background preloader

Géopolitique des îles en Mer de Chine

Facebook Twitter

Mer de Chine du Sud : la "langue de bœuf" chinoise un peu trop baveuse pour Jakarta. What China Has Been Building in the South China Sea. Turning a Reef into an Island Images by DigitalGlobe, via the CSIS Asia Maritime Transparency Initiative, and CNES, via Airbus DS and IHS Jane’s The speed and scale of China’s island-building spree in the South China Sea last year alarmed other countries with interests in the region.

What China Has Been Building in the South China Sea

After announcing in June that the process of building seven new islands by moving sediment from the seafloor to reefs was almost done, China has focused its efforts on building ports, three airstrips, radar facilities and other military buildings on the islands. The installations bolster China’s foothold in the Spratly Islands, a disputed scattering of reefs and islands in the South China Sea more than 500 miles from the Chinese mainland. China’s activity in the Spratlys is a major point of contention between China and the United States, and has prompted the White House to send Navy destroyers to patrol near the islands twice in recent months.

Vietnam claims the Paracel and the Spratly Islands. high-frequency. Ouest-france. Taïwan vient de confirmer l'existence, « depuis un moment »,« d'un système de défense aérienne déployé par les communistes chinois »en mer de Chine méridionale, après la diffusion d'un reportage de Fox News.

ouest-france

La chaîne américaine a, en effet, affirmé ce mardi que des images satellites montraient la présence de deux batteries de huit lanceurs de missiles sol-air et d'un système radar sur Woody (appelée « Yongxing », en chinois), principale île des Paracels. Des HQ-9 dont la portée est d'environ 200 kilomètresLes missiles installés sur l'île semblent être des HQ-9 de fabrication chinoise, dont la portée est d'environ 200 kilomètres.

Pékin déploie des missiles en mer de Chine. L'aménagement des îles Spratleys par la Chine, par Sébastien Colin (CEFC, Inalco) Sébastien... Le 9 septembre 2014, le BBC News Magazine publiait sur son site internet un reportage multimédia de Rupert Wingfield-Hayes, correspondant de la BBC à Tokyo, intitulé « China’s Island Factory ».

L'aménagement des îles Spratleys par la Chine, par Sébastien Colin (CEFC, Inalco) Sébastien...

Illustré par de nombreuses photographies et vidéos, le texte relate les travaux de remblayage réalisés par la Chine sur le Johnson South Reef, une des centaines de formations insulaires que compte l’archipel très revendiqué des Spratleys (voir photo ci-dessus et carte 1 ci-dessous). Ces travaux, qui avaient déjà été révélés, images satellites à l’appui, par le ministère des Affaires étrangères philippin au cours du mois de mai 2014, consistent dans un premier temps à gagner de la surface émergée là où ne se trouvent à l’état naturel que rochers ou barrières coralliennes submergés ou tout au plus à fleur d’eau. L’attention est d’autant plus importante que le Johnson South Reef n’est pas le seul récif concerné par ces opérations chinoises de remblayage. La Chine construit une île artificielle dans une zone disputée. Mers de Chine (2/3) : les îles Spratleys, le péril actuel - Asialyst. Politique Le casse-tête des mers de Chine Tout le long du mois de septembre, Asialyst publie une série spéciale en trois volets, consacrée intégralement aux tensions territoriales dans les deux mers de Chine.

Mers de Chine (2/3) : les îles Spratleys, le péril actuel - Asialyst

A travers des cartes interactives, nous remettons en perspective l’actualité récente particulièrement chargée en mer de Chine méridionale, autour de l’archipel des Spratleys convoité par les pays environnants, et en premier lieu par la Chine. Une continuation de la lutte pour le contrôle maritime, qui dure depuis plus d’un demi-siècle. Cette semaine, l’heure est venue d’entrer dans le vif du sujet. Dossier. Restructuration du monde chinois : le début ? par Stéphane Corcuff, chercheur au Centre d'études... Les dossiers géopolitiques est-asiatiques dans lesquels la Chine joue un rôle peuvent de moins en moins être analysés de façon distincte les uns des autres.

Restructuration du monde chinois : le début ? par Stéphane Corcuff, chercheur au Centre d'études...

La question des Senkaku (Diaoyutai) pose les mêmes questions que celle des forages pétroliers en mer de Chine du Sud. Les références croisées sont de plus en plus fréquentes entre les mouvements sociaux et civiques taiwanais, hongkongais, macanais et cantonais contre la projection par Pékin de son pouvoir sur leurs territoires. Le réarmement japonais prôné par Abe Shinzô et les mises en gardes américaines sur l’assertivité chinoise en mer de Chine du Sud ne sont démotivées en rien par l’adoption par Taipei de positions plus prochinoises que dans le passé. Il y a un stimulant commun à tous ces mouvements, qui font bouger l’Asie de l’Est sur le plan géopolitique : la puissance croissante de la Chine qui s’affirme désormais sans complexe.

Mais, dans la région est-asiatique, c’est une politique différente qu’elle conduit. Documentaire: les Iles Diaoyu. ( le Quotidien du Peuple en ligne ) 17.02.2014 à 16h58 Année de production : 2012 Agence de production : Centre Chinois des Communications Internationales Présentation : Le terme « Iles Diaoyu » se réfère collectivement à l'île Diaoyu proprement dite et aux îles qui y sont attachées.

Documentaire: les Iles Diaoyu

Elles se composent de l'île principale des îles Diaoyu et des îlots Huangwei et Chiwei, des îles Beixiao et Nanxiao, des îlots Nan, Yu, Fei et d'autres îles et récifs qui y sont attachés. Pékin déploie des missiles sur une île disputée en Mer de Chine. VIDÉO - Des clichés satellites diffusés par la chaîne américaine Fox News montrent que la Chine a déployé sur l'île de Woody, dans l'archipel des Paracels, deux batteries de missiles sol-air.

Pékin déploie des missiles sur une île disputée en Mer de Chine

Ses voisins, comme les États-Unis, ont condamné ce geste qui accroît les tensions maritimes dans la région. Washington dénonce une « militarisation accrue » de la Mer de Chine par Pékin. Pékin a franchi un pas supplémentaire dans son effort de contrôle de la mer de Chine méridionale en installant des batteries de missiles sol-air sur la principale île de l’archipel des Paracels, dont la souveraineté est contestée.

Washington dénonce une « militarisation accrue » de la Mer de Chine par Pékin

Le déploiement de ces nouvelles capacités militaires sur l’île Woody, nommée Yongxing par les Chinois, a été confirmé de sources américaines, chinoises et taïwanaises. Le ministre chinois des affaires étrangères, Wang Yi, a jugé mercredi 17 février que ces installations « n’ont rien à voir avec une militarisation de la mer de Chine ». M. Wang a appelé les médias à se focaliser plutôt sur le phare, la station météorologique et le centre de sauvetage en mer que la République populaire y a bâtis. Mais le secrétaire d’Etat américain, John Kerry, ne l’entend pas de cette oreille et a déclaré le même jour : « Tout porte à croire, chaque jour, qu’il y a une militarisation accrue sous une forme ou une autre.

Politique du fait accompli.