background preloader

(13) Checknews

(13) Checknews

https://www.liberation.fr/checknews,100893

Related:  4A-4BInformation-désinformationEDUCATION AUX MEDIAS ET A L'INFORMATIONEMI 1mediacdi

Médias français, qui possède quoi ? (Le Monde diplomatique, décembre 2020) Dernière mise à jour : décembre 2020 (v. 16.2) Cette affiche prend le parti de la lisibilité plutôt que de l’exhaustivité. Y figurent des médias d’information qui « font l’opinion » et qui dépendent d’intérêts industriels ou financiers, de groupes de presse ou de l’État : • les titres de presse écrite papier à diffusion nationale de type généraliste, économique et politique ; • les titres de la presse quotidienne régionale ; • la télévision nationale (et quelques chaînes de télévision locales) ; • les canaux de radio à portée nationale ; • certains sites d’information en ligne. Les titres indépendants (comme Le Canard enchaîné) ainsi que la presse dite alternative ne sont pas représentés (1). Enfin, on a limité les liens capitalistiques aux principaux actionnaires (2).

Data science vs fake - Programme - Francetv Éducation Est-il vrai que le réchauffement climatique n’existe pas ? Peut-on véritablement affirmer qu’Internet ne pollue pas ? L’agriculture bio n’utilise-t-elle effectivement pas de pesticides ? Quant aux transports, peut-on vraiment dire qu’ils sont les principaux responsables de l’effet de serre ? L’humanité, enfin, ne pourrait-elle donc pas survivre sans les abeilles ? A toutes ces questions, la série Data science vs Fake répond en dêmelant le vrai du faux, chiffres et graphiques à l’appui. Décodex : pour vérifier l’information Le Monde et des tiers selectionnés, notamment des partenaires publicitaires, utilisent des cookies ou des technologies similaires. Les cookies nous permettent d’accéder à, d’analyser et de stocker des informations telles que les caractéristiques de votre terminal ainsi que certaines données personnelles (par exemple : adresses IP, données de navigation, d’utilisation ou de géolocalisation, identifiants uniques). Ces données sont traitées aux fins suivantes : analyse et amélioration de l’expérience utilisateur et/ou de notre offre de contenus, produits et services, mesure et analyse d’audience, interaction avec les réseaux sociaux, affichage de publicités et contenus personnalisés, mesure de performance et d’attractivité des publicités et du contenu. Pour plus d’information, consulter notre politique de confidentialité. Vous pouvez consentir à l’utilisation de ces technologies en cliquant sur « accepter »

Qu’est-ce qu’un lien hypertexte ? - Spécialités Lorsque tu navigues sur Internet via ton navigateur, tu rebondis de documents en documents en jouant le rôle du client qui passe ses commandes de serveurs en serveurs, selon le principe de l’hypertexte. Je vais laisser son inventeur, mon père, Tim Berners-Lee, t’expliquer cela (Tim Berners-Lee n’a peut-être pas inventé le principe lui-même, mais il a inventé sa réalisation sous la forme du Word Wide Web, « la toile d’envergure mondiale ») : « L’hypertexte est un moyen de lier des informations de diverses natures et d’y accéder, comme un réseau de nœuds dans lequel l’utilisateur peut naviguer à volonté. »1 « L’hypertexte est du texte qui ne se limite pas à être linéaire. […] L’hypertexte est du texte qui contient des liens vers d’autres textes. Le terme a été inventé par Ted Nelson vers 1965. »2

La presse dans Gallica Les Sélections "Presse et Revues" de Gallica Je veux explorer l’ensemble des fonds de presse de Gallica ou des fonds thématiques Les Sélections Commencez par consulter les Sélections de Gallica : à droite de la barre de recherche de Gallica, ouvrez l’onglet Sélections, puis, dans la colonne par "Type de documents", cliquez sur "Presse et revues". Vous y trouverez, bien rangés : les principaux quotidiens, la presse par thématique (presse de cinéma, presse de mode, presse culinaire, presse enfantine, presse féministe, etc.), la presse locale et régionale, mais aussi les journaux de tranchées ou les journaux de la Résistance. Le blog

Le fact-checking, ou journalisme de vérification - CLEMI Ressources Ce mode de traitement journalistique s’est imposé en France depuis une dizaine d’années, suivant son développement aux États-Unis. À l’origine, le terme désignait un processus de vérification interne dans les organes de presse anglo-saxons. Les journaux avaient dans leur sein (et continuent d’avoir) des employés dont le travail était de vérifier l’exactitude des faits, chiffres ou citations rapportés par les journalistes de terrain. Une forme de contrôle interne de la rigueur de l’information. Mais depuis une quinzaine d’années, le terme désigne une pratique consistant à vérifier de manière systématique les éléments du discours politique, et plus largement du débat public.

Les Observateurs / Info ou Intox. Images et recadrage, la désinformation par le rognage des photos La rédaction des Observateurs de France 24 propose une nouvelle formule, au format "vidéo mobile", du rendez-vous hebdomadaire "Info/Intox" consacré à la déconstruction des fausses informations. Chaque numéro est l'occasion de décrypter et d'analyser une intox dans une vidéo de deux à trois minutes,d'expliquer en quoi il s’agit d’une tentative de manipulation et comment elle s’est répandue. Le premier épisode est consacré, lundi 8 octobre, au cadrage des images : le simple recadrage d'une photo peut tromper des internautes, comme le montre l'exemple d'une photo de femmes voilées censées attendre devant une caisse d'allocations familiales en France. Ce premier épisode est l'occasion de rappeler les principes de la recherche d'images inversée, et surtout, comment retrouver une image similaire sur un moteur de recherche. Ce rendez-vous pédagogique est également diffusé chaque lundi sur le site et les réseaux sociaux des Observateurs de France 24, et à 7 h 45 GMT chaque lundi sur France 24.

Notre cerveau face aux fake news (vidéo) (vidéo de 4 min.) Les fake news, ça n’a rien à voir avec l’intelligence : on peut tous tomber dans le panneau à cause du fonctionnement de notre cerveau. Le neuroscientifique Albert Moukheiber nous explique pourquoi notre cerveau a tendance à se laisser influencer : il fait le tri parmi les informations qui lui parviennent en fonction de modèles heuristiques, autrement dit de raccourcis, de façons approximatives de résoudre un problème. Sauf que… parfois ces mécanismes de filtrage se trompent et commettent des erreurs. Face aux informations, on ne raisonne pas de manière objective mais de manière motivée : si je lis un article en mode automatique, je vais être plus résistant à des informations qui viennent contredire mon opinion et plus vigilant à ce qui vient la renforcer. En somme, le cerveau fait le tri pour avoir raison.

Related: