background preloader

Conséquences économiques

Facebook Twitter

Le Commonwealth veut tirer profit du Brexit pour doper ses échanges. Brexit : l’immobilier britannique ne séduit plus les investisseurs. L’effet négatif du Brexit sur la croissance britannique serait repoussé, pas supprimé. Malgré une croissance solide jusqu’à présent, le gouvernement britannique craint une future détérioration de la conjoncture.

L’effet négatif du Brexit sur la croissance britannique serait repoussé, pas supprimé

Brexit : l'étonnante résistance de l'économie britannique - Les Echos. Brexit : la City peut dire adieu à son « passeport financier » avec l’Union européenne. En sortant du marché unique, le Royaume-Uni va perdre le système qui lui permettant de vendre ses produits financiers dans toute l’Europe.

Brexit : la City peut dire adieu à son « passeport financier » avec l’Union européenne

Mais la City rêve de négocier une équivalence. Pire que le Brexit : le "BrexCity" « Pas de négociation sans notification », tel est le mantra de la Commission européenne.

Pire que le Brexit : le "BrexCity"

Si Bruxelles attend patiemment de recevoir la demande de Theresa May, les calculettes, elles, n'en ont pas moins commencé à tourner. Et elles affichent, dans le secteur financier, des résultats qui ont de quoi donner le vertige aux négociateurs, le français Michel Barnier en tête, tant ils soulignent la domination de la City... et donc les risques que le Brexit fait courir de part et d'autre du channel. Les banques sont les premières concernées. Londres « pèse » le quart des services financiers en Europe, dont le chiffre d'affaires est évalué entre 190 et 205 milliards d'euros par an.

Les deux tiers de cet immense marché sont entre les mains des banques, britanniques mais pas seulement. Brexit: un «tsunami» d'avocats britanniques s'enregistrent en Irlande. Huit cent dix avocats venus d'Angleterre et du Pays de Galles seront ainsi enregistrés d'ici la fin de l'année en Irlande, qui s'ajouteront aux 1347 déjà enregistrés depuis le début de l'année, a précisé la Société irlandaise.

Brexit: un «tsunami» d'avocats britanniques s'enregistrent en Irlande

Ces nouveaux enregistrements font suite au vote britannique du 23 juin de quitter l'Union européenne. Ces chiffres représentent une augmentation de 275% par rapport à l'année dernière et le nombre d'avocats est supérieur de 500 au précédent record de 2008. La Société irlandaise de droit attribue cette poussée au référendum sur le Brexit. Parmi ces nouveaux enregistrements, figurent 117 personnes appartenant au cabinet d'avocats Freshfields Bruckhaus Deringer, l'une des plus grandes sociétés de conseils juridiques dans le monde. Le coût du Brexit sur les finances publiques britanniques fait polémique. Londres va emprunter 144 milliards d’euros supplémentaires d’ici à 2021.

Le coût du Brexit sur les finances publiques britanniques fait polémique

Après le Brexit, la City vacille. Il y a trente ans, le « Big Bang » introduit par Margaret Thatcher dérégulait la finance, ouvrant une ère dorée.

Après le Brexit, la City vacille

La crise financière de 2008, puis le Brexit, remettent en cause cette domination. LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Eric Albert (Londres, correspondance) Mayfair, dans des bureaux chics entièrement vitrés. Brexit : les banques françaises bien décidées à ne pas faire de cadeau à leurs homologues britanniques. VIDÉO - Le Brexit «change la donne dès aujourd'hui», selon Frédéric Oudéa, le président de la Fédération bancaire française et directeur général de la Société générale.

Brexit : les banques françaises bien décidées à ne pas faire de cadeau à leurs homologues britanniques

C'est très clair du côté des banques françaises: le Royaume-Uni ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre. En décidant de sortir de l'Union européenne (Brexit) ce jeudi, les Britanniques risquent sérieusement de ne plus avoir l'accès aux marchés financiers européens dont ils bénéficient aujourd'hui, a indiqué en substance Frédéric Oudéa, en sa qualité de président de la Fédération bancaire française, ce vendredi matin. «Je ne peux que regretter ce choix (du Brexit) mais il faut en tirer les conséquences. Nous sommes prêts à gérer et à nous adapter à ce nouveau cadre institutionnel et nous serons attentifs à ce processus de négociations» sur la sortie et les nouvelles relations du Royaume-Uni avec l'Union européenne, a-t-il déclaré. «La donne change dès aujourd'hui». Le divorce est annoncé. Londres, futur paradis fiscal de l’Europe ? LE MONDE | • Mis à jour le | Par Anne Michel Il ne croyait pas si bien dire, Emmanuel Macron.

Londres, futur paradis fiscal de l’Europe ?

Après la panique, la City veut se battre à Bruxelles pour sauver sa peau. LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Eric Albert (Londres, correspondance) Retrouver ses esprits, limiter la casse et lancer la contre-attaque.

Après la panique, la City veut se battre à Bruxelles pour sauver sa peau

Après la nuit blanche de panique vécue par la City, les financiers de Londres ont essayé d’évaluer les dégâts vendredi 24 juin. Désormais, la question est de mesurer les effets de cette décision politique sur le centre financier : tournant historique ou simple passage à vide ? La plupart des acteurs de la City semblent hésiter. Mark Burgess, directeur des investissements pour l’Europe à Columbia Threadneedle Investments, une société de gestion, est de ceux-là. « C’est évidemment une très mauvaise nouvelle, la City va perdre en taille. Selon lui, la capitale britannique dispose de nombreux autres avantages : fuseau horaire central, langue anglaise, présence très importante d’avocats d’affaires et d’experts-comptables… Brexit : vent de panique sur les fonds immobiliers britanniques. Brexit : la bulle immobilière britannique menace l’économie réelle, Marchés Financiers.