background preloader

3.le web

Facebook Twitter

La folle année du Covid-19 sur Wikipédia. En un an, le Covid-19 a tout écrasé.

La folle année du Covid-19 sur Wikipédia

Y compris sur Wikipédia : au classement des articles les plus consultés de l’année 2020 sur la version française de l’encyclopédie en ligne, deux pages consacrées au nouveau coronavirus occupent les deux premières places, et de loin. La crise liée au Covid-19 et ses ramifications d’ampleur mondiale ont ainsi poussé les contributeurs à traiter la pandémie sur une galaxie comprenant plus de deux cents articles qui orbitent autour de trois pages principales, selon Rémy Gerbet, délégué opérationnel de Wikimédia France. Exploitation des données, manipulation de l’opinion, culte du secret… La trahison des GAFA.

Deux jours d’audience de presque cinq heures chacune, pas loin de six cents questions, une centaine de membres du Congrès.

Exploitation des données, manipulation de l’opinion, culte du secret… La trahison des GAFA

Et face à eux : Mark Zuckerberg, le puissant PDG de Facebook, costume et cravate bleus, visage gris. Nous sommes le 10 avril 2018 et le prodige des nouvelles technologies, 33 ans, troisième fortune mondiale, témoigne pour la ­première fois devant les élus américains. GAFA : Bruxelles dévoile son plan pour mieux lutter contre les abus des géants du numérique. « L’Internet ne peut rester un Far West », martèle Thierry Breton, dès qu’il en a l’occasion.

GAFA : Bruxelles dévoile son plan pour mieux lutter contre les abus des géants du numérique

Mardi 15 décembre, le commissaire européen au marché intérieur et Margrethe Vestager, la vice-présidente de la Commission chargée de la concurrence, ont présenté leur plan pour y mettre de l’ordre. Bruxelles veut ainsi se donner les moyens de contrer les dérives et les abus des géants du numérique. Ces derniers sont aujourd’hui soumis à une législation obsolète, la « directive e-commerce », qui remonte à l’an 2000, quand Google était encore dans un garage et que Facebook restait à inventer.

« L’Europe a besoin de lois qui limitent le pouvoir des grandes entreprises du numérique sur nos vies » Tribune.

« L’Europe a besoin de lois qui limitent le pouvoir des grandes entreprises du numérique sur nos vies »

A ses débuts, Internet n’était accessible qu’à un petit groupe d’agences gouvernementales et de chercheurs triés sur le volet. « L’idée première du Web était qu’il devait être un espace de collaboration où l’on pouvait communiquer en partageant des informations », déclarait Tim Berners-Lee, l’un des pionniers de l’Internet. Les précaires du streaming musical passent à la contre-attaque. La CNIL inflige des amendes à Google et Amazon pour non-respect de la législation sur les cookies. La Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL), la gardienne de la vie privée numérique des Français, a infligé des amendes de respectivement 100 millions et 35 millions d’euros d’amende à Google et Amazon pour non-respect de la législation sur les cookies (traceurs publicitaires), a-t-elle annoncé jeudi 10 décembre.

La CNIL inflige des amendes à Google et Amazon pour non-respect de la législation sur les cookies

Ces deux sanctions sont d’une ampleur quasiment inédite en Europe : l’amende contre Google est la plus importante jamais infligée, et celle visant Amazon n’est dépassée que par une autre amende contre Google, prononcée par la CNIL en 2019, de 50 millions d’euros. La CNIL reproche notamment à Google.fr et Amazon.fr la pratique consistant à déposer des cookies sur l’ordinateur de l’internaute « sans qu’il ait préalablement donné son accord ». Efforts de septembre insuffisants. Comme l’Union européenne entend domestiquer les GAFA. Comment réguler le numérique ?

Comme l’Union européenne entend domestiquer les GAFA

Quelles limites poser à l’immense puissance des Google, Amazon, Facebook et Apple (GAFA) ? Ces questions sensibles sont ravivées par la pandémie, dont les plates-formes en ligne sortent encore renforcées. Le débat entre dans une phase cruciale car la Commission européenne va présenter le 15 décembre deux projets de règlements ad hoc : le Digital Markets Act (DMA) et le Digital Services Act (DSA). Bruxelles : bataille de lobbies autour des GAFA. Pour la deuxième fois, la Commission européenne a, le 2 décembre, reporté la présentation de ses projets pour mieux encadrer le monde numérique.

Bruxelles : bataille de lobbies autour des GAFA

Ce sera finalement pour le 15 décembre. Responsabilité sociale des plates-formes numériques : le décret de la discorde. Les plates-formes numériques et leurs chauffeurs VTC ou leurs livreurs attendaient pour fin octobre les conclusions de la mission confiée, en janvier, à Jean-Yves Frouin, ancien président de la chambre sociale de la Cour de cassation, sur la représentation de ces travailleurs.

Responsabilité sociale des plates-formes numériques : le décret de la discorde

Mais c’est un autre document qui a été publié le 23 octobre : la troisième version d’un décret prévu par la loi d’orientation sur les mobilités adoptée fin 2019, qui organise les relations entre services et travailleurs y recourant. 30012 Course Info. Bras de fer entre Facebook et NYU sur un projet de recherche sur le ciblage publicitaire politique. Facebook a demandé à l’université de New York (NYU) de mettre fin à un projet de recherche sur ses pratiques en termes de ciblage des publicités politiques.

Bras de fer entre Facebook et NYU sur un projet de recherche sur le ciblage publicitaire politique

Le réseau social estime que ce dernier enfreint son règlement en collectant les données des utilisateurs de la plate-forme. « Il y a une semaine, Facebook m’a envoyé une lettre pour demander de retirer [l’extension] AdObserver et de supprimer nos données », a tweeté, vendredi 23 octobre, Laura Edelson, étudiante en thèse et chercheuse du NYU Ad Observatory (« observatoire de la publicité »). A week ago, Facebook sent me a C&D asking us to take down AdObserver and delete our data. The public has a right to… LauraEdelson2 (@Laura Edelson) A dix jours de l’élection présidentielle aux Etats-Unis, le géant des réseaux sociaux est plus que jamais scruté et critiqué pour son rôle dans la campagne, notamment la façon dont groupes politiques se servent des outils à leur disposition sur Facebook pour influencer des électeurs. La justice américaine contre Google, une enquête limitée, mais cruciale. Une des procédures les plus attendues aux Etats-Unis démarre enfin : après plus d’un an d’investigations, le département américain de la justice a ouvert, mardi 20 octobre, une enquête contre Google, pour abus de position dominante.

La justice américaine contre Google, une enquête limitée, mais cruciale

Le gouvernement, appuyé par onze Etats américains, accuse l’entreprise d’avoir « maintenu de façon illégale un monopole dans la recherche en ligne et la publicité en ligne », grâce à des accords rémunérés passés avec les fabricants de smartphones, dont Apple. Pédagogie de l'école 42. Panser le numérique.