background preloader

Archives et Archivistique

Facebook Twitter

Françoise Banat-Berger nommée à la tête du SIAF. Françoise Banat-Berger nommée aux archives de France. L'arrêté du 11 février 2019, publié au Journal officiel de ce 12 février, annonce la nomination de Françoise Banat-Berger comme cheffe de service, adjointe au directeur général des patrimoines, chargée du service interministériel des archives de France au ministère de la Culture, pour une durée de trois ans. À droite sur la photo, Françoise Banat-Berger, en 2015 (Pierre-Yves Beaudouin, CC BY SA 4.0) Par cet arrêté, Françoise Banat-Berger, conservatrice générale du patrimoine, est nommée cheffe de service, adjointe au directeur général des patrimoines, chargée du service interministériel des archives de France (SIAF) au ministère de la Culture, pour une durée de trois ans.

Pour rappel, le service interministériel des Archives de France (SIAF) est chargé de proposer au ministre de la Culture les choix stratégiques à opérer en matière d’archives, en s'appuyant sur les recommandations du Conseil supérieur des Archives (CSA) et du Comité interministériel des Archives de France (CIAF). Bruno Ricard nommé à la direction des Archives nationales. Par arrêté du Premier ministre et du ministre de la Culture en date du 23 juillet 2019, Bruno Ricard est nommé dans l'emploi de chef de service, directeur du service à compétence nationale Archives nationales, pour une durée d'un an à compter du 1er septembre 2019.

Diplômé de d’Ecole nationale des chartes (1992) et de l’Institut national du Patrimoine (1993), Bruno Ricard est Conservateur en chef du patrimoine. Archives diplomatiques, archives départementales Son parcours l'a déjà mené à plusieurs postes à responsabilités au sein des institutions documentaires françaises notamment à la direction du Centre des archives diplomatiques de Nantes (ministère des affaires étrangères) de 1993 à 2000 et à la direction des Archives départementales de l’Oise de 2000 à 2013. Bruno Ricard succède à Françoise Banat-Berger qui avait quitté la direction des Archives nationales au mois de février 2019 pour prendre la tête du Service interministériel des archives de France (Siaf). Bruno Ricard, nouveau directeur des Archives Nationales. Bruno Ricard prendra ses fonctions de le 1er septembre.

Le Premier ministre et le ministre de la Culture ont nommé Bruno Ricard, conservateur général du patrimoine, comme chef de service et directeur du service à compétence nationale Archives nationales, pour une durée d'un an à compter du 1er septembre 2019. Publié dans le Journal officiel du 24 juillet, cette annonce fait partie de la série de nominations dans le secteur culturel divulguées depuis deux jours.

Bruno Ricard succède à Françoise Banat-Berger qui avait quitté la direction des Archives nationales en février 2019 pour partir diriger le Service interministériel des archives de France (SIAF). Né en 1968, diplômé de d’Ecole nationale des chartes (promotion 1992) et de l’Institut national du Patrimoine (1993), Bruno Ricard a travaillé au sein de la direction du Centre des archives diplomatiques de Nantes (ministère des affaires étrangères) de 1993 à 2000, puis à la direction des Archives départementales de l’Oise de 2000 à 2013.

Bruno Ricard, nouveau patron des Archives nationales. Le mercato dans les services d'archives est un classique de l'été, mais cette année, le mouvement de nomination a été exceptionnel, puisqu'il a touché à la fois "la tête et le coeur" des archives françaises. Après la nomination de Françoise Banat-Berger en février à la tête du SIAF, le service interministériel des archives de France, qui chapeaute donc tout le réseau, il fallait lui trouver un successeur à son poste de directrice des Archives nationales. C'est Bruno Ricard qui vient d'être nommé "dans l'emploi de chef de service, directeur du service à compétence nationale", selon les termes de l'arrêté du ministre de la Culture en date du 23 juillet 2019. Il est précisé que c'est pour une durée d'un an à compter du 1er septembre 2019.

Ce conservateur en chef du patrimoine, est une figure reconnue dans le monde des archives et même au delà. Liens. Patrimoine, archives, architecture : l'Assemblée dresse un bilan en demi-teintes de la loi LCAP. Il y a un an, la commission de la culture du Sénat organisait une table ronde consacrée à l'application des dispositions de la loi relative à la liberté de création, à l'architecture et au patrimoine (LCAP) du 7 juillet 2016 (voir notre article ci-dessous du 29 octobre 2018). Aujourd'hui, c'est au tour de la commission des affaires culturelles et de l'éducation de l'Assemblée nationale de publier un rapport d'information sur l'évaluation de la loi LCAP (sur le contenu de la loi, voir notre article ci-dessous du 12 juillet 2016).

Celui-ci est présenté, au nom de la commission, par Emmanuelle Anthoine, députée (LR) de la Drôme, et Raphaël Gérard, député (LREM) de Charente-Maritime. Les services d'archives des collectivités légitimés Même s'il n'est pas sûr que les archives sont l'un des domaines ayant le plus d'impact sur la vie quotidienne des Français, le rapport n'en dresse pas moins un bilan détaillé des mesures de la loi sur le sujet. Celui est partagé. Échec sur l'architecture. Quel avenir pour les archivistes ? Wikidata va-t-elle libérer les archives de l'autorité des archivistes ?

"Je rêve d’un âge nouveau de la curiosité. On en a les moyens techniques ; le désir est là ; les choses à savoir sont infinies ; les gens qui peuvent s’employer à ce travail existent. De quoi souffre-t-on ? Du trop peu : de canaux étroits, quasi monopolistiques, insuffisants" (Le philosophe masqué - Michel Foucault). Le manque de visibilité et d’accessibilité en ligne des descriptions des archives est un fait, mais on dira peut-être un jour à ce propos : "Et Wikidata est arrivé". Wikidata et la description d’archives L’intérêt de la plateforme Wikidata vis-à-vis des documents regroupés au sein du portail Wikimedia Commons ayant déjà été évoqué, nous allons pour notre part en examiner son grand intérêt pour la description d’archives en général (Pour un aperçu de réflexions très proches mais dans le domaine des bibliothèques, voir l’article de Stacy Allison - Cassin et Dan Scott de 2018 : Wikidata: a platform for your library’s linked open data).

Qu’est-ce que Wikidata ? Wikidata et RIC. La boîte à outils numériques de l’archiviste. Le 24 octobre dernier s’est tenu au SIAF un lab “Prospective numérique” dédié aux outils utilisés quotidiennement par les archivistes (hors SAE et SIA). Les participants ont cité près d’une centaine d’applications, de plateformes ou de logiciels qui leur servent régulièrement pour des tâches aussi variées que la bureautique (au-delà des suite office classiques), l’animation de réunions, de communication, de gestion de projet, de traitement des fichiers, de production et analyse de données, de sécurité et partage etc.

Sur le modèle de la Cartographie des outils et pratiques de la vie privée de la CNIL, l’ensemble des logiciels cités vous est proposé sous forme de carte mentale., pour vous aider à construire la stratégie numérique correspondant à vos besoins. N’hésitez pas à signaler d’autres outils que vous trouvez pratiques au quotidien, ou à commenter la cartographie. Note : vous pouvez télécharger la carte XMIND et les fichiers images ici. Originalité de l'oeuvre : tout savoir sur cette notion du droit d’auteur. Pour qu’un être humain voie sa création qualifiée d’oeuvre et sa personne devenir auteur, un des critères essentiels est celui de l’originalité de cette création.

On parle alors d originalité de l'oeuvre. Le mot prête à confusion. Dans son sens commun, est original ce qui sort de l’ordinaire. En droit d’auteur, est original ce qui a pour origine l’esprit humain. Aujourd’hui, la question de l’application du droit d’auteur se pose autour de la création de texte par des robots. 1. À la naissance des systèmes juridiques de droit d’auteur — Royaume-Uni en 1709 (futur copyright) ; France en 1791 et 1793 (droit d’auteur à la française) –, l’idée était de protéger cette propriété que représente la création intellectuelle de l’être humain.

Il s’agit donc de protéger un bien intellectuel, élément du patrimoine de l’être humain. >Lire aussi : Comprendre le droit d'auteur : qui est "auteur" ? 2. Il n’est cependant pas envisagé de protéger tout type de création. Cet article vous intéresse? Cadre stratégique commun de modernisation des archives : 2020-2024. Twitter est désactivé. Autorisez le dépôt de cookies pour accéder à cette fonctionnalité. ✓ Autoriser Autoriser. Cadre stratégique commun de modernisation des archives : 2020-2024.

Cadre stratégique commun de modernisation des archives : 2020-2024. RIC-O converter, un logiciel libre de conversion de métadonnées archivistiques. Données vraies, informations fausses : avez-vous pensé à la diplomatique ? Les données nous envahissent Il est banal mais néanmoins fort juste de dire que notre société et son fonctionnement sont devenus numériques et que les données ont envahi notre quotidien : – les correspondances que nous échangions sous enveloppe timbrée (y compris les cartes postales envoyées lors de nos vacances) ont laissé la place à des textes transmis par messagerie électronique ou à des échanges par messagerie instantanée (Whats’App, Telegram) ; – les albums photographiques composés de tirages photographiques soigneusement choisis ont laissé la place au stockage en gros de photographies numériques jamais triées sur « le cloud » ; – pour prendre rendez-vous chez un médecin, s’inscrire à un concours ou à un examen, déclarer nos revenus et payer nos impôts et nos taxes, obtenir une attestation d’affiliation à la Sécurité sociale ou à une mutuelle, nous nous connectons sur le site internet des administrations et des entreprises ; Plusieurs méthodes existent pour répondre à cette question.

Covid-19 et archivage. Au cœur de la crise sanitaire due au Covid-19, le long confinement (mi-mars à mi-mai 2020 voire plus) a créé une rupture brutale et durable dans le cours “normal” des choses. Pour les professions au front de la crise (soignants, fournisseurs de biens essentiels), cela a été une course contre la montre. Pour les autres, le confinement a provoqué une mise à l’arrêt, une réorganisation au moyen du télétravail ou une réinvention des gestes et des lieux, selon les activités en cause, mais pour tous le confinement a été l’occasion d’une réflexion sur le sens de son activité et sur l’après. C’est ce qui ressort très nettement de l’écoute et de la lecture des médias et des réseaux sociaux pendant la période. Dans le monde des archives, plusieurs choses m’ont frappée: Faits. Questions. Initiatives d’archivistes L’expérience collective du confinement a suscité, très naturellement, diverses initiatives privées dans la suite de projets mémoriels existants.

Paroles d’historiens sur l’archivage Nous. Archives et culture : quand les archivistes contribuent à la création d'oeuvres et d'événements. Combien d’œuvres, combien d’événements culturels s’appuient sur des archives pour leur réalisation ? À la manoeuvre ou apportant leur contribution, les archivistes, passeurs de culture, qui endossent cette mission de valorisation parallèlement à celle de conservation. Mais leur formation à la médiation est insuffisante, dénonce la chercheuse Jessica de Bideran. Néanmoins, à l’Institut national du patrimoine, par exemple, la médiation figure parmi les enseignements. Retours d’expérience avec Rembob’Ina, une émission télévisée s’appuyant sur les archives de l’Institut national de l’audiovisuel, et avec le fonds d’archives du journal l’Humanité et son responsable archiviste iconographe.

Temps de lecture : 6 minutes Cet article est issu du dossier "Les archivistes passeurs de culture" du numéro d'octobre 2019 d'Archimag. Voici le sommaire du dossier : Découvrez L'Archiviste Augmenté, la newsletter thématique gratuite d'Archimag ! Archivistes et action culturelle. L'École des chartes aura 200 ans en 2021 : participez à cet anniversaire ! La prestigieuse école de formation des conservateurs du patrimoine écrit lance un appel à la générosité afin de financer une série d'événements scientifiques et culturels.

A partir de 50 euros... Découvrez L'Archiviste Augmenté, la newsletter thématique gratuite d'Archimag ! En 1821, Louis XVIII fondait par ordonnance l'Ecole nationale des chartes. Près de deux cents ans plus tard, le vénérable établissement s'apprête à célébrer cet anniversaire et fait appel à la générosité des citoyens pour lancer une série d'évènements scientifiques et culturels qui auront lieu tout au long de l'année 2021. Tout citoyen est invité à faire un don (à partir de 50 euros) pour "commémorer les 200 ans d’histoire de cette institution qui forme les conservateurs du patrimoine principalement écrit (archives et bibliothèques), ainsi que des chercheurs et des enseignants-chercheurs dans le domaine des sciences historiques et philologiques". Description des archives : Isad(G) bouge, place à Ric-O Converter ! Ric-O Converter vient d’être mis à disposition sur la plateforme GitHub.

Ric, acronyme de "Records in contexts", est un nouveau modèle de description des archives, qui représente un fonds sous forme de map et de liens entre les documents. Cet outil, qui convertit l’EAD ou EAC-CPF au format RDF (Ric), va-t-il révolutionner l’Isad(G) ? Temps de lecture : 4 minutes Découvrez L'Archiviste Augmenté, la newsletter thématique gratuite d'Archimag ! Depuis 2012, un groupe d’experts du Conseil international des archives (ICA) planche sur un nouveau standard de description des unités archivistiques : Records in contexts (Ric).

Est-ce la fin d’Isad(G) ? Il est trop tôt pour le dire… Néanmoins, le besoin de construire un nouveau standard était essentiel pour se représenter les archives de demain. Lire aussi : Les archives et leurs métadonnées en débat à Paris Le constat était la pauvreté de nos notices descriptives. Cet article vous intéresse? Acheter ce numéro ou Abonnez-vous.

Archivage numérique : InterPares, un projet pour garantir l’authenticité des archives. Comment préserver l’authenticité des documents lors de leur archivage numérique ? C’est un défi permanent pour les archivistes de tous pays. Pour y répondre, l’aide des chercheurs est nécessaire. C’est l’objet du projet InterPares qui totalise vingt ans de travaux. Son symposium tenu les 18 et 19 février derniers au Costa Rica en a souligné les résultats majeurs. Temps de lecture : 6 minutes Découvrez L'Archiviste Augmenté, la newsletter thématique gratuite d'Archimag ! InterPares en bref InterPares est l’acronyme du projet "International research on permanent electronic records in electronic systems". Lire aussi : Archivage électronique : comment mettre en place et gérer son système numérique InterPares, phases 1 et 2 : des bases théoriques et méthodologiques InterPares a été initié pour répondre aux enjeux de l’authenticité pour l’ archivage électronique et la pérennisation des documents d’archives au sein d’un environnement numérique incluant les systèmes et leurs divers dispositifs.

Grand débat national

Lancement d'OCR4all, un outil open source et gratuit de reconnaissance de caractères anciens pour les chercheurs en histoire et les archivistes. @docs, le nouvel outil développé par France Archives. @docs, une application pour accéder aux documents publics. En prévision des Journées européennes du patrimoine 2019, les centres d'archives et les bibliothèques préparent leurs escape games ! Municipales 2020 : lancement d'une campagne de sensibilisation sur l'archivage des documents et le récolement.

Élections municipales : les archivistes font entendre leur voix. Municipales 2020 : le récolement des archives est une obligation ! Les services d'archives ferment leurs portes pour une durée indéterminée.

Mémoires du confinement

Le SIAF prépare la reprise d'activité dans les services d'archives. Confinement : le télétravail, une découverte pour beaucoup d’archivistes. Reprise d'activité dans le secteur des archives : ventilation et et traitement d’air. Archives municipales et élections : les professionnels enfoncent le clou. Covid-19 : polémique sur l'allongement des durées de conservation des données de santé des patients. Définitions & Sémantique. France Culture - Matières à penser : Le présent des archives. La conservation des collections d’archives et de bibliothèques : Série 1. Collecte des archives : vers des critères définis au niveau local. Le droit sous toutes les coutures au Forum des archivistes. Collecte des archives : les collectivités pourront faire des choix.

RGPD

Open data. Archivage électronique. Quels moyens pour que la CADA puisse traiter les dossiers qui lui sont soumis dans un délai raisonnable ? Jean-Luc Nevache pressenti pour prendre la tête de la Cada. 3e ligne de métro à Toulouse : la CADA donne raison à des citoyens qui réclamaient des documents techniques à Tisséo. Revirement de doctrine de la CADA sur les tables décennales. Le Boléro et la durée des droits. La diffusion des archives sur Internet : de nouvelles règles. La Tribune des Archives. Les archives contemporaines sont-elles fermées ? Non, l’accès à certaines archives de la Seconde Guerre mondiale n’a pas été interdit aux historiens. Le « crépuscule des archives » ? Entre accès restreint pour les citoyens et contraintes professionnelles pour les archivistes. Secret défense : déclassifier les archives plus librement. Ouvrez les archives ! Édouard Philippe, “Ouvrez les archives !” Archives publiques : une ouverture anticipée sous conditions. Municipales : la continuité démocratique passe par les archives !

Cahors 14-18, les greniers de l’histoire : Découvrir les Archives départementales et le Grand Mémorial. Lille : un sac contenant les pièces d’un procès du XVIIIe siècle découvert. 300 ans d'histoire numérisés aux Archives de Bordeaux. Venez jouer aux enquêteurs avec les archives départementales de l’Aisne. Les Archives départementales des Deux-Sèvres récompensées. Aux Archives nationales, une exposition explore les origines de la crise mondiale. Dans les archives du Conseil d'État : deux siècles d'histoire à contempler. Découvrir les archives polaires de France est désormais possible avec Archipôles.

Le corsaire Surcouf confond un collectionneur, un peu voleur. Macron, Hollande, Veil : leurs archives sont entrées aux Archives nationales en 2018. Participez aux communs du patrimoine ! Créer des archives communes pour Notre-Dame de Paris sur Wikimedia. La CGT cheminots partage ses archives et sa bibliothèque numérique. Les Archives Nationales de France espèrent accueillir un wikipédien en résidence. Comment les Archives nationales ont entamé leur mue numérique. FranceArchives : carte des inventaires. Tapisserie et diplomatie. Un nouveau site pour les archives de la défense. Les archives territoriales de Guyane rejoignent leur nouvel écrin. Les archives diplomatiques, une mine d’or à la Courneuve. Le Service international de recherches de Bad Arolsen.

Le destin de 10 millions de victimes du nazisme désormais en ligne. Une nouvelle base de registres matricules d'ancien régime sur Mémoire des Hommes. Véronique Parmentier, l’archiviste globe-trotteuse. Interview de Sonia Dollinger, Directrice du Patrimoine culturel et des Archives de Beaune. Comment les Archives départementales des Deux-Sèvres et de la Vienne ont mutualisé leur nouveau site web. Le Musée des Archives nationales passe à la gratuité. In-Situ n° 23 | 2014 : Le patrimoine dans la Grande Guerre - « Sacrifice subi ou sauvetage organisé. Le sort des archives en France durant la Grande Guerre, d’après le fonds de la direction ministérielle des Archives »

In Situ n° 36 | 2018 - Les archives photographiques de presse, pratiques comparées et enjeux méthodologiques. 8 tactiques pour valoriser les archives d’entreprise. Photographies numérisées - Photographie numérique : Problématiques patrimoniales. La conservation des sceaux : techniques, difficultés et réussites. Archives et crise sanitaire : l’opaque Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale.