaine (151,67 heures par mois) - Après déduction de la CSG et CRDS. Le Smic dans les pays de l'Union européenne en 2014. Moins de 200 euros par mois en Bulgarie. Plus de 1 900 euros au Luxembourg. Le salaire minimum fait le grand écart entre les pays de l'UE. Le Smic ne représente pas la même chose pour tous les citoyens européens. Au sein de l'Union européenne (UE), le salaire minimum varie fortement. En janvier 2015, il oscille entre 184 euros brut par mois en Bulgarie et 1 922 euros au Luxembourg. Mais, à niveau de vie comparable, le fossé est évidemment moindre.

Carte des Smic en Europe Passez votre souris sur un pays pour afficher les données Dans seulement sept pays membres de l'UE (en France, en Allemagne, au Benelux et dans les îles britanniques), le Smic mensuel dépasse 1 000 euros. A l'autre bout du classement, le salaire minimum de Bulgarie reste sous la barre des 200 euros en 2015. 6 pays sans Smic dans l'UE Par ailleurs, seuls 21 des 28 pays membres de l'Union européenne disposent d'un salaire minimum légal en 2015, valable dans toutes les branches d'activité. Des évolutions contrastées. Travail-Emploi - Population active. Imprimer la page Sommaire Publication Présentation En 2012, selon l’enquête Emploi, la population active est estimée à 28,6 millions de personnes de 15 ans ou plus en France métropolitaine.

Elle regroupe 25,8 millions d’actifs ayant un emploi et 2,8 millions de personnes au chômage. Le reste de la population âgée de 15 ans ou plus constitue la population inactive au sens du Bureau international du travail (BIT), c’est-à-dire les personnes ne travaillant pas et ne recherchant pas activement un emploi ou n’étant pas disponibles rapidement pour en occuper un. Après deux années consécutives de décélération, l’augmentation de la population active s’est amplifiée en 2012. La population des 15-64 ans recule depuis 2011, du fait principalement d’un net fléchissement de la population des 55-64 ans ces dernières années. La population active a crû de 1,8 million de personnes en dix ans. Haut de page Tableaux et graphiques Pour en savoir plus. Publications et services - Chômage. Quiz chômage. Publications et services - Vidéo : « Les chiffres du chômage en questions »

Principales Séries Longues : Travail-Emploi. Chômage.