background preloader

Généalogie

Facebook Twitter

MémorialGenWeb - Accueil portail. Morts pour la France de la Première Guerre mondiale. Plus de 1,3 million de militaires décédés au cours de la Grande Guerre et ayant obtenu la mention "Mort pour la France" figurent dans cette base de données.

Morts pour la France de la Première Guerre mondiale

A l’occasion du 11 novembre 2014 et dans le cadre du centenaire du conflit, la direction de la Mémoire, du Patrimoine et des Archives met également à disposition les 95 000 fiches des soldats n’ayant pas obtenu la mention et composant le reste du fichier général. Ces fiches correspondent en partie à des cas non instruits pour l’obtention de la mention. Cette base a été constituée par la numérisation et l’indexation des fiches élaborées au lendemain de la Première Guerre mondiale par l’administration des anciens combattants et aujourd’hui conservées par le ministère de la Défense. Blogs de généalogie. Archives départementales. Retrouver un ancêtre "Mort pour la France" - Généalogie. Ancestramil - Généralités. Recherche généalogique d'un soldat (AP 2nde Lycée Dupleix) Genealogie - Geneafrance.

Registre matricule militaire Selon les époque le service militaire et le mode de recrutement ont varié (ex. tirage au sort jusqu’en 1905, possibilité d'avoir un remplaçant qu'on paie, appel obligatoire...)

Genealogie - Geneafrance

Vos ancêtres hommes vont prendre de l’épaisseur tout à coup et avoir une vraie présence à travers tous les renseignements qui figurent dans les tableaux de recrutements, puis les registres matricules, parfois on peut également retrouver dans les papiers de famille les "congés de libération" qui comportent ces mentions également. A la mairie consultez la série H pour les listes de recensement militaires. Cela ne donne pas autant d’informations qu’aux AD mais reste intéressants. Les « états de service » dans lesquels sont consignés les livrets matricules de tous les soldats et sous officiers nés entre 1847 et 1906 sont aux AD série R. Le registre-matricule des états de services est tenu par canton ou par arrondissement et par classe de recrutement. Degré 0 : ne sait ni lire ni écrire. Memorhom. Remonter le temps. Presse locale ancienne - Résultat recherche. Réparation pour civils oubliés.

Valorisation, Indexation, Mémoire, ou comment allier la recherche généalogique à la valorisation d’une publication de Gallica BnF.

Réparation pour civils oubliés

(Article associé : Civils morts pour la France ) En janvier 2014, la bibliothèque nationale de France a eu la bonne idée de numériser les bulletins paroissiaux des communes où vivaient mes ancêtres au début du XXè siècle (décanat de Merville (59)). Bien m’en a pris de commencer à feuilleter, un à un, les bulletins de la commune d’Estaires (où j’ai grandi). Décanat de Merville, publication hebdomadaire, année 1915. En effet, ils présentent des lacunes mais à partir de Juin 1915, un feuillet par bulletin est consacré à la guerre mondiale 1914-1918 et raconte en détails l’invasion allemande d’octobre 1914. En octobre 2014 (100 ans après l’invasion! Généalogie Guerre 1914 1918. Ancestramil - Généralités. Recherche généalogique d'un soldat (AP 2nde Lycée Dupleix)

Memorhom. Genealogie - Geneafrance. Remonter le temps. Presse locale ancienne - Résultat recherche. Réparation pour civils oubliés. Retrouver un ancêtre "Mort pour la France" - Généalogie. Archives départementales. Généalogie. Pour la Généalogie. Archives Françaises. Généalogie sur Internet. Immigrations. Bagnes et Bagnards. Archives de la Marine.

Archives numérisées. Archives militaires. Archives Régional Francais. Archives Nationales Française. Pays, Ville, Commune, Paroisse. Calendrier et prénom. Dictionnaire français, latin, paléographie. Les Degrés de Parentés et Dispenses de Consanguinité. PARENTÉS ET DISPENSES POUR CONSANGUINITÉ ou dispense d'affinité spirituelle Dans les actes de mariages, on peut parfois lire une mention de "Dispense pour consanguinité" ou dispense d'affinité spirituelle, accordée par le Pape ou par l'Évêque, avec une indication du degré de parenté.

Les Degrés de Parentés et Dispenses de Consanguinité

Voici dans un tableau de correspondances, ces degrés de parenté pour consanguinité : Il peut être intéressant de relever les dates de dispenses ainsi que l'instance qui les a accordées (Pape ou Évêque). LesÉvêchés (voire le Vatican) possèdent dans leurs archives les originaux de ces actes de dispenses qui, bien malheureusement, n'établissent pas la généalogie des couples dispensés pour consanguinité (Registres des insinuations ecclésiastiques). Ces actes sont en latin, rédigés toujours sur le même modèle. Il serait intéressant par contre de trouver les dossiers envoyés par les prêtres des paroisses, prouvant la consanguinité des époux. Un peu d’organisation, que diantre !

Ce matin, le constat est inévitable.

Un peu d’organisation, que diantre !

Si je veux continuer à faire de la généalogie et à y prendre du plaisir, il est impératif que je m’organise et que je me tienne à cette organisation. La généalogie est un loisir certes, mais comme tous les loisirs, que ce soit la pratique du sport ou les jeux en ligne, si on veut être un minimum efficace, il faut que le temps qu’on y consacre soit organisé et pensé. Jusqu’à présent, j’ai picoré de droite de gauche, sans plan d’action, au gré de mes envies du jour. Un peu de vérification de sources par ci, du décryptage de registres par là, une petite recherche sur Gallica où je me retrouve à passer des heures à lire autre chose, certes je me fais plaisir, mais les limites sont atteintes. Ne vous méprenez pas, je ne suis pas à la base une fille désorganisée, bien au contraire, tous mes proches et mes anciens patrons vous le confirmeront. Mais en généalogie, je ne suis pas du tout en ordre de marche.

Pourquoi ce constat soudain ? Sources et liens. Comment retrouver un acte grâce à un escargot ? La question peut paraître saugrenue mais pourtant il s'agit d'une méthode que j'utilise régulièrement lorsque je suis bloqué dans une branche.

Comment retrouver un acte grâce à un escargot ?

En fait, tant que l'on trouve des actes de naissance, de mariage ou de décès complets indiquant l'origine des personnes concernées, tout va bien. Le problème se pose lorsque l'on trouve des actes réduits à leur plus simple expression comme j'en ai parfois trouvé au milieu du XVIIème siècle du type "ce jour X a épousé Y". Alors comment faire pour retrouver l'origine des personnes ? Il existe une méthode que j'ai pratiquée il y a déjà fort longtemps, à l'époque où internet balbutiait et où il fallait optimiser ses recherches aux Archives Départementales.