background preloader

Pédagogie inversée

Facebook Twitter

Accromath. Faire ses premiers pas vers la classe inversée. Un dossier conjoint Infobourg – Carrefour Éducation Peut-être avez-vous entendu parler dernièrement de la fameuse dynamique de « classe inversée »? Elle semble être sur toutes les lèvres! Parmi les enseignants qui l’ont expérimentée, certains ne peuvent plus s’en passer et y voient des avantages énormes, notamment grâce aux nouvelles possibilités de personnalisation de l’enseignement entraînée par l’augmentation du temps disponible pour les élèves.

Mais tout d’abord, qu’est-ce que la classe inversée? Présentement, au primaire et au secondaire, on voit certains cas d’application du modèle « mixte », un contexte dans lequel une partie de l’année se déroule de façon « inversée » et, l’autre, de façon traditionnelle. Ce dossier conjoint de Carrefour Éducation et d’Infobourg propose de faire le tour de la question et de prendre connaissance de l’expérience de certains enseignants. Plan du dossier : 1. 2. 3. 4. À propos de l’auteur Audrey Miller Pour suivre l’auteur : The 10 Best Web Tools For Flipped Classrooms. While flipping the classroom is still one of the hottest trends in education, it’s got nothing on time-saving and downright useful apps and web tools.

In an effort to provide a quick look at some of the best web tools for flipped classrooms, I thought it would be useful to poll the @Edudemic Twitter followers . Including the tweets, I also got at least 40 emails from friends, colleagues, and administrators from around the world. One thing stood out to me: there were a lot of repeats! Many folks who have tried the flipped classroom model or are currently deploying it have leveraged a lot of the same web tools. Nearly all are free and most are actually tools you’re probably already using. Below is a simple list designed to help get any educator, administrator, student, or parent a bit more familiar with some of the most popular web tools for flipped classrooms.

They’re useful for a lot more than that, of course. Wikispaces Poll Everywhere Edmodo Screencast Celly Dropbox YouTube Twitter Evernote. La "classe à l'envers", petite révolution pédagogique au Canada. "Bonjour, ici Madame Annick". Celle qui s’exprime ainsi sur une vidéo YouTube avec un joli accent canadien n’est pas une animatrice de la télé, mais professeure de maths, d’histoire et d’anglais dans une école publique, l’école Le Mascaret à Moncton, à l’extrême sud-est du Canada. Annick Arsenault Carter, 41 ans, adresse ses leçons (environ 10 minutes) sur les probabilités, les diagrammes circulaires ou les décimales à ses élèves de 7e (11-12 ans). Comme elle le ferait en classe, mais justement, elle ne le fait pas en classe. Et ça change tout. Depuis le printemps 2012, la professeure a décidé de mettre ses élèves à l’heure de la "classe inversée".

La quoi ? Les sécheurs démasqués Mine de rien, c’est une petite révolution dans cette classe pas facile (la moitié des élèves se trouvent en difficulté) : "Au départ, j’avais envie d’aider mes élèves qui peinaient le plus à avancer, avant de réaliser que la méthode pouvait aider tout le monde", explique la professeure. A plusieurs vitesses. Pédagogie inversée. Que ce soit dans une optique de pédagogie inversée ou durant le cours, il est intéressant de pouvoir présenter aux étudiants un ensemble de ressources liées, qu’elles soient textuelles ou multimédias. J’ai cessé depuis bien longtemps de présenter les ressources sur le seul vidéoprojecteur lorsque nous sommes en salle-pupitre.

Pendant longtemps je créais des pages web remplies de liens que je plaçais sur mon serveur. Cela me prenait cependant beaucoup de temps surtout lorsqu’ils s’agissaient de faire des captures d’écran pour éviter d’avoir des pages juste textuelles et donc un peu ternes. Le problème que je rencontrais aussi, c’est que, bien qu’après leur avoir répété et re-répété, malgré avoir forcé les liens à s’ouvrir dans de nouveaux onglets, la plupart des étudiants ne se servaient pas de cette fonctionnalité, fermaient ma page de manière abrupte, ne mettaient pas de raccourcis et nous perdions alors beaucoup de temps à rappeler régulièrement l’adresse de la page. La pédagogie inversée:bouleversons nos manières d’enseigner! | BLOG GS CP CE1 CE2 de Monsieur Mathieu NDL.

La pédagogie inversée ou classe inversée qu’est ce que c’est? Fini le cours magistral! La pédagogie inversée laisse l’élève préparer le cours à la maison à l’aide de vidéos, de podcasts, de lectures conseillées par le maître. La séance en classe est alors un grand brainstorming de ce qui a été construit ou pour le moins étudié. On travaille en groupe, on bâtit un projet, on s’entraine autour de tâches complexes. Un immense bouleversement des pratiques enseignantes.

Pourquoi est-ce un GRAND bouleversement? La pédagogie inversée chamboule les rôles traditionnels à l’école. En effet dans la pédagogie inversée ou classe inversée « (flip classroom » en anglais) la notion est d’abord étudiée seul par l’élève. Il y a donc d’abord transfert de l’information: l’enseignant communique le savoir ensuite l’élève doit être capable de l’assimiler et de le réinvestir!

« Dans la pédagogie inversée, le rôle de l’enseignant devient central, explique Alice Yeager, enseignante en développement de l’enfant. Numération | Explique-moi encore. 8 Great Reasons to Flip Your Classroom (and 4 of the Wrong Reasons), from Bergmann and Sams. La "classe inversée" donne plus d'autonomie aux élèves.

Voir la vidéo Par Francetv info Mis à jour le , publié le Fini le temps où l'enseignant dispensait le savoir à des élèves passifs. La leçon est désormais entre les mains des enfants. Chacun la suit, à son rythme, sur un ordinateur. Les enfants travaillent en petits groupes sir la leçon, qui n'est plus au tableau : il faut l'écouter sur son ordinateur et non la lire.

Recevez toute l’actualité du jour en vidéos. La classe inversée. Je réfléchis sérieusement à tester la classe inversée avec mes ce2. C'est pourquoi j'ai recensé ces quelques liens que je partage ici. Si vous aussi vous êtes tentés par une expérimentation avec vos élèves, faites vous connaître : le travail à plusieurs est toujours plus efficace. Laurent Sitographie Qu'est ce que la classe inversée ? (10/04/13)- Prezi de Adeline Collin : - Wikipédia - Classe inversée : Ce site a pour but d’expliquer le concept de classe inversée à tous les professeurs qui souhaitent avoir un réel impact auprès de leurs élèves et qui veulent connaitre les meilleures méthodes pour développer une ambiance de classe motivante et décontractée. - Blog de Marcel Lebrun : classes inversées, Flipped Classrooms ...ça flippe quoi au juste ? -(22/02/2013) :- Ça va Flipper avec Marcel Lebrun : - Infobourg : la pédagogie inversée.

Vers la pédagogie inversée. L’autre jour, au cours d’un dîner, une amie m’a demandé ce que je pensais de la pédagogie inversée. J’ai tout de suite fait le rapprochement avec l’approche actionnelle telle que je la préconise dans mes ateliers. Pourtant, j’avais l’impression qu’il y avait beaucoup d’autres choses derrière ce concept. J’ai donc eu envie de creuser un peu plus cette idée que je maitrisais mal : j’ai trouvé une somme de documents passionnants sur la question que j’ai mantenant envie partager avec les lecteurs de ce blog. En effet, quand on parle d’approche actionnelle dans la classe de langue, on se rend compte rapidement que les problèmes que pose cette mise en place sont sont nombreux. Certains très pratiques (l’espace classe), d’autres plus institutionnels mais beaucoup sont aussi en rapport avec nos croyances sur l’apprentissage et qu’ont nos élèves sur la façon d’enseigner de leur prof pour qu’ils apprennent.

Samuel Bernard explique la classe inversée Témoignages de profs J'aime : J'aime chargement… Capsules en anglais.

Témoignages

Marcel Lebrun. Apprentissage actif et pédagogie inversée « Pause Vidéo. The Flipped Classroom: Turning the Traditional Classroom on its Head. Vidéo Pascal Bihouée. Définitions. Pédagogie inversée by Annick Arsenault on Prezi. 3 keys to a flipped classroom. If you are planning to use the ‘flipped classroom’, then you might want to think about a few key ideas. Background: On Connected Principals Jonathan Martin has written a couple posts on the Flipped Classroom. In his first one, Reverse Instruction: Dan Pink and Karl’s “Fisch Flip”, he says: Increasingly, education’s value-add is and will be in the coaching and troubleshooting when students are applying their learning, and in challenging students to apply their thinking to hands-on learning by doing and teaming: so let’s have them do these things in class, not sit and listen.

And in his second post, Advancing the Flip: Developments in Reverse Instruction, he says: Flip your instruction so that students watch and listen to your lectures… for homework, and then use your precious class-time for what previously, often, was done in homework: tackling difficult problems, working in groups, researching, collaborating, crafting and creating. And also contrary to my points below… Dr. 1. 2. 3.

Dr. Inversée ou semi-inversée ? La pédagogie inversée fait en ce moment le buzz. J’ai trouvé de nombreuses explications, définitions, très diverses mais surtout une excellente synthèse réalisée par Annick Arsenault Carter. Schématisons très rapidement la démarche : A savoir, présenter un certain nombre de documents, de ressources avant le cours et baser ce dernier sur des activités, des questionnements, issus ou générés par les ressources. Les notions sont donc abordées hors classe et développées et utilisées en cours. Cette façon de fonctionner m’intéresse beaucoup mais pose un certain nombre de questions.

Si je vois bien son utilisation dans le cadre d’un cours plutôt technique avec des étudiants, j’ai encore du mal à l’appréhender pour un cours concernant des généralités sur un sujet. Je pense ainsi à mon fameux cours sur l’Histoire du Livre. La solution réside peut-être dans le fait d’intégrer le travail d’examen, le plus souvent un dossier ou un exposé, dans le cadre du cours. Posons cependant quelques règles. Flipteaching. La pédagogie façon tarte Tatin.

Et si on faisait les cours à la maison et les devoirs à l’école ? C’est ce que propose la pédagogie inversée qui semble avoir des défenseurs outre-Atlantique. Il s’agit d’une philosophie popularisée par la Khan Academy, association à but non lucratif fondée en 2006 par Salman Khan (article Wikipedia). Il semblerait que ce concept ait vu le jour dès 2004 avec des enseignants de chimie du Colorado qui constatant un fort absentéisme chez leurs élèves organisent des sessions de rattrapage. Ce n’est qu’en 2007, avec des solutions technologiques adaptées (production et partage de ressources), que ces ressources sont facilement disponibles sur le web . the flipped classroom has allowed me to create a supportive, positive, calm environment where learning can truly thrive D’après le site Infobourg, il semble que les résultats se soient améliorés en ce qui concerne le Colhoun Community College qui a adopté cette approche.

Des sites québecois relatent des expériences de pédagogie inversée : Pédagogie inversée. TIC et pédagogie inversée. Le concept de pédagogie inversée est de plus en plus populaire actuellement même si cette approche est loin d'être novatrice, comme on le constate dans ce billet d'eSchoolNews consacré au flipped learning. Un certain nombre de contributions en ligne s'en font néanmoins l'écho depuis le début de l'année 2012. Qu'est-ce que la pédagogie inversée ? Pour reprendre la définition de ZoneTIC, la pédagogie inversée est "une stratégie d’enseignement où la partie magistrale du cours est donnée à faire en devoir, à la maison, alors que les traditionnels devoirs, donc les travaux, problèmes et autres activités, sont réalisés en classe". Cette approche aux contours encore flous repose à l'évidence sur l'usage des outils numériques et vise à éviter la dérive d'un enseignement trop frontal et magistral.

Blog, carte mentale et pédagogie inversée Vous trouverez ci-dessous un exemple de carte mis à disposition par l'auteur via la plateforme de partage XMindShare : Innovation et pédagogie inversée.