background preloader

Tourisme d’aventure: de quoi parle-t-on au juste? - Réseau de veille en tourisme

Tourisme d’aventure: de quoi parle-t-on au juste? - Réseau de veille en tourisme
Randonnée en montagne, descente de rivière, raid en motoneige, montgolfière, quad, équitation ou encore cyclotourisme, le tourisme d’aventure rassemble toute une variété d’activités qui ont parfois peu de choses en commun. Les touristes qui les pratiquent composent aussi une clientèle au profil plutôt hétérogène. Qu’est-ce qui les unit? Le plein air? Le goût du risque? Le défi sportif? Le tourisme d’aventure représente une part importante de l’offre touristique du Québec. Mais de quoi s’agit-il? D’abord, qu’est-ce que l’aventure? Et le tourisme d’aventure? Aussi, les activités de transport telles que le canot, le kayak, la motoneige ou le vélo, qui s’inscrivent aujourd’hui dans le créneau du tourisme d’aventure, étaient alors considérées, par les puristes, comme des outils secondaires permettant de vivre l’expérience plutôt que de constituer eux-mêmes l’objet de l’aventure, ou sa majeure partie. Comment le définir aujourd’hui? Quelles activités? Tout un marché! Related:  EPE Tourisme d'Aventure

La croissance du marché du voyage d'aventure s'est accélérée à un rythme annuel de 65 pour cent depuis 2009, avec un marché évalué à 263 milliards de dollars La croissance du marché du voyage d'aventure s'est accélérée à un rythme annuel de 65 pour cent depuis 2009, selon la nouvelle étude de l'Université George Washington (GW), réalisée en partenariat avec l'Adventure Travel Trade Association (ATTA, www.adventuretravel.biz). Trois régions clés ressortent de cette étude : l'Europe, l'Amérique du Nord et l'Amérique du Sud. Ces régions représentent près de 70% des départs internationaux globaux, selon l'Organisation mondiale du tourisme (OMT). L'ATTA définit un voyage comme «voyage d'aventure" si celui-ci implique deux des trois éléments suivants contact avec la natureinteraction avec la cultureune activité physique Dans l'étude de 2013 l'interrogation des personnes enquêtées porte sur leur participation à une activité d'aventure lors de leur dernier voyage.

Quand le tourisme d'aventure et de plein air devient une aventure pour l'entreprise La majorité des régions québécoises misent sur le tourisme d’aventure et de plein air pour séduire la clientèle touristique. Mais avant d’affirmer que le Québec dispose d’une offre solide et structurée en la matière, de nombreuses embûches subsistent. En dépit de leur professionnalisme, la situation financière des entreprises spécialisées dans ce domaine se révèle souvent précaire. Malgré le manque de statistiques, tous s’accordent à dire que ce secteur est en expansion et voué à un avenir prometteur. Aventure douce, aventure extrême et écotourisme, une question de pratique et de marketing Ce type de tourisme soulève bien des débats quand il s’agit d’établir des définitions et de circonscrire les activités qui le composent. Mais où situer les frontières du tourisme d’aventure? En fait, ce secteur rejoint des adeptes de tous les âges chez qui se profilent différents besoins: santé, mieux-être, passion, découverte, activité physique, adrénaline, risque, détente, éducation, etc.

Veille sur le tourisme de nature et d'aventure - février 2017 Produits et services Rétablir les sentiers de ski de randonnée dans la White Mountain National Forest Le New Hampshire et le Maine ont un passé riche de ski de randonnée. L'organisme Granite Backcountry Alliance (GBA) tente de redévelopper cette pratique sur les terres publiques et privées de la White Mountain National Forest (WMNF). L'objectif de l'alliance est d'identifier et de développer de nouvelles aires de ski, mais également de favoriser la restauration, l'agrandissement et le maintien des sentiers du Civilian Conservation Corps (CCC), créés dans les années trente, mais laissés à l'abandon depuis des décennies. Au printemps 2017, une proposition sera présentée auprès de la WMNF afin de remettre en état quelque 60 sentiers abandonnés et d'en aménager de nouveaux. Source : Adventure Journal L'offre pour s'initier au vélo de montagne au Québec progresse Au Québec, plus de 620 000 adultes pratiquent le vélo de montagne au moins une fois par an. Source : Vélo Québec Source : The Telegraph

Voyage d'aventure Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le terme de Voyage d'aventure désigne dans le jargon des tour opérateurs une catégorie de voyages organisés par un voyagiste spécialisé. Ce type de voyage concerne environ 5 % du marché du tourisme en France en 2006. Vu comme une alternative au tourisme de masse, il s'éloigne toutefois du backpacking par son coût plus important évidemment lié à l'encadrement et l'organisation des voyages par le tour opérateur. Articles connexes[modifier | modifier le code] Références[modifier | modifier le code]

Faire du plein air un produit d’appel : le cas de la Finlande En marge de la conférence The Future of Winter Tourism qui s’est déroulée en Laponie finlandaise en avril 2017, des membres du Réseau de veille ont pu observer certaines pratiques touristiques liées au plein air. À cet égard, en voici cinq qui contribuent à faire du plein air le produit touristique phare en Finlande. Un réseau de chalets rustiques gratuits Le pays compte 39 parcs nationaux financés en grande partie (79 %) par des fonds publics. Ces derniers, les Open Wilderness Huts, sont particulièrement nombreux dans les parcs nationaux situés en Laponie, dans le nord du pays. Les randonneurs doivent suivre les règles et adopter les comportements responsables qui font de ces abris des lieux accueillants. Source : Réseau de veille en tourisme Des centaines de kilomètres de sentiers entretenus La randonnée s’inscrit véritablement comme le produit de plein air par excellence en Finlande. Sources : Réseau de veille en tourisme et Ylläs Des moteurs économiques régionaux Le droit à la nature

Charlevoix : ce Québec authentique et nature En juin 2018, les regards du monde entier se sont posés sur la région de Charlevoix : le Fairmont Manoir Richelieu de La Malbaie accueillait le sommet du G7. Une belle reconnaissance pour cette ville berceau de la villégiature au Canada. Pour cette région située sur la rive nord du fleuve Saint-Laurent aussi. À l’aube du XXe siècle, avec les bateaux de croisière qui accostaient à Pointe-à-Pic (aujourd’hui quartier de La Malbaie) et le tout proche Manoir Richelieu devenu depuis le prestigieux hôtel Fairmont, Charlevoix était déjà une région touristique. À lire aussi Zanzibar : une île exotique et poétique 24 janvier 2019 Ouzbékistan : villes légendaires et mythiques Nevada : l’Ouest aussi, en plus de Las Vegas 16 janvier 2019 1,2 million de visiteurs annuels Combien sont-ils à tomber aujourd’hui sous le charme de Charlevoix ? Une terre de plein air Le premier de ces trésors sera bien sûr Le Massif. Une expérience riche en saveurs Coup de coeur

Et si nos destinations choisissaient de se déconnecter ? Quand l’envie de se déconnecter nous tiraille … Notifications intrusives, partage constant sur les réseaux sociaux, mails à n’en plus finir… le numérique nous suit partout. Présent dans nos open spaces, invité dérangeant lors de nos repas, l’écran de nos smartphones nous accompagne toute la journée et est souvent la dernière chose que l’on voit avant de s’endormir. On s’offre une petite “digital detox” ? « Moi je le fais, mais je peux m’en passer » Vous y croyez vraiment ? Créer la dépendance et offrir le sevrage… Quand le tourisme surfe sur la « digital detox » Quelle meilleure période pour se ressourcer que les vacances ? En passant, vous avez déjà remarqué la petite satisfaction que vous procure chaque like ? Cette petite dose de dopamine vous place subtilement en situation d’addiction. Certains professionnels du tourisme ont anticipé ces maux et les offres touristiques de « digital détox » (comprenez plutôt « déconnexion temporaire ») se multiplient. Quelques exemples…

Bilan positif pour le tourisme d'aventure au Québec Aventure Écotourisme Québec dresse un excellent bilan touristique de ses entreprises en tourisme d’aventure et en écotourisme pour l’année 2017. Ce qui concorde avec les statistiques de la destination où le Québec a connu une forte hausse de l’achalandage touristique. Selon un sondage réalisé auprès des entreprises accréditées membres d’Aventure Écotourisme Québec où des données comparatives sur l’évolution de l’industrie du plein air ont pu être recueillies, il en ressort que plus de 73% des entreprises ont connu une croissance notable de leur achalandage touristique ou au-delà de leur espérance. Les clientèles hors Québec représentent maintenant un peu plus de 40% des visiteurs dans les entreprises; une augmentation comparativement à 2016. Bien entendu, cette augmentation de fréquentation a eu un impact positif sur le revenu des entreprises, soit une croissance moyenne du chiffre d’affaires consolidé de 12% auprès des entreprises sondées. À propos d’Aventure Écotourisme Québec

Veille sur le tourisme de nature et d'aventure - décembre 2017 Dormir dans une cabane à oiseaux La firme d'architecture Studio North a conçu une unité d'hébergement pouvant accueillir deux personnes et une douzaine d'oiseaux. La structure est perchée à près de trois mètres au-dessus du sol et elle est recouverte de bois pour une plus grande intégration dans son environnement. La toiture est faite de panneaux de polycarbonate transparent qui laissent passer la lumière et transmettent la chaleur du soleil. Crédits photo : Mark Erickson | Studio North Source : Contemporist La tendance des microaventures La tendance « Micro-Adventure » dévoilée au salon World Travel Market 2016 par l'aventurier anglais Alastair Humphreys consiste en une expérience de plein air simple et courte, en périphérie des grands centres urbains, qui suscite l'engouement par son caractère aventurier. Microadventures from Alastair Humphreys on Vimeo. Source : ID — Tourism Un refuge au design contemporain en Islande Crédits photo : Utopia Arkitekter Source : Adventure Journal

Cinq tendances en tourisme de nature et d'aventure | Veilletourisme.ca Le réseau de veille réalise depuis déjà quelques années un bulletin de veille sur le tourisme de nature et d’aventure, en collaboration avec le ministère du Tourisme du Québec. Cette synthèse mensuelle vise à informer les intervenants touristiques sur ce secteur d’activités prioritaire, tel qu’en témoigne la Stratégie de mise en valeur du tourisme de nature et d’aventure. Voici les grandes tendances qui se dégagent d’une relecture des bulletins de la dernière année. La nature en vedette Depuis quelques années, plusieurs éléments contribuent à mettre la nature et le plein air à l’avant-plan. Source de bien-être Les bienfaits associés à la fréquentation de la nature sur la santé physique et mentale sont bien documentés. Populaire sur Instagram Le partage de clichés sur les médias sociaux stimule la demande pour les espaces naturels. Source : Instagram Aux premières loges des changements climatiques Les changements climatiques affectent le terrain de jeu des adeptes du plein air. Vidéo : YouTube

Tendances des microaventures: une opportunité pour le tourisme rural?ID-Tourism, cabinet d'ingénierie marketing du tourisme On en entend de plus en plus parler des microaventures en France. Pour autant, ce terme qui nous vient du Royaume Uni sous le nom « Micro Adventure » a été le sujet de plusieurs articles et papiers dès 2014. Toujours des suiveurs les Français ? Tour d’horizon de l’arrivée de cette tendance en France. Comme le dit l’article de novembre 2016 dans le Parisien, cette tendance était annoncée dans le « Global Trends Report 2016 » présenté au salon WTM il y a 2 ans. Microadventures from Alastair Humphreys on Vimeo. Dernièrement, c’est mon pote Thibault Labey qui a repris l’idée pour l’adapter à la française en créant Chilowé avec Ferdinand, un site web sous la forme d’une simple page de conversion (pour l’instant) pour pousser les Français en mal d’aventures de s’inscrire pour recevoir chaque jeudi de l’inspiration pour partir à l’aventure à 2 pas de chez eux mais aussi des propositions de produits, d’idées et d’histoires de micro-aventures réalisées par Thibault, Ferdinand et leurs potes.

Related: