background preloader

12. L'énergie - besoins et ressources

Facebook Twitter

Country Nuclear Power Profiles. Sans titre. Sans titre. STAGNATION.

sans titre

Le constat effectué par l'Agence internationale de l'énergie (AIE) dans son rapport sur les investissements mondiaux en matière d'énergie est sans appel : rien ne va dans la bonne direction. Les 1,6 trillions (milliards de milliards) d'euros destinés en 2018 à l'extraction et à l'utilisation du pétrole, du charbon et du gaz et au développement des énergies renouvelables sont globalement insuffisants pour garantir à l'ensemble de l'humanité l'accès à une électricité propre et durable en 2030. Et les experts constatent une stagnation des investissements dans les énergies renouvelables quand ceux consacrés aux énergies fossiles repartent à la hausse.

INFOGRAPHIE - Energie: ce que pèse l'éolien face au nucléaire. 1/4 de l'électricité consommée en France au 2e trimestre venait des énergies renouvelables. Est-ce le signe d'une migration vers une production d'électricité plus respectueuse de l'environnement ?

1/4 de l'électricité consommée en France au 2e trimestre venait des énergies renouvelables

Plus d'un quart du courant consommé par les Français durant le second trimestre 2016 provenait de sources renouvelables, chiffre un rapport intitulé "Panorama de l'électricité renouvelable" réalisé par Enedis, RTE, le Syndicat des énergies renouvelables et l'Adeef (Association des distributeurs d'électricité en France). Le parc hydraulique historique a vu sa production progresser de 15,5% par rapport à la même période de l'an dernier, grâce à une pluviométrie exceptionnelle, explique ce rapport.

Au total, la production hydroélectrique a couvert 18% de la consommation de courant au deuxième trimestre. Sur cette période, 728 MW de capacités renouvelables ont été raccordées au réseau, le niveau le plus important depuis 4 ans - et à 90% effectué dans l'éolien et le solaire. Le bois peut-il sauver les centrales à charbon françaises ? Pourquoi la planète consomme de plus en plus de gaz. La Finlande mise sur l’électronucléaire pour atteindre les objectifs climatiques. C’est le long des côtes bucoliques bordées de pins du littoral occidental de la Finlande que se dessine peu à peu l’avenir du pays nordique en matière d’énergie propre.

La Finlande mise sur l’électronucléaire pour atteindre les objectifs climatiques

Sur la petite île d’Olkiluoto, les travailleurs mettent la touche finale au réacteur européen à eau sous pression (EPR) qui devrait répondre aux besoins en électricité de la Finlande à hauteur de 10 %. Comme tous les réacteurs nucléaires de puissance, la très grosse tranche de 1 600 MW n’émettra pratiquement aucun gaz à effet de serre (GES), tout en produisant de l’électricité destinée à alimenter des millions de foyers. « Bienvenue dans le monde du futur », s’enthousiasme Pasi Tuohimaa, un responsable de Teollisuuden Voima Oyj, l’entreprise finlandaise privée qui possède et exploite les deux anciens réacteurs d’Olkiluoto ainsi que le nouveau réacteur EPR. Aujourd’hui lors de la pointe de #consommation d’#électricité la France a consommé 55664 MW. Découvrez aussi le mix de production à 12h45.… Gaz à effet de serre : les énergies renouvelables tiennent-elles leurs promesses ?

L'inexorable déclin du nucléaire face aux énergies renouvelables. Un récent rapport montre que 45% de la population mondiale vit dans des pays privilégiant l'éolien et le solaire à l'énergie nucléaire.

L'inexorable déclin du nucléaire face aux énergies renouvelables

Mais les centrales thermiques représentent toujours 67,9% de la production énergétique mondiale. Cinq cartes qui montrent l’impact du charbon en Europe. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Audrey Garric A trois mois de la conférence mondiale sur le climat (COP21), la mesure se veut exemplaire : le premier ministre français, Manuel Valls, a annoncé, jeudi 10 septembre, la suppression « immédiate » des aides de l’Etat pour l’exportation de centrales à charbon dépourvues de dispositif de capture et de stockage du CO2, qui bénéficiaient à Alstom.

Cinq cartes qui montrent l’impact du charbon en Europe

Elles seront redistribuées au groupe de transports et d’énergie pour investir dans les énergies renouvelables. Internet pollue autant que le trafic aérien. Les énergies renouvelables : une croissance record en 2015. RECORD.

Les énergies renouvelables : une croissance record en 2015

Les énergies renouvelables ont connu une croissance record à travers le monde en 2015, a indiqué l'Agence internationale pour les énergies renouvelables (Irena) dans un rapport présenté jeudi 7 avril 2016 à son siège d'Abou Dhabi. Les capacités installées ont augmenté de 8,3% en 2015 (soit 153 gigawatts de plus), précise le rapport en soulignant qu'il s'agit de "la plus forte croissance jamais enregistrée". Cette croissance est tirée par le solaire (+26%) et l’éolien (+17%), contre +5% pour la bioénergie et pour la géothermie, et +3% pour l'hydraulique, selon l'étude.

La première ferme hydrolienne au monde mise à l’eau - 23 janvier 2016. MAINTENANCE.

La première ferme hydrolienne au monde mise à l’eau - 23 janvier 2016

C’est une pièce de 1000 tonnes d’acier d’un diamètre de 16 mètres qu’une barge spécialisée a déposé mercredi par 40 mètres de fonds en face de la commune de Ploubazlanec et de l'île de Bréhat (Côtes d’Armor). Il a fallu moins d’une heure à l’équipage d’une vingtaine d’hommes malgré les conditions de mer hivernales. Mémento sur l'énergie (partie 3) : Données sur l'énergie au niveau mondial.

INFOGRAPHIE. Les appareils connectés : des gouffres énergétiques. INEFFICACITE.

INFOGRAPHIE. Les appareils connectés : des gouffres énergétiques

On savait les appareils électroniques énergivores, mais sans doute pas à ce point là. Une étude publiée mercredi 2 juillet par l'Agence Internationale de l'Energie (AIE) permet de prendre conscience de l'ampleur du phénomène. Dans ce rapport, l'AIE pointe l'"inefficacité technologique" des 14 milliards d'appareils électroniques connectés à internet dans le monde, et estime que cette perte pourrait "considérablement s'aggraver" et atteindre 120 milliards de dollars en 2020. Europe : 60% de l'électricité sera renouvelable d'ici 2030 - 1 juillet 2014. TENDANCE.

Europe : 60% de l'électricité sera renouvelable d'ici 2030 - 1 juillet 2014

D'après les chiffres de cette étude basée sur les tendances du marché de l'électricité, les politiques menées et le coût des différentes technologies, les énergies renouvelables devraient représenter 60% de la production européenne d'électricité en 2030. Et ce, grâce à des investissements colossaux (près de 1.000 milliards de dollars). Ce qui permettrait à l'Europe de développer 557 gigawatts de capacités renouvelables supplémentaires. La production électrique à partir de charbon devrait, selon leurs prédictions, diminuer de plus d'un tiers (de 195 à 125 gigawatts), tandis que celle produite grâce au gaz augmenterait légèrement de 275 à 280 gigawatts. Le boom de l’énergie menace les ressources en eau. Pour rendre l'eau accessible – c'est-à-dire la pomper, la traiter, la transporter, la distribuer – il faut de l'énergie.

Le boom de l’énergie menace les ressources en eau

Et, pour fournir de l'énergie, il faut de l'eau, beaucoup d'eau même : 600 milliards de mètres cubes par an. Ces deux ressources sont intrinsèquement liées « pour le meilleur et pour le pire », prévient l'ONU dans son cinquième rapport mondial sur « La mise en valeur des ressources en eau », rendu public le 21 mars, à Tokyo. Lire aussi : En Inde, les effets pervers d'une électricité gratuite.

Energie solaire - CNRS sagascience. Le charbon reste la principale source d'électricité en Allemagne. La sortie du nucléaire, décidée en 2011 après la catastrophe de Fukushima, a encouragé la consommation de charbon et de lignite, une énergie bon marché dont l'Allemagne dispose d'importantes réserves sur son territoire. Question de lecteur: la France peut-elle couvrir ses besoins avec les Enr. Sciences et Avenir a proposé à ses fans sur Facebook de poser leur question (scientifique, bien sûr) et, cette semaine, a été retenue celle de Kevin Jean Verdy, sur le caractère infini de l'univers et son expansion.

Merci pour toutes vos questions, vos discussions et votre curiosité. La France peut-elle tirer 100% de son énergie de sources renouvelables? Cher lecteur, à cette question sensible nous apportons une double réponse. Techniquement oui ! Mais dans la réalité, il faudra encore patienter quelques années... Mais en réalité, il faut rappeler que cette mutation d’une économie actuelle à 90% dépendante des énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz) vers une activité totalement « décarbonée » ne devrait être achevée qu'en... 2050, selon des études de l’Ademe, du distributeur d’énergie GRT Gaz et de l’Université de Stanford en Californie. Transition énergétique : où en est la France en matière d’énergies renouvelables ? La quatrième conférence environnementale du quinquennat de Hollande débute lundi.

LE MONDE | 17.04.2016 à 16h19 • Mis à jour le 25.04.2016 à 18h06 | Par Romain Imbach Diminuer la consommation énergétique de la France ; lutter contre les émissions de gaz à effet de serre ; augmenter la part des énergies renouvelables, tout en créant cent mille emplois sur trois ans : tels étaient les objectifs ambitieux de la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte, adoptée le 22 juillet 2015 et promulguée le 18 août 2015. La quatrième conférence environnementale du quinquennat de François Hollande, qui débute lundi 25 avril, pourrait être l’occasion, espèrent certaines ONG, de « redresser la barre » quant à la transition énergétique. Contexte : La 4e conférence environnementale s’ouvre sous les critiques et les boycotts Décryptage : Hollande pourra-t-il tenir sa promesse de fermer les centrales nucléaires ? Nucléaire, hydraulique, éolien : la répartition de la production d'électricité en France.

LE SCAN ÉCO - En 2015, le nucléaire représentait encore plus des trois quarts de la production totale d'électricité en France. «En cas d'alternance, nous abrogerons l'objectif de ramener à 50% la part du nucléaire dans la production d'électricité en France», lance dans Le Journal du Dimanche Nicolas Sarkozy, le président Les Républicains (LR). » Sarkozy veut maintenir à 75% la part du nucléaire dans la production d'électricité. 2015, année record pour les énergies renouvelables dans le monde.

Pour la première fois, les pays émergents et en développement ont davantage investi dans les filières vertes que les nations « avancées ». LE MONDE | • Mis à jour le | Par Pierre Le Hir Plein soleil, vent en poupe… A l’échelle de la planète, les énergies vertes ont connu en 2015 une progression sans précédent. C’est ce que montre le Rapport sur le statut mondial des énergies renouvelables 2016, publié, mercredi 1er juin, par le réseau international REN21, qui présente l’état des lieux le plus complet de ce secteur. Fin 2015, la capacité d’énergie renouvelable installée dans le monde atteignait 1 849 gigawatts (GW), en hausse de 8,7 % sur un an. Cet essor a été principalement porté par l’éolien (433 GW, + 17 %) et le solaire photovoltaïque (227 GW, + 28 %), ces deux filières assurant à elles seules les trois quarts de la croissance globale.

La croissance, une affaire d'énergie. Pour 2017, Google promet de consommer 100 % d'énergies renouvelables - Next INpact. L’énergie en France - Qui consomme le plus d’énergie en France ? Numérique et écologie : les data centers, des gouffres énergétiques. Les data centers, ces usines de la donnée qui abritent des milliers de serveurs informatiques, sont-ils des gouffres énergétiques ?

Le numérique, qui a pris une place inédite dans nos vies, a lui aussi une empreinte écologique. [INFOGRAPHIE] Si Internet était un pays, ce serait le sixième consommateur d'énergie et le septième émetteur de CO2. Il suffit d’un clic. Un petit clic pour envoyer un mail, un autre pour lancer une vidéo. Un geste anodin, mais qui participe pourtant au réchauffement climatique. À tel point que Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire prépare un guide à destination du grand public pour orienter les internautes vers une navigation plus responsable, affirme Europe 1. En 2019, le numérique polluera plus que l’aviation. Numérique : le grand gâchis énergétique.

Ordinateurs, data centers, réseaux… engloutissent près de 10 % de la consommation mondiale d’électricité. Et ce chiffre ne cesse d’augmenter. S’il n’est évidemment pas question de se passer des progrès apportés par le numérique, les scientifiques pointent un mode de fonctionnement peu optimisé et très énergivore. Cet article fait partie du Top 10 des contenus les plus lus sur notre site cette année. Consommation numérique : la fabrique à CO2(.0) Nous parlions ici même, hier après-midi, du récent rapport du GIEC, qui met en garde contre un emballement du réchauffement à plus de 2 degrés. Vous nous écoutiez, pour la plupart, via votre téléphone ou votre ordinateur, bref, sur un équipement numérique en podcast or pour obtenir ce podcast, hébergé sur un serveur de Radio France, l’acheminer jusqu’à votre téléphone, le lire, nous suivre sur Twitter, cliquer sur un certain nombre de liens.

Question de lecteur: la France peut-elle couvrir ses besoins avec les Enr - Sciences et Avenir. Ressources énergétiques et énergie électrique. DATA. La production d'énergies (dont nucléaire) en France. Streaming, bitcoin, IA : le délire énergétique !