background preloader

Médias et démocratie

Facebook Twitter

Macron-Le Pen: les six intox qui ont empoisonné le débat présidentiel. Le débat entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron aura été violent, mercredi soir.

Macron-Le Pen: les six intox qui ont empoisonné le débat présidentiel

Les invectives entre les deux candidats ont fusé au détriment des propositions de fond. Mais il aura surtout été truffé d'intox qui ont pollué les échanges. L'Express fait le point. LIRE AUSSI >> Débat présidentiel: Le Pen a pris le contrôle de Marine Le Brexit Marine Le Pen veut, via un référendum, quitter l'Union européenne et, dans un échéancier de plus en plus flou, quitter l'euro. Problème: comme le souligne Les décodeurs du Monde, qui ont recensé 19 intox de Marine Le Pen mercredi soir, certes l'économie britannique se porte bien, mais cela n'a pas de lien avec le Brexit. VOIR AUSSI >> Si vous avez raté le débat Macron-Le Pen Le chômage Emmanuel Macron a lui aussi distillé des approximations, moins nombreuses que sa rivale. Au deuxième trimestre 1994, il y avait 2,622 millions de chômeurs contre 2,783 millions fin 2016 en métropole.

LIRE AUSSI >> Macron-Le Pen: un débat "digne de la maternelle" ? L'euro. Chapitre 9. Démocratie, médias et opinion publique. Problématique : quels sont les principaux médias et quels rôles jouent-ils dans notre démocratie ?

Chapitre 9. Démocratie, médias et opinion publique

Séance 1. Diversité et rôle des médias On appelle « media » les moyens de communication et d’information.Il s’agit de la contraction de l’expression angliciste « mass media » ou « médias de masse ». Cela signifie alors les moyens de communication utilisés pour atteindre le maximum de personnes.1. Article 1. Médias français : qui possède quoi, par Marie Beyer & Jérémie Fabre (Le Monde diplomatique, juillet 2016) Cette infographie sur les médias français réalisée avec l’association Action-Critique-Médias (Acrimed) est une refonte de la carte du Parti de la presse et de l’argent (PPA) conçue pour Le Plan B en 2007 et mise à jour à l’occasion de la sortie du documentaire Les Nouveaux Chiens de garde en 2012.

Médias français : qui possède quoi, par Marie Beyer & Jérémie Fabre (Le Monde diplomatique, juillet 2016)

Voir aussi « Le pouvoir médiatique en France », une adaptation de cette infographie sous forme d’affiche, imprimée avec l’édition de décembre 2016. Plutôt que l’exhaustivité, nous avons fait le choix de la lisibilité, en simplifiant l’information. Ainsi, seuls les principaux propriétaires des médias sont indiqués, plutôt que la multitude de petits actionnaires qui cohabitent souvent avec eux (1). Enfin, les groupes indépendants des puissances d’argent (Société nouvelle du journal L’Humanité, SAS Le Canard enchaîné etc.) ainsi que la presse dite alternative ne sont pas représentés (3). Un travail en cours Il n’existe pas de source centralisée sur la composition du capital des titres de presse. Idées reçues. Le rôle de la presse dans les sociétés démocratiques.

Depuis plusieurs années, la presse écrite est déclarée en crise.

Le rôle de la presse dans les sociétés démocratiques

Que ce soit avec l’apparition d’Internet ou des journaux gratuits, le vieillissement du lectorat ou la hausse des coûts de production, les justifications ne manquent pas. Et pourtant elles semblent toujours manquer l’essentiel. A la fois très critiquée mais jugée nécessaire à la société, la presse renferme en son sein de nombreuses contradictions. Ces difficultés viennent d’un manque de définition de ce qu’est la presse ou d’un décalage entre ce qu’elle est dans la réalité et ce que les individus voudraient qu’elle soit, même si c’est un idéal utopique. La première fonction attribuée à la presse, la plus évidente, est celle d’informer. La façon de concevoir la mise en place de l’information et du divertissement varie selon les époques et même selon les rédactions des différents journaux.

Les Etats généraux de la presse écrite ouverts en France en septembre 2008 ont trois principaux objectifs. Les médias sociaux sont-ils un allié de la démocratie? Les TICs (Technologies de l'information et de la communication) ont longtemps été perçues négativement par la sphère politique.

Les médias sociaux sont-ils un allié de la démocratie?

Ces dernières ont mis du temps à acquérir une considération notable en regard des sciences sociales et politiques. Réduites à la seule idée de l'informatique, les TICs n'avaient guère de valeur au regard d'autres champs d'études ou d'analyses plus prestigieux. Tout juste les médias venaient-ils d'acquérir leurs lettres de noblesse. La télévision à la fin des années 1990 était digne d'intérêt en tant que créateur de "lien social" grâce au support d'identification qu'elle représente et aux modèles culturels qu'elle propose, tandis que les télécoms ou l'informatique restaient des domaines peu crédibles pour les sciences sociales, limités à l'usage individuel.

Le développement d'Internet a par la suite été perçu de manière suspecte car porté, dans les années 1990, par les courants idéologiques "libertaires" nord-américains. Médias, démocratie et opinion publique. Médias et démocratie - Le citoyen dans la cité - Découverte des institutions - Repères. 3303330403389 EX.