background preloader

Observatoire de la laïcité

Observatoire de la laïcité

https://www.gouvernement.fr/observatoire-de-la-laicite

Related:  Thème 2LaïcitéVEILLE PEDALa laïcitéEMC

1881 : quand la IIIe République instaure un droit au blasphème Les événements bouleversants qui ont marqué, en France, le mois de janvier 2015, avec les assassinats perpétrés à Charlie Hebdo et ceux qui ont suivi, puis les réactions de la nation autour d'une immense manifestation d'unité nationale appellent, du côté de la presse et de la liberté d'opinion, une remise en perspective historique. Ils requièrent qu'on considère sous cet angle la IIIe République commençante et les règles qu'elle a promues. Car on trouve agitées en ces temps-là plusieurs des interrogations qui ont resurgi avec violence au-devant de la scène à l'occasion du récent cataclysme. La lettre « aux Instituteurs et Institutrices » de Jean Jaurès (1888) Lors de l’hommage national rendu à Samuel Paty, assassiné le 16 octobre 2020, des extraits de la lettre de Jean Jaurès aux Instituteurs et Institutrices (1888) ont été lus. Nous vous proposons de retrouver ce texte dans son intégralité. => Lire ici le texte dans la version extraite de l’ouvrage Action socialiste (1899) Jean Jaurès est né dans le Tarn en 1859 d’une famille de la petite bourgeoisie. Normalien, agrégé de philosophie, il est affecté au lycée d’Albi et donne aussi pendant quelques mois des cours à l’École normale d’instituteurs.

Ministère de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports - Direction générale de l'enseignement scolaire Dix ans après le rapport Debray Entretien avec Régis Debray, président d'honneur de l'Institut Européen en Sciences des Religions Transcription de l'intervention de Régis Debray Ouverture du séminaire par Jean-Michel Blanquer, directeur général de l'enseignement scolaire Lire le texte de l'intervention Formation Valeurs de la République et laïcité Objectifs La formation Valeurs de la République et laïcité permet aux professionnels et aux bénévoles associatifs d’être au clair avec le principe de laïcité, de mieux comprendre comment l’appliquer et l’expliquer dans l’exercice de leurs métiers. À l’issue de la formation, les stagiaires sont ainsi à même : d’adopter un positionnement adapté à leur situation professionnelle et au statut de leur structure employeuse ;de répondre aux demandes et situations rencontrées dans l’exercice de leurs fonctions.

Qu'est-ce que la laïcité ? Apparue en France dès 1871 dans le journal La Patrie à l'occasion d'une polémique sur l'instruction religieuse, la notion de laïcité est le fruit d'une longue histoire : de l'abandon du crime de blasphème en 1789 aux débats sur les "signes ostentatoires religieux" dans l'espace public, en passant par la célèbre loi de séparation des Eglises et de l'Etat du 9 décembre 1905. Idéal républicain, l'adoption du "principe de laïcité" repose sur trois idées fondamentales : la liberté de conscience et celle de manifester ses convictions dans le respect de l'ordre public, la séparation des institutions publiques et des organisations religieuses. Enfin, l'égalité de tous devant la loi, quelles que soient les croyances ou convictions. De la Révolution à aujourd'hui, histoire de la laïcité

Nature végétale dans les villes européennes (La) La nature végétale n’a jamais été absente des villes européennes : elles ont intégré en leur sein nombre d’espaces délaissés, cultivés ou aménagés à des fins esthétiques. Mais ce n’est qu’à la période moderne qu’on réfléchit à la place de cette végétation dans l’espace de la ville et que l’on entreprend des actions spécifiques. L’urbanisme princier ou monarchique contribue à transformer l’espace urbain, surtout dans les métropoles, par des aménagements de verdure embellissant le cadre de vie des élites sociales, tandis qu’un art complexe des jardins s’élabore dans les villes italiennes de la Renaissance. Liberté d'expression, liberté d'information - CLEMI La première notion est clairement définie dans la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 (« La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme ; tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi ») et dans l'article 19 de la Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948 (« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit ») comme le droit de l'individu à exprimer une opinion. Mais être journaliste ce n'est pas simplement user de cette liberté d'expression. Il faut aussi distinguer information et communication.

Ministère de l'Education Nationale de la Jeunesse et des Sports Rapport de synthèse - Colloque scientifique "Quels professeurs au XXIème siècle" Le colloque scientifique « Quels professeurs au 21ème siècle ? » s’est tenu à distance le 1er décembre 2020 dans le cadre du Grenelle de l’éducation. Il a offert un regard croisé de la recherche et des retours d’expériences à l’international autour de cinq thématiques : Pourquoi l’éducation et les professeurs sont-ils l’investissement du 21ème siècle ?

La laïcité à l'école - La laïcité à l'École Des outils pour la mise en œuvre Le vademecum « La laïcité à l'école » constitue un référentiel de situations pour les équipes académiques, les écoles et les établissements. Elaboré conjointement par les directions du ministère de l'Education nationale, il présente des fiches pratiques qui abordent le respect de la laïcité par les élèves, les personnels, les parents d'élèves et les intervenants extérieurs et proposent une analyse juridique et des conseils éducatifs et pédagogiques. Baromètre de la jeunesse : l’engagement numérique,  premier mode de participation des 18-30 ans à la vie publique - Laboratoire d'Analyse et de Décryptage du Numérique Près d’une jeune femme sur deux (49 % exactement) déclare avoir « signé une pétition ou défendu une cause par internet, un blog ou un réseau social » en 2019 contre seulement 40 % de leurs homologues masculins. Cette prédominance des femmes dans la pratique d’engagement numérique a également été mise en avant dans d’autres études portant sur toutes les classes d’âge. Les jeunes hommes en revanche sont plus présents dans les autres types de participation : engagement bénévole (43 % des hommes contre 31 % des femmes), participation à des concertations publiques (12 % contre 6 %), adhésion à un parti politique (7 % contre 3 %), participation à des manifestations, grève ou occuper des lieux (22 % des hommes contre 12 % des femmes). Le niveau de diplôme influence aussi le type de participation.

Related: