background preloader

Actualité articles 1 - Epigénétique

Facebook Twitter

Epigénétique. Dossier réalisé en collaboration avec Déborah Bourc'his, unité Inserm 934/CNRS UMR 3215/Université Pierre et Marie Curie, Institut Curie, Paris – février 2015 Alors que la génétique correspond à l’étude des gènes, l’épigénétique s’intéresse à une "couche" d’informations complémentaires qui définit comment ces gènes vont être utilisés par une cellule… ou ne pas l’être.

Epigénétique

En d’autres termes, l’épigénétique correspond à l’étude des changements dans l’activité des gènes, n’impliquant pas de modification de la séquence d’ADN et pouvant être transmis lors des divisions cellulaires. Contrairement aux mutations qui affectent la séquence d’ADN, les modifications épigénétiques sont réversibles. © Inserm, B. Villoutreix. L’épigénétique? - Qu’est-ce que l’épigénétique? - Epigenome NOE. « L’épigénétique a toujours été l’ensemble de ces choses bizarres et merveilleuses que la génétique ne sait pas expliquer. »Denise Barlow (Vienne, Autriche) « L’ADN est comme une bande magnétique porteuse d’information, mais qui ne sert à rien sans magnétophone.

L’épigénétique? - Qu’est-ce que l’épigénétique? - Epigenome NOE

L’épigénétique joue en quelque sorte le rôle du magnétophone. »Bryan Turner (Birmingham, RU) « Je prendrais une photo d’un ordinateur et je comparerais l’ADN au disque dur et l’épigénome aux logiciels. On peut accéder à certaines informations sur le disque dur grâce aux programmes installés sur l’ordinateur. Dossier: l’épigénétique. Enfance : des conditions de vie qui marquent l'ADN. Photo : iStockphoto.

Enfance : des conditions de vie qui marquent l'ADN

Epigenetique emergence nouvelles especes. Principes de l’oncogenèse : gène et épigénétique. Malgré l’anarchie qui caractérise le développement d’une tumeur, l’oncogenèse et sa progression suivent des principes valables pour l’ensemble des cancers.

Principes de l’oncogenèse : gène et épigénétique

La progression de tumeurs dépend de mutations génétiques, de modifications épigénétiques et d'agents cancérigènes. © Rory Duncan et Linda Sharp, Wellcome Images/Flickr CC by nc-nd 2.0 Les oncogènes et les gènes suppresseurs de tumeurs Les cellules tumorales évoluent vers une prolifération ou un pouvoir d’invasion accrus en faisant l’acquisition de nouvelles capacités, ce qui les fait progresser d’un stade de l’oncogenèse au suivant.

Pour acquérir de nouvelles capacités, elles doivent subir des mutations génétiques sur deux types de gènes gouvernant la marche des cancers : les oncogènes et les gènes suppresseurs de tumeurs. Les oncogènes stimulent la progression tumorale alors que les gènes suppresseurs de tumeurs freinent ou stoppent cette progression. L’initiation et la progression tumorale Figure 6. Figure 7. L'épigénétique, l'hérédité au-delà de l'ADN. LE MONDE SCIENCE ET TECHNO | • Mis à jour le | Par Florence Rosier.

L'épigénétique, l'hérédité au-delà de l'ADN

Cancer et médicaments : nouveaux médicaments anticancéreux, la thérapie épigénétique. Article publié par Fondation ARC pour la Recherche sur le Cancer - E.

Cancer et médicaments : nouveaux médicaments anticancéreux, la thérapie épigénétique

B. le 08/12/2011 Une nouvelle famille de médicaments anticancéreux qui agissent sur la structure des chromosomes vient d’être testée chez des patients atteints de cancers du poumon avancés et résistants aux traitements classiques. S’il est depuis longtemps établi que les cancers sont le résultat de lésions génétiques (on parle de « mutations »), il a plus récemment été découvert qu’ils peuvent aussi être causés par des altérations dites « épigénétiques ». Ces altérations correspondent à des modifications de la structure des chromosomes qui entraîne un fonctionnement anormal du patrimoine génétique de la cellule.

Contrairement aux mutations génétiques, ces altérations épigénétiques sont réversibles. Cette découverte a conduit de nombreuses équipes de chercheurs à étudier la possibilité de traiter les cancers en « réparant » les S portées par les cellules tumorales. La première cartographie épigénétique du diabète de type 2 - Magazine Web de santé. 1: Adieu, modèle génétique! IL Y A PRESQUE AUTANT de métaphores pour désigner les gènes qu'il existe de gènes. L'une des plus familières et des plus difficiles à oublier demeure celle du «modèle» net et précis. Elle est à la fois rassurante (du fait de sa clarté) et accablante de déterminisme: le génome ne serait rien de plus qu’un plan représentant notre architecture intérieure.

Il orchestrerait le développement de notre corps, déterminerait notre taille, notre santé, et jusqu’à notre humeur —et ce avant même que nous soyons nés. La cartographie du génome, source de savoir Rien d'étonnant, donc, à ce que nous considérions la cartographie du génome comme une source de savoir —non seulement sur nous-mêmes, mais peut-être également sur notre avenir. 2: Adieu, modèle génétique! IL Y A PRESQUE AUTANT de métaphores pour désigner les gènes qu'il existe de gènes. L'une des plus familières et des plus difficiles à oublier demeure celle du «modèle» net et précis. Elle est à la fois rassurante (du fait de sa clarté) et accablante de déterminisme: le génome ne serait rien de plus qu’un plan représentant notre architecture intérieure. Il orchestrerait le développement de notre corps, déterminerait notre taille, notre santé, et jusqu’à notre humeur —et ce avant même que nous soyons nés. La cartographie du génome, source de savoir Rien d'étonnant, donc, à ce que nous considérions la cartographie du génome comme une source de savoir —non seulement sur nous-mêmes, mais peut-être également sur notre avenir.

Transmission des caractères acquis. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Transmission des caractères acquis

La transmission des caractères acquis est un des mécanismes de l'hérédité avancé pour expliquer la transmission de certaines modifications acquises par des êtres vivants au cours de leur existence à leurs descendants. L'épigénétique est la branche de la biologie qui cherche à identifier les mécanismes d'une telle transmission. Histoire du concept[modifier | modifier le code] En fait, ni Lamarck ni Darwin ne la nomment jamais hérédité des caractères acquis, tout simplement parce que cette notion n’existait pas à leur époque sous cette forme. Epigénétique : quelle influence de l’environnement ? Insectes, plantes, mammifères, nous sommes tous sujets aux effets de notre environnement.

Epigénétique : quelle influence de l’environnement ?

Les comportements sociaux des abeilles décryptent l'épigénétique. GÉNÉTIQUE - L'abeille constitue un modèle parfait de comment différents individus organisent leurs structures sociales, tout en étant munis d'un même génome.

Les comportements sociaux des abeilles décryptent l'épigénétique

Morphologie d'une abeille femelle - WikipedianProlific at en.wikipedia via Wikimedia Commons Un embryon abeille femelle peut ainsi devenir une reine ou une travailleuse, en fonction de son alimentation, et non de son génome: simplement un régime avec ou sans gelée royale, et celle-ci en grande quantité pendant longtemps. Structure de l'ADN - Madprime via Wikimedia Commons Une modification épigénétique, soit un changement de l'expression des gènes par l'environnement, en l'occurrence par la nourriture, est à la base des transformations qui font accéder à la royauté.

La modification épigénétique la mieux caractérisée est une méthylation de certains nucléotides A/T/G/C de l'ADN, qui va rendre la région concernée active (expression de gènes) ou silencieuse (gènes non exprimés). Ça n'est pas dans les gènes, puisque leur génome est le même. Des chercheurs lèvent le voile sur l'un des mystères de l'épigénétique › Génétique. Chez la plante Arabidopsis thalania (ci-dessus), les mutations épigénétiques sont plus fréquentes que les mutations génétiques.

Des chercheurs lèvent le voile sur l'un des mystères de l'épigénétique › Génétique

Crédit : BlueRidgeKitties A quelle fréquence les mutations épigénétiques -ces modifications héritables de l'expression des gènes qui ne résultent pas d'une modification de l'ADN- surviennent-elles ? Une question à laquelle des chercheurs américains viennent aujourd'hui de répondre. On a longtemps pensé que les êtres vivants étaient le simple produit de leurs gènes, et des mutations qui les affectaient au fil des générations.

Plus précisément, il était acquis que, lorsqu'une modification apparaissait dans le phénotype d'une population d'êtres vivants (par exemple, l'apparition de feuilles plus petites chez telle espèce de plante, ou d'un pelage de couleur différente chez tel mammifère), puis que cette modification se transmettait aux générations suivantes, alors cela ne pouvait qu'être le fruit d'une mutation génétique. Or, ce n'est pas forcément le cas. Epigenetique emergence nouvelles especes.