background preloader

Alertes

Facebook Twitter

Médicaments

Enfants Ado. Nanotechnologie. biotechnologie. De plus en plus de chocs toxiques : "Des femmes meurent pour un tampon" Mourir en l’espace de 48 heures ou se voir amputée d’un membre.

De plus en plus de chocs toxiques : "Des femmes meurent pour un tampon"

C’est qu’encourent les victimes du syndrome de choc toxique, événement extrêmement rare qui survient la plupart du temps pendant les règles, lors du port prolongé d’un tampon hygiénique. L’ancien mannequin parisienne Lauren Wasser, touchée en 2015 à l’âge de 19 ans, qui avait perdu une jambe, avait notamment ému avec son histoire. Perturbateurs endocriniens : une manipulation de la Commission européenne ? "Les perturbateurs endocriniens peuvent (…) être traités comme la plupart des substances [chimiques] préoccupantes pour la santé humaine et l’environnement.

Perturbateurs endocriniens : une manipulation de la Commission européenne ?

" C’est sur cette seule phrase, issue de la conclusion d’un avis de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) de 2013, que la Commission européenne aurait basé son projet à venir de réglementation des perturbateurs endocriniens. La première réglementation au monde sur ces substances capables d’interférer avec notre système hormonal à des doses infimes et suspectées d’altérer la reproduction humaine ou de créer des troubles neurologiques. Les termes employés dans la phrase de l'EFSA ont toute leur importance : si les perturbateurs endocriniens sont considérés comme des produits comparables aux autres, ils n'ont nul besoin d'une réglementation sévère. Perturbateurs endocriniens : un poids énorme sur l’économie américaine. 340 milliards de dollars par an : c’est le coût des dégâts sanitaires provoqués par l’exposition de la population aux substances chimiques déréglant le système hormonal.

Perturbateurs endocriniens : un poids énorme sur l’économie américaine

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Stéphane Foucart Les PE sont une catégorie de mo­lécules (bisphénols, dioxines, phtalates, etc.) interférant avec le système hormonal et présentes dans de nom­breux pesticides, solvants et plastiques, dans certains cosmétiques ou conditionnements alimentaires. Certains peuvent produire des effets délétères à de faibles niveaux d’exposition. Ceux-ci sont variables. Une analyse semblable, conduite sur la population européenne (Le Monde du 5 mars 2015), avait conclu à un coût environ deux fois moindre : environ 157 milliards d’euros. Ces différences importantes entre les Etats-Unis et l’Europe sont principalement dues à des différences de réglementation, qui conduisent à des niveaux d’exposition des populations sensiblement différents pour certaines substances. Halte à la manipulation de la science. Près de cent scientifiques demandent à l’Europe et à la communauté internationale d’agir contre les perturbateurs endocriniens.

Halte à la manipulation de la science

Ils dénoncent la fabrication du doute par les industriels, déjà à l’œuvre dans la lutte contre le changement climatique. Depuis des décennies, la science est la cible d’attaques dès lors que ses découvertes touchent de puissants intérêts commerciaux. Des individus dans le déni de la science ou financés par des intérêts industriels déforment délibérément des preuves scientifiques afin de créer une fausse impression de controverse. Cette manufacture du doute a retardé des actions préventives et eu de graves conséquences pour la santé des populations et l’environnement. Read this article in English. Virus Ebola : des patients n'ont développé aucun symptôme. Fièvre hémorragique, vomissements, difficultés respiratoires, insuffisance rénale : les symptômes provoqués par le virus Ebola - qui a causé la mort de plus de 11 000 personnes en Afrique de l'Ouest entre 2014 et 2016 (28 000 cas au total) - sont nombreux et peuvent être très sévères.

Virus Ebola : des patients n'ont développé aucun symptôme

Toutefois, de manière surprenante, la maladie peut aussi n'entraîner... aucun symptôme. Découverte aux Etats-Unis d’un nouveau virus mortel. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Paul Benkimoun Jusque-là inconnu, un nouveau virus, transmis par une morsure de tique, a entraîné le décès d’un patient quinquagénaire aux Etats-Unis.

Découverte aux Etats-Unis d’un nouveau virus mortel

Identifié par les Centres de contrôle et de prévention des maladies américains (CDC), ce cas a fait l’objet d’une publication en ligne, vendredi 20 février, avant sa parution en mai dans la revue Emerging Infectious Diseases des CDC. Cet agent infectieux appartient à un genre de virus de la famille des thogotovirus présent en Europe, en Asie et en Afrique. Le nouveau virus a été baptisé « Bourbon », car l’homme, âgé d’un peu plus de 50 ans, qui en a été victime habitait dans le comté de Bourbon (Kentucky). A la fin du printemps 2014, il travaillait chez lui à la campagne et a subi plusieurs morsures de tiques. Découverte d'une bactérie parasite dans notre salive. La bouche est loin d'être un milieu stérile : elle abrite environ 700 espèces de bactéries différentes !

Découverte d'une bactérie parasite dans notre salive

Même si la plupart sont inoffensives, certaines sont soupçonnées de provoquer des pathologies telles que des inflammations aux gencives. C'est le cas d'une espèce de bactérie récemment découverte par des chercheurs de l'Université de Washington (États-Unis), qui a la particularité d'être... un parasite. Un virus augmenterait fortement le risque de développer un cancer de la tête et du cou - 14 février 2016. Les dernières actualités de la recherche contre le cancer sont présentées pour Sciences et Avenir et en exclusivité par le Pr David Khayat, chef de service de cancérologie à la Pitié-Salpêtrière.

Un virus augmenterait fortement le risque de développer un cancer de la tête et du cou - 14 février 2016

Selon les résultats d’une étude publiée dans la revue JAMA Oncology, une infection au virus du papillome humain-de type 16 (HPV-16) peut accroître considérablement le risque de développer un cancer de la bouche ou de l’oropharynx. Les chercheurs ont suivi et compilé les données des échantillons de bains de bouche de 96.650 personnes non cancéreuses. 132 d’entre elles ont développé, dans les 4 années suivantes en moyenne, un carcinome épidermoïde (CE) de la tête et du cou. Les chercheurs ont estimé que la détection buccale du HPV-16 multipliait au moins par sept le risque de contracter le CE de la tête et du cou et par 22 celui de développer un CE de l’oropharynx, sans influence néanmoins sur le cancer de la cavité buccale ou laryngé.

Les précédentes chroniques du Pr Khayat : Grave erreur statistique cancer du sein ! Can pancréas 2 ième cause mortalité en 2020. La progression du cancer du pancréas, un des plus mortels, pourrait être empêchée par la simple élimination d'une enzyme, a annoncé une équipe de recherche toulousaine jeudi 4 février 2016 lors du Congrès mondial d'oncologie.

can pancréas 2 ième cause mortalité en 2020

Et à en croire le Dr Pierre Cordelier, directeur de recherche Inserm au Centre de recherche en cancérologie de Toulouse (CRCT), c'est un peu par accident que la découverte a été faite. L'équipe menait alors une étude sur la cytidine désaminase (CDA), une enzyme déjà bien connue des cancérologues. Manger des agrumes augmenterait le cancer de la peau.

Cancer de la peau : avoir 11 grains de beauté sur le bras droit augmente t-il vraiment le risque ? "Les OGE seront dans nos assiettes sans qu'on le sache !" Spécialiste de la traçabilité des OGM, Yves Bertheau est directeur de recherche Inra au Centre d’Ecologie et des Sciences de la Conservation du Muséum d’Histoire naturelle.

"Les OGE seront dans nos assiettes sans qu'on le sache !"

Interview. Blé sans gluten, vaches sans cornes... Faut-il craindre les "nouveaux OGM" ? Pourquoi avez-vous démissionné du comité scientifique du Haut Conseil des Biotechnologies, chargé d’éclairer les pouvoirs publics sur les nouvelles techniques de modification des génomes des plantes (NPBT) ? En raison d’un détournement de procédure et d’un manque de rigueur scientifique ! Comment expliquez-vous ce biais ? Des produits courants provoqueraient une ménopause précoce. La présence dans le sang et l'urine d'une quinzaine de produits provenant de matières plastiques semble corrélée à la baisse de l'activité ovarienne et à la précocité de la ménopause. © Scott Rothstein/shutterstock.com Certains produits du quotidien provoqueraient une ménopause précoce - 2 Photos Des femmes qui présentent des niveaux élevés de substances chimiques contenues dans des plastiques, produits de beauté et d'entretien sont ménopausées deux à quatre ans plus tôt que celles présentant des niveaux plus faibles de ces éléments, selon une étude américaine publiée mercredi 28 janvier.

Les chercheurs ont examiné les niveaux dans le sang et dans l'urine de 111 produits chimiques soupçonnés d'interférer avec la production naturelle et la distribution d'hormones dans l'organisme. La nourriture des fast-food expose à un taux de phtalates dangereux. La malbouffe est de nouveau épinglée par les chercheurs. Après l'affaire des frites des fast-food qui contiennent de l'acrylamide, une substance considérée comme cancérogène probable pour l'homme, c'est le tour des hamburgers d'être pointés du doigt : ces derniers contiendraient des phtalates, plastifiants utilisés depuis 50 ans pour rendre les plastiques souples dans les domaines de la construction, de la cosmétique et des emballages alimentaires. C'est ce que révèle une étude réalisée aux États-Unis et publiée dans la revue Environmental Health Perspectives. La première à mesurer la toxicité aux phtalates liée à la consommation de fast-food.

Un risque, établi aux États-Unis, qui pourrait aussi concerné la France ? Les tiques sont à l'origine de la progression de l'allergie à la viande. Des substances "préoccupantes" dans 185 produits cosmétiques. Dentifrices, déodorants, crèmes pour le visage, après-rasages, soins pour les cheveux : 185 produits cosmétiques courants contiennent des substances "préoccupantes" (allergènes, composés toxiques, perturbateurs endocriniens), selon l'UFC-Que Choisir qui appelle les consommateurs à ne plus les acheter. "Malgré les alertes répétées des toxicologues et des dermatologues, les fabricants n’ont toujours pas changé leurs pratiques", assure lundi 22 février 2016 l'association de défense des consommateurs qui propose une carte-repère avec les 12 substances les plus à risque à éviter et les 26 allergènes retrouvés (voir les deux listes ci-dessous).

Même les grandes marques sont épinglées Pour les allergènes, l'UFC-Que Choisir a recensé 62 produits, dont 55 contiennent de la Methylisothiazolinone (MIT), un conservateur allergisant dont l'interdiction dans les produits sans rinçage (lingettes pour bébés, etc.) a été demandée par la ministre de l'Environnement, Ségolène Royal, à l'Union Européenne. Bientôt tous myopes ?! Les médecins allemands demandent l'arrêt total de l'éolien. Elle attire l’attention sur les graves carences des critères de danger retenus et tout particulièrement sur les risques liés aux basses fréquences et infrasons. Ce rapport souligne les effets sanitaires néfastes des fréquences éoliennes inférieures à 1 Hz et mentionne leurs effets potentiels même en l’absence de toute rotation des pales, sous la seule action des vibrations solidiennes générées par le mat.

La motion considère que ces effets peuvent se propager jusqu’à 10km. Ajoutons qu’une étude de Düsseldorf avait déjà insisté sur l’importance de ce phénomène en imputant même à ces vibrations du mat l’apparition de fissures dans une maison riveraine. Saluons « Renewable Energy News » qui relaye avec transparence cette information parue dans « The Australian », mais qui ne semble pas avoir eu beaucoup d’écho en Europe et aucun en France, au moment inopportun où nos députés votaient la loi concernant la distance de sécurité convenable entre éoliennes et habitations. CARTE. Virus Zika : quels sont les pays menacés ? Le 29 avril 2016, les autorités sanitaires américaines rapportaient le premier décès lié au virus du Zika survenu aux États-Unis, sur l'île de Porto Rico, amplifiant les inquiétudes concernant ce virus véhiculé par les moustiques (et transmis aussi par voie sexuelle). Les autorités américaines ont lancé des mises en garde aux voyageurs concernant ce virus pour une quarantaine de pays ou territoires situés principalement en Amérique centrale et latine, dans lesquels le nombre de cas se comptent par milliers, comme le montre l'infographie ci-dessus réalisée par Sciences et Avenir.

Même si l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a affirmé que l'épidémie de Zika était en recul en Amérique du Sud, 3 à 4 millions de cas sont attendus sur ce continent. Zika : comment le virus se transmet de la mère au fœtus. Le virus seul peut entraîner des malformations du fœtus "Nos travaux ont également montré que le virus seul est suffisant pour, en tous cas chez les souris, provoquer des défauts de naissance et des malformations congénitales sans qu'aucun autre facteur environnemental n'intervienne", a-t-il aussi dit à l'AFP.

Une fois dans le placenta, supposé protéger le fœtus, le virus se multiplie pour atteindre une concentration mille fois plus grande que dans le sang maternel. "Ce modèle peut être utilisé pour tester un vaccin et voir si en vaccinant la mère on peut empêcher une infection de l'utérus par le Zika, a poursuivi le professeur Diamond. Il est aussi possible de tester des antiviraux pour traiter la mère une fois qu'elle est infectée, pour déterminer si on peut alors bloquer la transmission au fœtus". Le placenta très endommagé. Moustique tigre : le virus Zika est-il responsable de malformations chez les bébés ? MICROCÉPHALIE. Moins connu que ses cousins le chikungunya et la dengue, transmis eux aussi par le moustique tigre, le virus Zika fait de plus en plus parler de lui. Après avoir infecté 55.000 personnes en Polynésie fin 2013, il touche actuellement le Brésil (il a été détecté dans 18 des 26 États brésiliens), laissant craindre son passage à plus ou moins brève échéance aux Antilles françaises.

Alors que les chercheurs connaissent depuis peu la manière dont il infecte les cellules humaines, ils connaissent en revanche les symptômes qu'il provoque, proches de ceux qu'entraînent la dengue et le chikungunya : fièvre, douleurs articulaires, maux de tête et signes cutanés, et plus rarement, des complications neurologiques. En Colombie, mort de trois patients atteints de Zika et du syndrome Guillain-Barré. Trois personnes sont mortes à cause du virus Zika en Colombie, a-t-on appris vendredi 5 février. Carte mondiale d'alertes épidémiques.

Allergies au pollen : la France en alerte rouge. En 2060, la pollution de l’air pourrait tuer 6 à 9 millions de personnes dans le monde. Sans politiques et mesures rigoureuses, la pollution atmosphérique pourrait chaque année entraîner d’ici à 2060 le décès prématuré de 6 à 9 millions de personnes… et coûter 2 600 milliards de dollars (2 280 milliards d’euros). Le retour en force de la syphilis. Alors qu'on la croyait appartenir au passé, la syphilis est en pleine recrudescence : 400 à 500 nouveaux cas sont déclarés chaque année en France. Découverte d’un nouveau virus géant en Sibérie. L‘épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest est “hors de contrôle”, selon MSF.

L‘épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest continue sa virulente progression. Elle est désormais “hors de contrôle”, selon Médecin Sans frontière (MSF). Ebola : comment l'aéroport de Roissy nous protège. Des malades guéris d’Ebola frappés par un énigmatique syndrome. Réseau Sentinelles. InVS / Accueil. Message DGS-Urgent. APMH - Brèves récentes. Nouvel appel urgent aux donneurs de sang. Lyme Santé Vérité - Introduction. Association Lyme Sans Frontières.

Une nouvelle infection transmise par les tiques. La bilharziose en Corse !!! Une souche du VIH, qu'on pensait disparue, a infecté de nouveau. New H7N7 bird flu strain discovered that could pose threat to humans. Grippe H7N9 : première transmission interhumaine "probable" en Chine. FUTURA SCIENCES 26/08/13 H7N7, un nouveau virus aviaire potentiellement dangereux. Grippe H7N9 résistance au Tamiflu.

EUROPE - Programmes de Recherche en Influenza aviaire. Une épidémie massive d’obésité menace l’Europe. La physique pour comprendre la dynamique des épidémies. "Grâce à Tinder, vous pouvez attraper des chlamydiae en cinq minutes" Le fructose est le principal moteur du diabète. Alcool pendant la grossesse : quels risques pour la santé de l'enfant ? Substances chimiques et cancer du sein. Édition spéciale : le dépistage du cancer du sein est dangereux. Les maladies émergentes dues aux métaux lourds - handicap-travail.com.

Cancers de la bouche : leur augmentation pourrait être due aux pratiques sexuelles orales. Cancer risk in 680 000 people exposed to computed tomography scans in childhood or adolescence: data linkage study of 11 million Australians. L'hyperbactérie du sexe résistante aux antibiotiques. Alerte sur la désinfection des sondes d'échographie. Skin and Bone trafics. Fraises surgelées à l’hépatite A: après l’Europe, les Etats-Unis. Alerte à la caféine pure aux Etats-Unis. Les rouges-gorges désorientés par les ondes électromagnétiques › Zoologie.

23 ans dans un coma qui n’en était pas un. Danger radiation en vol au USA Fukushima. Plages et radiation ! Des pendentifs "énergétiques" censés soigner... très radioactifs. « Nous ne connaissons pas les effets à long terme des modifications génétiques » Un labo pour la Mecque : l'inquiétant projet français. Erreurs de manipulation en série dans les laboratoires américains. Europe USA un accord à risque ! Sauvegarde de la médecine homéopathique. Les particules de diesel s'attaquent au fonctionnement du foie. Les produits retardateurs de flamme présentent des risques pour la santé.

L'impression 3D est-elle dangereuse pour la santé ? Plus de risque d'asthme à côté d'exploitations de gaz de schiste. PHOTO. Elle montre son cancer de la peau en selfie : il faut interdire les cabines à UV. La myopie, une épidémie mondialisée.