background preloader

Glyphosate

Facebook Twitter

Glyphosate : le nouvel amiante ? Cela fait maintenant de nombreuses semaines que la Commission Européenne peine à se mettre d’accord sur le renouvellement — ou pas — de l’autorisation du glyphosate, cet herbicide largement utilisé, et commercialisé depuis 1974 par Monsanto sous l’appellation Round-Up. Les batailles d’influence font rage, expertises et contre-expertises se succèdent, et comme le soulignent plusieurs titres de presse, l’affaire ressemble de plus en plus à un précédent de sinistre mémoire : celui de l’amiante. Dans les deux cas on retrouve les mêmes ingrédients : Un produit massivement utilisé par des professionnels, qui se retrouvent de fait fortement exposés (les agriculteurs pour le glyphosate, et les ouvriers travaillant dans le secteur de l’amiante)Un lobby industriel puissant ayant un intérêt financier considérable à ce que le produit ne soit pas interdit.Des batailles d’influence concernant le caractère cancérigène des produits.

Le parallèle semble saisissant, non ? Le cas de l’amiante On peut noter : Glyphosate : Les bêtises et manipulations de Générations Futures. Glyphosate : une désinformation que vous avalez dès le matin | La Théière Cosmique. L’info est tombée aujourd’hui : nos céréales matinales ainsi que plusieurs légumineuses sèches seraient envahies par le glyphosate. Le rapport Glypho 2 de Générations Futures d’où sort le scoop est repris rapidement à la radio, sur 2 chaînes TV d’information en continu et 15 journaux et magazines dont 4 au niveau national franco-belge. Doit-on avoir peur du petit déjeuner ? A-t-on empoisonné nos enfants et nos proches pendant tout ce temps ? Non. Avons-nous déjà employé quasiment mot pour mot cette introduction l’année dernière ?

1/ Un rapport qui se veut porteur d’information scientifique Le rapport est rédigé avec pour objectif de « combler [le] manque en matière de connaissance [à propos de l’exposition au glyphosate] » et essaie d’imiter la forme d’une étude scientifique. 2/ Une méthodologie qui imite celle de la science, mais bien loin de l’égaler C’est un mot bien pompeux, “méthodologie”. 3/ Des résultats partiels, au bas mot Mais que doit-on faire d’un tel résultat ? Conclusion. 6 vérités sur le glyphosate, que personne n’ose rappeler - Coordination Rurale (CR)

Publié à 17:16 le 5.10.2017 dans Actualités agricoles, Articles en une En dépit des raccourcis médiatiques, le glyphosate n’est pas cancérigène ! Pour l’ensemble des médias, la messe est dite : le glyphosate est bel et bien « cancérigène » ! Et pourtant, aucun pays dans le monde ne classe ce produit comme tel, pas même le CIRC[1] qui lance les hostilités en mars 2015, en déclarant que « le glyphosate est probablement cancérigène pour l’Homme (groupe 2A) », tout en précisant « que les preuves d’une carcinogénicité du glyphosate pour l’Homme sont limitées » (p78). Mais bien d’autres avis contrebalancent celui du CIRC, à commencer par celui de l’EFSA, rendu en novembre 2015 : « ni les données épidémiologiques (portant sur l’homme), ni les éléments issus d’études animales n’ont démontré de causalité entre l’exposition au glyphosate et le développement de cancer chez les humains. » Le rapport est donc de 4 contre 1 ! La firme Monsanto sert d’épouvantail !

Adieu à l’agro-écologie ! Déclaré non cancérigène : Vers une poursuite de l’utilisation du Glyphosate et du RoundUp dans l’UE ? – Quoi dans mon assiette. L’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) a déclaré ce mercredi 15 mars, qu’elle ne classait pas le glyphosate parmi les agents cancérogènes. Cette molécule active du RoundUp de l’entreprise américaine Monsanto est une des plus utilisées en agriculture. Ce pesticide controversé avait été déclaré suspecté cancérigène par l’OMS, dénoncé par plusieurs ONG et des groupes parlementaires. Qu’est-ce que le glyphosate ? Le glyphosate C3H8NO5P est un herbicide à spectre large de la famille des amino-phosphonates, utilisé depuis les années 1970. En France en 2009, 6000 tonnes de ce pesticides ont été commercialisées (INERIS).

Comment l’Homme est exposé au glyphosate ? Par voie cutanée : lors d’une utilisation ou si on touche une plante encore humide près utilisation du glyphosate. Dans l’environnement ? Le glyphosate n’est pas naturellement présent dans l’environnement, ses principales sources sont son utilisation humaine en tant qu’herbicide. Des conflits d’intérêts et des enjeux économiques.