background preloader

Shadow Banking

Facebook Twitter

Faut-il avoir peur de la finance de l’ombre ? Fonds d’investissement et assureurs empruntent et prêtent sans être soumis au même contrôle prudentiel que les banques.

Faut-il avoir peur de la finance de l’ombre ?

Cette finance parallèle fait-elle courir un risque ? Dix ans, déjà. La planète s’apprête à « fêter » en 2017 le dixième anniversaire de l’explosion de la bulle des subprimes, dont l’économie mondiale peine toujours à se relever. Depuis, gouvernements et autorités financières n’ont qu’une obsession : éviter une récidive. Les JP Morgan, Deutsche Bank ou BNP Paribas sont surveillés d’aussi près qu’un opéré du cœur en salle de réanimation. Le système financier en est-il plus sûr qu’auparavant ? Cette « finance de l’ombre », ou finance parallèle, rappelle la célèbre publicité des années 1980 pour un soda « doré comme l’alcool », dont le « nom sonne comme un nom d’alcool », mais qui n’en est pas. Global Shadow Banking Monitoring Report 2014 - Financial Stability Board. Global Shadow Banking Monitoring FBS Report 2014.

Press enquiries: +41 61 280 8437 +41 61 280 8438 Press@bis.org Ref no: 68/2014.

Global Shadow Banking Monitoring FBS Report 2014

Shadow banking a growing risk to financial stability – The Guardian 01/10/14. Growth in the world’s $70tn (£43tn) shadow banking system is a risk to financial stability and monitoring of the sector is inadequate, the International Monetary Fund has warned.

Shadow banking a growing risk to financial stability – The Guardian 01/10/14

The Washington-based fund said in its twice-yearly global financial stability report that lending outside the regulated banks was increasing in the post-crisis world, partly because of greater banking regulation. Système bancaire parallèle - Commission européenne. Proposition sur la transparence des opérations de financement sur titres – 29.01.2014 Le 29 janvier 2014, la Commission européenne a adopté une proposition de Règlement visant à empêcher les banques les plus grandes de pratiquer la négociation pour compte propre et à permettre aux autorités de surveillance d’imposer aux banques d’établir une séparation entre leurs activités de dépôt et certaines activités de négociation potentiellement risquées.

Système bancaire parallèle - Commission européenne

Pour que les banques ne puissent contourner ces règles en déplaçant une partie de leurs activités vers le secteur bancaire parallèle, la Commission a adopté une proposition de Règlement visant à renforcer la transparence de certaines opérations extérieures au secteur bancaire régulé. Cette proposition met en place un ensemble de mesures visant à améliorer la lisibilité des opérations de financement sur titres pour les autorités de réglementation et les investisseurs.

Shadow Banking CE Green Paper 09/03/12. Monitoring Risks in the Shadow Banking System FED NY janv 11. Risques financiers liés au « shadow banking » - Sénat mai 13. Règlement européen - fév 14. Shadow Banking : how large, how risky? FMI oct 2014. ‎Rapport sur la stabilité financière dans le monde FMI oct 2014 Résumé analytique.

Markets Risk Trends 2014. Le FMI inquiet croissance effrénée du « Shadow Banking » - Les Echos 01/10/14. Le «shadow banking» pèse 75.000 milliards de dollars - Les Echos 30/10/14. Banque - Assurances BNP Paribas repart de l’avant, après le litige américain La banque a dégagé au troisième trimestre un bénéfice net de 1,5 milliard d’euros, en hausse de 10,6%.

Le «shadow banking» pèse 75.000 milliards de dollars - Les Echos 30/10/14

La conjoncture peu porteuse pèse sur la banque de... Afrique - Moyen Orient Burkina : Compaoré a lâché le pouvoir, l’armée aux commandes La France a salué la décision du pésident Blaise Compaoré de quitter le pouvoir. Aéronautique - Défense Mistral russes : DCNS démet son directeur de projet Hervé Guillou, le PDG de DCNS, a démis Yves Destefanis de ses fonctions. Rapport sur la stabilité financière dans le monde FMI résumé chap 2 oct 14. Shadow banking: le côté obscur de la force? Les discussions sur les opérations bancaires hors bilan avancent bon train.

Shadow banking: le côté obscur de la force?

Cet automne devrait être décisif pour ce pan de l’activité financière. Benoît Sauvage, expert réglementations à l’ABBL, fait le point. Ce mois-ci, en vue des discussions d’automne du G20, il est certainement intéressant de faire le point sur le shadow banking, ainsi que sur la future réglementation qui va à coup sûr émerger. Pour rappel, la terminologie shadow banking avait été proposée par un responsable de la société américaine de gestion PIMCO en 2007 lors de la conférence de Jackson Hole, Mecque des conférences des banques centrales. Aujourd’hui on peut quelque peu regretter cette terminologie, même s’il faut reconnaître que c’est un vocable vendeur et qui sonne tout aussi bien dans la presse qu’auprès des politiques. Le "shadow banking" menace-t-il la stabilité financière ? Challenges 01/10/14. Le FMI a mis en garde mercredi 1er octobre contre la "croissance excessive" du système bancaire parallèle, ou "shadow banking", qui voit transiter des milliers de milliards de dollars et pourrait menacer la stabilité financière, notamment aux Etats-Unis.

Le "shadow banking" menace-t-il la stabilité financière ? Challenges 01/10/14

Les acteurs de ce marché en pleine expansion (fonds d'investissements, fonds monétaires, sociétés de financement, assureurs...) agissent "comme les banques" en prêtant de l'argent collecté auprès d'investisseurs mais ne sont soumis à aucune régulation, indique le Fonds monétaire international dans un rapport. Les sommes transitant par ce système parallèle totalisent aujourd'hui jusqu'à 60.000 milliards de dollars, pas si loin des 72.105 milliards du produit intérieur brut mondial en 2013, selon le FMI, qui évoque une "croissance excessive" de ce secteur. Les Etats-Unis les plus exposés (Avec AFP) Shadow Banking : la prochaine bulle ? Blog Hubert de Vauplane.

Après les « subprimes », voici le « shadow banking ».

Shadow Banking : la prochaine bulle ? Blog Hubert de Vauplane

De quoi s’agit-il ? De finances occultes ? D’opérations douteuses et secrètes ? Non, bien sûr. Mais d’activités financières tout à fait légales et pour la plus part tout à fait ordinaires mais exercées par des entités non bancaires, et donc hors de la sphère de la supervision et de la régulation bancaire.