background preloader

CLISE 2016

Facebook Twitter

CLINE #1. La classe inversée, un modèle à suivre pour l’école numérique ? Pas certain… Les microcosmes éducatifs ne bruissent que de ça… Après les MOOC et les tablettes, la classe inversée est, semble-t-il, au cœur de la réflexion de tous ceux qui veulent bien se préoccuper de faire avancer la pédagogie et de la mettre en adéquation avec son temps.

La classe inversée, un modèle à suivre pour l’école numérique ? Pas certain…

Écrivez un article avec, dans le titre, l’expression « classe inversée » ou, mieux, « flipped classroom » qui fait tout de suite plus branché et vous verrez votre notoriété en ligne atteindre des sommets. Pour tout vous dire en secret, ce billet n’a d’autre but que celui-là… L’état de l’art Faisons le point. La classe inversée : une démarche pédagogique de plus en plus présente. La première semaine de la classe inversée a eu lieu du 25 au 30 janvier, les collègues renversant leur classe ont ouvert leur porte aux visiteurs intéressés et des évènements ont été organisés dans de nombreuses académies.

La classe inversée : une démarche pédagogique de plus en plus présente

Nous avons assisté au séminaire de l’académie de Créteil. Y étaient présents Catherine Becchetti Bizot actuellement chargée d’une mission d’étude des « pratiques mobilisant des pédagogies actives liées à l’utilisation des outils et ressources numériques », Florence Robine directrice de la DGESCO, Marcel Lebrun chercheur et de très nombreux collègues du primaire au supérieur qui se sont déjà lancés dans la classe inversée ou intéressés par la démarche. Classes inversées : quoi ? pourquoi ? Pour quoi ? Comment ? Jean François Ceci, changer de pédagogie à l'ère du numérique. Classe inversée et tâches complexes : « les élèves créent des capsules, donc le cours » Pour rendre ses élèves "acteurs", Amélie Mariottat, prof de français dans un collège de Dordogne, a misé sur les tâches complexes et la classe inversée.

Classe inversée et tâches complexes : « les élèves créent des capsules, donc le cours »

En classe, les élèves conçoivent eux-mêmes les capsules vidéos qui constitueront une partie du cours. Les élèves d’A. Mariottat conçoivent des capsules, qui constituent une partie du cours. Amélie Mariottat est prof de français au collège des Marches de l’Occitanie (REP), à Piégut-Pluviers (Dordogne). Soucieuse de rendre ses élèves de 6, 5e et 3e “acteurs”, elle pratique la classe inversée depuis 2014. L’enseignante mise sur les tâches complexes et la ludification. Au départ, Amélie Mariottat réalisait seule des capsules à visionner à la maison, “portant sur ce qui était jusque là en cours magistral”.

Ludification et « challenges » à relever Les élèves d’A. “Je ne suis plus la seule à réaliser des vidéos. Les élèves travaillent en îlots, de 4 ou 5 élèves. Comment mettre en place la classe inversée. Mettre en place un modèle de classe inversée avec ses élèves ou ses formés peut faire peur : il faut redéfinir la manière d’aborder son cours, mais aussi tout son positionnement d’enseignant / formateur.

Comment mettre en place la classe inversée

Voilà quelques conseils pour vous aider à démarrer sereinement ! La classe inversée, qu’est-ce que c’est ? Pour rappel, la classe inversée propose de chambouler le modèle traditionnel de la classe : on découvre le cours chez soi, via différents types de documents, et on fait des exercices et on voit ensuite les applications concrètes en classe avec le professeur. Pour les documents de préparation, de nombreuses possibilités s’offrent à vous : diffuser des vidéos, proposer des documents à lire ou encore des petits jeux. L’idéal est bien entendu de ne pas proposer qu’un seul support, mais de les diversifier pour garder l’attention de vos apprenants. Quels types de support utiliser ? - des vidéos Vous n’avez que l’embarras du choix. . - d’autres types de support Comment diffuser ses contenus ? La classe inversée ? Ils en sont tout retournés !

La classe inversée, c’est à la mode.

La classe inversée ? Ils en sont tout retournés !

Pour moi, c’est juste un moyen de répondre à un problème : mon cours de terminale n’était qu’un long et ennuyeux cours magistral, incapable que j’étais de trouver le moyen d’étirer le temps de mes deux heures de cours hebdomadaires. Au troisième élève tombé endormi, j’ai réagi. Mon dispositif est simple : le cours écrit est en ligne sur un document collaboratif. Quinze jours avant le début du cours, je mets le lien sur l’espace numérique de travail. Les élèves doivent simplement faire au moins un commentaire sur le cours : une question sur un aspect incompris, une explication d’un point qui leur semble mal formulé, un élément complémentaire du cours, avec éventuellement un lien, ou une réponse au commentaire d’un camarade. Lacapsulotheque. Présentation d'expériences classes inversées. Présentation d'expériences « Classes inversées » par des enseignants, proposée dans le cadre du Plan National de Formation, lors des Boussoles du numérique.

Présentation d'expériences classes inversées

Animatrice : Pascale Montrol-Amouroux, chef du département du développement des usages et de la valorisation des pratiques, MENESR Accès à la table ronde suivante : analyses et débats suite à cette présentation : Dernière modification le dimanche, 13 décembre 2015. Formulaire Inscription Conférence-Apéro renversée #CLISE2016. Enseignante d'une classe inversée – Lauréate du prix Enseignante de l'année 2014 de l'AEFNB.