background preloader

Enseigner à la génération Z

Facebook Twitter

Comment enseigner a la generation Z. Les Z, ces esthètes décomplexés. Génération Z : la définir et la manager. Nés à partir de 1995, les successeurs de la génération Y ne vont pas tarder à débouler dans les bureaux… et à chambouler pas mal d'habitudes.

Génération Z : la définir et la manager

Rythmes plus souples, hiérarchie pyramidale dynamitée, dématérialisation des postes... Les premiers Z nés en 1995 arrivent en stage et changent déjà les règles du jeu dans l'entreprise. Comment se préparer à les accueillir pour réussir à les intégrer ? "Il vaut mieux leur donner des objectifs et les laisser travailler par eux-mêmes" Règle numéro un : ne cherchez pas à les canaliser. Alexandra Gaudin, DRH de l'agence de communication Australie, qui a signé quatre contrats professionnels de Z, confirme : "Ils sont dans l'attente de nouveaux défis : je leur confie régulièrement des missions ponctuelles en plus de leurs objectifs à tenir sur un an et demi. Génération Z .pdf. Mythes Génération Z. La génération Z… Qui sont-ils? Que veulent-ils? Comment enseigner à la nouvelle génération d'hyper-connectés ? : 3H Coaching – Vivez pleinement !

Par nouvelle génération d’hyper-connectés, j’entends la génération Z, celle des enfants et des adolescents d’aujourd’hui.

Comment enseigner à la nouvelle génération d'hyper-connectés ? : 3H Coaching – Vivez pleinement !

Pour définir cette génération, c’est simple, c’est la génération Y puissance 10 : hyper-connectée, hyper-technologique, hyper-émotive, réel et virtuel se chevauchent, etc. Lors de mes interventions, je vois certains professeurs médusés par les comportements de cette nouvelle génération d’enfants. Comment enseigner en prenant en compte ces nouveaux comportements ? Comment captiver l’attention d’enfants ayant l’habitude d’être hyper-stimulés ? En tant qu’enseignant, quelle posture adopter pour continuer à apporter de la valeur dans votre métier ? Ces questions, vous vous les posez peut-être en tant que professionnel de l’enseignement. 1. Enseigner à la génération Z. (Un immense merci à mes collègues Francheska, Véronique, Sonia et Marc qui m’ont tous nourri de sources sur cette thématique).

Enseigner à la génération Z

Remarquons d’abord que l’on ne s’entend pas sur le point de passage d’une génération à l’autre. Alors que les Y sont la génération du « millénaire », adolescents au tournant de l’an 2000, selon les auteurs les Z apparaitraient alternativement entre 1995 – l’année de l’arrivée d’Internet – et 2005. C’est même plus tôt pour Statistique Canada, « …[L]es personnes nées depuis 1993 sont parfois identifiées comme la nouvelle génération Z ou la génération Internet puisqu’elles sont nées après l’invention d’Internet.

Environ 7,3 millions de personnes (22 % de la population totale) nées entre 1993 et 2011 ont été dénombrées au Recensement de 2011. Il est certain que l’appellation Génération Z est d’abord un produit du marketing, née avec le besoin de segmenter et de caractériser différentes tranches de consommateurs. Sources – Cook, Dr. Pour recruter la génération Z, les entreprises devront changer d'outils. Ultra connectés et en attente de relations plus humaines, la nouvelle génération pousse les ressources humaines à se réinventer.

Pour recruter la génération Z, les entreprises devront changer d'outils

Les jeunes nés à partir des années 90 commencent à entrer en force sur le marché du travail. Pour trouver un emploi, ils n'ont nullement l'intention de se limiter à l'envoi massif de CV et de lettres de motivation sur des sites Internet sans âme. Pour eux, l'entreprise ne doit pas être en position de force et sélectionner les candidats sur des motifs qu'ils jugent futiles. Les employeurs ont donc intérêt à revoir entièrement leurs outils de recrutement. Un vaste chantier qui n'est pas que du ressort des ressources humaines. La génération Z aime les endroits authentiques qui défendent une cause sociale : Le shopping, selon la génération Z. Les Z et la conso collaborative : une histoire d’amour est née. Si la consommation collaborative ne concerne pas que les jeunes, elle est tout de même une réalité mieux implantée au sein de la génération Z !

Les Z et la conso collaborative : une histoire d’amour est née

Financement participatif, covoiturage, tiers-lieux, achats d’occasion, open education et mouvement maker… Le bureau de tendances et prospective Vitamin apporte un éclairage sur les pratiques collaboratives qui ont le vent en poupe. Financement participatif : les jeunes reprennent le pouvoir Contrairement aux a priori, le principe du crowdfunding n’est pas l’apanage des adultes. Les moins de vingt ans s’y intéressent tout autant, notamment parce qu’il leur permet de s’impliquer dans la société sans devoir solliciter leurs parents ou leurs professeurs.

Ultra familiers des technologies numériques, ces « digital intuitives » reprennent le pouvoir (phénomène autrement appelé « empowerment ») sur leur mode de vie et leur consommation, tout en gagnant en influence auprès de leurs pairs. Tiers-lieux, espaces de coworking : vive la flexibilité ! Les jeunes du XXIe siècle changent le visage de la société de consommation. Voyages, sorties, expériences : la génération des “millennials” privilégie les services à l’achat de biens matériels et commence à modifier visiblement l’économie. © da-kuk/iStock On sait depuis quelques années maintenant que le portrait-robot économique du millennial, ce jeune né entre les années 1980 et l’an 2000, n’a strictement rien à voir avec celui de ses aînés. Enfant de la crise financière, nourri au lait amer de la désillusion, le millennial est en train de se bâtir un système de valeurs à l’opposé de celui qui faisait jusqu’au XXIe siècle figure de dogme.

“Choose life. Choose job. Médias : les ados en chiffres - Etude Marketing. Malgré la profusion des appareils connectés, la TV reste le socle populaire L’étude révèle que 32% des personnes interrogées ont en moyenne 7 à 10 appareils connectés dans le foyer.

Médias : les ados en chiffres - Etude Marketing

Cette génération souvent définie comme étant « ATAWAD » (Any Time Any Where Any Device) se réunit encore autour de la télévision puisque 78,8% disent l’utiliser contre 76% pour le smartphone, 72,9% pour l’ordinateur portable et 72,2% pour la tablette. #Teaminsomniaque ? Vous êtes une fille entre 15 et 18 ans ? Il y a de fortes chances pour que vous restiez éveillée la nuit ou que vous vous réveilliez pour vous connecter à Internet. 41,78% d’entre elles sont adeptes de la connexion nocturne contre 37,70% de leurs homologues masculins. Les Z, ces esthètes décomplexés. A quoi aspirent les millennials les plus brillants - Etude Marketing. Cette année Forbes a sondé 500 millennials pour avoir une idée de leurs habitudes, leurs préférences et leurs croyances, dans le cadre de la nouvelle édition de son célèbre classement, 30 Under 30, qui récompense les meilleurs innovateurs et entrepreneurs de moins de 30 ans.

A quoi aspirent les millennials les plus brillants - Etude Marketing