background preloader

Matériel

Facebook Twitter

Comment choisir une cocotte ? Comment choisir une cocotte ?

Comment choisir une cocotte ?

Le guide Si vous aimez cuisiner et que vous souhaitez réaliser des plats familiaux, mijotés, ou en sauce par exemple, vous devez acquérir un nouvel ustensile de cuisine pour la cuisson : une cocotte, ou bien une mijoteuse ou un autocuiseur. Mais comment choisir une cocotte avant de se lancer dans l’achat ? Découvrez notre guide pour vous aider à faire votre choix et ainsi retrouver les saveurs d’antan d’une cuisine familiale. Quelle est la différence entre une cocotte, un autocuiseur et une mijoteuse ? Un autocuiseur est plus connu sous le nom de « cocotte-minute« . La cocotte, quant à elle, est souvent consituée de fonte. Enfin, la mijoteuse, comme son nom l’indique, permet de faire mijoter des plats.

Cocotte minute Actua Seb - 6 l Cocotte ovale Invicta - Rubis - Diamètre 26 cm Mijoteuse Invicta - Ronde noire - Diamètre 21 cm. Quelle recette dans quelle marmite ? Si vous n’en avez pas encore une, munissez-vous d’une marmite.

Quelle recette dans quelle marmite ?

Cet ustensile fait partie des basiques en cuisine et sert très souvent, c’est pour cette raison qu’il vous en faudra au moins une de qualité pour vos préparations culinaires. Si vous avez la place d’en stocker plusieurs, ce ne sera pas non plus un luxe. Avoir une marmite en fonte ou en inox pour les préparations à base de poissons et un faitout pour vos plats à base de viandes vous permettra de ne pas être victime d’odeurs ou d’arômes inappropriés pour vos plats. Ce sera un réel avantage. Grâce à cela, vous pourrez épargner vos ustensiles de cuisine pour ne pas qu’ils prennent l’odeur du poisson ou des fruits de mer en désignant une marmite pour les moules, une pour les préparations à base de viande et là encore si vous en faites, une bassine en inox ou en cuivre pour vos confitures.

Guides des ustensiles de cuisine fabriqués en France. S’il y a une spécialité que l’on ne discute pas à la France, c’est bien sa cuisine.

Guides des ustensiles de cuisine fabriqués en France

Même les pays qui goûtent le moins l’arrogance supposée du petit hexagone apprécient ce savoir-faire. Et qui dit cuisine dit instruments pour la préparer… A cet égard, la France fabriquent encore aujourd’hui, sur son territoire, un assez large choix de produits. Souvent haut de gamme, il en existe également de plus abordables. Le groupe Seb, numéro un mondial du petit électroménager, dispose toujours en France de plusieurs sites de production, où il fabrique notamment deux parmi les plus emblématiques des instruments de cuisine made in France. C’est ainsi à Selongey (Côte d’Or), site historique de l’entreprise qui emploie 350 personnes, que sont fabriqués les autocuiseurs Seb, autrement dit les célèbres Super-Cocotte Seb lancées en 1953.

Cuisson à la vapeur douce : pourquoi la privilégier ? La cuisson à la vapeur douce est l’un des modes de cuisson les plus sains.

Cuisson à la vapeur douce : pourquoi la privilégier ?

En effet, la majorité des nutriments présents dans nos aliments est altérée par la cuisson. Dès 40°C, la vitamine C est détruite, mais c’est surtout au-delà de 100°C que la majorité des autres vitamines l’est aussi, et que certains minéraux et oligo-éléments peuvent être précipités et devenir non absorbables (voir néfastes) par l’organisme. Ainsi, pour profiter de l’ensemble des vitamines, minéraux et enzymes de nos aliments, il faudrait manger cru. C’est ce que font les crudivores, qui s’interdisent tout aliment cuit…ce qui restreint grandement le champs des possibilités culinaires. Par ailleurs, un grand nombre de personnes ont des difficultés à digérer les aliments crus, et la Médecine Traditionnelle Chinoise nous invite à manger chaud, a minima « décrudi », à une température au moins égale à celle de l’estomac (38°C) pour que la digestion ne demande pas trop d’effort à l’organisme.

Le dernier né : le Vapok. La marmite norvégienne. Avez-vous besoin d'un extracteur de jus ? Pour cuisiner bio, très peu d'ustensiles de cuisine spécifiques sont indispensables.

Avez-vous besoin d'un extracteur de jus ?

L'équipement habituel d'une cuisine suffit. Je m'interroge même régulièrement sur la possibilité de réduire la place consacrée aux appareils, sur mon plan de travail... et sur ma facture d'électricité. Pourtant, mon petit chouchou résiste à toutes mes velléités de frugalité : c'est l'extracteur de jus. Connaissez-vous cet appareil ? On ne le croise pas souvent, car il n'est pas vendu à ma connaissance par les grandes enseignes d'équipement de la maison. C'est pourtant pas compliqué ! Son fonctionnement rappelle tout à fait les hachoirs à viande : on pousse les ingrédients dans une goulotte, juste assez longue pour ne pas risquer le jus de doigts. Ils sont entrainés par une vis sans fin vers l'extrémité d'une tarrière, où ils sont hachés par de petites lames métalliques et pressés vers une grille aux trous minuscules.

Voici une petite démonstration en photos : une poignée de cassis sont réduits en jus. La floconneuse. Utilisation poissonnière Tupperware ?