background preloader

La sphère numérique, nouveau terrain médiatique

Facebook Twitter

Les médias se sont emparés des outils numériques ainsi que de ce vaste terrain de jeux qu'est devenu Internet... comment ne pas se perdre dans cette jungle d'informations multi-supports ?

La «smart curation» est à inventer. Si les critiques culturels traditionnels sont une espèce en voie de disparition, si les algorithmes peuvent être biaisés et s’ils peinent, en tout cas, à proposer des recommandations réellement pertinentes, il devient nécessaire d’inventer une nouvelle forme de prescription.

La «smart curation» est à inventer

C’est ce que j’ai choisi d’appeler ici: la «smart curation». Face au talon d’Achille d’Internet –l’abondance–, le retour au modèle traditionnel de la critique n’est plus pertinent. Fait d’êtres de chair et d’os, intrinsèquement lié à la culture analogique ou imprimée classique, ce modèle devient obsolète du fait de son élitisme et de son incapacité à «filtrer» efficacement et rapidement la masse de contenus accessibles.

Surtout, il propose une vision unique du «bon goût», prend en compte un nombre réduit de critères et est incapable de fournir des recommandations variées en fonction des parcours, des situations, des niches et –osons le mot– des «communautés» culturelles. Éditorialisation intelligente New Yorker v. Curation par algorithme, le rêve déçu de la toute-puissance de la machine. Cet article de Frédéric Martel pour Slate s’inscrit dans un programme de recherche sur la «Smart Curation» qu’il coordonne à l’université des arts de Zurich (ZHdK) et d’une mission d’expertise du Centre national du livre (ministère de la Culture, Paris).

Curation par algorithme, le rêve déçu de la toute-puissance de la machine

Il sera repris dans la réédition en poche de son livre Smart, Enquête sur les internets. Retrouvez le premier épisode: Le critique culturel est mort. Vive la smart curation! Retrouvez le troisième épisode: La smart curation est à inventer L’avenir de la critique culturelle est-il entre les mains des «machines»? 76.897 genres ! «Witty Dysfunctional-Family TV Animated Comedies» L’équation générique de chaque contenu correspond, en gros, aux données suivantes qui sont autant de «tags»: région du contenu + adjectifs du genre + nom du genre + basé sur… + qui se situe… + adapté/basé sur… + sujet du contenu + âge type du public cible etc. Partout, des suggestions «personnalisées» Le cas de Netflix n’est pas isolé.

Le critique culturel est mort. Vive la smart curation! L’avenir de la critique est-il entre les mains des «machines»?

Le critique culturel est mort. Vive la smart curation!

Premier épisode de notre série sur l'avenir de la recommandation à l'ère numérique. Cet article de Frédéric Martel pour Slate s’inscrit dans un programme de recherche sur la «Smart Curation» qu’il coordonne à l’université des arts de Zurich (ZHdK) et d’une mission d’expertise du Centre national du livre (ministère de la Culture, Paris). Il sera repris dans la réédition en poche de son livre Smart, Enquête sur les internets. Retrouvez la deuxième partie de l’enquête: Curation par algorithme, le rêve déçu de la toute-puissance de la machine Retrouvez la troisième partie de l'enquête: La smart curation est à inventer A l’entrée du siège de Gawker à New York se trouve un large écran plat avec les meilleures audiences du site en temps réel.

«It’s fucking high» («C’est vachement haut») me lance James Del, lorsque je le rencontre au dernier étage d’un bâtiment industriel, sur Elizabeth Street, dans le quartier de SoHo. Frédéric Martel. Verification Handbook: homepage. "Dans l'environnement numérique d'aujourd'hui, où les rumeurs et les faux contenus circulent, les journalistes doivent être en mesure de trier activement les vrais matériaux des contrefaçons.

Verification Handbook: homepage

Ce manuel révolutionnaire est une lecture incontournable pour les journalistes traitant tous les types de contenus générés par les utilisateurs. " - Wilfried Ruetten, Directeur, Centre Européen de Journalisme (EJC) « Les informations précises peuvent être une ressource cruciale lors d'une crise humanitaire, mais les circonstances qui se dégagent de ces crises sont généralement les plus difficiles pour recueillir des informations fiables. Ce livre aidera non seulement les journalistes mais tous ceux qui travaillent dans des situations humanitaires pour vérifier les faits sur le terrain. " - William Spindler, Porte-parole, Agence des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) “À notre époque, savoir ce qui est réel et savoir comment vérifier les informations est essentiel.

La manipulation de l'information à l'ère des médias sociaux. Ces derniers temps de nombreux articles ont été écrits sur le thème de la manipulation de l’information à l’ère des réseaux et médias sociaux. Photos recadrées, sorties de leur contexte. Vidéos ne correspondant pas à la période citée ou au pays mentionné, faux comptes Twitter, absence de sources… Toutes les manipulations possibles sont utilisées pour entretenir la désinformation, la rumeur, le dénigrement… L’utilisation des médias et réseaux sociaux comme le retweet automatique sans vérifier l’information participent-ils à la propagation de la manipulation de l’information ?