background preloader

Réchauffement : signes inquiétants

Facebook Twitter

Fonte de la banquise / calotte

Pergélisol / permafrost et méthane / CO2 gelés. Réchauffement des océans. Petits signes ou pas ? A-mercury-problem-lurks-in-the-earths-thawing-permafrost. COP 23 : sept batailles que l'humanité a déjà perdues face au réchauffement climatique. La 23e conférence des parties sur le climat, la COP 23, s'ouvre à Bonn (Allemagne), lundi 6 novembre.

COP 23 : sept batailles que l'humanité a déjà perdues face au réchauffement climatique

Pendant deux semaines, elle doit engager 196 pays dans une lutte concrète contre les émissions de gaz à effet de serre, responsables du réchauffement climatique. Pour empêcher une hausse des températures globales supérieure à 2°C par rapport au début de l'ère industrielle, il va falloir revoir de fond en comble nos façons de nous chauffer, de nous éclairer ou encore de nous déplacer. Le chantier est énorme, mais les dangers qui nous menacent le sont davantage. Famine, déplacements de populations, crises économiques, extinctions massives d'espèces, déstabilisations géopolitiques, guerres... Si rien n'est fait, l'avenir promet d'être sombre pour l'espèce humaine. 1Il faudrait déjà que les émissions de CO2 soient en baisse On le sait depuis longtemps, les concentrations de dioxyde de carbone (CO2) dans l'atmosphère sont responsables du réchauffement climatique.

British Columbia is having its worst wildfire season in recorded history. ExxonMobil’s Pegasus Pipeline poured more than 200,000 gallons of heavy crude into a neighborhood in Mayflower, Arkansas, in 2013.

British Columbia is having its worst wildfire season in recorded history.

Twenty-two homes had to be evacuated, and in the aftermath, hundreds of residents complained of nausea, nosebleeds, and respiratory problems. L’été 2017 est le plus chaud jamais enregistré à Sydney. Le réchauffement climatique est responsable des températures hors norme dans le sud-est de l’Australie, avec plus de 36 °C dans la plus grande ville de l’île.

L’été 2017 est le plus chaud jamais enregistré à Sydney

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Caroline Taïx (Sydney, correspondance) West Antarctic glaciers lost more than 1,000 feet of ice in just 7 years. The scientist who first warned of climate change says it’s much worse than we thought. The rewards of being right about climate change are bittersweet.

The scientist who first warned of climate change says it’s much worse than we thought

James Hansen should know this better than most — he warned of this whole thing before Congress in 1988, when he was director of NASA’s Institute for Space Studies. At the time, the world was experiencing its warmest five-month run since we started recording temperatures 130 years earlier. Hansen said, “It is time to stop waffling so much and say that the evidence is pretty strong that the greenhouse effect is here.” Fast forward 28 years and, while we’re hardly out of the Waffle House yet, we know much more about climate change science. Ecologie Positive: Europe: un été qui s'allonge de 6 jours tous les 10 ans ! Des chercheurs espagnols ont démontré que des facteurs comme le réchauffement global ou l'Oscillation Multidécénale de l'Atlantique ont contribué à ce que l'été européen se soit allongé de façon significative depuis la fin des années 70 à un rythme moyen de 6 jours par décennies.

Ecologie Positive: Europe: un été qui s'allonge de 6 jours tous les 10 ans !

Curieusement de 1950 à 1978, l'été semblait se raccourcir, puis à partir de 1979, l'allongement atteint une valeur située entre 5 et 12 jours par décennie dans l'ouest de l'Europe et la région de la Méditerranée. Le travail montre comment les changements constatés de la durée de l'été peuvent s'expliquer par une superposition du signal de l'Oscillation Multidécénale de l'Atlantique - un mode de variabilité naturel caractérisé par des changements de la température superficielles de l'Atlantique nord- et d'une tendance de longue durée avec des étés plus longs associée au réchauffement climatique d'origine anthropogène. étonnant?

Pas vraiment, non ... L’année 2013 a été la sixième plus chaude depuis 1850. LE MONDE | • Mis à jour le | Stéphane Foucart L'année 2013 se place au sixième rang des années les plus chaudes observées depuis le milieu du XIXe siècle, ex aequo avec 2007.

L’année 2013 a été la sixième plus chaude depuis 1850

Le bilan climatique préliminaire de l'année écoulée, rendu public mercredi 5 février par l'Organisation météorologique mondiale (OMM), précise en outre que la température moyenne à la surface de la Terre a été de 0,5°C supérieure à la normale météorologique calculée sur la période 1961-1990. Chaque année, l'OMM compile les données de trois laboratoires différents – le Goddard Institute for Space Studies (GISS), le National Climatic Data Center (NCDC) et le MetOffice britannique – afin d'établir le classement qui fait autorité. Au total, selon celui-ci, treize des quatorze années les plus chaudes mesurées depuis la révolution industrielle appartiennent au XXIe siècle.

Aux fluctuations, notées d'une année sur l'autre ou d'une décennie sur l'autre, s'ajoutent d'étonnantes sautes d'humeurs saisonnières. (29) Twitter. Colorado is burning as climate change extends wildfire season. Hellish wildfires are ravaging parts of Colorado.

Colorado is burning as climate change extends wildfire season

Australian wildfires point to climate-change risks. What happens when, bit by bit, the Earth turns warmer?

Australian wildfires point to climate-change risks

It leads to extreme weather: In 2012, the United States was stricken by a severe drought in its south and southwest, torrential rains in Beijing killed more than 70 people, half of the Philippines capital, Manila, was submerged by rains, and flash-floods and landslides in Bangladesh affected a million people. Now there are wildfires in Australia, spreading with rare and dangerous speed. And with temperatures predicted to hit a record high of 52 C on Monday, many fear they won’t be stopped any time soon. West Antarctica Warming Twice As Fast As Previously Believed: Study. Concentration de gaz a effet de serre. Climate Change: Vital Signs of the Planet.

No Place In the World Is Safe From Global Warming. Scientists are simply unsure if climate change could have had anything to do with Hurricane Sandy, but there is plenty of other evidence about how global warming is changing nature as we know it and leaving no place on land or sea untouched.

No Place In the World Is Safe From Global Warming

Scientists from Oregon State University have found that some high mountain meadows — described as “unique ecosystems that once were carpeted with grasses, shrubs and wildflowers” — in the Pacific Northwest are in rapid decline as a result of climate change. Vers un réchauffement de +6°C d'ici à 2100. Deux degrés, quatre degrés, six degrés… Qui dit mieux?

Vers un réchauffement de +6°C d'ici à 2100

Les prévisions d’augmentation des températures sont encore une fois revues à la hausse par le cabinet PricewaterhouseCoopers (PwC). Dans son rapport annuel «Low Carbon Economy Index», les experts tablent sur un réchauffement global de +6°C d’ici à 2100. Sauf si des économies drastiques de CO2 sont réalisées dans les prochaines années. Réduire les émissions de 5% par an. Temperatures may rise 6c by 2100, says study - Climate Change - Environment.

It will now be almost impossible to keep the increase in global average temperatures up to 2100 within the 2C target that scientists believe might avert dangerous and unpredictable climate change, according to a study by the accountancy giant PricewaterhouseCoopers (PwC). L’OMM confirme que 2010 est l’année la plus chaude jamais enregistrée. L’année 2010 a été l’une des années les plus chaudes jamais enregistrées, confirmant ainsi une tendance au réchauffement sur le long terme, d’après ce qu’a déclaré l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM) jeudi. D’après l’agence, le réchauffement climatique mondial futur dépendra étroitement des actions et des mesures prises pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, d’après un communiqué. Les dix premières années du millénaire se sont avérées être la décennie la plus chaude depuis le début des archives météorologiques au 19ème siècle, d’après le rapport de l’OMM. « Le principal signal est que la tendance au réchauffement continue et sera renforcée année après année » a déclaré le Secrétaire Général de l’OMM, Michel Jarraud lors d’une conférence de presse.

Michel Jarraud a ajouté que les dernières données devraient convaincre les sceptiques de la réalité du changement climatique lié aux activités humaines. WATCH: Our Planet Is Literally Falling Apart (In Glorious HD) Réchauffement climatique : les algues prospèrent dans les lacs européens. Les cyanobactéries Planktothrix rubescens vivent environ 15 m sous la surface. Elles peuvent se maintenir à cette profondeur grâce à des vésicules gazeuses, véritables organes de flottaison.

En automne, des mouvements d'eau les font remonter vers la surface. Elles deviennent alors bien visibles grâce à leur couleur rouge, facilement repérable. © Limnologische Station, UZH Réchauffement climatique : les algues prospèrent dans les lacs européens - 2 Photos Les lacs d’Europe centrale sont pollués par des arrivées d’eaux usées particulièrement riches en nutriments depuis des décennies. Cette modification du rapport phosphates/nitrates aurait, selon Thomas Posch de l’université de Zurich, particulièrement favorisé le développement d'une cyanobactérie photosynthétique produisant des toxines néfastes pour les animaux : Planktothrix rubescens. La cyanobactérie Planktothrix rubescens est une algue filamenteuse. A voir aussi sur Internet. Global Warming's Terrifying New Math. {sciences²} Tures 1950 2011 graphL'Organisation météorologique mondiale vient de publier un épais rapport sur l'état du climat en 2011. Il montre que le changement climatique se poursuit.

Le graphique ci-contre en est issu. Il montre les écarts de la température moyenne annuelle de la planète (l'air au dessus du sol sur les continent et la surface des océans) relativement à une moyenne climatologique 1961-1990. La mention "année à Niña" signale les années où ce phénomène oscillatoire dans l'Océan Pacifique (sa phase opposée est une Niño qui provoque une élévation de la température moyenne) influe sur la température planétaire dans le sens du froid.

Ce qui signifie le graphique, c'est que cette oscillation, si elle tend à dominer l'évolution d'une année sur l'autre, ne peut plus corriger la tendance climatique de long terme au réchauffement, provoqué par nos émissions de gaz à effet de serre. Lpluies Afrique Est fev octen Afrique de l'Est et en Amérique du Nord.

La suite de la déclaration est ici. Seeking Answers to Bolivian Glacial Melt. La vague de froid, une fluctuation qui ne remet pas en cause le réchauffement du climat. Près de 20°C à Nîmes le 31 décembre 2011, -6°C le 6 février au matin: le thermomètre français connaît des chutes vertigineuses cette année. Alors que l’hiver s’annonçait comme l’un des plus doux depuis des décennies, confirmant ainsi la tendance au réchauffement des températures, la vague de froid pourrait renverser les statistiques. Mais pour les climatologues, il est encore beaucoup trop tôt pour tirer des conclusions de ces quelques jours de grand froid. «Nous avons du mal à prévoir la durée du coup de froid actuel, il faut attendre la fin de l’hiver pour en tirer des conclusions», explique Hervé Le Treut, climatologue à l’Institut Pierre Simon Laplace, qui estime qu’il n’y a rien d’anormal à atteindre de tels frimas.

«Les situations sont assez contrastées en hiver car quand le vent vient du nord, il est très froid, alors que quand il vient du sud, le temps est plus chaud. Disappearing Glaciers in the Himalayas. Chinese Report Warns of Global Warming Threat. CORDIS Wire. Une étude internationale, à laquelle ont participé des chercheurs du Département de Botanique de l’Université de Grenade, a confirmé que le réchauffement global provoque une augmentation de l’altitude des espèces végétales. Ce travail, publié dans le dernier numéro de la revue « Science », analyse les changements observés dans la flore de 66 sommets de 17 chaînes de montagnes européennes entre 2001 et 2008.