background preloader

SEXISME / FEMINISME

Facebook Twitter

Matilda. Passer au contenu principal Les vidéos Chat Forum public éducatif Forum public éducatif foire aux questions Les règles, un sujet encore tabou (10’44) Coquelicots, tomates, groseilles, ragnagnas, armée rouge ….pourquoi ne pas dire "j'ai mes règles" ? Mai 68 Des historiennes racontent comment Mai 68 a modifié les trajectoires de vie des femmes et comment elles y ont participé La cour de récréation (5’48) Il y a-t-il égalité dans l’occupation de l’espace de la cour de récréation ?

Rien de moins sûr ! La cour de récréation (5’48) Il y a-t-il égalité dans l’occupation de l’espace de la cour de récréation ? Nous contacter Contactez nous directement par email à contact@matilda.education ou utilisez le formulaire de contact ci-après. Les inégalités femmes-hommes prennent racine dès le plus jeune âge. L’inégalité des sexes s’installe dès l’enfance, avec des filles davantage privées de « lieux de sociabilité amicale et de loisirs » et qui ne se mélangent pas aux garçons dans les cours de récréation, s’alarme l’Unicef France dans une enquête publiée jeudi 8 novembre. Elles subissent des « discriminations spécifiques » affirme cette étude réalisée auprès de 26 458 enfants et adolescents de 6 à 18 ans, à qui ont été posées 165 questions sur le respect de leurs droits, leur vie quotidienne, leur éducation, leurs loisirs et leur santé. « Le fait d’habiter dans un quartier populaire ou prioritaire ou encore d’avoir des parents au chômage a un effet plus fort pour les filles que pour les garçons » en termes d’accès aux savoirs à la santé, ou à des lieux de loisirs, estiment les auteurs de l’enquête.

Lire aussi Les inégalités femmes-hommes en 12 chiffres et 6 graphiques « Tenue correcte exigée » Lire aussi : Que savez-vous des inégalités entre les hommes et les femmes ? Appel aux pouvoirs publics. Clique High Five : La photographe/réalisatrice Charlotte Abramow. LMAM supplement antisexisme. Égalité des genres dans la publicité – Google Drive.

Violences sexistes et sexuelles : Florence Foresti s'engage - Clique Dimanche du 11/03 - CANAL+ Barbara Pravi : la reprise féministe de Kid d'Eddy de Pretto. La journée internationale des droits des femmes, ce 8 mars, dévoile toujours plus de talents d’écriture et de chanson sous une aura féministe. Si j’emploie les termes utilisés ci-dessus, c’est qu’ils concernent une certaine Barbara Pravi, dont je vous avais déjà parlé à l’occasion de l’avant-première sur madmoiZelle de son premier clip Pas grandir, puis de la session acoustique qui suivait, toujours sur le même titre.

Aujourd’hui, c’est pour une excellente reprise que je vous propose de la retrouver ! Barbara Pravi reprend la chanson Kid d’Eddy de Pretto Eddy de Pretto est l’artiste qui suscite bien des émois depuis la sortie de son premier album Cure (rappelez-vous que Mymy vous en parlait déjà en juin 2017, car elle est visionnaire). Dans son titre Kid, il évoquait les injonctions faites aux hommes sur la masculinité.

Dans son adaptation, Barbara Pravi reprend la très belle mélodie d’Eddy de Pretto avec des paroles qui pointent cette fois-ci les injonctions faites aux femmes. Inégalité des sexes : « Liberté, Égalité, Adelphité » #DATAGUEULE 71. Outils égalité filles-garçons. Et tout le monde s'en fout - Le sexisme ordinaire au travail. Nikon Film Festival : Je suis souriante, le court-métrage d'Oxymore.

Cet article a été rédigé dans le cadre d’un partenariat avec le Nikon Film Festival. Conformément à notre Manifeste, on y a écrit ce qu’on voulait. Je suis souriante c’est le premier court-métrage réalisé par le collectif Oxymore qui regroupe 15 femmes talentueuses du monde de l’audiovisuel et de la photographie ! Leur première réalisation collective s’attaque à l’injonction au sourire dont on t’a déjà parlé sur madmoiZelle. Une belle réalisation pour dénoncer l’injonction sexiste au sourire Dans ce court-métrage en compétition pour le Nikon Film Festival, les jeunes femmes s’inspirent d’une réflexion sexiste beaucoup trop récurrente dans le monde du travail (mais pas que) : le sourire attendu de la femme.

Clique ici pour voir le court-métrage Dans cette vidéo le patron de Pauline lui demande sans cesse de sourire, mais pas à son collègue masculin. Ce dernier ne respire pas non plus la joie de vivre, mais lui, ne se prend aucune réflexion ! « Alors Pauline on fait encore la gueule ? 10 albums de jeunesse pour une liste de cadeaux de Noël non-sexiste - FéministOclic. 10 albums de jeunesse pour une liste de cadeaux de Noël non-sexiste - FéministOclic. Histoires de Darons le podcast sur les pères et la paternité. Oyez, oyez ! Fabrice Florent, le créateur de madmoiZelle, a un nouveau projet, et il est chouette ! Comme c’est pas tous les jours et comme j’aime beaucoup ce qu’il fait, ce jeune homme, j’ai eu envie de vous en parler ♥ Histoires de Darons, le podcast de Fab sur la paternité En plus d’avoir donné vie à madmoiZelle, Fab a également donné vie, avec sa femme bien évidemment, à deux filles.

La naissance de la première a d’ailleurs suivi de près celle du magazine. Comme Fab aime les podcasts, les questions de paternité, et qu’aucun podcast parlant de paternité n’existe en France… il a décidé de créer le premier ! Ça s’appelle Histoires de Darons, et le concept est simple : dans chaque épisode, Fab invite un homme qui a des enfants, et parle avec lui de parentalité. Comment es-tu devenu parent ? Voici autant de questions qui sont évoquées dans Histoires de Darons ! Abonne-toi donc ! Fab vous propose un nouvel épisode les premiers et troisièmes lundi de chaque mois. Au format audio : Sur YouTube : Et tout le monde s'en fout #SPÉCIAL SAMU SOCIAL - Les femmes sans-abri - Jeu de cartes femmes célèbres : une initiative féministe. Les initiatives visant à remettre sur le devant de la scène des femmes qui ont marqué leur époque, mais sont trop souvent oubliées des livres d’Histoire débordant de mecs, on en voit de plus en plus, et c’est chouette !

Il y a bien sûr Les Culottées de Pénélope Bagieu, la chaîne Virago d’Aude GG, et à présent, la culture G féministe se décline sur un jeu de cartes ! Le jeu de cartes féministes sur les femmes oubliées Le centre francilien pour l’égalité femmes-hommes, ou centre Hubertine Auclert pour les intimes, a sorti son jeu de cartes féministe ! Au programme, 50 cartes pour découvrir des femmes pionnières, scientifiques, révolutionnaires, puissantes, courageuses, voire tout ça à la fois. (Re)découvrir les actrices d’une Histoire mixte Beau programme ! Ce jeu coûte 15€ sur place, et 20€ si vous vous le faites livrer. À lire aussi : 12 cadeaux culturels autour du féminisme pour répandre la bonne parole à Noël. Histoires de Darons le podcast sur les pères et la paternité. Oyez, oyez ! Fabrice Florent, le créateur de madmoiZelle, a un nouveau projet, et il est chouette !

Comme c’est pas tous les jours et comme j’aime beaucoup ce qu’il fait, ce jeune homme, j’ai eu envie de vous en parler ♥ Histoires de Darons, le podcast de Fab sur la paternité En plus d’avoir donné vie à madmoiZelle, Fab a également donné vie, avec sa femme bien évidemment, à deux filles. Comme Fab aime les podcasts, les questions de paternité, et qu’aucun podcast parlant de paternité n’existe en France… il a décidé de créer le premier ! Ça s’appelle Histoires de Darons, et le concept est simple : dans chaque épisode, Fab invite un homme qui a des enfants, et parle avec lui de parentalité. Comment es-tu devenu parent ? Voici autant de questions qui sont évoquées dans Histoires de Darons !

À lire aussi : Sur quelle appli écouter mes podcasts pour des trajets et des séances de ménage moins moroses ? Histoires de Darons, épisode 1, avec Vérino Histoires de Darons, épisode 2, avec Ben Mazué. Et tout le monde s'en fout #16 - Les hommes - JE TE VIOLE. Bruce (e-penser) : "Je ne veux pas que ma fille se fasse emmerder dans la rue" #HistoiresDeDarons 3. Le CDD de Tom Villa - 7/10/2017 - Salut les Terriens. "On est toujours plus belle quand on accomplit des choses" - Les Terriens du dimanche. Et tout le monde s'en fout #SPÉCIAL - La culture du viol - Histoires de Darons le podcast sur les pères et la paternité.

Oyez, oyez ! Fabrice Florent, le créateur de madmoiZelle, a un nouveau projet, et il est chouette ! Comme c’est pas tous les jours et comme j’aime beaucoup ce qu’il fait, ce jeune homme, j’ai eu envie de vous en parler ♥ Histoires de Darons, le podcast de Fab sur la paternité En plus d’avoir donné vie à madmoiZelle, Fab a également donné vie, avec sa femme bien évidemment, à deux filles. Comme Fab aime les podcasts, les questions de paternité, et qu’aucun podcast parlant de paternité n’existe en France… il a décidé de créer le premier ! Ça s’appelle Histoires de Darons, et le concept est simple : dans chaque épisode, Fab invite un homme qui a des enfants, et parle avec lui de parentalité.

Comment es-tu devenu parent ? Voici autant de questions qui sont évoquées dans Histoires de Darons ! À lire aussi : Sur quelle appli écouter mes podcasts pour des trajets et des séances de ménage moins moroses ? Histoires de Darons, épisode 1, avec Vérino Histoires de Darons, épisode 2, avec Ben Mazué. Diktats de beauté à Hollywood : les acteurs forcés de perdre du poids. Depuis plusieurs années, des voix s’élèvent pour dénoncer les standards absurdes de beauté à Hollywood. Les femmes toutes minces, toutes jeunes, aux cheveux soyeux, aux seins rebondis, qui échappent aux méchants perchées sur leurs talons de 12, ça passe de moins en moins inaperçu.

Et tant mieux ! À lire aussi : « J’emm… vos critères de beauté », le coup de gueule inspirant d’une mannequin « plus size » [MAJ] Mais aujourd’hui, c’est une parole masculine qui se fait entendre. Car les acteurs aussi sont soumis, de plus en plus régulièrement, à des régimes drastiques pour coller à une seule forme de beauté. Le témoignage d’un acteur forcé de perdre du poids Sam Claflin s’est notamment fait connaître en jouant Finnick dans Hunger Games.

Pectoraux saillants, biceps gonflés, abdos dessinés, Finnick était une statue grecque. Sam Claflin, que j’aime beaucoup (les fossettes !) À chaque fois que j’envisage un rôle, je complexe — surtout si ça me demande d’enlever mon haut — et je deviens nerveux. La fête des gens que l'on aime au lieu de la fête des mères et des pères. Pourquoi ne pas transformer la fête des mères et des pères en une seule fête qui célèbre les gens qu’on aime sans étiquettes ? Il y a un an, des parents partageaient un mot des maîtresses de leurs enfants sur les réseaux sociaux, touchés par leur initiative. Les professeures d’une école en Gironde avaient décidé de remplacer les fêtes des mères et des pères traditionnelles par « la fête des gens que l’on aime ». Une idée pleine de bienveillance pour les situations familiales délicates de certains élèves.

Les dates sont les mêmes pour ce projet, il y a toujours deux cadeaux à offrir mais sans étiquettes pour les destinataires. L’idée est de confectionner quelque chose pour quelqu’un que l’on aime, sans préciser qui. J’étais ravie d’entendre parler de ce projet, car c’était déjà quelque chose qui m’avait traversé l’esprit. Moins d’exclusion et plus de partage ? Je sais très bien que cette idée d’« abolir » les fêtes des mères et des pères — devenues de vraies institutions — peut choquer. How awesome ! Le Royaume-Uni met un stop à certaines pubs sexistes !

Le sexisme dans les publicités, cette plaie qu’on se traîne toujours. Marketing genré, réification et sexualisation, représentation stéréotypée des rôles féminins et masculins : c’est pas facile d’en venir à bout. Et bien au Royaume-Uni, d’ici la fin de l’année, des pubs comme celle que Renault avait osé sortir en Belgique, faisant figurer des femmes qui sont tellement incapables de se garer qu’on doit leur donner des cartes d’excuse à laisser sur le pare-brise, ne seront plus légales !

L’autorité pour les standards publicitaires agit contre le sexisme Après avoir réalisé une étude en 2012, l’Advertising Standards Authority (ASA) avait identifié que les stéréotypes genrés étaient un problème pour leur public. No shit Sherlock ! La polémique qui avait fait suite à la publicité sur le « beach body ready » ayant suscité de nombreuses plaintes les ont conforté dans l’idée qu’il fallait s’attaquer au problème.

Comment réguler les stéréotypes ? Masculinité : les hommes en proie à des clichés, un vrai sujet. Laissez-moi commencer cet article en remontant un peu le temps. Ça fait 5 ans que je bosse chez madmoiZelle, un peu plus d’années que je m’assume en tant que féministe. Ça fait 5 ans que je participe à sensibiliser un large public au sexisme, à la façon dont il blesse, tue, enferme, restreint, apeure les femmes. Ça fait par contre 25 ans que je suis sur Terre, que j’ai un père, des amis, des petits amis, des cousins, des oncles qui sont chers à mon coeur.

Depuis environ 3 ans, j’ai eu un déclic : il faut parler de masculinité, comme on parle de féminité. Il faut déconstruire ses codes, parler des conséquences de la pression genrée sur les hommes, ouvrir le débat. La masculinité, c’est quoi ? Difficile de définir la masculinité, comme il l’est de définir la féminité.

À lire aussi : La féminité à points en 10 grands principes On peut dire qu’il s’agit de l’ensemble des codes décidant, dans une société genrée, ce qu’est un « vrai mec » — et ce qu’il n’est pas. Le mâle alpha, ce Rambo sur-viril. 3 - Les différents types de sexisme. 2 - Le sexisme. Disneyland Paris permet aux garçons de vivre une journée de princesse. Laissez-moi vous parler de Noah. Noah McLean-Glass a 3 ans et 2 frères. Il vit en Angleterre avec sa famille. Et c’est probablement le plus grand fan d’Elsa (La Reine des Neiges) de tout le Royaume-Uni.

Noah mange Elsa, dort Elsa, vit Elsa. Il connaît Let It Go par cœur, mais aussi les autres chansons du film. Il a déjà été deux fois à Disneyland Paris avec sa mère, émerveillée tout comme lui par l’aspect magique du parc. À lire aussi : Disneyland Paris, ses secrets… et les légendes urbaines mensongères ! Bref, Noah est un chouette bambin passionné par La Reine des Neiges, et sa mère a décidé de lui organiser une surprise : lui faire vivre la « journée de princesse » que propose Disneyland Paris. Sauf que les garçons, ça ne peut pas être des princesses, pas vrai ? À Disneyland Paris, seules les filles peuvent être « princesse d’un jour » L’histoire de Noah nous est rapportée par Mashable. À lire aussi : La « princesse hot-dog », meilleure petite fille de la galaxie. Le féminisme expliqué en vidéo par Super Pepette — madmoiZelle.com. Il y a un an, je vous avais parlé de Julie, alias Super Pépette, une youtubeuse qui avait choisi d’utiliser sa chaîne pour sensibiliser à l’autisme.

Aujourd’hui, la vidéaste revient avec un projet tout autre, monté avec son amie Claire Sizorn : 10 courtes vidéos pour parler de féminisme et de sexisme. Et cette série a commencé vendredi dernier avec cette vidéo d’introduction au féminisme. Le féminisme expliqué en vidéo par Super Pépette Si la revendication du féminisme se veut simple, l’égalité entre les hommes et les femmes, Super Pépette explique que cette pensée peut prendre de nombreuses formes et variations. « Les moyens et les discours pour parvenir à cette égalité peuvent varier. La vidéaste répond au passage aux gens qui pensent que le féminisme est un combat qui n’a plus lieu d’être. Des données qui mettent en avant l’importance de ce mouvement. À lire aussi : Marinette, YouTubeuz journaliste et féministe. Et tout le monde s'en fout #1 - Les femmes - #FreedomForGirls : un clip puissant pour Freedom de Beyoncé. Le 11 octobre, c’était la journée internationale de la fille.

C’est une journée primordiale pour défendre les droits des filles et des adolescentes dans le monde. D’ici à 2030, 193 leaders se sont engagés avec l’ONU pour atteindre des objectifs de développement pour combattre le changement climatique, l’extrême pauvreté et les inégalités, car les filles et les adolescentes en sont les premières touchées. Le 11 octobre est donc une journée importante pour sensibiliser et faire avancer le combat.

Je t’invite à lire l’article très instructif d’Esther à propos de cette journée internationale, qui t’expliquera mieux que moi quels en sont les tenants et les aboutissants. « Les filles sont audacieuses » Esther a d’ailleurs assisté à un rassemblement organisé par l’ONG Plan International ce 11 octobre, où de nombreuses (très) jeunes militantes pour les droits des filles ont pris la parole. . « Je crois au pouvoir des filles car elles sont audacieuses, intelligentes et responsables. » Martin, sexe faible.