background preloader

Les Communs à l'école

Facebook Twitter

Repenser l’enclosure de la connaissance (avec Bernard Stiegler et Amartya Sen) J’ai eu la chance cette semaine de participer à l’événement «Action publique / Public en action / Controverse», organisé par la Cité du Design de Saint-Etienne dans le cadre de la semaine de l’innovation publique. La question des Communs y a été largement débattue, mais ce fut surtout l’occasion pour moi d’approfondir ma compréhension des liens entres les Communs et le design, ou plutôt, d’appréhender ce que l’approche par le design pouvait nous apporter pour la compréhension des Communs.

Or cette piste m’a conduit à penser que l’un des concepts centraux que nous manions depuis des années, celui « d’enclosure de la connaissance », méritait sans doute d’être réexaminé. Il y a lieu à mon sens de le faire en connexion avec certains concepts développés par le philosophe Bernard Stiegler pour penser les liens entre le savoir et la technique (notamment la notion de « prolétarisation »), ainsi qu’avec la notion de « capabilités » introduite par l’économiste Amartya Sen.

WordPress: L'Agenda du Libre | axul. Les communs de la connaissance. [Vidéo] Droits d'auteur, biens communs et ressources éducatives - Hervé Le Crosnier. Intervention de Hervé Le Crosnier, maitre de conférence en informatique, université de Caen. Journée académique du 04/12/13 Première partie : Droits d'auteur, biens communs et ressources... par CRDP76 Deuxième partie : Droits d'auteur, biens communs et ressources... par CRDP76 Voir le programme de la journée Nous remercions le personnel du Crdp de Haute-Normandie pour son accueil et la captation vidéo. Contribuer à une encyclopédie collaborative. CDI du Collège du VIEUX-PORT MARSEILLE 2ème arrondissement Contribuer à une encyclopédie collaborative 1. Apprendre à contribuer 2. Les ressources et les documents de travail pour les projets en cours 3. La Peste de Marseille (1720) Le 09/10/2016 Après avoir travaillé sur la grande peste de 1720 à Marseille, des élèves de 4ème ont rédigé des articles sur le sujet.

Héros et héroïnes de la mythologie Les élèves de 6ème ont crée ou enrichi une trentaine d'articles sur les héros et les héroïnes des mythologies grecque, romaine et scandinave. Nos contributions Héros et héroïnes de la mythologie La Peste de Marseille (1720) ID Base • Recherche. ID Base • Recherche. Elinor Ostrom ou la réinvention des biens communs, par Hervé Le Crosnier (Les blogs du Diplo, 15 juin 2012) La théorie des biens communs, ou plus précisément des « communs », suivant le terme anglais commons, qui est plus général et moins focalisée que la traduction française actuellement utilisée, a connu plusieurs périodes : les études historiques, l’analyse du fonctionnement des communs naturels et la construction des communs du numérique.

Elinor Ostrom et l’approche institutionnelle de l’économie politique des communs est essentielle dans ce parcours pour comprendre le renouveau de l’étude des communs et l’apparition de mouvements sociaux qui se revendiquent de la défense ou de la construction des communs. Leçons de l’histoire L’histoire de l’Angleterre et du mouvement des enclosures, qui opposa très violemment les pauvres des campagnes aux propriétaires terriens entre le XIIIe et XVIIe siècle a été la première incarnation des analyses et des mouvements sur les communs. De la tragédie à l’écologie Les communs du numérique Continuer de construire une théorie des communs. Pour une économie politique des Communs. Les "Communs" reviennent en force dans le débat public.

Avec une force qui mérite qu'on creuse un peu cette notion, même si elle devient l'un des buzzwords que la toile affectionne. Les "Communs" avaient été un peu oubliés depuis quelques décennies. Malgré les travaux essentiels de l’économiste Elinor Ostrom, qui lui avaient valu un prix de la banque de Suède en matière d'économie (le "prix Nobel" d'économie), la sentence de Garett Hardin sur la "tragédie des communs" semblait définitive, dans un monde simplifié par une vulgate néolibérale assez prompte à sauter sur des conclusions rapides.

En matière de communs, le travail de l’économiste Elinor Ostrom est incontournable. La ressource numérique partagée ne saurait être rivale, étant immatérielle. Notre analyse s'écarte donc d'une acception radicale des communs, qui érige ceux-ci en biens publics, non-rivaux et entièrement libres d’accès comme d’usage pour les utilisateurs finaux. Le commun, une notion en débat – Mondes Sociaux.

Les communs (air, eau, rivières, mers, connaissances…), sont à la mode. Et à ce titre, ils émaillent de nombreux discours et pratiques, et sont revendiqués par de multiples mouvements dits « alternatifs », dont les Indignés sont un des exemples emblématiques. De la sorte, on peut estimer que la notion du commun élargit les fondements théoriques de l’économie collaborative, tout en donnant des outils pour approfondir l’approche sociopolitique des mouvements qui s’en réclament. Dujarier M.A., 2015, « The activity of the consumer : strengthening, transforming or contesting capitalism? », American Quartely, Vol.56. Des précautions sont nécessaires pour expliciter les enjeux de ces manifestations symptomatiques du commun. CC Pixabay gibbysocks Un autre piège serait de penser que le retour du/des commun(s) consiste en la restauration d’un statu quo ante, apparu bien avant l’avènement de l’Etat souverain et du libéralisme économique. Il convient enfin d’affranchir le commun du communautaire.

Les communs, quelles définitions, quels enjeux ? / Geneviève Azam - Université Toulouse-Jean Jaurès (Toulouse II-le Mirail) PARANCE, Béatrice, DE SAINT-VICTOR, Jacques (dirs), 2014, Repenser les biens communs. Paris, CNRS Éditions, 314 p. PIBOU, Elsa (2013). Entre continuités et discontinuités : examen des parcours des fermier-e-s de Terre de liens, in "Le foncier agricole : lieu de tensions et bien commun", Pour, 220, 4/2013, 217-226.

LOCHER, Fabien, 2013, Les pâturages de la Guerre froide : Garrett Hardin et la « Tragédie des communs », Revue d’histoire moderne et contemporaine, 60, 1/2013, 7-36. CORDONNIER, Laurent, 2012, Éclairages sur la notion de biens communs, 8 p. GADREY, Jean, 2012, Des biens publics aux biens communs, Alternatives économiques, avril 2012. Pouvoir d’un seul et bien commun (VIe-XVIe siècles), 2010, Revue française d'histoire des idées politiques, 32, 2010/2, 224 p. PETITJEAN, Olivier (dir.), 2010, Les biens communs, modèle de gestion des ressources naturelles, Paris, DPH, Ritimo, Passerelle, 2, 134 p. GODBOUT Jacques T., 2007, Ce qui circule entre nous. Faire entrer les communs de la connaissance dans l ecole H Le Crosnier. Vers une république des biens communs ? (2016) RÉSUMÉS : Philippe ANTOINE (SCI des Îles Chausey) Propriété privée depuis le XVIIIe siècle, l’archipel appartient à la Société Immobilière des Iles Chausey depuis près de cent ans.

La partie Sud de la Grande Ile (8 ha sur 45) a été acquise par l’État au XIXe siècle pour y construire le Fort et le Phare et a été affectée par l’État, ainsi que l'estran, au Conservatoire du Littoral dans les années 2000. L’archipel (65 ha à marée haute et 5000 à marée basse) bénéficie, depuis plus de trente ans, de nombreuses mesures de protection. À l’initiative de la SCI des Iles Chausey, l’archipel a été classé réserve de chasse en 1968 et site classé en 1976. Aujourd’hui, Chausey fait partie du réseau Natura 2000 dont le Conservatoire est l’opérateur local. Après avoir étudié les sciences politiques et s'être spécialisée en gestion de projets culturels, Laura Aufrère a développé plusieurs missions à la croisée du spectacle vivant et des arts visuels.

Antonio A. Le siècle des communs | Usbek & Rica. "La Renaissance des communs", "Le Retour des communs", "Commun, essai sur la révolution au XXIe siècle"… Chaque mois ou presque, un nouvel opus sort en librairie pour vanter les mérites des "communs". Derrière ce terme fourre-tout se dessinent de nouveaux modèles économiques, une redéfinition des rapports sociaux, une remise en cause de la propriété privée et, surtout, la perspective d’un possible dépassement du capitalisme.

Usbek & Rica a mené l’enquête et interrogé plusieurs acteurs des communs pour explorer le potentiel révolutionnaire de cette belle idée. Que signifie exactement le terme "communs" ? À force d’être employé à tort et à travers, le terme « communs » a fini par devenir équivoque. Souvent, il est utilisé pour qualifier une sorte de troisième voie économique entre l’État et le marché.

Pas faux, mais un peu simpliste. Quelle est la valeur produite par les communs ? Si la valeur sociale et humaine des communs semble évidente, leur valeur économique est souvent mise en doute. Des communs et des hommes #DATAGUEULE 42. Exposer le domaine public à emporter, une idée à copier ! -

J’ai récemment animé une formation en interne à la médiation numérique des savoirs au sein du réseau des médiathèques de l’agglomération Hérault-méditerranée. A cette occasion, Christian Rubiella, directeur du réseau m’a parlé d’un projet en cours, visant à réutiliser les œuvres du Domaine public (DP) mises à disposition par The Metropolitan Museum of Art, oui le Musée de New-York ! Vous savez le genre de projet dont on se dit « mais comment n’y a-t-on pas pensé plus tôt ? ». Le DP c’est un formidable terreau de médiation numérique des savoirs. J’ai souhaité lui poser quelques questions afin d’en savoir plus sur cette initiative, dans l’espoir qu’elle essaime très largement. Pouvez-vous nous présenter l’initiative que vous avez développé à partir des oeuvres du MET dans le réseau de bibliothèque que vous dirigez ?

Au début du mois de février, le Metropolitan Museum of Art a annoncé avoir partagé un fonds numérisé de 375 000 œuvres via une licence Creative Commons Public Domain (CC0). Mon chapitre du livre Communs des savoirs et bibliothèques - Voici en intégralité le chapitre du livre Communs des savoirs et bibliothèques publié au Cercle de la Librairie sous la coordination de Lionel Dujol. Je vous recommande la lecture du livre dont vous trouverez l’excellente introduction sur le blog de Lionel. Dans ce chapitre je me suis intéressé à certains exemples de gestion en communs de ressources notamment les grainothèques et les Little Free Libraries. Une gestion commune des supports de connaissance L’expression « partenariat Public-Communs » (Public-Commons Partnership) a été proposée par l’italien Tommaso Fattori, qui souhaitait montrer qu’il existe une autre voie possible que les partenariats Public-privé classiques, trop souvent à l’origine de formes de privatisation ou d’accaparement de ressources communes.

Plus largement, la notion permet d’éviter l’éceuil de percevoir les communs de la connaissance comme une alternative aux services publics. Du Hors les-murs aux communs Quelle est la nature de ce service? Conclusion. 46-2 | 2015 De nouveaux mondes de production ? Pratiques makers, culture du libre et lieux du “commun” Sous la direction de Isabelle Berrebi-Hoffmann, Marie-Christine Bureau et Michel Lallement Isabelle Berrebi-Hoffmann, Marie-Christine Bureau et Michel Lallement Gael Depoorter What Do Free/Libre and Open Source Software Movement Do to their Defenders?

Clément Bert-Erboul The Creative Commons. A Third Way between Public Domain and Community ? Olivier Cléach, Valérie Deruelle et Jean-Luc Metzger Third Spaces : Innovative Microcultures ? Martine Azam, Nathalie Chauvac et Laurence Cloutier When a Third Space Becomes Multiple: Chronicle of a Hybridization Isabelle Berrebi-Hoffmann, Marie-Christine Bureau et Michel Lallement Etienne Verhaegen The “Common” as a Reinterpretation of Ownership Yves Laberge Paris, Armand Colin, “Cursus”, 2014, 191p.

Liste d'echanges - Tisser un réseau francophone des biens communs - Les communs de l'information, de la connaissance et du numérique — Eduscol -Enseigner avec le numérique. Si la notion de biens communs n'est pas nouvelle(1), elle opère un retour en force au début du 21ème siècle, popularisée en partie par les travaux de l'Américaine Elinor Ostrom(2), récompensés par l'attribution du Nobel d'économie en 2009. Depuis une trentaine d'années, numérique, écologie et (alter) mondialisation obligent, sa définition s'est élargie, ses usages ont pris une ampleur conséquente, notamment dans les domaines de l’information et des savoirs.

L’intérêt porté aux biens communs de la connaissance et aux biens communs informationnels(3) se concrétise par leur présence dans un grand nombre de rapports et publications parus essentiellement en 2015. Ces deux expressions souvent associées font particulièrement sens dans un monde de réseaux (sociaux ou autres), de communautés de personnes habituées à partager, à échanger, à co-créer et très mobilisées contre la privatisation et le contrôle du savoir et de l'information.

. (8) Exposition sur les communs — Enseigner avec le numérique. Les Communs d'Abord - le media des communs. Wiki Remix Biens Communs. SavoirsCom1 | Politiques des biens communs de la connaissance.