background preloader

Mk durable

Facebook Twitter

Cas d'école : ces marques qui font du bien à la planète. Dès leur naissance ou presque, certaines marques font de la protection de l'environnement et du respect du consommateur une ligne directrice immuable.

Cas d'école : ces marques qui font du bien à la planète

Florilège tiré du Rapport INfluencia x Dagobert sur les marques qui comptent. Patagonia, fidèle à ses valeurs d'origine Patagonia est sans doute une des entreprises qui a le plus réfléchi à son engagement sociétal. C’est au contact direct de la roche que s’est forgée la conscience environnementale d’Yvon Chouinard, grimpeur américain et fondateur de Patagonia en 1972, et sa volonté de préserver les espaces sauvages.

Fabriquer des produits simples, fonctionnels et causant le moindre impact environnemental est devenu la raison d’être de son entreprise. Dès 1986, Patagonia a reversé chaque année 10 % de ses bénéfices à des associations. Depuis les années 90, la responsabilité environnementale est un élément clé du travail des employés. Nature & Découvertes, née d'une vision humaniste. Gaspillage alimentaire: Serge Papin (Système... La ministre Ségolène Royal voulait faire parler du gaspillage alimentaire, et elle a réussi son opération de communication.

Gaspillage alimentaire: Serge Papin (Système...

Réunis (ou plutôt convoqués) sous son égide au ministère de l’Ecologie, les distributeurs ont signé un engagement contractuel, qui a été commenté par Serge Papin. "Nous avons pris un engagement contractuel et donc on ne fait pas appel à la loi pour faire en sorte que le gaspillage alimentaire dans le commerce diminue" a indiqué sur BFM TV le patron de Système U, en précisant que la distribution allait travailler "d’une manière plus cadrée et plus formalisée avec les associations, les banques alimentaires, les Restos du cœur" (découvrez le détail des mesures ici). "Ce sont des choses qu’on fait déjà et pour lesquelles nous sommes très impliquées, mais la ministre nous a demandé d’encadrer un peu mieux cela".

L'impact environnemental de nos usages digitaux. eMag SUEZ Alors que 40% de la population mondiale a aujourd’hui accès à Internet, et que l’on estime à 90% cette proportion d’ici 20 ans , les médias en ligne e-rse et greenIT ont récemment publié une infographie qui rappelle que ces nouveaux usages ne sont pas neutres pour l’environnement.

L'impact environnemental de nos usages digitaux

Retour sur les données clés en la matière et sur les perspectives de responsabilisation. Des forêts préservées grâce à une baisse de la consommation de papier, moins d’essence consommée puisqu’avec les commandes en ligne il n’est plus nécessaire de se déplacer : les bénéfices pour l’environnement de l’utilisation d’internet dans notre vie courante semblent évidents. Pourtant, la fabrication et l’utilisation de nouvelles technologies ont un impact bien souvent ignoré. Mr Mondialisation – Du « greenwashing » durable. Mr Mondialisation – Du « greenwashing » durable Critique et limites du Développement Durable.

Mr Mondialisation – Du « greenwashing » durable

Voix de Mr Mondialisation Voix de Mlle Mondialisation Le développement durable Officiellement, c’est un type de développement économique qui répond aux besoins des générations du présent sans compromettre ceux des générations futures. Publicité et environnement. Commerce équitable au Kenya. Infographie : 40 ans de développement durable. 10 idées de business dans le commerce équitable. Les premières photos du rayon des fruits et... - Fruits et légumes. Ce vendredi 21 mars, les clients de ce supermarché Intermarché de Provins (77) ont été surpris.

Les premières photos du rayon des fruits et... - Fruits et légumes

Partout dans la ville, des fruits et légumes difformes sont placardés… dans une belle campagne de publicité. Le message est simple: ces produits sont "aussi bons que moches". Pour la première fois sous l’enseigne des Mousquetaires, un test sur les fruits et légumes de catégorie 2, c’est-à-dire des produits non calibrés, est réalisé pendant deux jours, soit aujourd’hui 21 mars 2014 et demain. Le point de vente est équipé pour l’occasion d’une tête de gondole où se côtoient 1200 kilos de carottes, pommes et oranges "moches", comme le mentionnent les affiches publicitaires.

Le "mea culpa" de la grande distribution Pour susciter l’acte d’achat, "le prix est inférieur de 30 % au standard du marché" assure l’adhérente Intermarché Marie-Sophie Ferté, à qui appartient ce magasin. Marie-Sophie Ferté, adhérente Intermarché. EDF Espace Enseignants. Marketing durable et écoconception. Introduction Aucun produit ne parcourt son cycle de vie sans consommer ou polluer, dans la recherche de matériaux comme la consommation de ressources minérales, végétales ou animales, énergétiques, les consommations d’eau et d’espaces naturels liés aux cultures ou à l’élevage.

Marketing durable et écoconception

Tout produit est aussi à l’origine de rejets dans l’eau, l’air ou les sols. Ces consommations et ces rejets sont sources d’impacts sur l’environnement comme l’épuisement des ressources naturelles, la pollution de l’eau, de l’air, la production de déchets… Le développement durable est porteur d’espérance. Pour 72% des français, le développement durable est une « idée nouvelle qui va changer la manière de produire et de consommer pour le bien de tous ».

Le business vert est souvent pris comme une opportunité de « coups marketing ». Selon Jean-Jacques LEHU [1], le marketing durable correspond à une déclinaison inspirée du concept du développement durable et proposée par le sociologue Gérard MERMET [2] en 2002. I. II. Green Marketing. MERCATIQUE DURABLE.