background preloader

Politique

Facebook Twitter

Trump, Poutine, Erdogan : comment expliquer le succès des Césars du XXIᵉ siècle ? « À bas les chefs !

Trump, Poutine, Erdogan : comment expliquer le succès des Césars du XXIᵉ siècle ?

», proclamait, il y a 150 ans, le penseur anarchiste Joseph Déjacque, s’exprimant au nom du prolétariat. Aujourd’hui, c’est l’inverse qui se produit : les pauvres et les déclassés semblent plébisciter des leaders autoritaires que les élites qualifient de « populistes ». Le retour des chefs au XXIe siècle On les croyait en perte de vitesse, mais ils sont bel et bien de retour en ce début du XXIe siècle. Si Lagarde a été dispensée de peine, ce n'est pas pour protéger les élites coupables. Un bon jugement est un jugement clair, droit et compréhensible par tous.

Si Lagarde a été dispensée de peine, ce n'est pas pour protéger les élites coupables

La sentence émise par la cour de justice de la République (CJR) contre Christine Lagarde, jugée «coupable de négligence» mais dispensée de peine, est son exact contraire, le procès a été tout du long bancal, le résultat est de la même facture, contradictoire. L’ancienne ministre de l’Économie est jugée coupable mais impunie. Pierre Rosanvallon sur France Culture : “Nous ne sommes pas gouvernés démocratiquement” Reçu par Laure Adler au micro d'“Hors-champs”, l'historien et sociologue Pierre Rosanvallon expose les failles de nos institutions.

Pierre Rosanvallon sur France Culture : “Nous ne sommes pas gouvernés démocratiquement”

Une réflexion salutaire à l'approche de la présidentielle. Yves Sintomer : “La démocratie devient un spectacle, pendant que l'essentiel se déroule en coulisses” - Idées. Professeur de science politique à Paris 8, Yves Sintomer interroge notre système démocratique actuel, où citoyens et élus n'ont plus prise sur les décisions importantes.

Yves Sintomer : “La démocratie devient un spectacle, pendant que l'essentiel se déroule en coulisses” - Idées

Le Social Justice Warrior. Quand sautera l’ultime verrou par François Cusset. Les fameuses « circonstances objectives » sont-elles réunies ?

Quand sautera l’ultime verrou par François Cusset

StreetGuide - Nuit Debout. “Les adversaires de Nuit debout n’attendaient que l’incident Finkielkraut pour discréditer le mouvement” Alain Finkielkraut s’est rendu place de la République samedi, mais a fini par se faire sortir par des manifestants.

“Les adversaires de Nuit debout n’attendaient que l’incident Finkielkraut pour discréditer le mouvement”

Le philosophe a alors déclaré “cette démocratie c’est du bobard, ce pluralisme c’est un mensonge“. Qu’en pensez-vous ? L’esprit de ce mouvement qui revendique le pluralisme, la bienveillance et un certain nombre de principes démocratiques semble être démenti par l’incident Finkielkraut. On ne peut que déplorer le fait qu’il ait été insulté et empêché de rester sur la place. Il existe cependant différentes interprétations de ce qui s’est joué ce soir là. La question de la violence est très discutée dans les débats de l’agora. Effectivement plusieurs perspectives paraissent coexister au sein du mouvement. Vous êtes intervenu dans deux commissions. Il est impossible d’extrapoler sur ce que ce mouvement va devenir. Nuit Debout : “Ça flotte, bien sûr que ça flotte. Mais en face, ça flotte aussi” Jeudi 31 mars, le temps s'est arrêté place de la République à Paris pour donner naissance à Nuit Debout, un mouvement sans tête, mais animé d'idées.

Nuit Debout : “Ça flotte, bien sûr que ça flotte. Mais en face, ça flotte aussi”

Depuis, dans l'agora improvisée, on débat sans fin de l'avenir. Le soleil se couche en cette journée du lundi 35 mars Place de la République. Après avis et contre-avis en commission, le mouvement Nuit Debout a décidé qu'il n'y avait aucune raison valable pour que le mois de mars s'achève. Quelques centaines de personnes assises en cercle forment une agora sauvage au cœur de la place. Ce n'est pas une vague monstrueuse qui éructe sa colère.

La manifestation immobile tient le pavé place de la République pour sa cinquième nuit consécutive. Gilles Kepel: «Le 13 novembre? Le résultat d'une faillite des élites politiques françaises» Au lendemain des attentats du 13 novembre, un message de revendication était diffusé sur le Net par la voix d'un converti français.

Gilles Kepel: «Le 13 novembre? Le résultat d'une faillite des élites politiques françaises»

«Rhétorique pseudo-islamique à la sauce des banlieues populaires françaises», réagit aussitôt Gilles Kepel. Politologue et sociologue, Gilles Kepel est internationalement reconnu comme l'un des meilleurs spécialistes du discours djihadiste et de l'islam en France. Voici plus de trente ans qu'il étudie en parallèle l'émergence de l'islamisme radical dans le monde arabe et l'évolution des musulmans dans son pays. Son dernier livre «Terreur dans l'Hexagone» devait paraître en janvier. Valérie Pécresse commence à secouer la région Ile-de-France. Un aéropage de patrons assez impressionnant s’attablait, jeudi 18 février, à la table de la célèbre école de gastronomie Ferrandi : pdg du Cac 40, stars du net, managers emblématiques.

Valérie Pécresse commence à secouer la région Ile-de-France

Il y a là le président d’Accor, Sébastien Bazin, Alain Ducasse, Mercedes Erra, présidente exécutive d'Havas Worldwide, Clara Gaymard , Jacques-Antoine Granjon, Pierre Kosciusko-Morizet, Benoit Haber, directeur général adjoint du Groupe industriel Marcel Dassault, Nicolas Houze, directeur général de la branche "grands magasins" du Groupe Galeries Lafayette, Marwan Lahoud, directeur général délégué du Groupe Airbus, Augustin Paluel-Marmon, fondateur et PDG de Michel & Augustin, Guillaume Poitrinal, l’ancien patron d’Unibail ….

Beaucoup sont de droite, mais certains sont engagés à gauche. La nouvelle présidente veut aller vite Ils sont une trentaine, tous ont été invités par Valérie Pécresse à faire partie du Conseil de l’attractivité et de l’emploi qu’elle a mis en place. Quand NKM... Pour suivre les aventures sur twitter @QuandNathalie [Moment de grâce ultime] Quand #NKM perd #ByeBye #TheEnd :) Permalien 3 notes Qui a trahi ses colistiers, trahira les parisiens !

Quand NKM...

#NKM #Mun75012 #Paris2014 cc @FranckMargain Article : Permalien 1 note. «Baron Noir», entre gris clair et gris foncé. Védrine :"La peur est un moteur puissant des drames historiques" En régions, le violent face-à-face de la droite et du FN.