background preloader

Précarité-Exclusion

Facebook Twitter

Rapport pauvrete 2020. Les sans abris, ces grands inconnus des statistiques. Bien qu’en situation de précarité extrême, la population des personnes sans domicile est mal connue des institutions publiques supposées leur venir en aide.

Les sans abris, ces grands inconnus des statistiques

A l’exception de rares études menées par l’INSEE et publiées de manière très sporadique, il existe peu de données sur ces personnes. C’est une des raisons qui a motivé le collectif Les morts de la rue (CMDR) à collecter les informations relatives au parcours des personnes qui décèdent dans la rue. Publié à la fin octobre, le dernier rapport du collectif fournit ainsi des informations sur ces publics en extrême détresse qui, si elles ne sont pas statistiquement représentatives, sont néanmoins riches d’enseignement. Une population mal connue et aux effectifs en forte hausse La dernière enquête de l’INSEE portant sur les personnes sans domicile remonte à l’année 2012. Un âge de décès inférieur de trente ans à l’espérance de vie Graphique issu de l'enquête de l'association Morts de la Rue.

Des parcours de vie cabossés. Dossier : Sans-abri - Millenaire 3. Public mal connu, les personnes sans-abri sont un enjeu majeur des institutions publiques, autant dans la gestion et l’aide des individus à la rue, que dans la prévention des facteurs de mise à la rue.

Dossier : Sans-abri - Millenaire 3

Outre quelques grandes études (ex : INSEE en 2012 ou les Morts dans la Rue en 2018), les personnes sans-abri en France sont peu représentées dans les statistiques. Or la diversification des publics s’oppose aux représentations folkloriques du « clochard » du XXe siècle qui aurait « choisi » sa condition, ancrées dans les mœurs. Les personnes sans-abri, en très grande précarité, se composent en effet de nouveaux profils : femme seule, famille, migrants… Avec ces nouveaux visages, de nouveaux problèmes se présentent aux pouvoirs publics : comment assurer une scolarité digne ? Réduction des inégalités sociales de santé : Les villes s'engagent dès l'enfance. Avis n° 127 du CCNE , santé des migrants et exigence éthique.

Réduction des inégalités sociales de santé : Les villes s'engagent dès l'enfance

Dossiers thématiques. Précarité, personnes migrantes et sans-abris. Résultats de l’enquête nationale Observatoire "Covid-19, éthique et société / Précarité, personnes migrantes et sans-abris", 2020-09, 69 p. Guide "Solidarité à Paris Hiver 2019-2020" Simple comme Bonjour : Petit guide pour aller à la rencontre des personnes sans−abri. L’hébergement des personnes sans-domicile.

L’accueil en hébergement est destiné à répondre aux besoins immédiats des personnes privées de domicile et en situation de détresse sociale, médicale ou psychique.

L’hébergement des personnes sans-domicile

L’hébergement est provisoire, voire précaire, dans l’attente d’une solution de logement durable et adaptée. Il ne donne pas lieu à l’établissement d’un bail ou d’un titre d’occupation ni au versement d’un loyer, ce qui n’exclut pas une participation financière des personnes accueillies. Affaires sociales. CERIN-Centre de Recherche et d’Information Nutritionnelles - Cerin.

CNLE-Conseil national des politiques de lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale. Fnars - Fnars. Fondation Abbé Pierre. Fondation de France - Fondation, fondateur, mécénat, legs, donation, don, philanthropie, solidarité. Médecins du Monde. Observatoire des inégalités.

Porte Clés Santé2 ISS VF. Orspere samdarra. Aller à : Extranet Diplôme inter-universitaire Santé, Société et Migration.

Orspere samdarra

Revue Rhizome. Tribune sur les Inégalités Sociales en Santé. CESE - Les personnes vivant dans la rue : l’urgence d’agir- Rapport-2018. Médecins du Monde-Rapport hébergement 2016. Publication des résultats détaillés de l’enquête auprès des établissements et services en faveur des adultes et familles en difficulté sociale (ES-DS) Le personnel des centres d’hébergement pour adultes et familles en difficulté sociale. Fin 2016, 3 000 établissements sont en charge d’accueillir, d’héberger et d’accompagner des adultes et des familles sans domicile. 132 200 personnes y sont hébergées, réparties sur 140 400 places permanentes, selon l’enquête auprès des établissements et services en faveur des adultes et familles en difficulté sociale (ES-DS) 2016 de la DREES.

Le personnel des centres d’hébergement pour adultes et familles en difficulté sociale

Sept catégories d’établissements sont considérées dans ce Dossier : les centres d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS), les « autres centres d’accueil » (qui sont des centres d’hébergement d’urgence, de stabilisation ou d’insertion hors CHRS), les centres d’accueil pour demandeurs d’asile (CADA), les centres provisoires d’hébergement (CPH), les établissements d’accueil temporaire service de l’asile (AT-SA), les maisons relais et les établissements d’accueil mère-enfant (EAME). 30 190 personnes correspondant à 21 800 emplois en équivalent temps plein (ETP) travaillent fin 2016 dans ces établissements. Les actions de la DREES pour améliorer la connaissance statistique sur les centres d’hébergement et les sans-domicile.

Les besoins de connaissance sur le nombre de personnes sans domicile et sur les caractéristiques et les parcours de ce public émergent de toutes parts, de la société civile comme des pouvoirs publics.

Les actions de la DREES pour améliorer la connaissance statistique sur les centres d’hébergement et les sans-domicile

Le dispositif d’observation statistique de la DREES sur cette thématique reposait historiquement uniquement sur une source, l’enquête quadriennale auprès des établissements et services en faveur des adultes et familles en difficulté sociale (ES-DS), qui recueille des informations sur l’activité de ces établissements et des données individuelles sur le personnel en fonction, sur le profil des personnes hébergées dans ces structures, ainsi que sur le profil de celles sorties de ces structures.

Depuis 2019, la DREES met en œuvre plusieurs chantiers pour répondre à ces besoins de connaissance, regroupés en quatre axes : 1. Cp datadrees resultats enquete es ds. Le Corps des sans domicile fixe. 1Dans les sociétés contemporaines, le corps occupe une place de première importance.

Le Corps des sans domicile fixe

Il permet non pas seulement d’entrer en relation avec les autres mais est aussi un capital à fructifier et à investir dans plusieurs champs. L’apparence corporelle est nécessaire à l’interaction sociale et elle fait l’objet d’attention et de soins tout à fait particuliers qui se rattachent à l’hygiène corporelle. La fréquentation des salles de remise en forme, les thérapies corporelles, les cosmétiques, la diététique…montrent que de nos jours, le corps fait l’objet d’un surinvestissement. Nous sommes dans une société qui pratique le culte du corps. LE SUICIDE DES PERSONNES SANS ABRIS UNE SILENCIEUSE TRAGEDIE DE SANTE PUBLIQUE Zeroug Vial Bulletin RHIZOME N64.

Baromètre Ipsos / Secours Populaire France- 2020 : la précarité depuis la Covid-19. Un chez-soi d'abord : accompagner les personnes sans abri vers et dans leur logement. Le dispositif Un chez soi d'abord consiste à procurer un logement dans des délais très courts aux personnes qui vivent dans la rue, certaines depuis plus de dix ans.

Un chez-soi d'abord : accompagner les personnes sans abri vers et dans leur logement.

Il incarne un véritable changement structurel de la politique de prise en charge des personnes sans domicile, où l'hébergement n'est plus un passage obligé, mais où toute personne doit se voir proposer un logement, sans autres critères que ceux du droit commun. L'objectif à court terme (2023) est de procurer un logement à 2 000 sans-abri dans des grandes villes comme Bordeaux, Dijon, Lyon, Grenoble, Montpellier, Nantes, Nice et Strasbourg. Ce dispositif scientifiquement évalué a démontré son efficacité, qui a permis son déploiement. Procurer aux personnes SDF un logement, pas un hébergement [Interview]. Inclure les exclus comme objets de préoccupation scientifique : l’exemple de la vie affective et sexuelle des personnes sans domicile fixe - Presses universitaires de Paris Nanterre.

P. 261-276 Texte intégral 1Cet article entend fournir des pistes de réflexion pour répondre aux trois questions suivantes : Pourquoi la population sans domicile n’est-elle pas incluse dans les grandes études sur la sexualité des Français ?

Inclure les exclus comme objets de préoccupation scientifique : l’exemple de la vie affective et sexuelle des personnes sans domicile fixe - Presses universitaires de Paris Nanterre

Comment inclure alors cette population dans ce type de recherche ? Quels sont les résultats de cette inclusion ? 1 Laporte Anne, Le Méner Erwan, Oppenchaim Nicolas et Pourette Dolorès, Survivre ou faire l’amour ? 2Les enquêtes statistiques sur la vie affective et sexuelle des Français ne tiennent traditionnellement pas compte de la population sans domicile fixe. Reconnaissance, identité et intégration sociale - Presses universitaires de Paris Nanterre. Les différentes contributions réunies ici traitent de la question de l’intégration sociale et des conflits de reconnaissance. Cette thématique est abordée à travers différentes modalités : éthique, juridico-politique, économique, sociale, et selon différentes approches disciplinaires. De quelle manière peut-on penser concrètement les différents processus d’intégration sociale fondée sur la reconnaissance ? Par le recours à la théorie psychanalytique de l’identification ?

Les représentations du "sans-abrisme "-Margot Baldassi et Philippe Gargov. Spécificités de l’accompagnement des grands précaires en fin de vie - JALMALV 112. La prise en charge nocturne des sous-prolétaires à la rue. 1 Dans le discours des officiers chargés du maintien de l’ordre, on peut, la nuit venue, charger les (...) 2 J’ai commencé mon travail de terrain en 1995 et je l’ai poursuivi en continu jusqu’en 2002/2003, pr (...) 3 Notamment la Brigade d’aide aux personnes sans abri (BAPSA) de la préfecture de police, créée en 19 (...) 1Si la nuit est le plus souvent associée aux dangers, à la présence maligne des forces obscures, à la sortie des déviants tandis que les bonnes familles sont rentrées à la maison 1, il est paradoxal de constater que la vie nocturne a très longtemps été plus problématique pour les « vagabonds » pourchassés par les représentants de l’ordre social.

Il y a une vingtaine d’années encore 2, les services spécialisés de l’État 3 pratiquaient un nettoyage régulier des rues parisiennes pendant la nuit. 4 Un des indicateurs de cette dimension stratégique des élites politiques au gouvernement est la tran (...) « Un jour les Bleus essaient de nous embarquer. « ‪Vivre sa vie intime dans les foyers de SDF‪ » Eléments cliniques de l'exclusion (1) Eléments cliniques de l'exclusion (2) « Loger les SDF, au-delà de l’urgence : inventer des modes d’« habiter » », COVID-19 : animer des activités d'éducation en santé avec des personnes en situation de précarité.

Biblios-Dossiers doc Précarité

Veille Précarité. Vidéos Précarité Ecrans du social. "Lien social-Précarité" - Réseau Prisme. Réponses 1 à 10 sur un total de 16 Votre recherche : topic.domaines.filter:"Lien social-Précarité" Fondation de France. Des articles. Le Défenseur des Droits. Fin de vie et grande précarité.

Inégalités sociales de santé (ISS) Personne en situation de précarité. PRECARITE/ logement.