background preloader

Organisation

Facebook Twitter

Rechercher un défunt. Au fur et à mesure que nous intégrerons des cimetières dans notre base, vous pourrez rechercher un aïeul, un parent, un être cher,... parmi les défunts répertoriés, sur un cimetière particulier ou sur l'ensemble des sites qui seront inscrits.

Rechercher un défunt

Dans la limite des informations que les collectivités diffuseront, vous aurez ainsi accès à la fiche de la sépulture concernée et sa localisation physique. Pour retrouver une sépulture de famille, identifier le lieu d'inhumation d'un parent ou ami perdu de vue, faciliter une recherche généalogique,... cet outil sera un partenaire indispensable. Muni des informations dont vous disposez, remplissez les champs correspondants dans le formulaire ci-dessous et consultez la liste des résultats.

Vous n’êtes pas contraints de remplir tous les champs ci-dessous, mais uniquement ceux pour lesquels vous avez les informations. Accueil - Le Fil d'Ariane, l'Entraide Généalogique sur Internet. Généalogie - GeneaWiki, l'encyclopédie de la généalogie gratuite. Patrimoine numérique. Catalogue des collections numérisées. Numérotation de Sosa-Stradonitz. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Numérotation de Sosa-Stradonitz

Pour les articles homonymes, voir Sosa. Arbre généalogique publié par Michel Eyzinger dans Thesaurus principum hac aetate in Europa viventium à Cologne en 1590, pp. 146–147, et mettant en individu racine Henri III de France. Eyzinger est à l'origine de la numérotation de Sosa-Stradonitz. La numérotation de Sosa-Stradonitz est une méthode de numérotation des individus utilisée en généalogie permettant d'identifier par un numéro unique chaque ancêtre dans une généalogie ascendante.

Elle fut mise au point par le franciscain et généalogiste Jérôme de Sosa en 1676 dans son ouvrage Noticia de la gran casa de los marqueses de Villafranca[1], reprenant en cela la méthode publiée à Cologne en 1590 par Michel Eyzinger qui avait déjà utilisé ce système de numérotation[2]. Expressions anciennes. Dictionnaire-Guide de la Généalogie - Michel-Gasse.

Textes de loi utilisés en Généalogie. Certains textes sont des textes repris sur des sites d'autres généalogistes, ou sur des sites "législatifs".

Textes de loi utilisés en Généalogie

Leur publication n'a d'autres soucis que la mise à disposition de ces textes aux personnes qui n'en n'ont pas connaissance, et la copie de ces textes dans un but de conservation de sécurité . Je remercie ici, les auteurs de ces publications. Attention, seul le Journal Officiel de la République Française, édition papier, est considéré comme légal. Dispositions règlementaires. Signes conventionnels. Six pistes pour retrouver la trace d'un ancêtre.

1001 stratégies pour nommer ses fichiers et dossiers numériques. Dépouiller les registres d’une paroisse. J’indiquais dans mon précédent article consacré à mes objectifs 2014 que j’allais réaliser le dépouillement des registres paroissiaux de Béthisy Saint Pierre dans l’Oise.

Dépouiller les registres d’une paroisse

La raison pour laquelle je me suis lancé de défi est simple : en effectuant des recherches sur mon ascendance dans cette paroisse j’ai réalisé qu’un grand nombre d’ancêtres y vivaient et que plutôt que de ne noter que les informations relevant de ma famille, j’aurais plus vite fait de tout relever ... De l'intérêt de lire les registres paroissiaux. L'avantage lorsqu'on pratique la généalogie depuis plusieurs années est que l'on dispose d'un peu de recul sur sa propre façon de travailler.

De l'intérêt de lire les registres paroissiaux

Personnellement, j'ai souvent travaillé de manière "anarchique" tellement l'excitation de découvrir de nouveaux ancêtres me troublait l'esprit ! Histoire familiale et Histoire sociale. Nous sommes beaucoup de généalogistes à vouloir comprendre au-delà des dates et des faits.

Histoire familiale et Histoire sociale

Pourquoi se sont-ils mariés à 10 kilomètres de leur lieu de naissance ? Pourquoi le petit dernier est né dans une autre région que ses aînés ? L'histoire sociale peut vous aider à répondre à ces questions et faire d'une généalogie votre histoire familiale. L'histoire sociale regroupe l'étude sociologique, économique et culturelle d'un pays, d'une région.

Glossaire généalogique. Abréviations généalogiques. Dénomination des liens de parenté. Créer des frises chronologiques et dynamiter son blog de généalogie. Publié le .

Créer des frises chronologiques et dynamiter son blog de généalogie

Dynamiter... plus encore que dynamiser, parce que vous risquez d'avoir quelques articles à refaire ! Plus de 3 ans que je cherche (par intermittence, d'accord) à faire une frise chronologique lisible à partir de données généalogiques, et que cela soit gérable (générable, aussi). Il suffisait de chercher avec les bons mots clés, pour tomber sur la perle du moment sur le web : Timeline JS, cette frise qui fleurit sur bon nombre de sites Internet (récemment par exemple sur celui des Archives de Rennes). Méthode de localisation. Des origines dans le centre-est connues depuis longtemps mais inexplorées J’ai découvert mes ancêtres bourguignons, alors que mes origines sont principalement méridionales, au détour d’une remontée dans le temps que j’avais commencée il y a longtemps, à l’époque où je ne pouvais chercher qu’aux archives départementales des Bouches-du-Rhône.

Méthode de localisation

En effet, j’ai pu à cette époque remonter étape par étape les générations de mes ancêtres maternels, tous marseillais dans les générations récentes (j’ai déjà eu l’occasion de présenter ici la lignée agnatique de ma mère), jusqu’à cette découverte géographiquement surprenante : le premier des MARC (lignée L-2) arrivés à Marseille, Pierre Etienne (SOSA 48), lui-même né dans le Tarn, avait épousé Geneviève CHABEAUD (SOSA 49), née dans la Loire, à Firminy (chef-lieu de canton) : Acte de mariage de Pierre Etienne MARC (SOSA 48) et Geneviève CHABAUD (SOSA 49) à Marseille (Bouches-du-Rhône) Comment retrouver un acte grâce à un escargot ? La question peut paraître saugrenue mais pourtant il s'agit d'une méthode que j'utilise régulièrement lorsque je suis bloqué dans une branche.

Comment retrouver un acte grâce à un escargot ?

En fait, tant que l'on trouve des actes de naissance, de mariage ou de décès complets indiquant l'origine des personnes concernées, tout va bien. Le problème se pose lorsque l'on trouve des actes réduits à leur plus simple expression comme j'en ai parfois trouvé au milieu du XVIIème siècle du type "ce jour X a épousé Y". Alors comment faire pour retrouver l'origine des personnes ? Il existe une méthode. Mon organisation généalogique. Comme le mentionnait Sophie Boudarel récemment, le blog permet de s'organiser dans sa tête, passage nécessaire pour tenter une avancée plus efficace dans ses recherches.

Mon organisation généalogique

Il est vrai que cet article a pour but de me structurer pour l'avenir de mes recherches mais je sais aussi que je ne suis pas le seul à me poser ces questions et que cela aidera d'autres débutants ou d'autres généalogistes confirmés. Je ne suis pourtant plus débutant, même si on le reste toujours un peu, car on apprend tous les jours. Cependant, j'ai toujours cherché à tout va, sans vraiment m'organiser. Du coup, tout est vraiment dispersé (surtout au niveau électronique) : Vérifier ses sources. « De l'utilité d'un blog généalogique | Accueil | Analyse de la clientèle SOS Paléo » Vérifier ses sources Par Stéphane Cosson le 6 novembre 2010 | (5) Commentaires | Permalink Je suis en train de travailler sur une famille de notables, quasi nobles mais pas complètement, sur laquelle des auteurs et des généalogistes confirmés ont écrit.

Et premier travail : je vérifie ce qui a été écrit. Transcrire ou ne pas transcrire. Accordez moi encore un petit article – tout petit, je vais essayer – pour partager avec vous une question qui me turlupine depuis la fin du stage que j’ai fait auprès de la Revue Française de Généalogie . Au détour d’une diapositive qui parlait de l ‘utilisation d’Evernote dans l’organisation de ses recherches , Sophie Boudarel nous a expliqué le principe de la mise en place d’une ligne de vie .

Il s’agit de suivre dans un tableau ( Excel ou autre ) la chronologie des événements qui jalonnent la vie d’un individu. Dans le tableau qu’elle utilise, pour chaque événement, Sophie reprend les sources, son classement personnel du document, et – enfin j’y arrive – elle indique si elle a ou non transcris l’acte. Je suis plutôt novice en généalogie, et mes méthodes ne sont pas optimales, j’en conviens …. Organiser sa généalogie avec la méthode GTD. Conscient de cette "faiblesse", vous essayez néanmoins d'y travailler. Je vous propose d'emprunter les cinq étapes de la méthode Getting Things Done (2) pour mettre en place une organisation simple. - Recensement : rassemblez toute votre paperasse (documents, photos, magazines, …) dans un même endroit.

Faites de même avec tous ces courriels que vous n'avez pas encore traités, transférez les dans un unique dossier. - Traitement : passez en revue tous ces documents et décidez ce que vous devez en faire (scanner, lire, jeter, ranger, …) Guide généalogie. Comment être le généalogiste le plus organisé au monde (infographie) Vendredi 12 octobre 2012.

Faire ses toutes premières recherches généalogiques. Quelques pièges à éviter. Les erreurs en généalogie : nature, origines... Dans les arbres généalogiques, les erreurs sont fréquentes. Comment mener une recherche efficace. Que vous soyez généalogiste débutant ou aguerri, vous souhaitez voir votre arbre grandir. Citations en rapport avec la généalogie. Comment organiser ses recherches ? Rentrée généalogique. Un peu d’organisation, que diantre ! Ce matin, le constat est inévitable. Comment utiliser les sources en généalogie ? Maintenant que nous avons défini ce qu'était une source, je vous propose de réfléchir à l'utilisation de celle-ci.

7 conseils pour éviter les erreurs en généalogie. Organiser sa recherche en ligne. Pourquoi tenir un journal de recherches. Tenir un journal de recherches peut, au premier abord, sembler laborieux et prendre du temps. Majorité matrimoniale et puberté légale en France. Le journal de recherches.