background preloader

La Russie, géant énergétique cherche à accroitre ses productions

Facebook Twitter

Dossier de veille sur le thème de l'Arctique russe, constitué par le service documentation du média pour lequel vous travaillez. Les documents répertoriés n'ont pas tous fait l'objet d'une vérification sur leur fiabilité.

En tant que journaliste, vous aurez à cœur de croiser vos sources, et de faire si nécessaire des recherches complémentaires. Vous pourrez alors enrichir le dossier de veille du service documentation! L'Arctique Russe : "Une Zone D'inconfort Absolu" Par Justin Jin. Bien que la température de cet immense territoire avoisine parfois les -45 degrés en hiver, les grandes puissances riveraines de l’Arctique se ruent aujourd’hui sur ses plaines.

L'Arctique Russe : "Une Zone D'inconfort Absolu" Par Justin Jin

Ses terres glacées et ses océans recèlent en effet bien des trésors (13 % des ressources mondiales non découvertes de pétrole et 30% de celles de gaz naturel). Although the temperature of this immense territory sometimes is around -45 degrees in the winter , major Arctic powers riverside rush today on its plains . His icy lands and oceans contain many treasures in effect (13% of undiscovered global resources of oil and 30% natural gas reserves).

Offshore Energy Today Mobile. The Mikhail Ulyanov tanker has delivered the third shipment of Arctic oil (ARCO) produced at the Prirazlomnoye field to consumers in northwestern Europe.

Offshore Energy Today Mobile

The Prirazlomnoye oil field in the Pechora Sea is located 60 km off the coast. Recoverable reserves of oil at the field are in excess of 70 million tonnes. The project operator and subsurface licence holder is Gazprom Neft Shelf LLC.Crude shipments from the field totalled approximately 200,000 tonnes in 2014. A fourth tanker is expected to be loaded with the new oil before the year-end. Prirazlomnoye is the world’s first project involving oil extraction on the Arctic shelf using a stationary platform. A new oil drilling platform designed in Russia specifically for the Arctic’s climate and weather patterns was constructed specifically for the Prirazlomnoye field in Russia. Follow Offshore Energy Today. Accord définitif au forage de pétrole et de gaz dans l’Arctique. Les Etats-Unis ont donné leur accord définitif à la compagnie pétrolière Royal Dutch Shell pour que commencent des forages exploratoires dans l’océan Arctique, un projet contre lequel des associations de défense de l’environnement se sont battues et qu’elles avaient réussi, un temps, à faire reporter.

Accord définitif au forage de pétrole et de gaz dans l’Arctique

Le programme d’exploration de Shell en Alaska a pris plusieurs années de retard à la suite d’une série de problèmes techniques. Le dernier en date concerne des réparations sur un brise-glace indispensable aux activités d’exploration dans la zone pétrolière de la mer des Tchouktches. Après avoir obtenu des concessions dans la mer des Tchouktches en 2009, sous la présidence de Georges W. Bush, Shell avait été autorisée une première fois à forer dans cette région en février 2012.

En 2013, le gouvernement de Barack Obama avait retiré son autorisation, exigeant que tous ces problèmes soient résolus. Rosneft annonce une découverte avec Exxon dans l'Arctique. Le géant pétrolier russe Rosneft a annoncé samedi avoir fait une nouvelle découverte de pétrole avec ExxonMobil dans un gisement offshore de l'Arctique.

Rosneft annonce une découverte avec Exxon dans l'Arctique

Toutefois, le développement de ce site de production devrait poser problème car les grandes compagnies pétrolières doivent interrompre leurs projets en Russie dans le cadre des sanctions occidentales liées au rôle de Moscou dans la crise ukrainienne. /Photo d'archives//U.S. Coast Guard/Petty Officer 3rd Class Grant DeVuyst Le géant pétrolier russe Rosneft a annoncé samedi avoir fait une nouvelle découverte de pétrole avec ExxonMobil dans un gisement offshore de l'Arctique, qui est au centre de la controverse liée aux sanctions contre Moscou.

L’avenir du plateau arctique russe. La Russie se prépare à mettre en valeur les ressources énergétiques sur son plateau continental arctique.

L’avenir du plateau arctique russe

Selon, les experts, l’important actuellement - c’est de prendre en compte tous les risques pour ne pas endommager l'écologie de la région. Le programme d'exploration du plateau continental de l'Arctique et de l'exploitation de ses ressources minérales jusqu’à 2030 prévoit de quintupler la production pétrolière et quadrupler la production gazière. Selon le gouvernement russe, l'effet économique de la réalisation du programme devrait atteindre 200 milliards d’euros. Pétrole : L'exploration de l'Arctique, un enjeu crucial pour la Russie. L'exploitation pétrolière dans l'Arctique. Arctique : la Russie consolide ses revendications territoriales. La demande déposée aux Nations Unies via la Commission des limites du plateau continental couvre une large zone de 1,2 million de km² (soit 42 % des eaux internationales de l’océan Arctique) et comprend certaines zones stratégiques comme la dorsale de Lomonosov, revendiquée par le Danemark et le Canada, mais aussi le pôle Nord.

Arctique : la Russie consolide ses revendications territoriales

Une convoitise de longue date Les Russes revendiquent officiellement cette zone depuis décembre 2001, mais l’ONU a plusieurs fois refusé leurs demandes, pointant un manque d’arguments scientifiques. Le dossier déposé le 3 août est cette fois soutenu par les nombreuses études géologiques entreprises ces dernières années par Moscou, études censées démontrer que ladite zone est un prolongement du plateau Eurasiatique, dont la souveraineté reviendrait naturellement à la Russie. L'océan Arctique, réservoir d'énergies fossiles Derrière, les enjeux énergétique et économique sont considérables.

NOUVEAUX CONFLITS : GÉOSTRATÉGIE ARCTIQUE. Les incidences stratégiques du réchauffement climatique Auteur: Hubert Fabre, Directeur de recherche associé à l'IERI - Docteur en Droit Date de publication:

NOUVEAUX CONFLITS : GÉOSTRATÉGIE ARCTIQUE

Sauvegarder la culture des Samis, plus grand peuple autochtone d'Europe - Recherches Arctiques. Cohabitation avec les anciens colonisateurs Les Lapons sont une population d’indigènes dont le nom internationalement utilisé est désormais Sami, terme issu de la forme scandinave de leur autodésignation : Sámi.

Sauvegarder la culture des Samis, plus grand peuple autochtone d'Europe - Recherches Arctiques

L’aspect dénigrant de la racine « Lapp » (qui explique que Lapon ait été délaissé) a diverses explications : niais, haillons ? Des éleveurs de rennes s'affrontent à un géant pétrolier russe. Les pétroliers qui ont reculé face à l’Arctique. Un net revers pour Shell, une grande satisfaction pour les défenseurs de l’environnement.

Les pétroliers qui ont reculé face à l’Arctique

La principale compagnie pétrolière européenne a annoncé, lundi 28 septembre, qu’elle allait cesser toute exploration au large de l’Alaska, mettant un terme à des forages violemment contestés par les écologistes. Elle n’est pas la première à reculer en Arctique, une région souvent présentée comme une terre promise pour les compagnies pétrolières mais qui s’avère des plus hostiles. Pourquoi l’Arctique attire-t-elle les convoitises des pétroliers ? Les forages dans le Grand Nord se sont révélés envisageables d’un point de vue économique au milieu des années 2000, quand le baril de pétrole a commencé à dépasser la barre des 50 dollars. Greenpeace France. Greenpeace a mené une enquête sur le désastre en cours et a accumulé des preuves montrant que le pétrole s’infiltre dans les rivières et les terres agricoles.

Greenpeace France

Ces fuites de pétrole provenant des oléoducs s’étendent et produisent une épaisse boue lourde, laquelle asphyxie les plantes et les animaux et force la population à abandonner la zone. Le pétrole contamine les aliments et les réserves d’eau potable, et les résidents doivent vivre en sachant très bien que les rivières, les forêts et l’air posent désormais des risques graves pour leur santé. En 2010, le monde entier avait les yeux rivés sur BP lorsque l’entreprise déversa accidentellement l’équivalent de 4,9 millions de barils de pétrole dans le Golfe du Mexique.

Pourtant, l’industrie pétrolière russe déverse 30 millions de barils sur les terres chaque année — sept fois la quantité qui s’est échappée lors de la catastrophe de Deepwater Horizon — le tout souvent sous le voile du secret et de la corruption. Un brise-glace de Greenpeace défie un navire pétrolier russe - 13 août 2013. En effet, l’industriel russe conduit actuellement des missions de repérage en Arctique où il prépare de futurs forages. Pour effectuer sa prospection, le navire russe est en effet équipé d'un sismographe. Cet appareil émet une série de puissantes ondes sonores sous l'eau grâce à des dispositifs explosifs, des canons, ou des systèmes de vibration. Ainsi font font font… la glace Arctique (en 1 minute chrono) Ce qui est bien avec la vidéo "en accéléré" ("time-lapse" in english), c'est que si vous avez raté des épisodes, on vous résume l'histoire en quelques secondes. Alors la glace Arctique, font-elle ?

Affirmatif ! Cette séquence décrit l'évolution de la banquise Arctique entre 1987 et 2013. Voici donc 25 ans de fonte des glaces en 1 minute chrono. Climat : 5 cartes pour comprendre les enjeux géopolitiques. Par Claire Gatinois, correspondante à Sao Paulo Cartographie : Flavie Holzinger et Véronique Malécot Affaibli par la déforestation, le “poumon de la Terre” a de plus en plus de mal à jouer son rôle de grand régulateur climatique. Immense, fascinante et inquiétante, la forêt amazonienne est en danger. Arctique re chauffement 2. Arctique re chauffement 1. Cop 21 : Poutine vante les «efforts» (inexistants) de la Russie. INTOX. Poutine, ardent défenseur de la lutte contre le réchauffement climatique ? A l’en croire, la Russie serait un exemple à suivre pour le reste du monde.

Le président russe s’est ainsi félicité lundi d’avoir réduit les émissions de gaz à effet de serre et d’avoir retardé d’un an le réchauffement climatique, tout en développant son pays. «Nous avons plus qu’atteint nos objectifs du protocole de Kyoto : de 1991 à 2012, non seulement la Russie n’a pas augmenté ses émissions de gaz à effet de serre, elle les a considérablement diminuées sur cette période», déclare-t-il, en mettant en avant les «efforts russes». Les Saoudiens s’attaquent à un marché pétrolier de la Russie. Economie. La Russie défiée par le prix du baril. La Russie a entrepris depuis plus d'un an une activité extérieure, militarisée. Russie: record de production de pétrole, mais baisse des recettes - Europe.