background preloader

Féminisme & inclusion

Facebook Twitter

Où sont les féministes mainstream ? Samedi après-midi a eu lieu un événement historique : pour la première fois en France, une marche a été organisée par des femmes qui luttent au quotidien contre le racisme, des femmes qui sont en premières lignes, des femmes de terrain, des militantes.

Où sont les féministes mainstream ?

Les pouvoirs extraordinaires de France 2 (partie 2) Avant de rentrer dans l’exploration de quelques-unes des idées erronées véhiculées sur les hommes et les femmes dans l’émission, il me faut préciser que je n’ignore pas que ces termes ne désignent pas deux catégories de personnes bien définies sur le plan biologique, mais que par souci de concision je ferai comme si c’était le cas.

Les pouvoirs extraordinaires de France 2 (partie 2)

J’emploierai donc ces termes sans guillemets bien qu’il n’y ait pas de définition unique des frontières entre ces catégories (outre que quelle que soit la manière dont on les définit usuellement, il existe des personnes qui n’entrent dans aucune des deux). Ils seront présumés désigner les personnes dont les sexes chromosomique et gonadique sont congruents et appartiennent à l’une ou l’autre des deux catégories standard, ce qui dans l’immense majorité des cas correspond aux personnes communément perçues comme étant des femmes ou des hommes. III.1. Breeze Harper, Vegan Super Sistah ! Ça fait longtemps qu’on veut aborder ici la question de nos afro-végétarismes/végétalismes et véganismes en évitant à la fois le moralisme arrogant des privilégiéEs et les auto-déculpabilisations faciles.

Breeze Harper, Vegan Super Sistah !

Avec Breeze Harper aka Sistah Vegan ce dossier ne s’ouvre pas trop mal. Cette universitaire, écrivaine, activiste féministe est notamment créatrice du projet Sistah Vegan qui examine comment race et genre construisent l’expérience végane aux USA. Avec elle on va parler justice alimentaire, santé en général et santé des femmes, grossesse, allaitement, validisme, partage de nourriture et partage d’amour, etc. Veille Permanente Sexisme.

Trigger Warnings, un outil pour mieux vivre ensemble sur Internet. Les Trigger Warnings, qu'est-ce donc ?

Trigger Warnings, un outil pour mieux vivre ensemble sur Internet

Il s'agit d'une façon de prévenir les internautes qu'un contenu pourrait être choquant pour certaines personnes. Une évidence ? Pas forcément... Petite présentation. — Publié initialement le 25 juin 2013. “I’m Not a Feminist, But . . . I’m Taking This Class.” I am currently teaching an upper-division undergraduate course on the history of women in the modern United States.

“I’m Not a Feminist, But . . . I’m Taking This Class.”

Because I’ve been teaching for several years now, and because my courses have almost always included some kind of study of women and gender, I was not surprised when, during the very first class, one of my students raised her hand and began her response to one of my questions with that ubiquitous disclaimer: “I’m not a feminist, but . . .” Like many women who do consider themselves feminists, I am appalled by the “I’m not a feminist, but” phenomenon. I especially hate the way the first half of the sentence is so often followed by something fundamentally feminist: “I’m not a feminist, but I do think men and women should have equal rights” or “I’m not a feminist, but it’s so unfair that women had to give up their jobs after World War II” or “I’m not a feminist, but how can these politicians really be suggesting that women shouldn’t have birth control? What decade is this?”

Le côté biaisé de la Force ! Après cet article, mes camarades du forum ubuntu-fr se sont dit que ce serait chouette de faire plein de réponses simples de ce genre à des questions basiques qu’on entend souvent dans les conversations et débats sur le féminisme.

Le côté biaisé de la Force !

Il y a vraiment des remarques qui reviennent à chaque fois et certaines sont vraiment très agaçantes, d’autant plus que son auteur est persuadé d’avoir trouvé une super faille.

Inclusion

Science en video. Blogs chouettes. Histoire des mouvements. Oppressions : témoignages. ACTU. Corps : body positivity. Tâches ménagères. Santé physique et mentale. Identités Sexualités. Misandrie & déconne.

Girl culture

Éducation et genre : les enfants! « NOULÉFILLES », cet agaçant syndrome de Stockholm. Www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics/994001174/0000.pdf. Pédagogie Militante. Le harcèlement de rue par Peggy Sastre Je vais m’attarder sur l’article de Peggy Sastre une chroniqueuse du Nouvel Obs sur le harcèlement de rue : (En gras, citation de l’article de Peggy Sastre, Ndlr).

Pédagogie Militante

Poil à fille. Feminist bashing, ressources. Gender. « C’est Damoclès entre les cuisses.  Que les choses soient claires, les féministes me cassent les couilles.

« C’est Damoclès entre les cuisses. 

How Can You Tell if You're Being Sexually Empowered or Objectified? Ask Yourself This Simple Question. Panel 1 Narrator: You’ve probably heard the argument before.

How Can You Tell if You're Being Sexually Empowered or Objectified? Ask Yourself This Simple Question

Person 1: (pointing at a feminine person in a stereotypically “sexy” pose) That photo is terrible! La faute à Ève. Qu’il faut que les femmes aient le même salaire que les hommes pour le même travail, ça me paraît évident.

La faute à Ève

Qu’elles puissent avoir le droit de vote, le droit d’avorter, qu’elles soient traitées en égales, c’est la putain de moindre des choses. Évidemment, il faut se bagarrer pour. SEXISMOLOGY. Antoine Compagnon, professeur de littérature francaise au College de France: “La féminisation massive de ce métier a achevé de le déclasser, c'est d'ailleurs ce qui est en train de se passer pour la magistrature. C'est inéluctable. Un métier ­féminin reste encore souvent un emploi d'appoint dans un couple.

Répertoire du sexisme illustré en politique. On dit tou•te•s des choses qu’on ne pense pas, sur le moment, dans le feu de l’action, qu’on regrette parfois ensuite. Forcément, quand on est une personnalité publique, on n’est pas immunisé contre ces erreurs. Mais toutes les mal nommées « petites phrases » des hommes et femmes politiques ne sont pas imputables à cette propension très humaine au lapsus ou à la gaffe. Les déclarations, commentaires, tweets et autres statuts Facebook sexistes sont trop nombreux pour être comptés dans la marge d’erreur. En mars, plusieurs femmes politiques françaises avaient rassemblé leurs témoignages en photo dans un Tumblr sarcastiquement intitulé Et sinon, je fais de la politique, pour dénoncer le sexisme ordinaire dont elles étaient victimes.