background preloader

1- L'OUVERTURE ATLANTIQUE : LES CONSEQUENCES DE LA DECOUVERTE DU "NOUVEAU MONDE"

Facebook Twitter

S01 EP.03 - La découverte du Nouveau Monde. La redécouverte de Magellan - Histoire-géographie - Éduscol. Une publication récente est l’occasion de revenir sur l’expédition de Magellan.

La redécouverte de Magellan - Histoire-géographie - Éduscol

À l’approche du 500e anniversaire de la découverte du détroit qui porte son nom, la figure de Magellan et les conditions de son expédition autour du globe restent un objet d’étude pour les historiens. Se former Lettres-Histoire-Géographie lycée - TICE - Suivre les traces d'un acteur historique. Dans le cadre des nouveaux programmes de 2nde Professionnelle en Histoire, les outils numériques permettent de suivre le parcours de produits et/ou de personnages en les reconstituant à partir d’archives (privées ou publiques, ici archives de la Compagnie des Indes et familiales), confrontant les élèves à des textes contemporains de la période étudiée, les imergeant dans le contexte de ces « aventures ».

Se former Lettres-Histoire-Géographie lycée - TICE - Suivre les traces d'un acteur historique

Ces deux études sont réalisées dans le cadre du programme de 2nde Pro - Thème 1 : L’expansion du monde connu (XVe-XVIIIe siècle). - Programmes Histoire 2nde Professionnelle : Les Portugais et les Espagnols, suivis des Hollandais, Français et Anglais, rivalisent pour construire des empires coloniaux et commerciaux, du XVIe au XVIIIesiècle. . - Ressources d’accompagnement 2nde Professionnelle : […] À partir du XVIIe siècle, l’entrée en scène d’autres puissances européennes (Provinces-Unies, Angleterre, France) attise les rivalités coloniales en Amérique et en Asie.

Controverse de Valladolid – FEYDERCOOP. (18) Exploration of the World and the Evolution of the World Map. Monde en cartes by fabienjoubert19 on Genially. Comment les Européens perçoivent le monde (Xle – XVle siècle)? – Salle 112. Observez bien les quatre cartes suivantes.

Comment les Européens perçoivent le monde (Xle – XVle siècle)? – Salle 112

Ensuite, essayez de les classez par ordre chronologique (de la plus ancienne à la plus récente) puis expliquez ce qui vous a permis d’obtenir ce classement Carte 1- Nicolò de Caverio, [Gênes].Manuscrit sur parchemin, 10 feuilles assemblées, 115 x 225 cm, BnF, département des Cartes et Plans, CPL GE SH ARCH-1 Carte 2- Mappa mundi du Beatus de Saint-Sever dans les Asturies Par Beatus of Liébana — Scanned from John Williams, The Illustrated Beatus: A Corpus of the Illustration of the Commentary on the Apocalypse, Volume I:Introduction, Domaine public, Lien Carte 3- Une copie moderne de la Tabula Rogeriana, avec le nord en haut (alors que la carte originale a le nord en bas), dessinée par Muhammad al-Idrisi pour Roger II de Sicile.

Découverte de nouveaux sites Maya. Depuis quelques années, les archéologues ont un nouvel outil pour les aider dans leur recherche.

Découverte de nouveaux sites Maya

Il n’est plus nécessaire de trouver sur le terrain pour faire des découvertes. En effet, le LiDAR (Light detection and ranging) a profondément révolutionné les méthodes de travail de ses chercheurs. Il est désormais possible de scanner une région entière pour découvrir des sites, mais cette solution est particulièrement coûteuse et encore assez peu utilisée . L’archéologue Takeshi Inomata, de l’université d’Arizona, n’a lui déboursé aucun centime pour faire une des plus importantes découvertes de ces dernières années.

En effet, celui-ci a parcouru les données LiDAR disponibles en libre accès sur les sites gouvernementaux mexicains, Mexico’s National Insitute of Statistics and Geography, et grâce à une carte LiDAR datant de 2011 il a pu mettre à jour un site de 4 440 miles carrés, soit 11 500 km². Les différentes provinces du Mexique (source : Wiki) Pour une autre histoire de l'exploration du monde - Ép. 1/4 - Quand explorer rime avec s'approprier. Les grandes découvertes : une aventure humaine qui a de quoi nous faire rêver : c’est palpitant, l’évasion, les voyages !

Pour une autre histoire de l'exploration du monde - Ép. 1/4 - Quand explorer rime avec s'approprier

Nous nous imaginons embarquer sur un navire, évidemment un fameux trois-mâts, fin comme un oiseau (hissez haut !) … Dix-huit nœuds, quatre cents tonneaux, nous sommes fiers d’y être matelot. Les grandes découvertes sont un moment exceptionnel de notre histoire quand, soudain, au sortir du Moyen Âge, des hommes ont quitté l’Europe pour partir explorer le monde : hissez haut ! Pourtant, les historiens et les historiennes portent un nouveau regard sur cette notion de grande découverte, car elles ne furent pas soudaines, elles n’ont pas été qu’européennes, elles sont parfois féminines, et leur motivation est souvent éloignée de l’envie de découvrir.

Quand les navires partent explorer le monde, l’appropriation était le plus souvent une valeur hissée haut. Une autre histoire des Grandes découvertes : Premières rencontres épisode 1. L’expansion européenne, celle du XVIe siècle, celle du XIXe siècle, a souvent fait l’objet d’un traitement spécifique par les historiens qui avaient fait le choix du haut vers le bas.

Une autre histoire des Grandes découvertes : Premières rencontres épisode 1

Il est temps de faire l’histoire des autres, ceux qui étaient tenus pour marginaux ou vaincus, une histoire qui soit à parts égales. Ceux qui procédaient ainsi étaient mus par une conviction : l’Europe seule avait su cumuler des avantages qui lui avaient conféré une avance décisive sur les autres continents. À l’époque même ou « l’histoire comparée » des civilisations aboutissait souvent à affirmer cette supériorité occidentale, Henri Michaux, en poète, affirmait :

Réaliser une storymap sur le commerce triangulaire en LCE. Le projet La "storymap" est un outil de narration cartographique multimédia, qui permet de construire un récit mêlant une dimension de temporalité et une dimension géographique. En ce sens, elle se prête particulièrement bien à un travail sur le trajet d’un navire négrier au XVIIIe siècle. Sur le principe, l’intérêt et les limites de ce type d’outils, vous pouvez consulter l’article très documenté et régulièrement mis à jour proposé par le site Cartographie(s) numérique(s). Le projet a également pour objectif de confronter les élèves à l’utilisation de sources primaires, disponibles en ligne sur le site Slave Voyages et interrogeable par mot-clés (dates, port de départ, nombre d’esclaves, lieu de vente...). Conquête, partage et exploitation du monde par les Européens. Escape game : les grandes découvertes. Jules Grandin sur Twitter : "Christophe Colomb a-t-il découvert l'Amérique ? On nous a toujours appris que c'était le cas, mais était-il vraiment le premier visiteur à y poser le pied ? Qui a *vraiment* découvert l'Amérique ? Colomb est-il un imposteur ?

L'ouverture atlantique : les conséquences de la découverte du "Nouveau Monde" - Odyssée : Histoire Géographie EMC. L’ouverture atlantique : les conséquences de la découverte du "Nouveau monde" Niveau : Seconde Thème : XV-XVIè siècles : un nouveau rapport au monde, un temps de mutation intellectuelle Durée : 6H Modalités : en groupe et en classe entière Ce que dit le B.O.

L'ouverture atlantique : les conséquences de la découverte du "Nouveau Monde" - Odyssée : Histoire Géographie EMC

Montrer le basculement des échanges de la Méditerranée à l’Atlantique après 1453 et 1492 Début d’une forme de mondialisation Points de passage et d’ouverture L’or et l’argent, des Amériques à l’Europe Bartolomé de la Casas et la controverse de Vallalolid Le développement de l’économie “sucrière” et de l’esclavage dans les îles portugaises et au Brésil Compétences travaillées Travailler de manière autonome Mettre en récit S’exprimer à l’oral Sélectionner des informations dans un corpus documentaire Confronter deux documents Problématiques : Quels impacts territoriaux, sociaux et culturels sont entraînés par l’ouverture atlantique ?

Plan de travail élèves version 1(PDF de 124.8 ko) Plan de travail élèves version 2(PDF de 143.4 ko) Cartographie et navigation géo-historique. Cela fait plus de dix ans que le site Old Maps Online a initié un programme de digitalisation de cartes anciennes.

Cartographie et navigation géo-historique

Le projet a démarré en 2008 sous la houlette de la Bibliothèque de Moravie de Brno en République tchèque et s’est prolongé, à partir de 2011, par un partenariat entre l’équipe de l’Historical Geographic Information System Project de l’Université de Portsmouth en Grande Bretagne et l’entreprise suisse Klokan Technologies. Le site a aujourd’hui géo-référencé plus de 400 000 cartes issues des archives et des bibliothèques du monde entier. La carte Orbis terrae compendiosa descriptio de Gerardus Mercator (1587). Crédits : Université de Bern L’équipe du projet Old Maps Online a entamé la digitalisation des collections cartographiques de trente-sept institutions dont celles de la bibliothèque d’Harvard, de la British Library, des Archives nationales néerlandaises ou de la Bibliothèque nationale de Colombie. La navigation commence ici. Le plus ancien site maya découvert au Mexique grâce à des impulsions laser.

Il fut un temps où faire de l’archéologie maya en Amérique centrale consistait essentiellement à marcher pendant des heures, des jours, des semaines, derrière un homme qui dégageait une voie à la machette dans la forêt tropicale humide du Mexique, du Belize ou du Guatemala.

Le plus ancien site maya découvert au Mexique grâce à des impulsions laser

On quadrillait les sites à grand renfort de coupe-coupe et d’huile de coude ; on essayait de deviner les structures enfouies sous le sol et les plantes en lisant les inégalités du terrain ; on finissait par y passer des décennies. Et puis est arrivée la révolution du lidar. Cet instrument emporté dans un aéronef fonctionne sur le même principe que le radar, mais en remplaçant les ondes radio par des impulsions laser.