background preloader

Timothecot1

Facebook Twitter

Timothé

Des chercheurs ont inventé des petits robots qui se déplacent sur vos vêtements. Le paiement numérique toujours plus plébiscité. Mardi, 25.10.2016 En Suisse, 73 % de toutes les personnes interrogées possédant un Smartphone, une tablette ou un autre appareil mobile, recourent au paiement numérique.

Le paiement numérique toujours plus plébiscité

D’après une nouvelle étude Visa, le nombre des utilisateurs européens qui utilisent régulièrement leur appareil mobile – à savoir leur Smartphone, tablette ou autre terminal mobile – pour effectuer leurs paiements a triplé au cours de l’année dernière. Aujourd’hui, 54 % des utilisateurs interrogés utilisent régulièrement un appareil mobile pour régler leurs achats de produits ou de services. Ils n’étaient que 18 % à répondre positivement à la même question l’an dernier.

Cette étude a été menée auprès de 36.000 consommateurs dans 19 pays d’Europe. 73 % des Suisses utilisent le paiement sans contact. Intel dope sa puce pour les objets connectés. Graphène : Le futur tissu pour les vêtements connectés - Nous Testons. La question de savoir quel tissu serait idéal pour la conception de vêtements connectés semble avoir trouvé une réponse favorable, à travers les recherches d’une équipe de la Tsinghua University sur le graphène.

Graphène : Le futur tissu pour les vêtements connectés - Nous Testons

Ce matériau récemment découvert a été utilisé comme nourriture pour des vers à soie, afin qu’ils puissent produire une soie très résistante et qui pourrait s’avérer utile dans l’habillement connecté. Les résultats des premières expériences sont prometteurs, et une production à grande échelle pourrait être envisagée. Ces vers à soie nourris aux nanotubes de carbone produisent une soie très rés... En nourrissant des vers à soie de nanotubes de carbone et de graphène, une équipe de scientifiques chinois ont voulu voir si la soie produite par les larves bénéficiait de nouvelles propriétés.

Ces vers à soie nourris aux nanotubes de carbone produisent une soie très rés...

Bingo : celle-ci est plus résistante et peut même conduire l'électricité. De quoi intéresser, entre autres, les industriels du vêtement intelligent. Le bon filon Lors de son expérience, Yingying Zhang a simplement vaporisé une solution contenant 0,2% de nanotubes de carbone et de graphène sur des feuilles de mûriers, dont les vers à soie sont friands. (illustration) Crédit wikipédia Ajouter au classeurSuivre ce contributeurLecture zen Intéressé par cet auteur ? Pour retrouvez facilement ses articles dans votre compte et recevoir une alerte à chacune de ses contributions : Lire ou relire plus tard Pour classer cet article et le retrouver dans votre compte : Besoin de vous concentrer Pour lire cet article dans sa version zen : Je m'abonne. L'essentiel en Côte-d'Or : des pansements connectés chez Urgo, un job dating ... Tout le textile québécois devrait se féliciter du succès d'OMsignal. Le soutien-gorge connecté OMbra, d'OMsignal.

Tout le textile québécois devrait se féliciter du succès d'OMsignal

(Photo: OMsignal) 10 millions de dollars, c’est beaucoup. Pour s’attaquer au duo Nike(Nasdaq, NKE) et Apple(Nasdaq, AAPL), ce n’est vraiment pas beaucoup. Mais c’est la somme décrochée par OMsignal pour développer son emprise sur le marché très émergent des vêtements connectés pour sportifs en tout genre. Comme on l’a appris la semaine dernière, ça commence par un soutien-gorge connecté, conçu exprès pour les coureuses. Les fabricants nous rejouent sans cesse la même image, à tel point que c’en est rendu un cliché : une jeune femme, en vêtements techniques, téléphone à la main, écouteurs vissés aux oreilles, dévale les sentiers d’un tracé définitivement urbain.

Un Jeans vibrant connecté pour vous guider comme un GPS dans la rue. C'est une Start-Up française qui est à l'origine de se projet : Spinali Design, installée à Mulhouse.

Un Jeans vibrant connecté pour vous guider comme un GPS dans la rue

Entièrement fabriqués en France, ces jeans seront capables de vous guider, grâce à un système de capteurs vibrants incorporés au niveau de la ceinture. Spinali Design n'en est pas à son premier essai en matière de vêtement connectés. En été 2015, l'entreprise avait lancé son bikini-connecté, munis de capteur d'UV pour éviter les coup de soleil. "Nous profitons de la relance d'une filière textile française avec le plan Industrie du futur, et respectons les normes françaises de protection de l'environnement et des travailleurs", se félicitent Romain Spinali, responsable innovation, et Marie Spinali, PDG de l'entreprise. OMbra : le soutien-gorge connecté traqueur d'activité ! Le spécialiste du vêtement connecté, OMSignal, lance son soutien-gorge OMbra.

OMbra : le soutien-gorge connecté traqueur d'activité !

Ce sous-vêtement intelligent permet de suivre l’activité de la porteuse tout au long de la journée. Le soutien-gorge connecté OMbra fut initialement présenté en janvier 2016, dans le cadre du CES de Las Vegas. Ce sous-vêtement connecté repose sur la même technologie que les t-shirts connectés proposés par OMSignal, startup canadienne à l’origine du produit. Il est capable de suivre les données biométriques en temps réel par le biais d’un petit boîtier à clipser.

Ce boîtier permet d’enregistrer la distance parcourue, la fréquence cardiaque, le rythme respiratoire, ou encore le niveau de récupération physique. Les données stockées sur ce boîtier peuvent ensuite être synchronisées sur l’application compagnon, qui n’est pour l’instant compatible qu’avec iOS. Santé : Innothera va tricoter des vêtements connectés.