background preloader

Guide de voyage Irlande

Guide de voyage Irlande
Tous ceux qui ont eu l’occasion de visiter l’Irlande le savent : les Irlandais cultivent naturellement le plaisir de l’accueil. Avec l’enrichissement rapide de ces dernières décennies, les mentalités ont un peu changé.Heureusement, le cœur de l’Irlande bat encore. Ce n’est pas en voyageant de ville en ville que vous le découvrirez : il faudra parcourir les recoins de l’île, visiter les villages cachés et les péninsules sauvages, pour trouver, au détour d’un Gaeltacht (zone où l’on parle la langue gaélique), la vraie chaleur humaine de la verte Érin. Retrouvez également notre guide dédié Dublin.

Irlande : les monuments, climat, patrimoine, musées, curiosités et parcs naturels - Guide de voyage Sans tomber dans les clichés, voici les traits de caractère que l'on prête aux Irlandais. Le but n'est pas d'en faire un tableau caricatural mais de comprendre qui ils sont et surtout quel est leur mode de vie. Accueillants, bavards et un grand sens de l'hospitalité Les Irlandais ont un grand sens de l'accueil. A la campagne, ne soyez pas surpris d'être salués verbalement ou d'un signe de la main. C'est tout naturel chez les Irlandais. Ici, on est loin de l'individualisme ambiant de certains pays européens. Entre eux, les Irlandais sont très bavards. Le Craic, le bon temps à l'Irlandaise Insaisissable Craic... Tous au pub ! Les Irlandais passent la majorité de leur temps libre au pub, le lieu de la vie sociale. D'ailleurs il est très mal vu de mettre en avant sa réussite professionnelle par des signes extérieurs de richesse. Un passé douloureux encore dans toutes les mémoires Les Irlandais sont très attachés à leur passé. L'importance de la musique Des croyants pratiquants

L'Irlande, un pays à découvrir Voyage Irlande sur mesure – Voyageurs du Monde Ce que l’on trouve lors d’un voyage en Irlande et qu’on ne trouve pas ailleurs ? D’un côté de la frontière, celui où l’on paie en « pounds », les murs au pochoir de Belfast et la chaussée des géants. De l’autre, les murs peints de Londonderry, que les irlandais appellent Derry, car London, on n’en veut pas, et que le black Sunday reste dans les mémoires. De petites routes qui serpentent le long des murets de pierre sèche. Pour quels voyageurs ? En groupe d’amis, pour faire la fête à Dublin. Les meilleures formules Un week-end à Dublin, un autre à Belfast. Vivre un moment unique lors de son voyage en Irlande Alterner nature et culture : les paysages changeants du pays, les abbayes, sport et détente : pêche au saumon, marche, vélo, et irish coffee au pub.

VIA BRACHY : Page actualites Nos meilleurs pubs et bars à Dublin :: Idées week end Irlande :: Culture pub En Irlande, le pub fait partie des institutions. C’est simple : tout le monde (ou presque) y va, entre amis ou en famille. Un authentique lieu de sociabilité. Le rituel du pub diffère de celui du café à la française. Les horaires d’ouverture sont assez fluctuants – et peu respectés. Côté bières, outre la célébrissime brune (stout) Guinness, les Irlandaises les plus connues sont Murphy (stout), Smithwick’s (rousse), Harp et Bass (blondes). :: Les célébrités - Donoghue’s : 15, Merrion Row. - The Temple Bar : 47-48, Temple Bar. - Brazen Head : 20 Bridge Street Lower. :: Les classiques - Kehoe’s : 9 South Anne Street. - The Long Hall : 51, South George Street. - The Stag’s Head : 1, Dame Court. - Dawson Lounge : 25 Dawson Street. - The Porterhouse : 16-18, Parliament St . - Wheelan’s : 25 Wexford Street. :: Les modernes - The Church : angle de Mary St. et Jarvis St. - The Globe : 11 South Great George St. - The George : 87-89 South Great George Street.

Chronologie de l'Irlande -8 000 Peuplement mésolithique de l’Irlande. -3 000 Construction de New Grange (Tumulus). -3 000 Début du néolithique. -2 500 Début de l’âge de bronze en Irlande. -600 Début de l’âge de fer en Irlande. ANTIQUITÉ (-500 à env. 500) -500 Arrivée des Celtes (Gaëls) en Irlande. -100 Construction de la Black Pig’s Dyke. 150 Division de l’Irlande en deux : Leth Cuinn et Leth Moga. 367 Offensive des Irlandais, Pictes et Saxons contre la Grande-Bretagne. 431 Palladius est envoyé par le pape auprès des Chrétiens d’Irlande. 432 Début de l’évangélisation de l’Irlande par Saint-Patrick. 461 Mort de Saint-Patrick. MOYEN-ÂGE IRLANDAIS (env. 500-1541) 558 Fondation du monastère de Bangor par Saint-Comgall. 563 Fondation de l’abbaye d’Iona par Saint-Colomban. 575 Fondation du Druim Ceat. 590 Saint-Colomban arrive en Bourgogne (France) où il fondera les monastères de Annegray, Luxeuil et Fontaine. 615 23 novembre Mort de Saint-Colomban à Bolbbio (Italie). 697 Synode de Birr (Loi des Innocents). Maél Sechnaill II (980-1002)

Argentine :: Guide de voyage Argentine Tango, gauchos, Pampa, Patagonie, Terre de Feu, Ushuaia, Maradona, Eva Perón, Fangio, Borges... Tant de mots évocateurs de l’Argentine. Le nom même de l’Argentine vient du latin argentum, qui signifie « argent », plata en espagnol. À l’époque de la conquête, l’usage de ce nom s’est étendu pour désigner un territoire à l’embouchure du fleuve découvert par Solís, postérieurement appelé río de la Plata en raison de la prolifération d’objets en argent offerts par les autochtones aux conquistadores. Quand on suit du doigt sur une mappemonde les contours de l’Argentine, on imagine déjà la magie de l’aventure.

Irlande (pays) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Irlande Éire (ga) Ireland (en) Le symbole officiel du pays est la harpe celtique (qui figure sur les pièces d'euro), mais le trèfle irlandais est souvent utilisé comme autre symbole, notamment par l'équipe irlandaise de rugby. Adepte de la concurrence fiscale, de la déréglementation et considéré comme un paradis fiscal[6],[7], le pays a connu une forte croissance depuis le début des années 1980 avant de subir l'explosion de la bulle spéculative immobilière et d'être l'un des plus touchés[8] par la crise financière de 2007-2010. Selon la constitution de 1937, le nom officiel de l'État est Éire en irlandais et Ireland en anglais. Depuis la loi qui a établi la République le , le pays a aussi comme nom d'usage courant « République d'Irlande » (Republic of Ireland en anglais, Poblacht na hÉireann en irlandais), appellation non reconnue constitutionnellement[10]. Carte d'Irlande Au sud-ouest, les falaises de Moher surplombent l'océan Atlantique.

Grande Famine en Irlande (1845-1848) - Pénurie alimentaire en Irlande La Grande Famine en Irlande (1845-1848) a été une période des plus sombres de l’Histoire irlandaise. On lui attribue entre 500 000 et 1 millions de morts, suite à la dévastation des cultures irlandaises. Meurtrière et éprouvante, elle a marqué le XIXème siècle de part ses pertes considérables, et a favorisé l’émigration vers le nouveau continent. Au delà des circonstances humaines tragiques, la Grande Famine a également vu l’émergence d’un conflit brutal : celui d’un conflit politique complexe dont les enjeux étaient considérables. Quand le mildiou affame les irlandais… 1845 : Un champignon parasite, « le mildiou », se propage sur les cultures irlandaises. Cette catastrophe naturelle a alors pour conséquence de plonger l’Irlande dans une pénurie alimentaire à grande échelle, accentuant la misère rurale existante, affamant ainsi la population, et la privant de toute possibilité de subsistance. Des milliers d’Irlandais meurent ou fuient vers les États-Unis

Related: