background preloader

COVID-19 et biodiversité

Facebook Twitter

Muséum national d'Histoire naturelle via YOUTUBE 01/04/21 Pandémie et biodiversité. LE MONDE 13/01/21 TRIBUNE « La pandémie a mis en évidence le lien entre destruction de la nature et menace sur la santé humaine » Tribune.

LE MONDE 13/01/21 TRIBUNE « La pandémie a mis en évidence le lien entre destruction de la nature et menace sur la santé humaine »

IPBES 30/10/20 Media Release: IPBES #PandemicsReport: Escaping the 'Era of Pandemics' Intergovernmental Science-Policy Platform on Biodiversity and Ecosystem Services (IPBES) Media Release Click here to access the executive summary of the ReportClick here to access the full text of the ReportClick here to read this media release in Spanish and here for FrenchAccess social media assets/images here: interviews: media@ipbes.net Escaping the ‘Era of Pandemics’: Experts Warn Worse Crises to Come Options Offered to Reduce Risk Highlights: Intergovernmental Council on Pandemic Prevention; Addressing risk drivers including deforestation & wildlife trade; Tax high pandemic-risk activities 631,000 - 827,000 unknown viruses in nature could still infect people; More frequent, deadly and costly pandemics forecast; Current economic impacts are 100 times the estimated cost of prevention.

IPBES 30/10/20 Media Release: IPBES #PandemicsReport: Escaping the 'Era of Pandemics'

UNIVERSITE OUVERTE VIA YOUTUBE 03/11/20 Biodiversité et maladies infectieuses émergentes : quelles relations ? IDDRI VIA YOUTUBE 18/07/20 Webinaire - Reconstruction post-Covid-19 et biodiversité en Afrique. LE MONDE 16/07/20 Maria Helena Semedo : « Promouvoir des actions collectives pour permettre à la biodiversité de jouer le rôle de régulateur des pathogènes » Tribune.

(tribune de Maria Helena Semedo Directrice générale adjointe de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture) – guatemalt

Les nations déploient des efforts sans précédent pour tenter de réduire les impacts du Covid-19 sur la santé humaine.

LE MONDE 16/07/20 Maria Helena Semedo : « Promouvoir des actions collectives pour permettre à la biodiversité de jouer le rôle de régulateur des pathogènes »

L’émergence de ce virus et les bouleversements qui en découlent mettent plus que jamais en évidence l’importance d’une meilleure prise en compte des écosystèmes, et de leur biodiversité dans nos modes de gestion des terres, et de la production agricole, pour éviter l’émergence de nouvelles pandémies. Avec l’accélération de la pandémie de Covid-19, les messages se multiplient sur l’importance de préserver et de restaurer nos écosystèmes, et de mieux gérer la biodiversité afin de réduire le risque de surgissement de nouvelles maladies infectieuses. Une part importante de cette équation concerne directement la sécurité alimentaire, qui dépend de la biodiversité, comme l’ont montré les dernières évaluations mondiales de la biodiversité, notamment le rapport de la FAO sur l’état de la biodiversité pour l’alimentation et l’agriculture dans le monde.

REFEDD 27/06/20 L’être humain et son impact sur l’environnement et la biodiversité face au Covid 19 et aux maladies infectieuses. Présentation du site.

REFEDD 27/06/20 L’être humain et son impact sur l’environnement et la biodiversité face au Covid 19 et aux maladies infectieuses

En vertu de l’article 6 de la loi n° 2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l’économie numérique, il est précisé aux utilisateurs du site refedd.org l’identité des différents intervenants dans le cadre de sa réalisation et de son suivi : Propriétaire : REFEDD Créateur : REFEDD Responsable publication : REFEDD – contact@refedd.org Le responsable publication est une personne physique ou une personne morale.

Webmaster : REFEDD – contact@refedd.org Hébergeur : OVH – 2 rue Kellermann – 59100 ROUBAIX – France Pour contacter cet hébergeur, rendez-vous à l’adresse L’utilisation du site refedd.org implique l’acceptation pleine et entière des conditions générales d’utilisation ci-après décrites. Ces conditions d’utilisation sont susceptibles d’être modifiées ou complétées à tout moment, les utilisateurs du site refedd.org sont donc invités à les consulter de manière régulière. Ce site est normalement accessible à tout moment aux utilisateurs.

Lexique. UNESCO VIA YOUTUBE 20/05/20 Links between Coronavirus and biodiversity: the scientific finding. AGRICULTURE ENVIRONNEMENT 28/05/20 L’origine des fausses affirmations concernant le prétendu lien entre coronavirus et perte de biodiversité. De nombreux écologues se sont prononcés dans la presse sur l’existence d’un lien entre l’apparition de l’épidémie du Covid-19 et la perte de biodiversité.

AGRICULTURE ENVIRONNEMENT 28/05/20 L’origine des fausses affirmations concernant le prétendu lien entre coronavirus et perte de biodiversité

Ce thème a été repris par les fonctionnaires de la Commission européenne, comme en témoignent les nombreuses références qui y sont faites dans le Green Deal, rendu public mercredi dernier. À lire aussi : La perte de biodiversité est-elle responsable des épidémie Vous avez été l’un des rares experts à contester un prétendu lien entre la perte de biodiversité et cette crise sanitaire. Qu’en pensez-vous aujourd’hui ?

Marcel Kuntz : Émanant en réalité d’une poignée d’écologues, les affirmations sur un soi-disant lien entre l’épidémie du coronavirus et la perte de biodiversité sont tout simplement sans fondement. Ils auraient donc tous tort ? En tout cas, la lecture d’une note de synthèse du 15 mai 2020, rédigée par la même FRB et « son Conseil scientifique élargi à des experts extérieurs », fait apparaître une tout autre réalité ! ONU 22/05/20 COVID-19 : quelles leçons tire l’ONU pour la biodiversité ? 22 mai 2020 - 2020 devait être une année charnière pour l’action climatique et la préservation de la biodiversité.

ONU 22/05/20 COVID-19 : quelles leçons tire l’ONU pour la biodiversité ?

La pandémie de COVID-19 en a décidé autrement, entraînant le report de tous les rendez-vous internationaux sur l’environnement. Les Nations Unies maintiennent néanmoins le cap et ajustent ce calendrier crucial pour la défense des écosystèmes, tout en tirant d’ores et déjà des enseignements utiles de cette crise sanitaire mondiale. FRANCE 3 17/05/20 Gruissan : comment protéger les oiseaux de la réouverture des plages au public avec le déconfinement. A Gruissan, la plage des châlets accueille déjà ses premiers visiteurs.

FRANCE 3 17/05/20 Gruissan : comment protéger les oiseaux de la réouverture des plages au public avec le déconfinement

Une colonie de sternes naines et de gravelots à colliers interrompus. FRANCE 3 11/05/20 Déconfinement : attention aux oiseaux du littoral picard qui nichent sur la plage. Avec la possible réouverture des plages du littoral, les associations environnementales alertent sur les risques pour les oiseaux qui sont en pleine période de reproduction.

FRANCE 3 11/05/20 Déconfinement : attention aux oiseaux du littoral picard qui nichent sur la plage

"Depuis mi-mars, la plupart des espèces se sont installées à la fois sur leurs zones habituelles mais aussi sur ces nouveaux territoires disponibles, et ont construit leur nid souvent à même le sol, explique l’organisme Conservatoire du Littoral sur les réseaux sociaux. Avec le déconfinement et le retour du public sur les plages, la situation de l’année 2020 qui semblait exceptionnelle pour la reproduction pourrait s’avérer catastrophique : œufs écrasés, nichées piétinées, poussins séparés de leurs parents ou dévorés par les chiens non tenus en laisse...

" Sur le littoral picard, deux espèces d’oiseaux sont particulièrement vulnérables. La première est celle du gravelot à collier interrompu, un petit oiseau migratoire qui niche à même le sable d’avril à juin. LE MONDE 28/04/20 Coronavirus : « En réduisant la diversité, on augmente la probabilité qu’un virus passe d’une espèce à l’autre et atteigne les hommes » « Les futures pandémies risquent de survenir plus fréquemment, de se propager plus rapidement, d’avoir un impact économique plus important et de tuer davantage de personnes si nous ne sommes pas extrêmement prudents quant aux impacts possibles des choix que nous faisons aujourd’hui. » Quatre experts de la Plate-forme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES) appellent, dans un article publié lundi 27 avril sur le site Internet de l’institution, à ce que la protection de la nature soit au cœur des choix que les gouvernements font aujourd’hui, à l’heure de la mise en œuvre de plans de relance pour faire face à la pandémie de Covid-19.

LE MONDE 28/04/20 Coronavirus : « En réduisant la diversité, on augmente la probabilité qu’un virus passe d’une espèce à l’autre et atteigne les hommes »

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Coronavirus : sur la piste de la « pangolin connection » En quoi l’activité humaine est-elle responsable de cette pandémie ? ACTU ENVIRONNEMENT 28/04/20 Pandémies et biodiversité : l'avertissement solennel de quatre experts de l'IPBES. Quatre experts mondiaux de l'IPBES lancent un appel solennel à réorienter les plans de reprise face au potentiel de dévastation présenté par de futures pandémies. « Une seule espèce est responsable de la pandémie de Covid-19 : la nôtre », affirment Josef Settele, Sandra Díaz, Eduardo Brondizio et Peter Daszak, dans un communiqué publié par l'IPBES le 27 avril. « La déforestation effrénée, l'expansion incontrôlée de l'agriculture, l'agriculture intensive, l'exploitation minière et le développement des infrastructures, ainsi que l'exploitation des espèces sauvages, ont créé les "conditions parfaites" pour la propagation des maladies de la faune aux humains », expliquent ces experts de la biodiversité.

ACTU ENVIRONNEMENT 28/04/20 Pandémies et biodiversité : l'avertissement solennel de quatre experts de l'IPBES

Réorienter les plans de relance. EUROPEAN SCIENTIST 08/04/20 La destruction de la biodiversité a-t-elle engendré le Coronavirus ? Le coronavirus vient rappeler brutalement aux citoyens abusés par les discours des mouvements conservationnistes que la biodiversité est également une source permanente de danger. L’histoire de l’humanité a été un combat permanent pour survivre face aux méfaits de la nature, jalonnée de périodes de mortalités massives du fait des épidémies. Les virus comme les bactéries et les parasites de tout poil qui nous empoisonnent la vie c’est de la diversité biologique. Les plantes et champignons vénéneux, les serpents et les vecteurs de maladies parasitaires, les parasites des arbres et des cultures, c’est aussi de la diversité biologique Nous dépensons d’ailleurs des sommes considérables pour lutter contre les grandes endémies (à l’exemple du paludisme) ou pour vacciner les populations.

HUMANITE BIODIVERSITE 09/04/20 Covid-19 et biodiversité : vers une nouvelle forme de cohabitation entre les humains et l’ensemble des vivants non-humains. En quelques semaines, notre vie a changé. L’économie mondiale a connu un coup de frein sans précédent, des milliards d’êtres humains sont confinés chez eux et des dizaines de milliers sont déjà décédés du fait de la pandémie Covid-19 associée au coronavirus SARS-CoV-2 qui, à la vitesse des transports aériens, a gagné l’ensemble de la planète, en profitant de la multitude de ses hôtes, nous les humains. Nul ne sait quand cette crise sanitaire s’achèvera et nul ne peut prévoir ses conséquences démographiques, sociales, économiques et environnementales à court et long termes, même si on sait déjà qu’elles seront sans doute considérables. Il convient bien évidemment de résoudre en priorité le problème sanitaire immédiat pour éviter, limiter et atténuer les drames humains qui en découlent.

HINDUSTANTIMES 15/03/20 Scientists link outbreaks such as Covid-19 to biodiversity loss. New Delhi: The rise in zoonotic diseases like the coronavirus disease, or Covid 19 is linked to the loss of biodiversity and forests, public health experts and scientists have said. Zoonotic diseases are those that spread from animals to humans. There is a consensus among scientists that a rise in zoonotic diseases--Nipah, Ebola, Avian Influenza, Zika, Coronavirus to name a few in recent decades – is driven by biodiversity loss and climate change. In a press briefing held in New York by the Global Alliance of Indigenous Peoples on Friday, indigenous leaders said the Covid 19 outbreak was a result of loss of native forests and habitat.

“The coronavirus is now telling the world what we have been saying for thousands of years—that if we do not help protect biodiversity and nature, then we will face this and worse future threats,” said Levi Sucre Romero, a BriBri indigenous person from Costa Rica who is the Coordinator of the Mesoamerican Alliance of Peoples and Forests. UICN 03/04/20 Le Covid-19 : un symptôme de la crise de la biodiversité. Face à l’épidémie mondiale de Covid-19 due à la propagation d’un nouveau coronavirus, les prises de parole des scientifiques de l’écologie se sont multipliées ces derniers jours pour alerter sur le lien entre les atteintes que nous faisons subir à la biodiversité et l’émergence de nouvelles maladies infectieuses épidémiques. Pour le Comité français de l’UICN comme pour ces chercheurs, la destruction des habitats naturels, le commerce et la consommation d’animaux sauvages exotiques et les perturbations de toutes sortes imposées aux écosystèmes par les activités humaines, engendrent des déséquilibres écologiques importants qui créent de plus en plus de possibilités de passage des micro-organismes issus de la faune sauvage vers les humains.

Cette crise sanitaire d’une ampleur inédite apparaît ainsi comme le symptôme d’une crise plus profonde, celle de la biodiversité. Plus d’informations. LATRIBUNE 27/03/20 Covid-19 : les atteintes à la biodiversité ont accéléré l'épidémie. Et si la pandémie de coronavirus n'était que le symptôme d'une crise plus profonde, causée par les humains: celle de la biodiversité? Plusieurs experts en sont convaincus. FRANCE TELEVISIONS 08/04/20 "Cette crise doit nous engager à agir" : la pandémie de coronavirus va-t-elle pousser l'espèce humaine à (enfin) respecter la biodiversité ? Les recherches scientifiques s'accordent à dire que le Covid-19 nous a été transmis par des animaux sauvages.

Mais si elle est à l'origine de l'épidémie, la nature détient aussi la solution pour en venir à bout. La scène se déroule à Paris, le 21 janvier. Il y a dix semaines, ressenti dix ans. En ce jour ordinaire, une quinzaine de spécialistes français de la santé et de la biodiversité se sont donné rendez-vous dans la salle de conférence d'un hôtel particulier qui borde la Seine, à deux pas de l'Assemblée nationale. Face à un public d'une centaine de personnes, des neurologues, cancérologues, vétérinaires ou autres agronomes discutent du lien entre "biodiversité et humanité : une seule santé", selon l'intitulé du colloque. THE CONVERSATION 25/03/20 Covid-19 ou la pandémie d’une biodiversité maltraitée. Le monde est frappé de manière globale par l’épidémie du Covid-19. Elle touche chacun d’entre nous, nous craignons pour notre santé, celle de nos proches ou des personnes fragiles.

Pour nous tous, le Covid-19 a pris infiniment plus d’importance en quelques semaines que les crises du climat ou de la biodiversité. Celles-là même qui monopolisaient récemment l’attention mondiale avec des évènements catastrophiques comme les incendies forestiers en Australie, par exemple. Ces crises environnementales – qui nous réservent de graves problèmes à court et moyen terme – semblent pourtant infiniment moins graves au temps présent que cette épidémie menaçant de pouvoir nous toucher immédiatement dans notre corps.

Il faut cependant souligner que le Covid-19, tout comme d’autres épidémies majeures (sida, Ebola, SRAS, etc.), n’est pas sans rapport avec la crise de la biodiversité et du climat que nous connaissons. LE MONDE 04/04/20 Coronavirus : « l’origine de l’épidémie de Covid-19 est liée aux bouleversements que nous imposons à la biodiversité » - Pour l’écologue Philippe Grandcolas, l’émergence des maladies infectieuses est directement liée à notre rapport à la. Philippe Grandcolas, spécialiste de l’évolution des faunes et du comportement des insectes dictyoptères, est directeur de recherche au CNRS et directeur de laboratoire au Muséum national d’histoire naturelle.

Selon lui, la crise sanitaire due au nouveau coronavirus est le moment ou jamais d’aborder la question de notre mauvais rapport à notre environnement naturel. FRANCE 3 23/03/20 Coronavirus : avec le confinement, la biodiversité marine reprend ses droits dans le parc national des Calanques. Il n'y a pas que pour combattre le coronavirus que le confinement a du bon. A Venise, les eaux n'avaient jamais été aussi claires et celles du parc national des Calanques n'avaient pas montré "autant de vie" depuis longtemps.Des puffins, des fous de Bassan, un héron cendré de passage, des dauphins, des thons... les agents du parc en patrouille en mer ont noté une densité et une fréquence d'animaux inhabituelles dans les zones interdites à la pêche.

Un spectacle exceptionnel. "On a pu voir beaucoup d'animaux qu'on peut voir habituellement sauf qu'on en a vus beaucoup et de nombreuses fois dans la journée, explique un agent du parc. C'est particulièrement vrai pour les oiseaux marins, qu'on voit se poser à des endroits où ils ne vont pas forcément d'habitude. "" EUROPEAN SCIENTIST 08/04/20 La destruction de la biodiversité a-t-elle engendré le Coronavirus ?