background preloader

Coopération

Facebook Twitter

LaCooperationEn28Motscles. Une coopération à multiple facettes Très souvent on anime un groupe avec notre bon sens, en essayant de faire "au mieux". Cela nous permet de comprendre certains aspects du groupe : il manque peut être de la convivialité ou une culture commune, ou bien encore le groupe est trop centré sur lui même. Mais cette capacité à analyser est également, paradoxalement, notre plus grande faiblesse, car elle nous fait oublier tous les autres aspects de notre groupe.

C'est ainsi que l'on se focalise sur un aspect du groupe voire deux ou trois, mais en délaissant les autres. Edgar Morin parle "d'aveuglement paradigmatique1" : focalisez-vous sur un problème et tous les autres deviennent masqués ! Nous vous proposons une carte des différentes facettes qui permettent de comprendre ce qui se passe dans votre groupe et des différentes compétences qui permettent d'agir pour le faire naître et le développer. Quelques unes de ces facettes sont contre intuitives, nous les présenterons dès le départ. CooperationOuCollaborationQuellesDifferen. Entre la coopération et la collaboration, la différence est nuancée.

F. Henri et K. Lundgren-Cayrol analysent de manière très éclairante la différence entre ces deux notions. La présentation qui suit reprend largement cette analyse. La première différence : comment partage-t-on le travail ? De manière générale, les groupes collaboratifs et coopératifs travaillent ensemble sur un but commun ou partagé. En coopérant Le groupe est divisé en équipes spécialisées qui réalisent une partie de tâche. En collaborant Les membres du groupe travaillent pour un but commun.

Autres différences De cette manière de réaliser la tâche commune, découlent d'autres différences : La maturité des groupes Les interactions entre les personnes La manière de considérer le but La maturité des groupes La démarche coopérative est plus structurée et encadrante. On peut voir la démarche coopérative comme une méthode d'initiation et de préparation à une réelle collaboration. Les interactions entre les personnes. AnimationDesDispositifsCooperatifsFreins. Auteur de la fiche : Outils-réseaux Licence de la fiche : Creative Commons BY-SA Description : Ce qui freine Manque de participation.

Au niveau des outils. Ce qui facilite Au niveau des personnes. 1. Principal écueil : manque de participation (situation de non-collaboration). Au niveau des personnes Manque de temps : pour s'approprier ces outils, pour s'en servir. Au niveau des outils Peur des outils, de la difficulté, interface pas assez ergonomique : l'ordinateur pose problème. Au niveau de l'animateur Trop de sollicitation (Urgent ! Au niveau du projet Dérive éthique, risque de rupture. Le temps Manque de temps : pour l'appropriation des outils pour participer au projet. 2. Rencontres physiques, convivialité. Des règles de conduite. Au niveau de l'animation Proposer un historique, un carnet des événements.

Les 9 lois de la coopération Réduire les risques à participer. Abaisser le seuil de passage à l'acte Biens non consommables et environnement d'abondance L'évaluation par l'estime. ParcoursIntroduction. Ce parcours permet une initiation aux pratiques collaboratives. Ici, vous trouverez les concepts, idées, méthodes et outils de base.Format de la formation : Court Auteur de la fiche : Gatien Bataille Licence de la fiche : Creative Commons BY-SA Description : Par un dimanche ensoleillé de juin C'est OK pour vous ? Lance ma belle soeur en s'adressant à moi et à son mari Oui oui on est prêt. Amenez la viande, les braises sont à point ! Alors que nous plaçons les saucisses sur la grille, mon beauf me lance : Ton séminaire à Sète sur la coopération s'est bien passé ? Crer/fonctionner en rseauconcept. Nous découvrir. La formation sur la coopération ! : PagePrincipale.

Formation AnimacoopSe former à animer des projets de manière collaborative ! Le travail collaboratif, oui mais pourquoi ?! Vous souhaitez Introduire ou améliorer le travail collaboratif dans vos projets Découvrir ou approfondir l'animation de réseau Tester et choisir les outils numériques les plus adaptés à vos besoins Vous avez Un projet de structure, de réseau ou sur un territoire L’envie de le mener et de le dynamiser de manière collaborative Vous êtes Salarié-e des secteurs privés (associatif ou entreprise) ou publique Travailleur-se indépendant-e En création d'activité ou recherche d'emploi Bénévole associatif ... La formation Animacoop est faite pour vous ! Une formation à distance et en présence sur 3 mois Une formation à suivre en restant en poste au sein de sa structure !

Animacoop c'est aussi un réseau Une formation unique en France La formation Animacoop est une création initiale de l'association Outils Réseaux. CoopticEu : PagePrincipale. ModuleOutilsPourCooperer. TrucAstucesCooperation web. « Coopération » : une ébauche de problématisation - CETRI, Centre Tricontinental. Si le concept de « coopération », littéralement « travailler et/ou fonctionner ensemble », fait aujourd’hui naturellement sens pour tout un chacun, reste qu’il ne se prête que difficilement à une définition simple, faisant consensus et unanimité, ce en raison de la diversité et de la multiplicité des réalités et des situations qu’il recouvre, exprime et explicite. Terme fourre-tout, monstre sémantique, il désigne tout à la fois une action ou un mode action, un système, une pratique, une théorie, un moyen, un processus, une finalité, un état des choses idéal et stable à construire, une façon de vivre ensemble, etc.

Dans le discours commun, il se distingue rarement de mots tels que collaboration, association ou encore solidarité, ce qui renforce son caractère fuyant. Enfin, la signification du terme « coopération » change du tout ou tout selon le parti pris, le lieu à partir duquel on en parle, le registre de discours utilisé (discours administratif vs discours militant par exemple). Fiches pratiques. OutilsCollaboratifs. ContenuTravailAdistance.

Comment télé-travailler ? Des pré-requis Il faut au départ des compétences : il faut posséder un métier il faut maîtriser les outils de communication à distance.Pour être efficace, cette forme d'emploi nécessite également des pré-requis en terme de personnalité : capacité de travailler en équipe, à communiquer, approche marketing, capacité de concentration, d'adaptation, sens de l'organisation, autonomie, motivation, une expérience professionnelle, une culture d'entreprise, un bon niveau de culture générale, une formation de qualité... Partager des documents DropBox Des outils pour... ... communiquer Le mail Les listes de discussion : une adresse E-mail unique pour échanger au sein d'un groupe, d'une équipe de travail ou d'un réseau (# d'une liste de diffusion : on s'abonne mais on ne peut répondre)Mais aussi : le téléphone, les rencontres !

... s'organiser Les gestionnaires de tâches "todo list" ... mener une veille ... réfléchir ensemble Travailler à distanceTélétravailleroutil. ContenuFacettesCooperation. Coopération ? "Dans un système basé sur la coopération, les différents acteurs travaillent dans un esprit d'intérêt général de tous les acteurs". (Wikipédia) Peut-on trouver des règles simples qui facilitent la coopération et la production collective ? Ecouter l'enregistrement audio de cette partie du cours : La coopération est le propre de l'homme 3 spécificités de l'homme : Montrer du doigt Le "sclera" (le blanc des yeux) Le langage symbolique Pour donner des informations et ainsi devenir désirable dans une alliance. C'est cela qui lui permet de survivre.

Le groupe "Intelligence collective" de la FING Quand 130 spécialistes de l'intelligence collective mettent leur travail en commun... ... une synthèse en 12 points : les 12 facettes de la coopération : 1ère facette : l'implication Faciliter l'implication Gérer la dés-implication système EPM niveau d'attention (à ne pas confondre avec le niveau d'implicationEcouter l'enregistrement audio de cette partie du cours : L'aveuglement paradigmatique. ContenuCooperationCollaboration. Entre la coopération et la collaboration, la différence est nuancée. Sources: site Outils et Réseaux F. Henri et K. Lundgren-Cayrol analysent de manière très éclairante la différence entre ces deux notions.

La présentation qui suit reprend largement cette analyse. La première différence : comment partage-t-on le travail ? De manière générale, les groupes collaboratifs et coopératifs travaillent ensemble sur un but commun ou partagé. En coopérant Le groupe est divisé en équipes spécialisées qui réalisent une partie de tâche. En collaborant Les membres du groupe travaillent pour un but commun. Autres différences De cette manière de réaliser la tâche commune, découlent d'autres différences : La maturité des groupesLes interactions entre les personnes La manière de considérer le but La maturité des groupes La démarche coopérative est plus structurée et encadrante.

Les interactions entre les personnes En coopérant, chaque membre est responsable d'une action ou sous-tâche. En conclusion concept. Carte mentale collaborative des logiciels libre... 2015 : RestitutionMoustic2015Acte1. D:/Creations/Creation-2/Outils-reseaux/Ebook-OR/Imprimerie-Final/TrucAstucesCooperation.sla - TrucAstucesCooperation-web.pdf.