background preloader

Agriculture bio

Facebook Twitter

Non, les pommes d’aujourd’hui ne sont pas 100 fois moins nutritives qu’autrefois. Ah!

Non, les pommes d’aujourd’hui ne sont pas 100 fois moins nutritives qu’autrefois

Le bon vieux temps! Dans les années 1950, tout était mieux, n’est-ce pas? Les travailleurs avaient des bons salaires, la classe moyenne était aisée, le rêve américain s’étalait partout dans le monde occidental, les hommes étaient des hommes et les femmes étaient des femmes; bref, c’était le paradis (à condition d’être un homme blanc hétérosexuel en Amérique du Nord, bien sûr… pour les autres, disons que c’était moins évident)! Voilà qu’on nous apprend que même les pommes étaient meilleures dans le temps. Cent fois meilleures, pour être précis! Une pomme de 1950 n’équivaut pas à 100 pommes d’aujourd’hui. Un article circule depuis quelques jours sur les médias sociaux.

Une pomme de 1950 n’équivaut pas à 100 pommes d’aujourd’hui

Selon l’auteur, les fruits et les légumes que nous consommons aujourd’hui sont moins nutritifs qu’il y a quelques décennies. J’ai reçu quelques demandes d’entrevues sur le sujet, mais je les ai refusées parce que j’avoue que je n’étais pas certain de la véracité de ces propos. J’ai plutôt décidé de mener moi-même une enquête. Produire plus avec moins: 6. La protection des plantes. Les pesticides éliminent les ravageurs, mais aussi leurs ennemis naturels, et une utilisation excessive peut présenter des dangers pour les agriculteurs, les consommateurs et l'environnement.

Produire plus avec moins: 6. La protection des plantes

La première ligne de défense est un écosystème agricole sain. On pense souvent que les ravageurs des plantes sont des facteurs externes, introduits dans la production agricole. Le « Bio » et ses limites. Qu’est-ce que l’alimentation biologique ?

Le « Bio » et ses limites

L’agriculture biologique est un système de production agricole qui respecte l’environnement dans un sens général et se base sur trois principes fondamentaux : • Cette méthode de culture respecte la santé des consommateurs en leur offrant des aliments sains et contrôlés. • Elle respecte la nature par un choix des variétés adaptées au climat local, par la rotation des cultures (terres en jachère) et interdit l’utilisation de produits chimiques de synthèse. Le bio est-il forcément meilleur que le conventionnel ?