background preloader

Parti Communiste Chinois (PCC)

Facebook Twitter

Candace Owens dénonce l'influence de la Chine dans la censure exercée par Facebook - Neuf de Coeur. Q INFOS – L’offensive de la dictature chinoise en France et dans le monde. – L'Informateur. L’offensive de la dictature chinoise en France et dans le monde Après nous avoir « fourni » la Covid, la Chine veut nous imposer son idéologie Publié le 13.12.2020 par Nicolas Lecaussin L’offensive de la dictature chinoise en France et dans le mondeAprès nous avoir « fourni » la Covid, la Chine veut nous imposer son idéologie Cela fait plusieurs mois que nous recevons régulièrement, au bureau de l’IREF, des dizaines d’exemplaires d’une revue de propagande chinoise intitulée « Dialogue Chine-France ».

Q INFOS – L’offensive de la dictature chinoise en France et dans le monde. – L'Informateur.

Son but est simple : faire de la publicité pour la Chine et en vanter les mérites, en occultant bien entendu, tout ce qui peut se passer de moins avouable dans une dictature qui reste, politiquement, de nature marxiste. Que les Chinois tentent d’approcher un think tank comme le nôtre n’est pas vraiment étonnant. Sommaire 1 – La Chine s’achète une réputation dans de nombreux médias, y compris en France. The Truth about the Mongolian Genocide during the Chinese Cultural Revolution. L'avenir tout tracé que les banques convoitent, par Barbara Desirant. Assignment pat 50500 236. Q SCOOP – BOOM!! La Chine s’est emparée financièrement de la garantie des systèmes de vote Dominion. – L'Informateur. La République populaire communiste de Chine a capturé financièrement la garantie des systèmes de vote du Dominion, des machines et des applications logicielles de sécurité.

Q SCOOP – BOOM!! La Chine s’est emparée financièrement de la garantie des systèmes de vote Dominion. – L'Informateur.

Le propriétaire de la garantie financière de Dominion est HSBC, la Hongkong Shanghai Bank of CHINA et a attribué 18 brevets différents. Hacking Democracy : Logiciel GEMS – Système mondial de gestion des élections – Totaux des votes. Premier Election Solutions, anciennement Diebold, fabrique et vend des machines de vote.

Dominion Voting Systems a racheté Premier. Les mondialistes sont au courant du système truqué. GEMS-Global Election Systems-GEMS central tabulator totalisent les votes des circonscriptions. Eac.gov/sites/default/…www1.isti.cnr.it/~Massink/TEACH… Le mari de Kamala Harris, Doug Emhoff, est associé à la DLA Piper. 1/4 - OMS et la Chine, une histoire d’amour secrète. Une pandémie provoquée par le Parti communiste chinois. La dissimulation par la Chine, sa réponse tardive et ses équipements médicaux défectueux ont conduit à une pandémie mondiale.

Une pandémie provoquée par le Parti communiste chinois

Selon les données compilées par le Johns Hopkins Coronavirus Resource Center, le virus du PCC avait infecté, à la date du 3 novembre, 47 millions de personnes dans le monde. Environ 1,2 million de personnes sont aussi décédées du COVID-19. Depuis que le virus s’est déclaré dans la ville de Wuhan, dans le centre de la Chine, le Parti communiste chinois (PCC) a continuellement dissimulé les informations au public et sous-estimé l’ampleur réelle de l’épidémie en Chine. Au cours de la phase initiale de l’épidémie, les autorités ont également retardé les mesures visant à empêcher les voyages à l’étranger, provoquant la propagation du virus dans le monde entier.

Alors que l’épidémie ravageait le pays, le régime chinois a stocké du matériel et des équipements médicaux. La première infection interhumaine qu’ils ont découverte s’est produite à la mi-décembre. Le Parti communiste chinois resserre son emprise sur les entreprises. Des milliardaires adulateurs du marxisme, des cellules du Parti communiste dans les firmes étrangères, et des entreprises d'Etat étroitement soumises à l'idéologie: en Chine, le régime de Xi Jinping renforce son emprise tous azimuts sur le monde des affaires.

Le Parti communiste chinois resserre son emprise sur les entreprises

"Tout doit être placé sous la direction du Parti communiste chinois (PCC)", de l'armée à la société civile, a tonné Xi Jinping mi-octobre lors de son discours-fleuve devant le congrès du Parti. Pour le président chinois, reconduit à la tête du géant asiatique la semaine dernière, "la nouvelle ère" du "socialisme à la chinoise" embrasse également les entreprises.

Dès septembre, le PCC avait diffusé une directive appelant, entre autres, à renforcer l'inculcation des "valeurs socialistes centrales" à la nouvelle génération d'entrepreneurs du pays. Mais au fil de trois décennies de réformes, "le secteur privé a prospéré, s'incorporant au tissu social et poussant le Parti à s'y impliquer davantage", commente-t-il. 'Submergé par l'émotion'