background preloader

62% des Français jugent "risqués" les voyages d’aventure - L'Echo Touristique

62% des Français jugent "risqués" les voyages d’aventure - L'Echo Touristique
D’après une étude menée pour Groupama Assistance et l’Argus de l’Assurance, l’attrait pour "l’aventure" serait en baisse au sein de la population française, hormis chez les jeunes générations. Les Français deviendraient-ils plus frileux qu’auparavant ? Selon un sondage de l'institut Think pour Groupama Assistance et l'Argus de l'Assurance, 47% des personnes interrogées confient avoir "beaucoup moins envie d’aventure" que par le passé, contre 12% se disant "de plus en plus" attirées par ce type de voyages et d’expériences. 35% des sondés indiquent quant à eux avoir "toujours autant" envie de partir à l’aventure. Au global, 42% des personnes interrogées se disent en quête d’aventure, alors que 55% affirment ne pas en avoir envie. Par ailleurs, seuls 28% des individus interrogés se définissent comme plutôt "aventuriers". 59% des jeunes rêvent d'aventure Ces chiffres globaux masquent toutefois de fortes disparités générationnelles. Les moins de 35 ans en quête de sensations

http://www.lechotouristique.com/article/62-des-francais-jugent-risques-les-voyages-d-aventure,60680

Related:  EPE Tourisme sportif et d'aventureluciebarangerEPE21roses

Allibert lance une formation d'organisateur de trekking - L'Echo Touristique Associé au Club alpin français, le TO crée une formation "d’organisateur/encadrant de trekkings et voyages lointains", à destination des bénévoles titulaires d’un brevet fédéral d’initiateur FFCAM. La Fédération française des Clubs alpins et de montagne (FFCAM) et Allibert Trekking étoffent leur partenariat. Les deux organismes lancent pour la première fois en novembre une formation "d’organisateur/encadrant de trekkings et voyages lointains", qui sera ouverte à 10 personnes cette année. Destinée aux bénévoles titulaires d’un brevet fédéral d’initiateur FFCAM, elle doit permettre aux stagiaires d’organiser des trekkings ou des séjours sportifs (raids à skis, VTT, etc.) et de les encadrer en sécurité, dans le respect de la réglementation du code du tourisme et de l’éthique du tourisme responsable. 12 jours de formation Pour ce premier essai, le cursus pratique s'étalera sur 12 jours, répartis en 3 modules.

Sports extrêmes pour frissons garantis - L'Echo Touristique Sur terre, sur mer ou dans les airs, les accros de l'adrénaline multiplient prouesses et nouveaux moyens de se faire plaisir. Derrière eux, jeunes et moins jeunes suivent. Tour de chauffe... En montagne : descentes TGV Promeneurs s'abstenir ! ce ne sont pas ici les douces endorphines que l'on vient chercher, mais la pure adrénaline. » Tourisme d’aventure: de quoi parle-t-on au juste? Randonnée en montagne, descente de rivière, raid en motoneige, montgolfière, quad, équitation ou encore cyclotourisme, le tourisme d’aventure rassemble toute une variété d’activités qui ont parfois peu de choses en commun. Les touristes qui les pratiquent composent aussi une clientèle au profil plutôt hétérogène. Qu’est-ce qui les unit? Le plein air? Le goût du risque?

Tourisme Insolite : Un voyage en ballon à 30km d’altitude Le tourisme spatial est en plein essor aux Etats-Unis. C’est pourquoi World View Entreprise, une société installée dans l’Arizona aux Etats-Unis, propose un voyage dans un ballon gonflé à l’hélium à une altitude de 30 km pour admirer la Terre. Pour 75.000 dollars (environ 55.000 euros), World View propose à ses passagers une ascension tout en douceur dans une nacelle pressurisée pouvant accueillir huit personnes. Une fois arrivé à une altitude d’approximativement 30.000m, les voyageurs pourront profiter de la vue unique sur la courbure de la Terre, pendant près de deux heures.

Club Aventure a la fibre familiale - L'Echo Touristique Abonnez-vous au magazine Identifiez-vous Club Aventure a la fibre familiale Tourisme d’aventure, les voyages extraordinaires Art de vivre & Tourisme Voyager organisé mais pas trop, et surtout loin de la masse et responsable, une niche qui grandit Nouvelle branche d’un secteur touristique en pleine mutation, le tourisme d’aventure ne connaît pas la crise. Créé à l’origine en opposition au tourisme de masse, il consiste à voyager vers les contrées les plus sauvages, dans des conditions parfois extrêmes et un confort plus ou moins spartiate. Au programme : de l’activité physique, des échanges culturels et le respect de l’environnement. Trois profils de touristes d’aventure - Réseau de veille en tourisme Les touristes d’aventure sont prêts à débourser plus pour une expérience unique et authentique. Selon une étude publiée en 2014 par l’Organisation mondiale du tourisme, ces voyageurs dépensent en moyenne 3000 dollars américains par personne pour un voyage de 8 jours. Il s’agit d’un segment en pleine croissance, souvent bénéfique à l’économie locale et sensible aux pratiques liées au tourisme durable. Rappelons que le tourisme d’aventure se définit comme un voyage qui inclut au moins deux des trois éléments suivants : une activité physique, un environnement naturel, une immersion culturelle.

La valeur de la nuit étoilée - Réseau de veille en tourisme Voûte céleste, constellations, étoiles filantes, aurores boréales, mais aussi faune nocturne, jeux d’ombres et tranquillité: il s’agit de la nuit comme on prend rarement le temps de la vivre. Gravement menacée par la pollution lumineuse, quelques initiatives encourageantes tentent de préserver sa noirceur. Mais la nuit peut-elle aussi être un atout touristique? Et comment la mettre en valeur? Une récente édition de la revue Espaces traite de différents aspects liés à la nuit noire. De l’émergence des stations balnéaires au tourisme sportif : Le mélange des genres à la lueur de l’exemple de la région Bretagne en France 1Tourisme, loisirs et sports tendent, en ce début de XXIe siècle, à s’interpénétrer, voire à se confondre, dans nombre de stations touristiques ou balnéaires. Et, plus simplement, dans des villes ou des lieux où les activités physiques et sportives, consommées en tant que pratique ou spectacle, deviennent des moyens d’attractivité, de communication et de promotion. C’est le mélange des évolutions sociales et sociétales, et des logiques économiques qui est discuté ici à travers l’exemple du tourisme sportif en Bretagne. 2Les modifications et le mélange de ces trois secteurs, longtemps considérés comme distincts, sont le reflet des profondes transformations sociales et culturelles que notre société a connues durant les trente dernières années. 4Trois méthodes de collecte des données ont donc été utilisées : 5- les questionnaires, comprenant 34 items remplis par 787 touristes sportifs visant à identifier leurs modes de sociabilité, leurs habitudes et leurs attentes ;

La croissance du marché du voyage d'aventure s'est accélérée à un rythme annuel de 65 pour cent depuis 2009, avec un marché évalué à 263 milliards de dollars La croissance du marché du voyage d'aventure s'est accélérée à un rythme annuel de 65 pour cent depuis 2009, selon la nouvelle étude de l'Université George Washington (GW), réalisée en partenariat avec l'Adventure Travel Trade Association (ATTA, www.adventuretravel.biz). Trois régions clés ressortent de cette étude : l'Europe, l'Amérique du Nord et l'Amérique du Sud. Ces régions représentent près de 70% des départs internationaux globaux, selon l'Organisation mondiale du tourisme (OMT). L'étude estime que la valeur du secteur du voyage d'aventure à l'étranger atteint 263 milliards de dollars US, hors billets d'avion. Lorsque ce montant est combiné avec les 82 milliards de dollars estimés dépensés pour les équipements annexes, vêtements et accessoires, les touristes d'aventure ont dépensé plus de 345 milliards de dollars en 2012 pour les déplacements liés à l'aventure. L'ATTA définit un voyage comme «voyage d'aventure" si celui-ci implique deux des trois éléments suivants

Comment travailler avec les blogueurs - Réseau de veille en tourisme Blogueur ou journaliste? Alors que le journaliste effectue bien souvent très peu de contacts directs avec ses lecteurs, le blogueur, lui, interagit beaucoup avec eux sur son blogue, mais surtout sur les réseaux sociaux d’après Marie-Julie Gagnon, auteure, chroniqueuse et blogueuse. Il utilise un ton personnalisé et dispose d’une plus grande liberté que le journaliste, qui fait toujours attention pour ne pas se retrouver en conflit d’intérêts, et qui doit aussi se plier aux contraintes imposées par son employeur. Ainsi, il pourra plus facilement raconter une histoire (storytelling) à travers des mots, des photos, des vidéos ou des témoignages. Autre distinction, le blogueur gagne parfois sa vie grâce à la conclusion de partenariats publicitaires, ce qui n’est absolument pas le cas de son confrère journaliste. Le blogue est un média qui laisse transparaître la personnalité de son auteur

Catalogne : comment vendre autrement la province de Barcelone ? Le parc naturel de Montseny, idéal pour les randonnées - DR Office de promotion touristique de la Diputació de Barcelona Il n'est pas toujours facile pour une destination touristique de s'émanciper de sa célèbre capitale. C'est le cas de la province de Barcelone, qui tente depuis plusieurs années de séduire les voyageurs grâce à son slogan : "Barcelone c'est bien plus".

Related: