background preloader

Contrer les OTAs et Favoriser la distribution directe

Facebook Twitter

Fairbooking. Communiqué L’UMIH et PILGO : un partenariat direct pour favoriser la réservation en direct. 28 juin 2016 à 10h46min par TH - Mots clés : Pilgo - UMIH - (note moyenne pondérée par le nombre de votes) Contenu copié-collé du communiqué de presse officiel de son émetteur qui en assume l'entière responsabilité.

TendanceHotellerie n'approuve ni ne désapprouve ce communiqué. L’UMIH, Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie, 1ère organisation professionnelle du secteur de l’hôtellerie-restauration a signé, ce matin, un partenariat exclusif avec PILGO, 1er comparateur français des prix hôtelier, afin de favoriser la réservation en directe en mettant en avant la liberté tarifaire des hôteliers et en permettant au consommateur de comparer pour trouver la meilleure offre disponible. Depuis près de trois ans, l’UMIH agit sur tous les fronts, contentieux, parlementaire, gouvernemental, afin de rééquilibrer les relations commerciales entre les plateformes de réservation en ligne (OTA) et les hôteliers.

WinWinks : l'alternative équitable et innovante aux OTA classiques. WinWinks : un nouveau mode de collaboration « win-win » Offrant une alternative innovante aux OTA classiques, WinWinks propose à ses partenaires hôteliers un nouveau canal de distribution basé sur des relations commerciales justes et totalement transparentes. Ainsi, chez WinWinks, pas de commission mais un modèle commercial basé sur une redevance fixe. WinWinks répond au besoin des hôteliers de pouvoir conserver la gestion de la relation avec leur clientèle en toute indépendance. Grâce au live tchat, l’hôtelier peut interagir et échanger en direct avec un potentiel client. L’hôtelier peut recevoir une notification à chaque visite de sa page pour une mise en relation directe avec l’internaute.

WinWinks : un programme de fidélisation unique et attractif Au-delà d'un nouveau modèle commercial, WinWinks propose aux clients finaux de cumuler des Winks, ou points-fidélité, utilisables instantanément, dès leur première réservation. « Meilleure offre à l’hôtel » Depuis près de trois ans, l’UMIH agit sur tous les fronts, contentieux, parlementaire, gouvernemental, afin de rééquilibrer les relations commerciales entre les plateformes de réservation en ligne et les hôteliers. Plusieurs procédures ont été initiées devant la Commission d’Examen des Pratiques Commerciales en 2012, l’Autorité de la concurrence en 2013, le Tribunal de commerce en 2014.

Le 21 avril dernier, l’Autorité de la concurrence redonnait aux hôteliers leur liberté commerciale et tarifaire off-line. C’était une première étape, mais non suffisante. Cette semaine, nous avons obtenu une victoire importante pour nos hôteliers (cf. CP du 01/07/15) puisque la loi MACRON dans son article 33 octies A, initié par l’UMIH, ira plus loin et lui rendra sa liberté on-line.

Afin d’accompagner ses professionnels hôteliers dans le renforcement de leur distribution directe, l’UMIH a élaboré plusieurs documents pratiques : Les hôtels tentent d'échapper aux intermédiaires. Accorhotels à l'assaut de Booking : les hôteliers se frottent les mains. Les établissements indépendants référencés sur la toute jeune marketplace du géant hôtelier apprécient l'apport de clientèle et les conditions imposées. Accorhotels annonçait en juin 2015 l'ouverture d'une marketplace permettant à des hôteliers indépendants d'être référencés sur sa plateforme au même titre que les établissements du groupe. Traduction : le géant de l'hôtellerie, fatigué de devoir verser des montagnes de commissions à Booking et Expedia, a décidé de devenir lui-même une agence de voyage en ligne (OTA). Le service est opérationnel depuis la fin de l'été dernier. Accorhotels, qui affirmait vouloir y brancher plus de 6 000 hôtels indépendants d'ici 2018 dont 500 en France, indique aujourd'hui être "dans les clous" de ce rythme de déploiement.

Pour l'instant dans l'Hexagone, les "partner hotels" se trouvent essentiellement à Paris et sur la Côte d'Azur. Un panier de plus où disperser ses œufs Une nouvelle clientèle pour les partenaires Des clauses classiques mais mieux pensées. L’épuisante résistance face à Booking.com. Dejan Nikolic Décodage. Piégés par les grands sites de réservation en ligne et leurs commissions jugées abusives, les hôteliers suisses cherchent par tous les moyens à s’émanciper. Explications et petit tour d’horizon des possibilités pour contourner ces plateformes dominantes. Voilà environ vingt ans que sont apparues les online travel agencies (OTA), ces intermédiaires dont se sont copieusement servis les hôteliers pour s’offrir une visibilité internationale et démultiplier leur clientèle. Non sans succès. Avec le temps, cependant, l’appui des premières années s’est mué en servitude. Pire: les hôtels ont pour interdiction de proposer des tarifs inférieurs sur leur propre site web, sachant que plus du quart des chambres en Suisse sont aujourd’hui vendues sur l’internet.

Mais le texte a été tacitement renvoyé en commission. La branche a aussi trouvé un soutien auprès de Stefan Meierhans. La France a par exemple fait sauter, en novembre dernier, deux importants verrous. Le rêve du gratuit. Communiqué Nouveaux canaux de distribution : CityBreak et American Express font leur apparition chez CITOTEL. 13 janvier 2017 à 09h59min par TH - Mots clés : Amex - Citotel - (note moyenne pondérée par le nombre de votes)Contenu copié-collé du communiqué de presse officiel de son émetteur qui en assume l'entière responsabilité. TendanceHotellerie n'approuve ni ne désapprouve ce communiqué. Janvier 2016…Ces deux nouveaux partenaires font désormais leur apparition sur les plateformes de distribution proposées aux membres du groupe CITOTEL. Dès à présent connectés sur Reservit Citotel, ceux-ci seront bientôt reliés à Galaxy - le nouveau système de réservation créé par CITOTEL et présenté en avant-première à Equip’Hôtel.

CityBreak est principalement utilisé par les offices de tourisme pour les réservations hôtels entre autres. American Express est une plateforme de réservations principalement axée sur les déplacements corporate. Ces nouveaux partenariats démontrent une fois encore la capacité de CITOTEL à trouver de nouvelles voies d’accompagnement et d’optimisation des ventes pour ses adhérents. Les hôteliers belges se défendent face à booking.com. Actualité Ce vendredi matin, la section Hôtels de la Fédération Horeca Bruxelles rencontre les responsables belges du site de réservation booking.com. auprès desquels elle compte bien faire valoir les droits de l’ensemble de la profession, mais surtout ceux des… petits hôteliers indépendants.

Son directeur, Eric Catry, qui a sollicité cette réunion, a réussi à recevoir le soutien du ministre des Classes moyennes, des Indépendants et des PME, Willy Borsus. Il est donc relativement confiant. Et de rappeler avant tout les tenants et aboutissants du problème. Sous la coupe des sites de réservation Doublement d’ailleurs. Tancées par les professionnels de l’hôtellerie de France, d’Italie et de Suède, ces OTA ont accepté de revoir un peu leurs pratiques. "Avant les attentats, ajoute Eric Catry, le problème était sensible. D’où cette réunion de vendredi au cours de laquelle il compte bien demander que la charte parisienne soit "d’application immédiate en Belgique". Communiqué Levées de fonds : 600 000 euros en 2016 pour La Com des Com Hôtel ! 28 septembre 2016 à 08h05min par TH - Mots clés : voyage d’affaires - startup - (note moyenne pondérée par le nombre de votes) Contenu copié-collé du communiqué de presse officiel de son émetteur qui en assume l'entière responsabilité.

TendanceHotellerie n'approuve ni ne désapprouve ce communiqué. Hotel.lacomdescom.com est la première plateforme de réservation hôtelière communautaire pour les professionnels itinérants : une belle alternative aux grandes centrales de réservation. L’offre de La Com des Com Hôtel couvre l’ensemble de l’hexagone : plusieurs chaînes hôtelières sont partenaires (Brit Hôtel, Fasthotel, Citotel, Logis, Altica Hôtels, Adonis Hôtels, etc.) ainsi que des hôteliers indépendants.

Représentant plus de 1900 établissements, tous commercialisent leurs chambres via ce nouveau canal de distribution made in France qui représente déjà plus de 10% du marché hôtelier français. Si vous copiez cet article, n’oubliez pas d’insérer le lien vers sa source : Encadrement des pratiques de Booking.com : L’Autorité de la Concurrence, sans pour autant prendre de mesures immédiates, restera « particulièrement vigilante », et reste dans l’attente d’une prise de position européenne. - GNI-Synhorcat.

L’Autorité de la Concurrence a dressé le 10 février 2017 un « Bilan des engagements de Booking.com » en matière de pratiques commerciales vis-à-vis des hôteliers. Malgré les arguments forts portés devant elle par le GNI lors d’une audience en décembre dernier, l’Autorité n’a pas pu se prononcer sur les engagements pris par la plateforme américaine au printemps 2015, suite à la saisine effectuée par les organisations professionnelles, dont le GNI, et le gouvernement.

Sont invoqués à l’appui de ce statu quo : le vote de la loi Macron, qui a changé la donne, mais aussi le contexte lié aux attentats de 2015, qui a considérablement affecté l’analyse statistique. Néanmoins, l’Autorité de la Concurrence s’est montré peu convaincue par les arguments présentés par Booking.com, et signale qu’elle « restera particulièrement vigilante » sur les pratiques des agences de voyage en ligne (« OTAs »).

Best practices for direct booking chart. Fairbooking - Fairbooking : le circuit-court de la... Le Widget FairBooking - Hôteliers - Réservation en Direct. Information Equip'Hotel : la SEH supprime les commissions sur ses canaux de ventes directes. À l'occasion du salon Equip'Hotel 2016 organisé cette semaine à Paris, Jean Lavergne, Président du directoire de la Société Européenne d'Hôtellerie, a confirmé à Hospitality ON la mesure phare adoptée au cours du congrès annuel du réseau : l'arrêt des commissions sur les ventes directes des établissements membres de la coopérative SEH.

"Nous avons décidé de supprimer complètement toutes les commissions sur réservation. Nous nous sommes rendus compte que les hôteliers avaient souvent du mal à mettre à la vente sur leur site des produits complexes, plus difficiles à commercialiser. C'est une avancée assez inouïe, historique, puisque cela concerne tout aussi bien les séminaires que les offres à l'attention des groupes, les forfaits touristiques, ou les 'soirées étapes' : en bref, tout ce qui passe par la centrale", a confié Jean Lavergne à Hospitality ON ce lundi. #Delta interdit aux agences de la distribuer via les comparateurs. 5 easy steps to drive more direct bookings.

I come across hotel professionals everyday who keep complaining that OTA’s are bringing in more and more business and direct bookings are continually declining. I’m glad that these professionals are looking at relevant data and coming to various conclusions. However what makes me want to pull my hair out is why they are not focusing on the user experience. There are several examples of hotels with a great marketing campaign but a terrible website experience; others with a fantastic website but terrible booking engine experience and so forth.

When I say user experience, I am specifically referring to the end-to-end experience for a potential guest. Various departments need to work in sync in order to ensure there is a flow from one step to the next. To see where you stand, take out your smartphone and start by searching for your hotel. 1. Your brand.com website should be visible immediately without scrolling down. 2. 47% of consumers expect a web page to load in 2 seconds or less. 3. 4.