background preloader

Stratégies d'apprentissage et motivation des élèves - 14 mars

Facebook Twitter

Psychologie de l'apprentissage. Préambule[modifier | modifier le code] À la différence de la psychologie de l'éducation qui s'intéresse essentiellement aux enfants et aux jeunes (- de 16 ans) en activité scolaire, la psychologie de l'apprentissage s'adresse autant aux enfants qu'aux adultes et ne cible ni un public ni une activité d'apprentissage en particulier. D'autres types de psychologie proches de la psychologie de l'éducation reste en lien avec la psychologie de l'apprentissage comme la psychologie scolaire (liée entre autres à la prévention de l'échec scolaire) ou la psychologie de l'orientation (liée à l'adéquation entre le profil d'une personne et le métier ou la profession à exercer). La psychologie de l'apprentissage ou les psychologies de l’apprentissage en fonction des auteurs intègrent les psychologies suivantes[1] : la psychologie behavioriste ou comportementaliste ; elle est basée sur les comportements observables.

Théories psychologiques de l'apprentissage[modifier | modifier le code] (S') Intéresser. Les avancées en psychologie cognitive - Stanislas Dehaene. Les grands principes de l'apprentissage (Stanislas Dehaene) Homepage - Les Savanturiers. Interview Jean-Luc BERTHIER Sciences cognitives Académie Rouen nov 2016. Qu'est ce que la psychologie cognitive - Fabrice BAK. Franck Amadieu - Le système cognitif, son fonctionnement et ses limites - Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Franck Amadieu - Le système cognitif, son fonctionnement et ses limites Les stratégies d'apprentissage des étudiants - 3/4 Dans le cadre de la formation des ATER de Paris 1 "Initiation à l'enseignement dans le supérieur", Franck Amadieu, Maître de conférences en psychologie cognitive à l'université de Toulouse 2, a donné une conférence sur les stratégies des étudiants en réussite dans l'enseignement supérieur et sur les difficultés des étudiants.

Les principales notions relatives à la cognition, à la métacognition et aux aspects motivationnels des stratégies étudiantes dans le cadre de leurs apprentissages ont été présentées et ont permis d'évoquer des recommandations pédagogiques directement applicables dans les TD : comment améliorer la réussite des étudiants,favoriser la motivation des étudiants,améliorer les traitements cognitifs des informations reçues en cours,améliorer les compétences métacognitives des étudiants.

Conférence Jean Luc berthier. Lionel Naccache (neurologue); le cerveau, l'information et la connaissance. NEUROLOGIE. Comment l’éducation modifie la structure du cerveau - Sciencesetavenir.fr. À la naissance (à terme), les 80 à 100 milliards de neurones du bébé sont arrivés à destination, les fibres conductrices (substance blanche) sont en place.

Puis des ramifications vont croître et des connexions se former à une vitesse phénoménale jusqu'à 3 ans. Ce réseau dense sera ensuite élagué, les connexions les moins utilisées étant éliminées. À 4 ans, le réseau, débarrassé du superflu, est efficace. Toutes les zones cérébrales sont alors actives mais encore lentes. Les fibres doivent à présent devenir matures, c'est-à-dire s'entourer d'une couche isolante (myéline) qui va accélérer la transmission électrique. Ce phénomène, hétérogène, se produit d'arrière en avant du cerveau, sur de nombreuses années. La pollution nuit gravement au neurodéveloppement Cette infographie est extraite d'un dossier "Le génie du bébé", rédigé par Elena Sender et Sylvie Riou-Milliot et publié dans Sciences et Avenir n°841 de mars 2017. Les neurosciences et le développement de l'enfant SD1.

Les quatre piliers de l’apprentissage - Stanislas Dehaene. L’enfant est doté d’intuitions profondes en matière de repérage sensoriel du nombre. Avant tout apprentissage formel de la numération, il évalue et anticipe les quantités. Apprendre à compter puis à calculer équivaudrait à tout simplement tirer parti de ces circuits préexistants, et, grâce à leur plasticité, à les recycler.

L’apprentissage formel de l’arithmétique se « greffe » sur le « sens du nombre » présent chez l’enfant, et sollicite la même zone cérébrale. Le maître-mot, alors, est la plasticité cérébrale. Car c’est précisément ce qui nous permet d’apprendre. Les circuits cérébraux : des capacités disponibles dès l’origine Les circuits cérébraux qui sous-tendent les apprentissages ne sont d’ailleurs pas si variés. L’apprentissage de la lecture active une région spécifique, mais il mobilise et active aussi d’autres zones.

Différentes zones du cerveau Mais ce recyclage n’est pas une simple réutilisation. Comment alors passe-t-on d’une lecture ânonnante à une lecture fluide ? 1. 2. Apprendre et réussir (1): comprendre sa mémoire. Les Neurosciences éducatives - Documentaire.

Association pour la recherche en neuroéducation

Eric Gaspar - LA NEUROPEDAGOGIE OU COMMENT APPRENDRE A MIEUX APPRENDRE. Les neurosciences plaident en faveur de la bienveillance à l'école ! Catherine Gueguen, pédiatre et experte en éducation positive, nous présente en quoi les neurosciences plaident en faveur de la bienveillance à l’école dans cette vidéo issue du MOOC Education de l’Université Colibris (6 min). Pour aller plus loin dans la pratique : Concilier enseignement et bienveillance : des ressources pour y parvenir 3 qualités fondamentales des enseignants pour faciliter les apprentissages Les livres de Catherine Gueguen : Pour une enfance heureuse : repenser l’éducation à la lumière des dernières découvertes sur le cerveau Vivre heureux avec son enfant Articles similaires Catherine Gueguen (pédiatre) : La bienveillance est fondamentale Catherine Gueguen (pédiatre) : La bienveillance est fondamentale pour l'enfant et l'adolescent !

22 octobre 2016 Dans "Au quotidien" Céline Alvarez sur les grandes lois d’apprentissage et d’épanouissement humain. Classement de Hattie : Liste de facteurs pour la réussite scolaire - VISIBLE LEARNING. John Hattie a fait des recherches sur plus de 800 méta-analyses qui résument plus que 50000 études individuelles. Il a publié sa synthèse dans un livre paru en 2009 : « Visible Learning ». En tout, 250 millions d’élèves ont été concernés par ces recherches sur la réussite et l’apprentissage. Hattie élargit constamment sa base de données avec de nouvelles recherches . Voici une partie des 138 facteurs d’influence que Hattie évalue dans son livre. En attendant la traduction française de ses livres veuillez trouver la liste des 138 facteurs d’influence en anglais (ici) ou en allemand (ici) et un extrait en français ci-dessous.

Ce qui nuit à l’apprentissage • trop de télévision (d=–0.18) • Le redoublement (d=–0.16) • de longues vacances d’été (d=–0.09) Ce qui ne nuit pas, mais n’aide pas non plus • l’enseignement ouvert vs. traditionnel (d=0.01) • les classes multi-âges (d=0.04) • l’enseignement et l’apprentissage basé sur le web (d=0.18) Ce qui n’aide que peu Ce qui aide davantage. 86 septembre 2013. Ce que les enfants devraient savoir sur leur cerveau à l'école. Les neurosciences apparaissent comme un domaine réservé aux meilleurs étudiants en sciences. Or une étude américaine a démontré que Au plus tôt on apprend à l’école comment fonctionne notre cerveau, au mieux c’est. Suite à une étude menée sur des enfants de 4 à 13 ans, les psychologues Peter Marshall et Christina Comalli ont découvert que les jeunes enfants ne connaissent ni les fonctions ni le fonctionnement de leur cerveau.

Les scientifiques attribuent cet état de fait à plusieurs facteurs : 1. les parents et les enseignants ne mentionnent que très rarement le cerveau quand ils apprennent aux enfants comment leurs corps fonctionnent. 2. l’enseignement portant sur l’anatomie et les fonctionnalités du cerveau ne commence qu’au collège. 3. les enfants ne peuvent pas observer leur propre cerveau et sont forcés d’imaginer ce qui se passe à l’intérieur de leur tête.

Marshall et Comalli ont alors élaboré une leçon d’une vingtaine de minutes à destination d’élèves de primaire. 1. 2. 1. 2. 3. 4. Accueil - Mon Cerveau à l'école. Cerveau et Apprentissage. Quand les neurosciences rencontrent l’éducation | Eric Gaspar | TEDxAlsace. Fonctionnement du cerveau: les 4 piliers de l'apprentissage - Stanislas Dehaene. LES NEURONES DE LA LECTURE (Stanislas Dehaene) Les neurosciences et le développement de l'enfant SD1.