background preloader

Voiture électrique

Facebook Twitter

Doc 3 : Enfants dans les mines de cobalt en RDC : une plainte contre Apple, Google, Tesla, Dell et Microsoft. Doc 12 : Voiture électrique, la solution écologique par excellence? Electricité, diesel, essence… difficile de s’y retrouver !

doc 12 : Voiture électrique, la solution écologique par excellence?

Le choix d’une voiture dépend de nombreux critères mais avec les systèmes de bonus écologiques, l’impact environnemental prend de l’importance. Entre 2014 et 2015, la vente de voitures électriques a connu une croissance de 65%. Elle a conquis des parts de marché dans le secteur des voitures citadines, et son développement est accéléré par les système de voitures électriques en libre service présents dans de nombreuses villes de France. Ce type de véhicule séduit de plus en plus et désormais la quasi-totalité des constructeurs automobiles proposent un modèle électrique.

On considère souvent que la voiture électrique est exemplaire dans ce domaine, mais regardons de plus près pour savoir ce qu’il en est. Les émissions de gaz à effet de serre Cependant, la comparaison n’est pas si simple : il faut prendre en compte les émissions générées par la production du véhicule. Les particules fines L’avantage économique pour les utilisateurs.

Doc. 1 : Émissions de CO2  : l’impasse de la voiture électrique. Le cycle de vie d’un véhicule électrique le rend aussi polluant qu’un véhicule thermique.

Doc. 1 : Émissions de CO2  : l’impasse de la voiture électrique

Le subventionner n’a pas de sens, explique le directeur de l’Observatoire du nucléaire, Stéphane Lhomme. LE MONDE ECONOMIE | 23.10.2015 à 11h45 • Mis à jour le 24.11.2015 à 12h53 | Par Stéphane Lhomme (Directeur de l’Observatoire du nucléaire) A l’approche de la COP21, le gouvernement français intensifie sa croisade en faveur de la voiture électrique, probablement parce qu’il s’agit de la seule action pouvant faire croire que le pays hôte se préoccupe du climat… Or, contrairement à ce que croient la plupart des gens, soumis à une propagande continuelle des politiques et des industriels, la voiture électrique n’est pas plus vertueuse pour le climat que la voiture thermique, essence ou diesel.

Sachant que ces voitures servent essentiellement à des trajets courts, il est probable que le kilométrage nécessaire pour s’estimer « vertueux » ne sera jamais atteint. A 80 % nucléaire. Doc. 2 : Des villages détruits par l'exploitation des terres rares-Terres Rares. Doc. 4 : production mondiale d’électricité 2015. Doc. 5 : production d'électricité france 2017. Doc. 6 : effet de serre.

Doc. 7 : "Une voiture électrique pollue autant qu'un diesel" Doc. 9 : La voiture électrique n'est pas « écologique » La voiture électrique ne peut pas être considérée comme « écologique » ni « propre ». Telle est la conclusion de trois avis publiés par le jury de déontologie publicitaire (JDP), jeudi 26 juin, concernant des publicités pour deux véhicules en libre-service du groupe Bolloré, Autolib' à Paris et Bluely à Lyon, ainsi que la voiture électrique Zoé de Renault.

Le JDP, une instance de l'Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP), avait été saisi le 15 avril par l'association Observatoire du nucléaire contre plusieurs pages du site Internet d'Autolib' qui la qualifient « d'écologique » et de « propre » et contre un encart publicitaire présentant Bluely comme « très pratique, écologique et économique ». « Le jury constate que la publicité litigieuse fait état du caractère écologique du service promu, sans le moindre élément de relativisation ou de comparaison, indiquent les avis concernant les deux voitures en libre-service.

. « S'il faut enlever un mot, on le fera. Doc. 11 : Les terres rares, qu'est-ce que c'est ? Quelles sont les matière minérales qui font partie des terres rares ?

Doc. 11 : Les terres rares, qu'est-ce que c'est ?

Les terres rares regroupent 17 métaux : le scandium, l'yttrium, et les quinze lanthanides (Lanthane, Cérium, Praséodyme, Néodyme, Prométhium, Samarium, Europium, Gadolinium, Terbium, Dysprosium, Holmium, Erbium, Thulium, Ytterbium, et Lutécium) D'où viennent les terres rares ? Contrairement à leur nom, ces métaux ne sont pas si rares : certains, comme le cérium, sont aussi répandus dans l'écorce terrestre que d'autres métaux plus usuels comme le cuivre. C'est un Suédois, Carl Axel Arrhenius, qui découvre le premier une terre rare dans une carrière près de Stockholm, en 1787. Mais il faudra attendre les années 1940 pour voir le développement de techniques d'extraction perfectionnées et la production de terres rares en grande quantité. À quoi servent les terres rares ? Quel est l'impact de l'exploitation des terres rares sur l'environnement ?

Doc. 10 : voiture électrique et terres rares.