background preloader

Changer le monde ?

Facebook Twitter

Communiqué de presse : parution du Dégagisme du Manifeste. Consommation éthique : pourquoi on s'en fout ? Pourquoi est-il si difficile de faire des choix éthiques et responsables en matière de consommation ?

Consommation éthique : pourquoi on s'en fout ?

Laurence Dessart : Il y a plusieurs explications à cela. La première est le phénomène de la gratification immédiate. C'est-à-dire qu'il est très difficile pour le consommateur de se projeter dans le futur. La plupart du temps, nous faisons nos choix de consommation en fonction du plaisir immédiat que celui-ci va nous apporter. Par exemple, lorsque l'on est au régime, si on a le choix entre une carotte et une barre de chocolat, on va avoir tendance à préférer le chocolat parce qu'il nous apporte un plaisir immédiat. C'est en effet plus difficile de rationaliser les choses : le plaisir immédiat prime sur le bien-être à long terme. De plus, nous constatons que ce phénomène s'accentue avec la génération Y qui est réputée pour être une génération d'impatients et d'insatisfaits. Sommes-nous uniquement guidés par notre plaisir ? Non bien sûr. Les deuxièmes sont tout l'inverse.

Consommation éthique : pourquoi on s'en fout ? Costa A - #fairworkcommission #classwar #auspol. Ces photos de corps gros font du bien : "Ne détournez pas le regard" La non répartition des richesses : selon Oxfam, 62 personnes possèdent autant que la moitié de la planète. Jusqu’où obéir à la loi ?, par Nuri Albala & Evelyne Sire-Marin (Le Monde diplomatique, avril 2006)

Les « faucheurs » de plants de maïs transgéniques aux associations qui, comme Droit au logement (DAL), réquisitionnent de leur propre autorité des appartements vacants, la désobéissance à la loi devient une forme fréquente d’action politique et sociale.

Jusqu’où obéir à la loi ?, par Nuri Albala & Evelyne Sire-Marin (Le Monde diplomatique, avril 2006)

Pour la justifier, on invoque d’impérieuses raisons, comme le principe de précaution – les effets des plantes transgéniques sur la santé sont mal connus – ou l’indignité sociale qui frappe les personnes dépourvues d’habitations décentes. Ces justifications, évidemment nobles, pourraient assez aisément emporter l’adhésion. Cependant, que répondre à ceux qui leur opposent d’autres principes fondamentaux, comme la liberté de la recherche scientifique ou le droit de propriété (reconnu par la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen) ?

Pourquoi nous ne faisons pas la révolution ? – Medium France – Medium. Autour de moi, nombreux sont ceux qui s’indignent sur les différentes injustices, sur la malhonnêteté flagrante et indiscutable des politiciens qui nous gouvernent.

Pourquoi nous ne faisons pas la révolution ? – Medium France – Medium

Hanne Vanlangenaeker a partagé la vidéo... - Hanne Vanlangenaeker. Bulles de filtrage : il y a 58 millions d'électeurs pro-Trump et je n'en ai vu aucun - Tech. L'explication du vote Trump viendra en temps et en heure.

Bulles de filtrage : il y a 58 millions d'électeurs pro-Trump et je n'en ai vu aucun - Tech

En attendant, nous pouvons essayer de comprendre pourquoi personne ou presque ne semble avoir anticipé ce résultat. Depuis ce matin, on peut lire dans la presse et sur les réseaux sociaux des dizaines — si ce n’est des milliers — de réactions de choc au sujet des résultats de la présidentielle américaine. « Diversion » : le film qui vous plonge en 2026, après 10 ans de TAFTA… (Vidéo) – l1D. Encore en négociation sous huis-clos, le Traité Transatlantique, ou TAFTA, pourrait bien modifier l’avenir de près de 800 millions de personnes réparties entre les États-Unis et l’Europe.

« Diversion » : le film qui vous plonge en 2026, après 10 ans de TAFTA… (Vidéo) – l1D

Un court-métrage, intitulé « Diversion », nous plonge dans un possible avenir, pas très éloigné de notre présent, qui fait froid dans le dos. Dans une Belgique plongée dans la peur et l’obscurantisme médiatique, un jeune homme n’ose plus sortir de chez lui quand il rencontre l’un de ces « extrémistes » décrits partout à la télévision. Créé dans le but de générer la mobilisation contre l’adoption imminente de ce traité, le court-métrage est diffusé sur internet et sera présenté au festival Esperanzah !

En août. Vision noire d’un monde aux mains des grandes entreprises et de la peur Le court-métrage, volontairement radical, offre également une vision inquiétante de ce que sont devenus la culture, les arts dans un monde où seule la productivité semble désormais avoir de l’importance. "Faites revenir les hippies, perturbez l'ordre" Bien entendu, ce n'est pas très utile, mais imaginez-vous avoir été jeune dans les années soixante.

"Faites revenir les hippies, perturbez l'ordre"

Et même âgé. Quelle époque. Quel bouleversement au milieu de cette décennie. On tournait le dos à l'ancien monde, et on augmentait le volume de la musique. La plupart des gens diront: oui, mais c'était à l'époque, et aujourd'hui aussi, on vit un temps innovateur. Oh oui, on se persuade que les voitures électriques vont tout changer, c'est vrai. La liberté que nous avons oubliée… Nous avons cru que tout était propriété, que chaque atome appartenait au premier qui le réclamerait.

La liberté que nous avons oubliée…

Mais nous avons oublié que la matière a toujours existé, qu’elle nous a été transmise et que nous la transmettrons à notre tour, peu importe les transactions, les ventes et les achats. Nous n’en sommes que les dépositaires temporaires. Oubliez les douches courtes - VOSTFR (Derrick Jensen)